Blessé par les pires dégradations, l’Etang de Berre serait-il en passe de retrouver une nature paisible ?   © Samoth – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Etang de Berre : Histoire et Utopies


 

 

 

 

 

 

Les 7 Ages de l’Etang de Berre

 

 

  • Epaisseur et richesse de l’histoire : l’Etang de Berre est l’un des territoires européens les plus riches pour son histoire.

 

 

– 12000 / – 600Formation géographique et humaine du territoire


 

 

Formation du Territoire

 

  • Au Quaternaire, l’Etang actuel est un plateau-cuve parcouru par des rivières qui lui donnent sa forme et creusent la mer de Caronte.
  • – 22000.
    1. Dernière glaciation.
      1. Températures 30°< aujourd’hui en moyenne.
      2. Précipitations 70% > aujourd’hui.
      3. Paysage de toundra.
      4. Vent de type Mistral 40% plus violent qu’aujourd’hui.
      5. Mer à – 125 m. Ligne de rivage éloignée.
  • – 12000.
    1. Début de dégel entraînant la création d’énormes « rivières » (débits gigantesques, quantité massive d’alluvions) et la montée des eaux de mer.
  • 9000.
    1. Mer à -40 m.
    2. Territoire traversé par des rivières.
    3. Détournement de la Durance.
      • Le fleuve perd de la puissance et rencontre des résistances : alluvions, Montagnette.
      • La Durance, fleuve, devient affluent du Rhône.
  • – 7000 / – 6000.
    1. Phénomène de remplissage du futur Etang de Berre comparable à celui de la Mer Noire (-6500).
      1. Montée de la mer qui atteint – 15 m avant de se stabiliser autour de – 4 m.
        1. La mer franchit un seuil pour commencer à se déverser dans la cuve.
        2. Une eau salée se mêle aux eaux douces des rivières et des sources.
      2. Les importantes précipitations gonflent les eaux des fleuves et des rivières.
        1. Les rivières poussent d’importantes masses d’alluvions qui s’accumulent et isolent l’étang de la mer.
    2. Naissance des Deltas.
      1. Partout autour de la Méditerranée, se forment des deltas, pour les grands fleuves, comme pour les petits fleuves côtiers.
      2. Nil, Pô, Oronte… Argens, Arc, HuveauneRhôneTouloubre
    3. Climat : + 2 à 4 degrés par rapport à nos jours.
    4. Végétation : chênes à feuilles caduques.

 

Formation Humaine

 

  • 12 000. La population mondiale est estimée à 5 M d’individus.
  • – 10 000. Révolution Néolithique.
    1. Passage de la Pierre Taillée à la Pierre Polie.
      1. Les outils sont plus précis.
    2. Les activités de Cueillette – Chasse  se transforment en Agriculture – Elevage.
    3. Atteintes à l’environnement. Feu. Déboisement. Surpâturage.
    4. L’Etang de Berre est alimenté par des sources multiples. Les Marécages s’étendent.
    5. L’habitat se développe sur les surplombs rocheux.
  • L’Etang de Berre voit se succéder plusieurs civilisations pour lesquelles un fond archéologique abondant et de qualité fournit des informations précieuses.
    1. Civilisation Montadienne.
      1. Entre les derniers chasseurs de Rennes et les premiers fabricants de céramique.
    2. Civilisation des Romanelliens.
      1. Castelnoviens de l’Estaque.
      2. Site de La Valduc près d’Istres.
      3. Cette civilisation semble ignorer la guerre et les conflits armés.
    3. Civilisation Chasséenne.
    4. Civilisation de la Couronne ou Courronien.
      1. – 1750. 1ers villages organisés. Céramique. Cabannes.
    5. Sites majeurs. Châteauneuf-les-Martigues, Istres, Ventabren
  • – 5 000. Population mondiale 150 M.

