Le Bois, Charpente de la Navigation


© D. Grenet – Le Louvre

 

Accueil Provence 7

Le Bois, Charpente de la Navigation


 

 

  • C’est le bois qui fait le marin.
    1. Le bois participe aux progrès de la marine à tous les niveaux à toutes les époques.
    2. La propulsion par les pagaies constituées de bois d’arbres ou de bois de cervidés.
    3. Le balancier des pirogues (v. 3000 av. J.-C.) permet de stabiliser les frêles embarcations.
    4. Le mât permet de déployer une voile.
    5. La barre, les poulies
    6. Les cordages sont constitués de végétaux.

 

Flotter sur un tronc


 

© Hemera.

 

  • Au départ, il y a le tronc d’arbre sur lequel l’homme se tient à califourchon ou allongé.
  • v. 4000 av. J.-C. La pirogue monoxyle, creusée dans un tronc d’arbre.
    1. Cette technique plus stable permet de ne plus rouler dans l’eau, elle donne la possibilité de transporter un ou plusieurs passagers et permet le transport de marchandises, notamment le fruit de la chasse ou de la pèche au sec et avec une meilleure protection contre les prédateurs humains ou animaux.
  • Avant 950 av. J.-C. Le radeau qui assemble plusieurs troncs.
    1. Le radeau est mentionné dans l’Ancien Testament lorsqu’Hiram, roi de Tyr, en envoie sur la mer.
  •  1er s. av. J.-C. La pirogue monoxyle aux bords relevés par des planches donne naissance à la simple pirogue.
    1. L’écorce de bouleau ou les roseaux tressés montés sur une structure en os ou en bois donne très tôt naissance au canoë.
  • La date de création de kayak est difficile à évaluer mais de plus en plus on considère l’importance de ce moyen de transport non seulement dans le Grand Nord mais également en mer du Nord et dans la Manche actuelle.

 

La Bible, le bois et Noé


 

Edward Hicks (1780-1849) © Wikipedia Commons.

  • Noé sauve l’Humanité avec son bateau en bois… Maison sur l’eau.
    1. « Fais-toi une arche en bois résineux, tu la feras en roseaux et tu l’enduiras de bitume en dedans et en dehors. Voici comment tu la feras : trois cents coudées pour la longueur de l’arche, cinquante coudées pour sa largeur, trente coudées pour sa hauteur. Tu feras à l’arche un toit et tu l’achèveras une coudée plus haut, tu placeras l’entrée de l’arche sur le côté et tu feras un premier, un second et un troisième étages »
      La Genèse – II Le Déluge

 

La civilisation égyptienne, le bois et la navigation


 

Navire d’apparat de Cléopâtre © istockphoto.com.

 

  • Dès 3100 av. J.-C., Les Egyptiens naviguent sous voile comme l’atteste le décor d’un vase.
    1. Le plus ancien navire égyptien conservé est en cèdres du Liban, il date de 2650 av. J.-C.
    2. Vers 1490 av. J.-C. La reine Hatshepsout envoie des navires en bois en haute mer vers le pays de Punt, la Somalie actuelle, d’où ils rapportent or, ivoire, ébène, singes, lévriers…
    3. Vers 1400 av. J.-C. Les navires du Nil sont assemblés avec des planches en bois d’acacia et les interstices sont bouchés par une étoupe en papyrus. Le bateau Râ en papyrus reconstruit par Thor Heyerdahl naviguait vers 1500 av. J.-C. Selon Heyerdahl, il aurait pu naviguer jusqu’en Amérique.
    4. Les Egyptiens savent associer voile et rameurs.
      1. Les bateaux qui naviguent sur le Nil ou en mer apportent la prospérité en assurant le transport de denrées lourdes et précieuses sur de longues distances à des coûts réduits.
      2. Les représentations de navires sont nombreuses dans le Monde réel et dans celui des morts, qu’il s’agisse des navires ou des maquettes dans les tombes ou les temples…
    5. A partir du 3 e s. av. J.-C. le rapprochement des Grecs d’Alexandre-le-Grand et des Egyptiens produit des merveilles comme le port et le phare d’Alexandrie, l’une des 7 Merveilles du Monde antique.

 

Les maîtres des mers sont les maîtres du bois


 

L’Egypte et les Cèdres du Liban

  • Le plus vieux bateau de l’histoire est une barque égyptienne datant de 2650 ans av. J.-C.
  • Forte de l’expérience de navigation sur le Nil et de ses approvisionnements en bois (cèdres du Liban actuel, bois d’Afrique, roseaux…), l’Egypte reste une puissance majeure jusqu’à la défaite d’Actium (31 av. J.-C.) qui se conclue par la fuite de Cléopâtre et par la défaite de Marc Antoine devant la flotte d’Octave (futur Auguste) commandée et entraînée par Agrippa.

 

La Grèce, la Macédoine et les Phéniciens

  • La géographie insulaire de la Grèce et sa richesse en forêts lui permettent de construire une flotte que les Athéniens déclarent être le rempart du pays.
  • La flotte d’Athènes lui permet de résister aux assauts des Perses puis de s’étendre dans le monde méditerranéen avec comme point d’orgue la grande conquête d’Alexandre qui se rend maître de l’Orient, de la Macédoine au Nord, à l’Inde à l’Est et à l’Egypte au Sud.
  • Les navires de guerre des Grecs, birèmes et trières, les rendent maîtres des mers sur lesquelles ils rencontrent la concurrence des Phéniciens, les « Rouges ». Implantés dans le Liban actuel. Ces derniers, développent une flotte militaire et commerciale qui leur permet de prendre des positions fortes jusqu’en Espagne.

