Guêpes en Provence


Guêpe © Kie-Ker – Pixabay.com

 

Accueil Provence 7

Guêpes en Provence


 

  • La présence des guêpes est devenue préoccupante en Provence.
  • Le mot guêpe désigne un grand nombre d’insectes qui ont en commun d’avoir généralement un abdomen jaune rayé de noir et dont la femelle porte un dard venimeux.
  • Pour distinguer guêpes et abeilles la couleur jaune et noir n’est pas suffisante.
    1. Le jaune de la guêpe est plus vif, celui de l’abeille est plus brun.
    2. L’abdomen de la guêpe est fin et peu poilu alors que celui de l’abeille est plus compact et velu.
    3. Le dard de la guêpe reste et vit.
    4. Les abeilles sont floricoles alors que les guêpes sont prédatrices ou nécrophages.
    5. Les guêpes ne participent pas à la pollinisation alors que les abeilles et les bourdons récoltent le pollen dans une poche.

 

Familles et Classification des guêpes


 

La guêpe apprécie le bois dont elle se sert pour fabrique son nid © Capri23auto – Pixabay.com.

 

  • Sous ordre Apocrita.

 

3 grandes familles
  • Vespoidea.
    1. Famille Pompilidae.
    2. Famille Scoliidae.
    3. Famille Vespidae : la plupart des guêpes.
  • Apoidea.
    1. Famille Sphecidae : notamment les guêpes solitaires.
    2. Famille Crabronidae : notamment les guêpes fouisseuses.
  • Cynipoidea.
    1. Famille Cynipidae ; guêpes et mouches à galle.

 

Les guêpes solitaires qui se nourrissent largement d’araignées
  • Guêpes fouisseuses.
    1. Leurs nids prennent de nombreuses formes :
      1. Cavités : tiges creuses, anfractuosités…
      2. Loges en terre.
      3. Cellules creusées dans le sol.
  • Pompiles.
  • Guêpes maçonnes.
    1. Grandes guêpes luisantes et solitaires dont le corps présente un étranglement caractéristique en forme de goutte.
    2. Présentes sur le pourtour méditerranéen et notamment en Provence.
    3. Elles forment des petits nids de boue, d’argile, de sable qu’elles garnissent de chenilles pour leurs larves.
    4. On les observe souvent sur des fleurs.
    5. Leur cousin l’Eumène des arbustes est entièrement noir et ses piqûres sont redoutables.

 

Nid de guêpes sociales © Thomas Mühl – Pixabay.com

 

Les guêpes sociales
  • Famille des Vespidae.
    1. Sous-familles des Vespinae et des Polistinae.
  • Des colonies annuelles sont formées au printemps par une femelle fécondée : la reine.
  • Le nid est constitué d’alvéoles de « carton » qui sont construites avec une sorte de pâte à papier produite en mastiquant du bois mélangé à leur salive.
  • La Reine garde le nid.
  • Le nid de guêpes est créé dans une cabanne de jardins, un sous-toit, un pot de fleurs…

 

Noms de guêpes (en bleu, les guêpes présentes en Provence)
  • Guêpe autrichienne – Guêpe à galle – Guêpe à taches blanches
  • Guêpe cartonnière – Guêpe commune – Guêpe cécidogène (à galle)
  • Guêpe de l’est – Guêpe de l’ouest – Guêpe des chemins – Guêpe des sables – Guêpe dorée – Guêpe du bois
    1. La Guêpe dorée ou Guêpe coucou a des reflets métallisés bleu et rouges
      1. Son surnom de coucou  lui est donné parce qu’elle pond ses œufs dans les nids des Abeilles maçonnes.
      2. Sa cuirasse est très épaisse. lui permettant de faire fi du dard de ses hôtes irascibles.
      3. On la rencontre autour des arbres et des murs où elle recherche des nids de terre.
  • Guêpe fouisseuse – Guêpe frelon
  • Guêpe gallicole – Guêpe géante – Guêpe germanique
  • Guêpe jaune – Guêpe jaune terricole
  • Guêpe maçonne – Guêpe maçonne bleue – Guêpe maçonne jaune – Guêpe mellifère 
  • Guêpe norvégienne – Guêpe orientale
  • Guêpe parasite – Guêpe parasitoïde – Guêpe potier
  • Guêpe rousse
  • Guêpe saxonne – Guêpe sociale – Guêpe solitaire – Guêpe sylvestre
  • Guêpe tarentule…

