Faune Côte Bleue et Massif de la Nerthe


Crustacés, insectes, oiseaux, poissons, reptiles… © M. Maggs-Pixabay.com

 

Accueil Provence 7

Faune Côte Bleue et Massif de la Nerthe


 

Calanque de l’Erevine © Stéphane Borriello – Pixabay.com

  • Le massif de la Nerthe a souvent été victime d’incendies qui nuisent considérablement à la variété et à  la densité de sa faune.
  • La faune marine de la Côte Bleue bénéficie de protections.

 

Faune Marine de la Côte Bleue


 

© Kercanic 29 – Flickair.com / Public Domain – Pixabay / PostafaElTurkey – Pixabay / roxbi – Flickr.com / Verlinden

Oursin Violet © Gigina – Fotolia.com.

 

  • Crustacés

 

Poissons de la Mer Méditerranée 

 

Loup ou Bar commun ©  © tbaeff – Fotolia.com. Mérou © Ludovic Savariello – Flickr.com

Sardines © R.B. – Fotolia.com. Thon © hiphoto39 – Fotolia.com

 

Réserves sous-marines

 

Faune terrestre du Massif de la Nerthe


 

Mammifères

  • Belette. Mustella nivalis. Le plus petit mammifère carnivore d’Europe.
  • Chèvres. Production de Brousse.
  • Crocidure musette. Crocidura russula. Ce poids plume se nourrit surtout d’insectes.

 

Ecureuil Roux © Martin – Parkstone photography – Pixabay.com

  • Ecureuil roux. Sciurus vulgaris. Sa couleur rousse et sa queue en panache lui servant de stabilisateur et de gouvernail en font la vedette des enfants.
  • Hérisson. Erinaceus europaeus. Seul mammifère européen couvert de piquants. Activité semi-nocturne.
  • Lapin de garenne. Oryctolagus cuniculus. Rongeur nocturne qui se découvre à l’aube et au crépuscule.
  • Molosse de Cestoni. Tadarida teniotis. Chauve-souris typique du milieu méditerranéen.  Insectivore qui raffole des papillons.
  • Mulot sylvestre. Apodemus sylvatus. Souris des bois cousine de la souris domestique. Le mulot préfère les sorties nocturnes.
  • Pipistrelle commune. Pipistrellus pipistrellus. Dans la famille des chauves-souris (chiroptères).
  • Rat surmulot. Rattus norvegicus. A l’aise dans les milieux humides.

 

Renard Roux © diapicard – Pixabay.com

  • Renard Roux. Vulpes vulpes. Ses activités nocturnes le rendent difficile à voir.
    1. A l’âge adulte, on ne lui connaît pas de prédateur sur le Massif de la Nerthe, mais les renardeaux sont victimes des gros rapaces.

 

Batraciens

  • 5 espèces de batraciens.

 

Reptiles

  • 12 espèces de reptiles.
    1. 7 Lézards.
    2. 3 Couleuvres.
    3. 2 tortues.
  • Lézard des murailles. Podarcis muralis.
    1. Environ 15 cm.
    2. Lézard familier.

 

 

Lézard Vert © Bertrand Kulik – Flickr.com – Lézard Ocelé © Didier Picard – Flickr.com

  • Lézard Ocellé. Timon Lepidus. ex. lacerta lepida.
    1. Très fort intérêt patrimonial sur la Côte Bleue.
      1. Très présent en bordure de littoral, entre l’Anse des Laurons et La Couronne.
      2. Ses prédateurs sont les grands rapaces et la couleuvre de Montpellier.
  • Lézard Vert Occidental. Lacerta bilineata, ex Lacerta viridis.
    1. Environ 30 cm de long.
    2. S’enfuit quand on l’approche.
  • Orvet fragile. Anguis fragilis.
    1. Le lézard a perdu ses pattes au cours d’une longue évolution.
    2. Souvent confondu avec des couleuvres.
  • Psammodrome d’Edwards. Psammodromus hispanicus.
    1. Lézard familier. Environ 15 cm.
  • Seps strié. Chalcides striatus.
    1. Pattes minuscules.
    2. Fréquente les lieux humides.
    3. Souvent confondu avec des couleuvres.
  • Tarente de Mauritanie. Tarentola mauritanica.
    1. Gecko au relief très écaillé.
    2. Pattes adhésives dotées de ventouses.
    3. Nocturne, il chasse les insectes.