 

© Tashen – Verlinden

 

La toute puissance de Rome

  • Par leur victoires navales (264202) sur les Carthaginois, cousins des Phéniciens, les Romains prennent le contrôle de la Méditerranée.
    1. Leur mainmise devient totale après la victoire d’Actium (31 av. J.-C.) remportée par Octave/Auguste sur son concurrent Marc Antoine associé à la reine d’Egypte, Cléopâtre.
    2. Jusqu’à la chute de Rome (476), personne ne conteste aux Romains cette suprématie, ni sur le plan militaire, ni sur le plan commercial.
    3. Les trirèmes romaines imposent leur loi et les navires de commerce circulent en toute sécurité ce qui permet d’augmenter leur jauge.
    4. Parmi les ressources forestières utilisées par les Romains figure la Corse réputée fournir les meilleurs bois des mâts.

 

Les Vikings et leurs drakkars en chêne

  • Après la chute de Rome, le désordre gagne le monde occidental.
  • C’est alors que les Vikings, un peuple marin venu du Nord, réussit à gagner des positions dans la France et l’Angleterre actuelles tout en poussant leurs conquêtes maritimes en Méditerranée où la puissance maritime émergente est Byzance.
  • Vénitiens et Génois s’imposent ensuite, notamment sur le plan commercial, grâce à leurs talents de navigateurs.

 

La Nina et La Pinta de Christophe Colomb © Tashen

 

Espagne, Portugal

  • 15 e,s. et 16e s. l’ouverture vers l’Amérique contribue au déclin des puissances méditerranéennes et à l’émergence des flottes espagnoles et portugaises.

 

Pays-Bas, France, Angleterre

  • 16e s., 17e s., 18e s., 19e s. La compétition pour la suprématie militaire et commerciale est totale entre les puissances européennes.
  • L’histoire tourne au bénéfice des Anglais après leurs bras de fer avec les Français.

 

1669. Soleil Royal, navire amiral de Louis XIV © Tashen

 

2 700 arbres centenaires pour un seul navire

  • 1780. Pour construire un navire français de 74 canons, on estime qu’il fallait 2.700 chênes centenaires soit 2 670 m3, sans parler des 268 m3 de sapins, de l’orme des affûts de canons, du buis des réas de poulies, du noyer de l’ameublement…
  • 1796. Selon l’architecte naval Jean Boudriot, pour la marine royale de 1786, il fallait abattre plus de 422.000 chênes centenaires représentant 200.000 hectares de forêt pour la seule flotte française… et presque le double pour la flotte anglaise….
  • De tels chiffres font comprendre pourquoi le bois est une valeur si stratégique et si explicative de l’histoire des grandes civilisations !
  • 1669. L’Ordonnance sur les Eaux et Forêts témoigne du sens de l’efficacité du roi de France Louis XIV et de son Premier Ministre Colbert

 

Les derniers «tout bois» ?


 

Clipper – Cap Hornier – Jonque -Navire Mississipi © Hemera – Tashen

 

Les Etats-Unis, nouvelle puissance de la mer, grâce à leurs bois

  • Les forêts américaines jouent un rôle fondamental dans la Guerre d’Indépendance en fournissant le matériau de construction des navires militaires et commerciaux, celui des ports et des fortins.
  • La Conquête de l’Ouest qui ouvre l’exploitation des forêts des Montagnes Rocheuses apporte le bois de la seconde phase de développement économique du nouvel Etat.
  • Le symbole de la nouvelle puissance des mers : les Clippers américains (Flying Cloud…) et anglais (Cutty Sark…) rivalisent par la taille et la vitesse.
      • Le Clipper, roi du 19e s., est le plus rapide et le plus élégant de tous les voiliers.
  • 20e s. Les USA s’affirment comme la première puissance navale du monde.
    1. Le bois sert largement la victoire de 1914-18.
    2.  19411945. Le bois est également décisif pour la victoire sur le Japon et lors des campagnes d’Europe.
      1. Les porte-avions avec leur pont en bois, les chantiers navals qui fournissent les Liberty Ships après s’être développés à proximité des grandes forêts témoignent que nos civilisations modernes, comme les plus antiques, doivent une bonne part de leur puissance au bois et à la mer.
    3. Symbole de cette puissance émergente la Coupe de l’America qui voit la victoire ininterrompue des voiliers américains de 1870 à 1987 (victoire australienne).
    4. Autres symboles, les bateaux du Mississipi avec leurs roues à aubes et les convois de péniches des Grands Lacs et des grandes rivières (Ohio, Mississipi, Missouri...).
    5. Les bois des Etats Unis et celui du voisin canadien abondent dans la période d’expansion de l’après-guerre.
  • L’URSS, avec ses grandes forêts, s’est affirmée comme le challenger des Américains sur les mers qu’il s’agisse de ses navires de pêche ou de ses flottes de combat.
  • Les puissances émergentes que sont la Chine et le Brésil ne doivent-elles pas leur potentiel de croissance à la richesse de leurs forêts ?
    1. La Chine s’affirme en tout cas comme la première puissance maritime.
      1. 2022. 1ère par le nombre de ses bâtiments de guerre et seconde par leur tonnage.
      2. 8 des 10 ports de marchandises du Monde localisés en Chine…

 

Le bois dans la marine d’aujourd’hui


 

 

Bangkok, Riviera, Venise… vogue le bois © Hemera – Fotolia – Hemera

 

La beauté du bois sur l’eau


 

 

 

 

Articles liés à Bois et Navigation


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

                         

Translate »