 

Formation Spirituelle

 

  • Le Mythe d’Hercule fait apparaître une convergence entre des phénomènes géologiques et les exploits du héros.
  • Cette convergence témoigne de souvenirs accumulés dans les mémoires et l’imaginaire pendant des millénaires et sans support matériel écrit.
  • Ces thèmes qui ont vécu des millénaires ont encore un sens aujourd’hui à condition de bien vouloir les connaître et les comprendre.
    1. Voir article Hercule en Provence.
    2. La traversée des Colonnes d’Hercule / Détroit de Gibraltar au moment où les eaux le de la mer sont au plus bas.
      1. C’est le pointe de passage entre l’Afrique et l’Espagne qu’emprunte Hercule après avoir pris les fruits du Jardin des Hespérides.
    3. L’arrivée des bovidés en Provence qui est à rapprocher du vol de bœufs du troupeau du géant Géryon.
    4. Le changement de cours de la Durance (de fleuve en affluent) est à rapprocher du nettoyage des écuries d’Augias par Hercule qui a détourné une rivière.
    5. Les exploits d’Hercule dans la plaine de La Crau lorsque le héros à court de flèches invoque son père Jupiter qui envoie une pluie de galets sur ses adversaires.
    6. La formation du delta du Rhône et des autres rivières de Méditerranée.
      1. Les auteurs antiques évoquent ces territoires dangereux par leurs marécages, leur faune et leurs insectes (moustiques notamment).
      2. Le personnage mythique de Méduse avec ses cheveux formés de serpents… est lié à la formation de ces deltas.
    7. La création de la grande voie terrienne entre l’Espagne et l’Italie qui prend les noms de Voie Lactée et de Route d’Hercule avant de devenir Via Domitia, Via Aurelia
    8. L’importance du site proche de Glanon qui deviendra Glanum et St-Rémy-de-Provence.
      1. Au pied du mont Gaussier et sur la Route d’Hercule, Glanon représente un habitat préhistorique établi au-dessus d’une source divinisée par des Ligures.
      2. Glanon (hellénistique Γλανόν) est une cité grecque vouée à un dieu guérisseur.
      3. Devenue Glanum, cité antique sous l’empire romain.

 

1000 /  – 600. Populations nouvelles

 

  • Mouvements de population avant les Grecs.
    1. 2 Mouvements lourds des Peuplements terrestres.
      1. Ligures. Age du Fer. Castellas. Poste de guet.
      2. Celtes. Age du Fer. Hallstatt. La TèneOppidas défensifs.
      3.  → Création du groupe des Celto-Ligures par métissage.
    2. 3 Mouvements plus occasionnels venus de la mer.
      1. Phéniciens. 11e s. et 9e s.
        1. Champions de la Navigation en Méditerranée occidentale.
        2. Les Phéniciens sont les premiers à s’enrichir des ressources considérables de l’Espagne qu’ils atteignent surtout par la voie du sud (Afrique).
      2. Etrusques.
        1.  Italie du Nord.
        2. Groupe humain important lors de la Fondation de Rome.
      3. Rhodiens. 8e s. Grecs qui s’installent en Italie du Sud et en Sicile.
        1. Axe Rhodes – Crète – Egypte – Grèce (Egéens, Troyens…).
        2. Navigateurs concurrents des Phéniciens.  Ils cherchent à atteindre les richesses de l’Espagne par la voie maritime du Nord.
      4. Pirates/ Commerçants / Voyageurs venus de la mer / Age du Bronze.
        1. Bronze = Cuivre + Etain (Arménie, Crête, Pays du Nord…).
        2. Le Bronze qui procure la supériorité militaire et qui a de nombreuses applications civiles est très recherché.
        3. C’est dans ce contexte que se situera au 4e s. l’épopée du navigateur marseillais Pythéas parti à la recherche de voies maritimes pour l’étain de l’Europe du Nord.