 

Comportements généraux des guêpes


 

La guêpe apprécie l’eau : vases, pots, bassins, piscines… © Annette Meyer – Pixabay.com

 

Alimentation des guêpes
  • Guêpes sociales.
    1. Les guêpes se nourrissent essentiellement du liquide sucré régurgité par leurs larves.
    2. En l’absence de larves, la guêpe se nourrit de sucres.
      1. Jus de plante sucré.
      2. Fruits en décomposition.
      3. Miellat…
    3. A la différence des abeilles, les guêpes qui ont la langue trop courte ne se nourrissent pas de nectar.
      1. Les guêpes ne sont donc pas pollinisatrices.
    4. Les guêpes sont prédatrices d’autres insectes.
    5. Les guêpes peuvent être nécrophages.
    6. La larve, une fois née, se nourrit seule de proies toujours vivantes.

 

Piqûres de guêpes
  • Par la piqûre, la guêpe injecte du venin à sa victime.
    1. Seule la femelle est pourvue d’un aiguillon venimeux.
  • Les motivations sont multiples :
    1. Se défendre.
    2. Défendre le nid.
    3. Neutraliser la victime pendant la chasse.
  • Venin.
    1. Mélange complexe de composés chimiques : amines biogènes, enzymes, protéines.
    2. Différent de celui des abeilles domestiques.
  • Aiguillon.
    1. Contrairement à l’abeille, l’aiguillon de la guêpe n’est pas doté de harpon.
    2. Le dard ne reste pas fiché dans la piqûre.
    3. En conséquence, la guêpe pout attaquer plusieurs fois de suite sa victime.

 

Dangers des guêpes pour les humains


 

La guêpe s’approche, sort son dard et laisse une piqûre  © Claudia Wollesen – Pixabay.com

 

Danger réel représenté par les guêpes (les bourdons et les abeilles)
  • Les scorpions, les serpents, les scolopendres inspirent souvent davantage de crainte alors que les victimes des guêpes sont plus nombreuses et peuvent être aussi graves.

 

Piqûre de guêpe
  • La plupart du temps, les victimes ont un simple œdème qui peut être très douloureux ainsi que des démangeaisons.
  • Le gonflement peut rester fort 2 jours après la piqûre chez les personnes allergiques.

 

Conséquences des piqûres pour les humains
  • 2% des humains sont mis en danger par une seule piqûre de guêpe.
  • Les variables sont les suivantes :
    1. L’individu piqué.
    2. Le nombre de piqûres et leur situation (yeux, bouche… sont plus graves).
    3. La présence de substances sensibilisantes dans la composition du venin.
  • Une seule guêpe injecte environ 2 à 10 microgrammes de venin.
    1. Une vingtaine de guêpes peuvent envoyer un humain adulte à l’hôpital et tuer un chien de taille moyenne.
  • La France comptabiliserait une quinzaine de piqûres mortelles par an d’hyménoptères (abeilles, frelons et guêpes).
    1. Les personnes allergiques sont les plus concernées.

 

Premiers soins
  • Ne pas paniquer.
  • Ne pas faire de garrot.
  • Ne pas faire d’aspiration à la bouche.
  • Désinfecter l’œdème.
  • Approcher la plaie d’une source de chaleur (55°C maximum) dans les 10 mn qui suivent afin de limiter l’inflammation.
    1. Les protéines du venin sont thermolabiles : elles sont détruites par des températures comprises entre 50°C et 55°C.
    2. Refroidir ensuite avec de l’alcool médical ou de la glace afin d’atténuer la douleur.
  • Le vinaigre ou le citron peuvent également diminuer l’action de venin alcalin de la guêpe.

