Aigle de Bonelli, seigneur du ciel de Provence


Aigle de Bonelli © vp13

 

Accueil Provence 7

Aigle de Bonelli, seigneur du ciel de Provence


 

Classification de l’Aigle de Bonelli


 

  • Classe. Aves.
  • Ordre. Accipitriformes.
  • Famille. Accipitridae.
  • Genre. Aquila.
  • Espèce. Aquila fasciata.
  • Rapace diurne considéré comme espèce alpine.

 

 

Description et habitat de l’Aigle de Bonelli


 

Description
  • Grande taille.
  • Couleur brune avec plastron blanc moucheté de beige, de gris et de noir.
  • Œil orangé protégé par un sourcil blanc.
  • Bec crochu et acéré.
  • Puissantes ailes aux larges extrémités, aux rémiges écartées et digitées, blanches à leur base chez le jeune adulte.
  • Ailes et dos bruns.
  • Pattes aux serres puissantes.
  • Envergure. 160 cm.
  • Hauteur. 70 cm.
  • Poids. 2,5 kg.
  • Longévité. 30 ans.
  • L’aigle de Bonelli avale ses proies et recrache tout ce qu’il ne peut pas digérer dans une pelote de réjection : becs, écailles, griffes, os, plumes, poils, plumes….

 

Lieux de vie et habitat

 

Comportements
  • La parade nuptiale commence par d’impressionnantes figures en piqué.
  • Le couple restaure son nid au début de l’hiver.
  • Février/mars. La femelle pond 2 œufs qu’elle couve durant 40 jours tandis que le mâle la ravitaille.
  • Printemps. Naissance des aiglons nourris par la mère tandis que le père chasse.
  • Croissance rapide des aiglons qui prennent leur envol 2 mois après l’éclosion.
    1. L’électrocution sur des pylônes électriques à moyenne tension est la principale cause de mortalité des jeunes aigles.
  • Pendant l’été, les aiglons restent sur le territoire de leurs parents.
  • Automne. Départ pour un long périple entre la Camargue et l’Espagne.
  • 3-4 ans après les aigles retournent vers l’endroit où ils sont nés à la recherche d’un partenaire et d’un territoire.

 

Chasse 
  • Doté d’une vue exceptionnelle et d’une grande vitesse, l’aigle de Bonelli fond sur ses proies.
  • L’aigle de Bonelli se nourrit de mammifères de petite taille, souvent des rongeurs ou des lièvres.
    1. Des oiseaux et des reptiles constituent également ses cibles.
  • Techniques de chasse.
    1. Longer des pentes pour surprendre ses proies.
  • L’aigle de Bonelli apprécie particulièrement les grands espaces naturels peu peuplés et riches en gibier.
  • L’urbanisation et le tourisme ont repoussé toujours plus haut en altitude les terrains de chasse.
    1. La garrigue se fait grignoter par les maisons et les constructions de tous types.
    2. Les falaises de viennent des lieux de loisirs : escalade.
    3. Le territoires de randonnées sont plus fréquentés.
  • L’aigle de Bonelli doit son retour et sa survie aux espaces aménagés pour lutter contre les incendies.
    1. Le rapace dispose ainsi d’espaces pour détecter ses proies et d’un temps suffisant pour les atteindre avant qu’elles ne soient à couvert.

 

Protection des aigles de Bonelli
  • Les protecteurs de la nature ont notamment pour action le fait de baguer les poussins.
    1. Cette tâche délicate implique beaucoup d’application et des talents d’escalade affirmés.
    2. La pratique de baguer les aigles s’est développée dans les années 1990.
  • La détection des maladies se fait notamment par le prélèvement de plumes et l’inspection des gorges.
  • Le taux de reproduction est très faible, ce qui limite la reconstitution des effectifs.
  • L’empoisonnement involontaire (ingestion d’animaux contaminés par du plomb de chasse, source de saturnisme aviaire, ou ingestion de proies ayant elles-mêmes été contaminées par des pesticides).
  • 3 plans de restauration/Conservation :
    1. 19992003, Plan National de Restauration.
    2. 20052009. Plan National d’Actions.
    3. 20142023. 7 objectifs, déclinés en 27 actions.
      1. Réduire et prévenir les facteurs anthropiques de mortalité.
      2. Préserver, restaurer et améliorer ses habitats.
      3. Mieux surveiller l’espèce, limiter les dérangements.
      4. Développer la connaissance pour mieux gérer et mieux préserver la population française de cette espèce.
      5. Intégrer ce plan dans les politiques publiques.
      6. Faire connaître cet aigle et la valeur patrimoniale de son habitat.
        1. Cet article,  à l’initiative de Provence 7, participe de cette information.
      7. Mieux coordonner sa protection, notamment à l’échelle internationale.

 

Articles liés à Aigle de Bonelli


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

Translate »