 

 

600 / – 49Marseille Grecque


 

 

– 600. Les Phocéens fondent Massalia

 

  • – 600. Les Phocéens (navigateurs / commerçants grecs venus d’Asie Mineure) fondent le comptoir de Massalia.
  • Le territoire de Massalia est occupé par la tribu celto-ligure des Ségobriges dirigée par le roi Nann.
  • Le système Marseillais se met en place.
    1. Réseau extérieur de comptoirs le long de la côte entre l’Italie et l’Espagne : Monoikos / MonacoAntipolis / AntibesOlbya / Hyères
    2. Le domaine Marseillais. Territoires proches : vallée de l’Huveaune, Etang de Berre, Pays d’Aix-en-Provence
    3. Des activités commerciales : imports, exports et transformation. étain (Nord), vignes-vins, huile d’olive, poissons, amphores, bateaux…
    4. Alliances privilégiée avec Rome qui doit une grande partie de son succès à ses alliés marseillais.
      1. Episode de Brenus et des Marseillais qui payent la dette de Rome.
      2. Guerres Puniques notamment contre Hannibal. Marseille fournit à Rome une aide matérielle et militaire (maritime, terrestre) des renseignements et des alliances décisifs pour la victoire.
  • Gouvernement intérieur. Marseille se distingue par sa constitution et l’expertise de ses juristes et de ses médecins.

 

400 / – 300L’Etang De Berre des Celtes

 

  • 4e s. av. J.-C. Arrivée massive de Celtes en Provence.
    1. Déjà présents depuis des temps lointains, les peuples du Nord sont nombreux à s’installer en Provence.
    2. Par le couloir du Rhône et les rives de la Durance.
    3. Au seuil de la Crau désertique.
    4. A la charnière du monde mouvant du Delta.
    5. Sur des rives stabilisées hérissées d’habitats.
    6. Avec des ouvrages de défense / Oppida.
  • Nombreuses tribus : Cavares, Voconces, VordensesVulgientes
  • Confédération des Salyens.
  • Territoires : Etang de Berre, Camargue, Estaque, Abords de Marseille, Campagne aixoise, Crau, Alpilles, Sommet du Delta du Rhône.
  • Capitales. Entremont, Saint-Blaise, Roquepertuse.
  • St-Blaise commande le passage des étangs secondaires.
  • St-Chamas, avancée commerciale et militaire des populations des Alpilles, des Baux, de Glanum.
  • Oppidum de Constantine. Limite du désert pierreux de la Crau.
  • Comptoirs.
  • Commerce du Sel qui fait sa fortune. Lac Amer.
    1. Le mot Sel (SalAls) se retrouve dans des noms de lieux et de peuples.
      1. Massalia / Marseille.
      2. Peuples de Salyens.
      3. Ville d’Alès
  • Rapports tendus avec Marseille : jalousies, concurrences, rivalités…
    1. L’Arquet. Proche du Cap Couronne. Important relais détruit, reconstruit…
    2. Martigues victimes d’intrigues et de destructions…

 

 

49 / 972. Richesses de la période romaine et misères des siècles suivants


 

 

Les Romains prennent le pouvoir

 

  • Marseille / Massalia grecque est en concurrence les grandes capitales voisines des Salyens :  EntremontArles – Roquepertuse.
    1. Marseille cherche à étendre son pouvoir commercial (fournisseurs et clients).
    2. Les Salyens exercent un pouvoir de contrôle sur les voies terrestres d’accès à Marseille.
    3. La supériorité stratégique et opérationnelle des Marseillais sur leurs voisins se limite avec les savoirs acquis par ces derniers.
  • – 181. 1er appel des Marseillais aux Romains.
  • – 125. Unité des Salyens contre l’envahisseur Marseillais. Marseille fait appel aux Romains. Expédition de Fulvius Flaccus.
    1. Les Romains creusent le chenal de Caronte à – 2 m ce qui abaisse le niveau de l’étang. Création possible du cordon du Jaï (Berre / Bolmon).
  • – 124. Le Consul romain Sextius Calvinius détruit notamment les 3 grandes places fortes des Salyens : Entremont, Roquepertuse, le Baou Roux…
    1. Cette campagne marque la fin de la suprématie Celto-Ligure
  • – 123. Fondation d’Aquae Sextiae / Aix qui est avant tout une place forte.
  • – 105. Victoire de Cimbres sur les Romains près d’Orange.
  • – 104. Victoire de Caius Marius sur les Teutons.
    1. Creusement des Fosses Mariennes.
  • – 90. Dernier sursaut des Salyens qui sont battus par le Romain Cecilius.
    1. Perte de Châteauneuf et d’Eguilles.
    2. Fin de la confédération des Salyens.
  • – 49. César s’empare de Marseille. La Provence devient Romaine.