 

Prendre d’urgence un avis médical
  • Appeler le centre antipoison le plus proche.
    1. www.centres-antipoison.net.
    2. Centre Antipoison et de Toxicovigilance de Marseille. Hôpital Sainte Marguerite. 270 boulevard de Sainte Marguerite. 13274 Marseille Cedex 09.
      1. Email cap-mrs@mail.ap-hm.f. 
      2. Tél. 04 91 75 25 25.
  • Numéro pour connaître la pharmacie de garde la plus proche. Tél. 08.92.46.45.45
  • Rappel des numéros d’urgence.
    1. Numéro d’urgence européen. Tél. 112
    2. Police et Gendarmerie. Tél. 17.
    3. Pompiers. Tél. 18. http://pompiers.fr/

 

Guêpes et randonnées
  • Les guêpes étant souvent proches des habitations sont, à priori, moins présentes sur les chemins de randonnée.
  • Il convient toutefois de rester vigilant :
    1. A proximité des abris, cabanes, points d’eau.
    2. Prévoir des premiers soins et contacter par mobile les secours les plus proches.

 

Comment se protéger des guêpes ?


 

  • L’emploi de pesticides est à évaluer en fonction du phénomène, de l’environnement et des conséquences.
  • L‘abat-guêpe est à envisager.
    1. On le trouve dans le commerce.
    2. Mettre un peu de confiture, de miel dans de l’eau et remplir le piège avec le produit.
    3. Les guêpes sont capturées facilement et sans danger.
  • Un nid important et mal placé, notamment par rapport aux enfants qui bougent (jardin, piscine, toit de maison ou de remise), doit être neutralisé.
    1. Il est nécessaire de faire appel à des spécialistes.
    2. La réaction des guêpes est particulièrement dangereuse car elles se groupent, peuvent piquer plusieurs fois et identifient la moindre surface de peau à piquer (oreilles, yeux avec des lunettes non enveloppantes, mains…).
    3. La violence de leur attaque peut provoquer des chutes ou la mise à jour de parties de corps que l’on croyait protégée.
    4. La présence d’aucune personne dans un rayon de plusieurs dizaines de mètres est absolument nécessaire.
      1. Il convient d’anticiper les sorties et entrées de maisons de personnes imprudentes ou non prévenues.
    5. Les produits de destruction doivent être adaptés.
    6. La présence de plusieurs nids est à envisager.
    7. Il est recommandé d’attendre la fin du jour et le retour de la fraîcheur pour agir.

 

Utilité des guêpes


 

  • En tant que prédateur, la guêpe est utile en limitant les populations d’insectes :
    1. Moustiques.
    2. Insectes s’attaquant aux cultures.

 

Vocabulaire lié aux guêpes


 

Vespa de Piaggio © Emslichter – Pixabay.com

 

  • Latin. Vespa.
  • Moyen-Age.
    1. Le Dictionnaire du Moyen français (1330 – 1500) groupe les mouches guespes qui comprennent les guespes de ruche (abeilles).
  • Famille de mots :
    1. Essaim ou nid de guêpes désignés par le mot commun guêpier.
    2. Piqûre de guêpes.
  • Guêpe. Personne importune ou mordante.
  • Guêpier. Piège. Endroit plein d’agitation.
  • Guêpière. Gaine permettant d’affiner la la silhouette.
  • Guêper. Rendre sa taille plus fine.
  • Taille de guêpe. Taille très fine.
  • Proverbe « Où la guêpe a passé le moucheron demeure« .
  • Le scooter Vespa de Piaggio a été ainsi appelé pour sa ressemblance avec la guêpe (vespa en italien).

 

Symbolique des guêpes


 

 

Livres liés à Guêpes en Provence


 

2000. La Garrigue Grandeur Nature. Jean-Michel Renault. Edition les Créations du Pélican.

 

Articles liés à Guêpes en Provence


 

  • Cliquer sur une image lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

 

Translate »