 

Serpents en Provence © Benjamin Balazs – Pixabay.com. Couleuvre de Montpellier © Alfredo Sanchez Tojar – Flickr.com

Couleuvre Vipérine © Helder Conceiçåo – Flickr.com. Couleuvre à Echelons © Christophe Quintin – Flickr.com

  • Couleuvre de Montpellier. Malpolon monspessulanus.
    1. Peut atteindre 2 m de long.
    2. Fréquente la garrigue sèche.
    3. Seule couleuvre venimeuse de France, ses crochets sont heureusement au fond de sa mâchoire supérieure.
    4. Quand elle se sent piégée, elle se dresse comme un cobra et peut mordre.
  • Couleuvre vipérine. Natrix Maura.
    1. Aquatique.
    2. Environ 60 cm de long.
    3. Pacifique et inoffensive.
    4. Ses ressemblances avec les vipères inquiètent et la font persécuter.
  • Couleuvre à échelons. Elaphe scalaris.
    1. Environ 1,2 m de long.
    2. Occupe les sols rocailleux et broussailleux.
    3. Redoutable prédateur (petits mammifères, reptiles, insectes, oisillons…).
    4. Sa morsure est douloureuse.

 

 

Tortue Cistude ©  Thomas Michel – Flickr.com. Tortue de Floride © onkelramirez-Pixabay.com

  • Les 2 espèces de tortues se rencontrent dans le vallon humide du Grand Vallat.
  • Cistude d’Europe. Amys orbicularis. Espèce indigène.
  • Tortue de Floride. Trachemys scripta elegans.
    1. Cette tortue dite à oreilles rouges a été importée dans les années 80… avec la mode de posséder un animal exotique à la maison…
    2. Carnivore dans sa jeunesse ,omnivore ensuite, puis herbivore dans son 3ème Age.

 

Oiseaux de la Côte Bleue et du Massif de la Nerthe


 

Martin-Pêcheur © Michel Zufferey – Flickr.com

Le cas du Martin Pêcheur

  • Alcedo Atthis.
  • On le connaît autour des eaux douces, calmes et propres.
  • Le Martin-pêcheur peut venir chasser des crustacés et des poissons de roche…

 

Oiseaux Marins

 

Cormoran © Didier Rapeau – Flickr.com

  • Grand Cormoran. Phalacrocorax Carbo.
    1. Cet oiseau plongeur n’a pas de plumes imperméabilisées ce qui lui permet de nager sous l’eau et de poursuivre ses proies.
      1. Ses plongées durent entre 1et 4 minutes.
    2. Cet oiseau apprécie les anses des calanques les jours où les vents font relâche.
    3. Chaque jour, le cormoran peut manger 20% de son poids, soit 500 grammes de poissons…

 

Grèbe Huppée et son petit © Gaston Sejourne – Flickr.com

  • Grèbe Huppée. Podiceps Cristatus.
    1. Le plus grand des Grèbes apprécie les étangs, lacs et marais mais en hiver on l’aperçoit autour des calanques et des ports.
    2. Ce grand oiseau peut plonger jusqu’à 20 m de profondeur avec une vitesse de déplacement de 2 m par seconde…

 

Fou de Bassan © Don Jean Leandri – Flickr.com

  • Fous de Bassan. Morus Bassanus, ex. Sula Bassana.
    1. Plumage blanc neige, coloré de jaune derrière la nuque.
    2. Le plus grand oiseau pélagique de la Méditerranée.
    3. Cet oiseau peut sembler avoir du mal à prendre son envol mais il sait planner des heures sans battre les ailes et il atteint 100 km/h en piqué.
    4. Ce n’est que dans les années 30 que cet oiseau apparaît en France…. et en 1993 sur les côtes de la Méditerranée.
    5. 1995. Les Fous de Bassan font leur apparition à Carry et Sausset...

