La Côte Bleue : communes et routes © Verlinden

Accueil Provence 7

La Côte Bleue à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

 

Côte-Bleue-Fotolia_41002262

Côte Bleue © D&M-Fotolia.com.

 

 

  • La Côte Bleue désigne un territoire et un Parc Marin.
  • Le nom de « Côte Bleue » est relatif à la couleur de l’eau.

 

 

Situation de La Côte Bleue


 

 

  • La Côte Bleue désigne la portion de côte méditerranéenne située à l’ouest de Marseille, jusqu’à l’embouchure de létang de Berre.
    1. Le littoral de la Côte Bleue s’étend sur une trentaine de kilomètres, depuis la Pointe de Corbière (située dans la rade de Marseille), jusqu’à l’Anse des Laurons, à l’Ouest .

 

 

Communes de la Côte Bleue

 

 

 

 

 

  

Voir article Le Rove à visiter © Fotolia.com – Verlinden.

 

  • Le Rove.
    1. Une grande façade littorale avec ses joyaux.
    2. L’Establon.
    3. La Vesse
    4. Niolon

 

  • Ensuès-la-Redonne.
    1. Une succession de calanques remarquables.
    2. Les Eaux salées.
    3. La Madrague de Gignac.
    4. La Redonne.
    5. Les Figuières.
    6. Petit Méjean.
    7. Grand Méjean.

 

  • Carry-le-Rouet.
    1. Les Eaux salées
    2. Station balnéaire avec son côté port de plaisance et son côté plages et criques.

 

  

Sausset-les-Pins à visiter © Verlinden.

 

 

  • Martigues.
    1. La Couronne. Grandes anses sablonneuses très appréciées.
    2. Carro. L’un des derniers ports de pêche traditionnels de la Méditerranée française.

 

 

Accès à la Côte Bleue

 

  • Accès routier.
    1. RD 5 qui suit le littoral au plus près depuis Carry-le-Rouet jusqu’à Sausset-les-Pins.
    2. RD 9. Pénétrante rapide à l’intérieur des terres. Lieux de nombreux tournages de films pour sa ressemblance avec une autoroute.
    3. RD 49 de Sausset-les-Pins à la Couronne qui ne suit pas au plus près la côte. Il existe des transversales vers la côte.
    4. RD 568 et RD 5 depuis l’Estaque où la route quitte le littoral pour passer par les villages de Le Rove et d’Ensuès-la-Redonne.
  • Accès ferroviaire.
    1. Ligne de Miramas à l’Estaque, plus communément connue comme ligne de la Côte Bleue.
    2. Mise en service 18791915.
    3. 61 km de longueur totale.
    4. Parcours depuis Martigues : Gare de MartiguesGare de Ponteau-Saint-Pierre – Viaduc de Lareraille (200 m) – Tunnel de Cavelas (353 m) – Viaduc de Lareraille (115 m)- Gare de  La Couronne-Carro  – Tunnel du Col-des-Rouges (75 m) – Viaduc du Grand-Vallat (300 m) – Tunnel de Sausset (369 m)- Gare de Sausset-les-Pins (23m) – Gare de Carry-le-Rouet  – Tunnel de Carry (451 m) – Tunnel du Rouet (194 m) – Viaduc de l’Aigle (228 m) – Tunnel de Matheron (90 m) – Viaduc des Eaux-salées (246 m) –  Pointe-des-Fèves n°1 (61 m) – Pointe-des-Fèves n°2 (50 m) – Gare de La Redonne-Ensuès  – Viaduc de Mauvallon (288 m) – Tunnel d’Anthénor n°1 (75 m) – Tunnel d’Anthénor n°2 (59 m) –  Tunnel des Figuières (50 m) – Viaduc de Méjean (246 m) – Tunnel de Méjean (491 m) – Viaduc de Beaume de Lume (128 m) –  Tunnel du Moulon (936 m) – Pont des Frères (128 m) – Viaduc du Jonquier (274 m) – Gare de Niolon  – Tunnel de Niolon (153 m) –  Viaduc de la Vesse (406 m) –  Tunnel de la Vesse (208 m) – Tunnel de Pierres Tombées (501 m) – Tunnel des Aragnols (145 m) – Viaduc des Aragnols (224 m) – Viaduc de l’Étable (186 m) – Gare de Le Rove – Viaduc des Loubatons (264 m) – Viaduc de la Corbière (227 m) – Tunnel du Rio Tinto (631 m) – Tunnel des Riaux (323 m) – Viaduc des Riaux (338 m) – Gare de L’Estaque.

