Caravelle en Méditerranée

Provence 7

Histoire de la Marine en Provence. 15e s.

 

 

 

 

 

 

 

15e s. Période de mutation des techniques navales

 

 

  • Les baliniers et les caravelles remplacent les linhs à voile, et les galéasses à trois mâts avec des dimensions considérablement augmentées.

 

  • C’est à cette époque qu’apparaissent les sabords percés dans les coques afin de laisser passer les bouches des pièces d’artillerie.

 

  • La flotte de Marseille reste dominatrice, elle est fortement sollicitée par la Maison d’Anjou pour des opérations en Italie du Sud.
    1. Par ailleurs, des expéditions au Levant sont coordonnées entre les Marseillais et les commerçants d’Avignon et du Languedoc.

 

  • Il faut dire qu’à cette époque la Provence n’est pas encore intégrée à la France mais que la dynastie d’Anjou qui règne sur la France et sur la Provence favorise les rapprochements et fait un large usage du port de Marseille.

 

  • Le commerce avec l’Orient se développe, notamment sous l’impulsion de Jacques Cœur. De plus en plus de galées florentines et vénitiennes s’arrêtent à Marseille afin de desservir les Flandres et l’Angleterre par le couloir rhodanien.

 

 

Principales dates du 15e s.

 

 

  • 1432. 20 novembre. La flotte du roi Alphonse V d’Aragon composée de dix-huit galères et douze vaisseaux de charge met à sac Marseille. La chaîne mobile du port prise en guise de trophée figure toujours dans la cathédrale de Valence, en Espagne.
  • 1446. Jacques Cœur, grand argentier du roi de France Charles VII et homme d’affaires anobli transfère ses grandes galées dans le port de Marseille au moment où Montpellier et Aigues-Mortes commencent à s’ensabler.
  • Le roi René passe des commandes de caravelles au chantier de Saint-Nazaire en Provence (Sanary).
  • Une colonie génoise s’installe à St-Tropez.
  • 1481. La Provence est réunie au Royaume de France ce qui apporte un développement considérable à Marseille. L’activité portuaire est renforcée sur le plan commercial et sur le plan militaire aux dépens notamment des ports du Languedoc (Montpellier, Aigues-Mortes). Toulon commence à prendre son essor.
  • 1494. L’Expédition de Naples stimule considérablement l’activité maritime de Marseille et Toulon qui reçoivent respectivement les commandes de quatre et trois galères.

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.