 

Mouette et Goéland © Soleg et Farinosa – Fotolia.com

  • Goëland argenté. Larus argentarus. Plus océanique, aux pattes roses, tâche rouge caractéristique sur le bec jaune…
  • Goëland Leucophée. Larus Cachinnans.
    1. Surnommés Gabians en patois local.
    2. Opportunistes, omnivores, charognards, sans pitié pour les œufs et les oisillons d’autres espèces…
    3. Ces oiseaux éboueurs profitent de la proximité humaine : champs, prairies… mais aussi décharges publiques, ordures….
    4. Leurs rejets excessifs riches en nitrates et phosphates bouleversent des équilibres…
    5. Leur envergure peut atteindre 1,40 m.
    6. Leurs cris sont connus.

 

Mouette © Pigosse – Flickr.com

  • Mouette rieuse. Labus rudibundus.
    1. Son cri est à l’origine de son surnom miaule.
    2. Tête entièrement revêtue d’un capuchon brun chocolat qui disparaît après la période nuptiale.
    3. Plumage hivernal intégralement blanc avec seulement une tâche foncée à l’arrière des yeux.
    4. La mouette vit sur le littoral comme à l’intérieur des terres.
    5. Sur la Côte Bleue, la mouette est sédentaire.

 

Sterne © Lisa Redfern – Pixabay.com. Sterne © Christophe Lequeux – Flickr.com

  • Sterne Caugek. Sterna Sandvicencis.
    1. Bec noir à pointe jaune.
    2. Queue fourchue.
    3. Plumage blanc chantilly.
    4. Calotte noire.
    5. Des chasses à la vitesse de l’éclair.
    6. Envergure d’environ 90 cm.
    7. En mer, les sternes signalent les bacs de thon aux pêcheurs.

 

Oiseaux du Massif de La Nerthe

  • Une centaine d’espèces d’oiseaux sont présents sur le Massif de la Nerthe.
    1. Certaines espèces vivent à l’année sur ce territoire.
    2. D’autres, hivernent ou font des pauses migratoires.
    3. D’autres sont liés à des sites naturels proches : Etang de Berre – Alpilles – Luberon – Sainte-Victoire – L’Etoile...

Alouette Lulu © Christophe Mercier – Flickr.com

  • Alouette lulu.
    1. Chant remarquable.
  • Chardonneret Elegant. Carduelis carduelis.
  • Cisticole des joncs. Cisticola juncidis.
  • Clochevis huppé. Galerida eristata
    1. Un champion du chant.
  • Coucou Geai. Clamator glandarius. Cei oiseau fréquente les chênes verts et les bosquets.

 

Etourneau Sansonnet © Jacques Gaimard – Pixabay.com

  • Etourneau sansonnet. Sturnus vulgaris.
    1. Cet oiseau est capable d’imiter les chants de nombreuses espèces.. et même les téléphones portables…
  • Faisan de colchide. Phasianus colchicus.
  • Fauvette à lunettes. Sylvia conscipicillata.
  • Fauvette à tête noire. Sylvia atricapilla.
  • Fauvette mélanocéphale. Sylvia melanocephalia.
  • Gravelot à collier interrompu. Charadrius alexandrinus.
  • Héron cendréArdea cinerea.
  • Mésange à longue queue. Aegytalos caudatus.
    1. Queue plus logue que le corps.
    2. Très sociable.
    3. Son nid est une œuvre d’art.