 

Après – 49L’Etang De Berre des Romains

 

  • Le pouvoir de Marseille est partagé par Aix et Arles.
    1. Arles dispose de la Camargue et de l’Etang de Berre.
  • L’Oppidum de Constantine assure la Paix des grands domaines qui s’étendent à ses pieds au bord de l’Etang de Berre.
  • Réseau de routes romaines autour de l’Etang de Berre.
  • Villae romaines.
    1. Forme d’habitat.
    2. Remarquable système de production agricole et artisanale.
    3. Le territoire de la Provence et celui de l’Etang de Berre, en particulier, se couvre de ces Villae – fermes.
    4. Ces villae sont à l’origine des villages.
  • Pierres de la Couronne. Carrières avec traces de chars grecs et romains (submergées).
  • 306. Constantin en Arles qui devient ensuite Capitale de l’Empire et Pôle Chrétien par Excellence.
  • Voir les articles Contantin 1erHistoire d’Arles et le Portail Provence Chrétienne.

 

476 / 972. Misère de l’Etang de Berre après la chute de l’Empire Romain.

 

  • 476. Chute de l’Empire Romain d’Occident.
  • Pendant 5 siècles, le territoire est plongé dans une grande instabilité.
    1. Raids des peuples du Nord de l’Europe.
    2. Montée en puissance des Musulmans.
    3. Après le 7e s. La Provence s’enfonce dans la période la plus sombre de son histoire.
      1. Occupation musulmane.
      2. Raids, razzias, massacres et destructions matérielles.
      3. Minorer ou ignorer ces faits n’honore ni la recherche de la Vérité ni la mémoire de ceux qui ont eu à subir cette période bien noire.
      4. La faiblesse des sources (nombre et qualité) témoigne de la dureté de cette période.

 

 

972 / 1809L’Age d’Or de l’Etang de Berre


 

 

v. 972Libération de l’occupation sarrasine

 

  • L’Etang de Berre joue un rôle majeur dans la Libération de la Provence.
    1. Les seigneurs de Fos associés à ceux de Hyères (Sel) contribuent au financement des opérations militaires conduites par Guillaume d’Arles « Le Libérateur ».
    2. Les soutiens du Saint-Empire Romain Germanique, de l’Italie du Nord et de l’Espagne sont fondamentaux.
  • L’Etang-de-Berre a une place importante dans la naissance des ordres militaires, notamment les Hospitaliers de St-Jean (Gérard Tenque, fondateur de l’Ordre).
    1. Naissance de Gérard Tenque à Martigues ou à Amalfi.
    2. A Vitrolles, église  Saint-Gérard-de-Tenque.
    3. Martigues, dans le quartier de Jonquières, se trouve la Place Gérard Tenque.
    4. Manosque se trouve la rue Gérard Tenque.
    5. A Saint-Mitre-les-Remparts se trouve l’impasse Gérard Tenque.
    6. Gimeaux, dans la banlieue d’Arles, se trouve le chemin Gérard Tenque.

 

972 – 1809. L’Age d’Or de l’Etang de Berre

 

  • Milieu Naturel saumâtre, très riche.
  • Economie rurale.
    1. Petites exploitations d’autosubsistance.
    2. Grandes exploitations bastidaires sur la base des villae romaines et qui sont tournées vers l’exportation.
      1. Exploitation et production de Sel.
      2. Pêche et commerce maritime dans les zones les plus littorales.
      3. Des bourdigues (1191 et 1435) permettent de piéger de grandes quantités de poissons qui empruntent les passages entre les grandes masses d’eau.
      4. Pêche traditionnelle dans l’Etang.
      5. Pêche au large : thon…
  • Contrôle équilibré entre Marseille – Aix-en-ProvenceArles.
  • Milieu Humain stabilisé.
    1. Forte cohésion sociale.
    2. Forte identité culturelle.