 

 

La Nature de La Côte Bleue


 

 

Reliefs, sols

 

  • Le massif est connu sous deux noms :
    1. Chaîne de la Nerthe. En provençal, « nerto » désigne la myrte, arbrisseau à baies, très présent sur le massif.
    2. Chaîne de l’Estaque . L’Estaque désigne le quartier le plus à l’ouest sur le littoral de la ville de Marseille.
  • Les deux formes de contacts entre le Massif de la Nerthe et la mer Méditerranée.
    1. Descente en pente douce à l’Ouest (Cap-Couronne).
    2. Descente plus abrupte à l’Est (la Redonne, Niolon). avec des falaises et des calanques.

 

 Parc Marin de la Côte Bleue

Observatoire du Parc Marin – 31, avenue Jean Bart – BP 42 13620 Carry-le-Rouet.

 

  •  Le Parc marin de la Côte Bleue est un syndicat mixte.
    1. Il reprend et prolonge l’action conduite par l’association  » Parc Régional Marin de la Côte Bleue « .
  • Le Parc Marin a plusieurs missions.
    1. Gestion, protection et revalorisation des milieux naturels marins et littoraux.
    2. Contribution au développement économique et social des activités liées à la mer, et en particulier de la pêche professionnelle artisanale.
    3. Accueil, information, et éducation du public.
    4. Réalisation d’actions expérimentales ou exemplaires dans les domaines ci-dessus, et la contribution à des programmes de recherche scientifique
  • Le Parc gère trois zones marines intégralement protégées.
    1. 1983. Création de la première zone au large de Carry-le-Rouet sur 85 hectares.
    2. 1996. Création de la seconde zone localisée au cap Couronne sur la commune de Martigues sur 210 hectares.
    3. L’ensemble des aménagements en récifs artificiels devant Niolon, Ensues-la-Redonne, Carry-le-Rouet, Sausset les Pins et La Couronne-Carro.
  • L’objectif essentiel du Parc est la protection de la faune et de la flore à des profondeurs de – 30 m à – 50 m.
    1. Ce secteur du littoral reçoit d’importants apports d’eau douce en provenance du Rhône par des courants marins nord-ouest qui créent un milieu écologique très riche et très diversifié.
    2. Dans le périmètre de protection, toute forme de pêche et de récolte de fruits de mer, la plongée sous-marine, le dragage et le mouillage des bateaux sont sévèrement contrôlés et, pour l’essentiel, interdits.

 

4 types de fonds marins

 

  • L’Herbier de posidonies.
    1. Paysage marin le plus fréquent de la Méditerranée.
    2. La surface de l’herbier représente environ 1100 ha sur la Côte Bleue.
    3. Les grandes tiges vertes de la posidonie abritent de nombreuses espèces comme la grande nacre.
    4. La posidonie est un élément important de la vie sous-marine méditerranéenne, c’est pourquoi elle est protégée.
  • Le Coralligene.
    1. Il a un aspect minéral :  ensemble d’algues calcifiées formant au fil des années une succession de strates.
    2. L’élément vivant est composé des nombreux animaux qui y vivent, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur (ex. la gorgone).
  • Les zones sableuses.
    1. Les zones sableuses abritent une multitude d’espèces qu’il est  difficile de voir du fait de leur couleur qui est semblable à celle du fond ou parce qu’elles vivent enfouies dans le sable ou ne laissent dépasser qu’une partie de leur corps.
    2. Soles, gobies, ophiures se découvrent avec un œil averti…
  • Les zones rocheuses.
    1. Formes diverses : tombants, dalles, grottes.
    2. Supports d’une intense vie fixée, et le lieu privilégié de vie de nombreux animaux.

 

Gastronomie sur la côte Bleue

 

 

Activités dans la nature

 

  • Camping.
  • Cyclo-tourisme.
  • Nautisme.
  • Promenades, excursions.
  • Planche à voile.
  • Plongée sous-marine.
  • Sports de plage.
  • Voile.

 

 

Plages de la Côte Bleue


 

 

Article Plages de la Côte Bleue © Fotolia.com – Verlinden.

 

 

Plages du Rove

 

  • La Vesse.
  • Niolon.

 

Plages d’Ensuès-la-Redonne

 

  • Erevine.
  • Grand Méjean.
  • Petit Méjean.
  • Les Figuières.
  • Les Anthénors.
  • Plage la Redonne.
  • La Madrague de Gignac.

 

Plages de Sausset-Les-Pins

 

  • Plage des Baumettes.
  • Anse du Grand Rouveau.
  • Plage de la Corniche.
  • Plage du Port.
  • Plage du Petit Nid.
  • Plage du Grand Nid.
  • Plage du Four à Chaux.