 

Mésange Bleue © Tomasz Proszek – Pixabay.com

  • Mésange BleueParus caerulus.
    1. Belle calotte bleue.
  • Mésange Charbonière. Parus major.
    1. Plus grande mésange d’Europe.
  • Moineau domestique. Passer Domesticus.
  • Monticole Bleu. Monticola Solidarius.
  • Ortolan. Emberiza hortulana.
  • Passerinette. Sylvia cantillans.
  • Pipit Rousseline. Anthus campestris.
  • Pitchou. Sylvia undata.
  • Rollier d’Europe. Coracias garrulus.
  • Serin Cini. Serinus serinus.
  • Tichodrome échelette. Tichodroma muracia.
    1. Espèce rare hivernant sur la Côte Bleue.
    2. Vit dans les parois rocheuses.
    3. Long bec recourbé.
    4. Le déploiement de ses ailes et superbe avec un rouge carlin inattendu.
  • Troglodyte Mignon ou Roitelet des haies. Troglodytes troglodytes.
  • Verdier d’Europe. Carduelis chloris.

 

Choucas des Tours © Ralph – Pixabay.com. Pie Bavarde © ecrimagine – Pixabay.com

Corvidés

  • Choucas des tours. Corvus monedula. Le plus petit des corvidés de France. Oiseau fidèle à vie qui niche souvent dans les clochers des églises.
  • Corbeau freu. Corvus frugilegus.
  • Grand Corbeau. Corvus corax. Charognard pour l’essentiel mais peut se nourrir  de mammifères et de reptiles.
  • Corneille noire. Corvus corone. Vole au-dessus du massif de La Nerthe. Evolue en bandes organisées.
  • Crave à bec rouge. Pyrrhocorax pyrrhocorax. Le plus rare des corvidés de La Nerthe. Lié aux falaises.
  • Pie bavarde. Pica pica. Seul corvidé au plumage bariolé qui envahit de nombreux espaces en Provence au pint de devenir nuisible.

 

Aigle de Bonelli, seigneurs des airs en Provence © vp13

Circaète © 6franc6 / Pixabay.com. Grand Duc © TonW – Pixabay.com

 

Milan Noir © Takashi Yanagisawa – Pixabay.com.  Vautour Fauve © Cri 84 – Flickr.com

Rapaces

  • Rapaces en Provence.
  • Aigle de Bonelli. Aquila Fasciata, ex. Hieraaetus Fasciatus. Aigle caractéristique des milieux méditerranéens présent sur plusieurs site’s de Provence.
  • Chouette hulotte ou Chat-Huant. Strix Aluco.
  • Circaète Jean-Le-Blanc. Circaetus Gallicus. Ce chasseur de serpents et de lézards fait des dégâts dans la garrigue.
  • Faucon Hobereau. Falco Subbuteo. Ce petit faucon partage l’année entre la Nerthe et les savanes boisées d’Afrique.
  • Faucon Pèlerin. Falco Peregrinus. Le plus rapide des faucons chasse dans le Massif de la Nerthe.
  • Grand Duc d’Europe. Bubo Bubo.
  • Milan Noir. Milvus Migrans. Cet éboueur omnivore et opportuniste se nourrit largement de charognes, déchets, poissons morts.
  • Vautour fauve. Gyps fulvus. Particulièrement rare, on les voit dans le Massif du Luberon et le Massif de la Sainte-Victoire mais certains ont été aperçus sur les calanques.

 

Insectes de la Côte Bleue et du Massif de la Nerthe


 

Insectes et arachnidés en Provence

  • Argiope Frelon. Araignée.
  • Argiope Lobée ou Epeire soyeuse. Argioe Lobata. Araignée.
  • Cigale grise. Cicada Orni.
  • Grand Capricorne. Cerambyx Cerdo.
  • Papillons.
    1. Damier de la Succise. Euphydryas aurinia.
    2. Flambé. Iphiclides podalirius.
    3. Nocturne callimorphe ou Ecaille Chinée. Callimorpha quadripunctaria.
    4. Proserpine. Iphiclides podalirius.

 

Articles liés à Faune de la Côte Bleue et du Massif de la Nerthe


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

        

Translate »