 

1450 -1850Petit Age Glaciaire.

 

  • Les fluctuations solaires provoquent un refroidissement.
  • Vendanges moins tardives.
  • Crues des rivières (+ 4 m pour le Rhône).
  • Gel des eaux.
  • Avancées de Glaciers.
  • Périodes critiques 1570, 17011710, 18111820.

 

 

1809 / 1920Milieu Naturel et Milieu Humain sinistrés


 

 

18091ères destructions du milieu naturel

 

  • Premières machines à vapeur de Provence installée sur les étangs.
  • 1809. Premières industries chimiques fortement polluantes.
    1. Le Carbonate de Soude sert notamment à la fabrication de savon.
    2. Napoléon 1er interdit l’import de Soude végétale d’Espagne.
    3. Le Procédé Leblanc permet de produite du Carbonate de Soude.
  • 1844. Plusieurs usines installées.
    1. Plan d’Arenc, Berre, Vitrolles, Lavera, Marignane
  • 1863. Creusement du chenal de Caronte à – 4 m.
  • Rétablissement de la communication Méditerranée – Etang de Berre.
    1. Augmentation de la salinité de l’Etang de Berre.

 

Conséquences néfastes de la production d’Acide Chlorhydrique

 

  • Régression de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.
    1. Destruction de la végétation et du monde animal.
    2. Superficies agricoles réduites.
    3. Réduction de la culture des oliviers, des céréales… au profit d’une agriculture maraîchère.
    4. Troupeaux stériles.
    5. Exode rural.
    6. Craintes / Pêche.
  • Vapeurs pestilentielles aux effets graves sur la population.
  • Décès enfants en bas âge, femmes enceintes infectées, fièvres…
  • Stérilité aggravée…
  • St-Mitre particulièrement touchée en 1830.
    1. Colère des habitants.
    2. Politique, manifestations, plaintes, poursuites judiciaires…
  • L’Etat et les industriels passent outre.
    1. Emissions forcées la nuit, manipulations (ex. cheminées rampantes)…
  • Transferts des productions polluantes aux Embiez, à Porquerolles, à Port-Cros….

 

Port-de-Bouc préfigure la défiguration des sites

 

  • Voir article Port-de-Bouc à visiter.
  • Site dédié à l’industrie chimique.
  • Grands aménagements de voies navigables.
  • Lourdes structures portuaires et ferroviaires reliées à Marseille.
  • Passage d’une civilisation rurale millénaire à une civilisation industrielle et urbaine.
  • Eclatement de la cellule villageoise.

 

 

1920/1993Industrialisation et destructions profondes


 

 

  • Années 1920. Nouvelle phase de l’industrialisation avec l’essor de l’aéronautique.
    1. Etang de Vaïne intégralement enserré.
  • 1925. Approfondissement de chenal de Caronte à – 9 m afin de permettre le passage de navire à grand tirant d’eau.
  • 1926. Ouverture du tunnel et du canal du Rove.
    1. Objectif : continuité fluviale port de Marseille – Rhône.
  • 1930. Essor des industries de raffinage sur l’Etang de Berre.
  • Création de villes nouvelles à l’est.
  • Réseau de transport de grande envergure.
  • 1957. Arrêt de la pêche professionnelle.
  • 1963. Effondrement du tunnel du Rove.
  • 1966. Mise en service de la chaîne hydroélectrique de la Durance avec l’étang de Berre comme récepteur.
  • Apport massif d’eau douce ( 4 mM de m3) et de limons de la Durance.
  • Baisse de la salinité. Abandon des salins en 1966.
  • Isolation des eaux de fond plus salées.
  • Très importantes pollutions agricoles, urbaines, industrielles…
  • Dégradation de la qualité de l’eau et de l’air.
  • Métaux lourds dans le processus de bio-accumulation.
  • Fin de toute activité de pêche.
  • Etang de Berre = Réceptacle à déchets.