 

Plages de Martigues

 

   

Plages de Martigues (Vendon) – Anse de Ste-Croix – Tamaris © tangofox – Nancy – Fotolia.com – Verlinden

 

 

  • Plage de Bourmandariel.
  • Plage du Port des Tamaris.
  • Plage Sainte-Croix.
  • Plage Beaumaderie.

 

Côte-Bleue-Fotolia_47680901

Plage de La Couronne © Nancy – Fotolia.com

 

 

  • Plage de la Couronne Vieille.
  • Plage du Vendon.
  • Plage de Carro.
  • Plage Port Carro.
  • Plage d’Arnette Carro.
  • Plage Naturiste de Bonnieu.
  • Plage des Laurons.

 

 

Histoire de la Côte Bleue


 

 

Epoque contemporaine

 

  • 18701915. Construction de la voie ferrée, nombreux ouvrages d’art (tunnels, ponts).
  • 1978. La Côte Bleue fait l’objet d’un certain nombre d’études, comme le balisage et la cartographie des herbiers de posidonies par le Service Maritime des Bouches du Rhône, qui aboutissent à des propositions de planification et de gestion du milieu marin.
  • 1981. L’association du « Parc Marin de Carry-le-Rouet » est créée entre la municipalité de Carry-le-Rouet et les usagers de la mer pour promouvoir la création d’un réserve marine.
  • 1982. 20 décembre. Le Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur vote le projet d’étude de création d’un Parc Naturel Régional Marin, conformément aux propositions soutenues dans le Programme Régional de développement des cultures marines et de gestion des ressources vivantes de 1980.
  • 1983. L’association Parc Régional Marin de la Côte Bleue est créée avec les communes littorales de Sausset-les-Pins, Carry-le-Rouet, Ensuès-la-Redonne et le Rove, sur proposition du Conseil Régional, et avec la participation du Conseil Général.
  • 1993. Elargissement du Parc Marin à la commune de Martigues pour la partie de son littoral située sur la Côte Bleue.
    1. La représentation des Comités Locaux des Pêches Maritimes et des Prud’homies de Pêche de Marseille et de Martigues est renforcée au Conseil d’Administration du Parc Marin.
  • Création de la réserve du Cap-Couronne et immersion de récifs de protection.
  • 2000. Création du syndicat mixte Parc Marin de la Côte Bleue.
  •  2009. Novembre. Le Syndicat Mixte Parc Marin de la Côte Bleue est désigné opérateur pour la réalisation du Document d’Objectif du site Natura 2000 « Côte Bleue Marine ». Document approuvé en mars 2014.

 

 

Célébrités liées à La Côte Bleue


 

 

  • Contandin (Fernand) dit Fernandel. Acteur. Humoriste. Chanteur. Réalisateur. Marseille, 8 mai 1903Paris26 février 1971 .
    1. Fernandel établit sa résidence secondaire  dans le village de Carry-le-Rouet pendant une longue partie de sa vie. Avenue Dom Camillo.
    2. Le buste de Fernandel, en tant que « citoyen d’honneur » est exposé dans le village.
  • Foucault (Jean-Pierre). Marseille, 23 novembre 1947 Animateur radio et TV.
    1. Résident carryen depuis de nombreuses années.
  • Gouiran (Maurice). Le Rove, 21 mars 1946.
    1. Il appartient à  une famille de bergers et de félibres.
    2. Années 70. Il conçoit et met en place la première base de données sur les incendies de forêts, Prométhée,alors sur Minitel.
    3. Ecrivain. Auteur de nombreux polars.
  • Reeves (Hubert). Montréal, 13 juillet 1932 –  Astrophysicien. Communicateur scientifique.  Ecologiste.  Franco-canadien.
    1. Dans sa jeunesse, Hubert Reeves est venu aux Cigales régulièrement avec sa famille.
  • Simone (Nina). Américaine. Chanteuse. Pianiste. Militante. USA, 21 mars 1933Carry-le-Rouet, (13) 21 avril 2003.
    1. Nina Simone vit ici les dernières années de sa vie. Elle décède à Carry.
  • Raymond de Turenne.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de la Côte Bleue


 

 

 

 

 

 

Livres liés à la Côte Bleue


 

 

 

marseille-et-la-cote-bleue-

2009. Marseille et la Côte BleueTiennick Kérével. Editions Equinoxe.

 

 

la-cote-bleue-de-christian-

2001. La Côte BleueChristian Crès.

 

 

Guide-la-Faune-sous-marine

1996. Guide de la faune sous-marine : la Méditerranée, invertébrés marins et poissonsHelmut Göthel. Eugen Ulmer, Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.