 

1920 / 1993Bilan de destructions

 

  • Milieu naturel dévasté.
  • Milieux humains, sociaux et culturel malmenés.
  • Perte des repères.
  • Habitat et Transports bâclés.

 

 

1993Renaissance de l’Etang de Berre


 

 

  • Les signes d’une Renaissance.
    1. Renaissance du Milieu Naturel.
      1. Mise en place de pratiques de la restauration écologique avec des résultats.
      2. Réparation des processus – de la productivité et de l’écosystème avec un écosystème de référence.
      3. Prise en compte de l’hydrosystème interconnecté (canal du Rove, étang de Bolmon, mer Méditerranée (chenal de Caronte).
    2. Renaissance Humaine.
    3. Renaissance Economique.
      1. Développement du Tertiaire. Services à la personne, aux entreprises…
      2. Développement embryonnaire du Tourisme.
      3. Développement des réseaux Associatifs, des Auto-Entreprises et de l’Artisanat.
  • 1991. Référendum d’initiative local.
  • Plan Barnier. Quotas imposés à EDF.
  • Stations d’épuration.
  • Amélioration de la qualité chimique de l’eau.
    1. Attention cependant. Cyanobactéries qui prolifèrent, eutrophisation du canal du Rove, dégradation de l’étang de Bolmon
  • 1994. Pêche de nouveau autorisée.
  • 2005. Quotas plus contraignants imposés à EDF Saint-Chamas.
  • 2018. Inscription à l’UNESCO ?
    1. Voir article Provence – Unesco.

 

 

Utopies pour l’Etang de Berre


 

 

Des Utopies ?

 

  • « Le progrès, c’est la réalisation des utopies« . Oscar Wilde.
  • 2017. L’historien, journaliste hollandais Rutger Bregman publie le livre Utopies Réalistes.

 

Pourquoi des Utopies

 

  • Pour ne pas s’enfermer dans le rationalisme.
  • Pour mettre en oeuvre la créativité, l’imaginaire et stimuler les actions immédiates.
  • Pour faire face à des questions qui semblent sans issues, trop complexes ou trop mal engagées.
  • Parce que les questions et les solutions sont multidimensionnelles.

 

Comment formuler des Utopies ?

 

  • Le modèle Low Probability – High Impact / Faible Probabilité / Fort Impact.
    1. Trop souvent on agit sur des évidences sans avoir beaucoup d’impact.
    2. L’impact vient souvent d’actions improbables.
  • La Disruption.
    1. « L’innovation disruptive est une innovation de rupture, par opposition à l’innovation incrémentale, qui se contente d’optimiser l’existant ». Jean-Marie Dru.
    2. Le terme de « technologie de rupture » (Disruptive technology en anglais) fut introduit et argumenté par Clayton M. Christensen dans un livre publié en 1997 The Innovator’s Dilemma.

 

Utopies pour l’Etang de Berre

 

  • 4 interrogations.
    1. Si l’Etat avait cessé d’être malveillant pour devenir bienveillant ?
    2. Si Marseille cessait de vouloir exploiter à son compte l’Etang de Berre ?
    3. Si l’Etang de Berre se prenait en main ?
    4. Si des tendances modernes étaient favorables à l’Etang de Berre ?
  • Des Utopies pour l’Etang de Berre.
    1. Berra Polis®, phare du Développement Durable.
    2. Site capital dans le Monde pour le Drone (bien commun, sport…).
    3. Pôle Santé et site Pilote du Bien-Etre.
    4. Site Pilote de la Sécurité.
    5. Pôle d’innovation architecturale et de construction durable.
    6. Modèle d’intégration des générations avec des seniors au cœur de la Cité en harmonie avec les jeunes.
    7. Pôle Energies Durables. A la pointe du Solaire, de l’éolien…
    8. Marché expérimental  mondial pour les Télécommunications / Internet, la Domotique…
    9. Pôle mondial des transports électriques : vélo, auto, avion, bateaux de plaisance…
    10. A la pointe de la lutte contre la Pauvreté.
    11. Principauté, République Indépendante dans une Europe Fédérale…
    12. Marque…

 

© P. Verlinden

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.