Citroën 21 en automne. © CullenPhotos – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Citroën DS 19, DS 21, ID en Provence

 

 

 

 

 

« La première voiture intelligente de l’histoire » Le Corbusier.

 

 

 

 

L’automobile élevée au rang de Déesse …

 

 

  • Présentée comme la Bombe du Salon de Paris 1955.
  • La DS est l’un des plus grands monuments de l’histoire de l’automobile.
    1. La DS donne du lyrisme aux journalistes, de l’inspiration aux cinéastes, du plaisir aux conducteurs, de la réussite aux pilotes de rallyes, de la stature aux hommes d’Etat…
  • L’écrivain Roland Barthes en donne dans son livre Mythologie, un portrait sans égal.
    1. « Le déesse est visiblement exaltation de la vitre et la tôle n’y est qu’une base. Ici, les vitres ne sont pas fenêtres, ouvertures percées dans la coque obscure, elles sont grands pans d’air et de vide, ayant le bombage étalé et la brillance des bulles de savon…
    2. … Le tableau de bord ressemble davantage à l’établi d’une usine : les minces volets de tôle mate, ondulée, les petits leviers à boule blanche, les voyants très simples, la discrétion même de la nickelerie, tout cela signifie une sorte de contrôle exercé sur le mouvement, conçu désormais comme confort plus que comme performance. On passe visiblement d’une alchimie de la vitesse à une « gourmandise » de la conduite. »
  • La DS 19 est proposée en version spéciale, confort, luxe, prestige, palace, export, normale… sous les formes familiales, break, cabriolet ou commerciale avec des qualificatifs 19, 21, 23... auxquels il faut ajouter les ID, un si bon nom pour cette Citroën.
  • Futuristes, parenthèses isolées dans le monde automobile, les DS sont entrées dans le Panthéon des voitures.
  • La DS est vite préférée par la clientèle la plus exigeante.
    1. les cadres supérieurs et les notables qui en font une voiture de fonction.
    2. Les stars qui aiment être vues en DS.
    3. Les élus de la République, jusqu’au général de Gaulle qui en fait la voiture officielle de la Présidence de la République.

 

 

Histoire des DS 19, DS 21 et ID

 

 

  • Née de l’association de l’ingénieur André Lebfevre et du styliste Flaminio Bertoni, comme la Traction Avant, la DS est un cocktail d’innovations :
    1. Volant à une branche.
      1. Une innovation esthétique.
      2. Une percée en matière de sécurité : le volant doit éviter de briser la cage thoracique du conducteur en cas de choc frontal violent.
    2. Ventilateur à 6 pales en nylon.
    3. Commande hydraulique de la boîte de vitesse.
    4. Direction assistée.
    5. Freins à disque à l’avant.
    6. Démontage simplifié de la carrosserie.
    7. Vitres arrières plus étroites que l’avant.
    8. Son capot est la plus grande pièce en aluminium embouti jamais produite en série.
    9. Le confort intérieur est remarquable grâce à sa suspension hydropneumatique spécifique à la marque Citroën.
    10. La ligne est audacieuse.
  • Le nom de code du projet est VGD pour Véhicule de Grande Diffusion.
    1. Pierre-Jules Boulanger, PDG de Citroën, en est l’instigateur.
    2. Pierre Bercot, son successeur, achève le projet.
  • 1955. La DS est l’attraction du Salon de l’Auto de Paris.
  • 1958. Le carrossier automobile français, Henri Chapron, crée le premier cabriolet DS Décapotable.
  • 1962. 22 août. Le général de Gaulle est victime d’un attentat dont les passagers et le chauffeur sortent indemnes grâce aux performances de la DS et aux qualités de chauffeur.
    1. La DS 19 présidentielle est immatriculée 5259 HU 75.
    2. Avec deux pneus crevés sur une route mouillée, en pleine accélération, la voiture est restée en ligne.
    3. Le chauffeur, le gendarme Francis Marroux a su rétrograder de 4ème en 3ème dès l’ouverture du feu. C’est le même chauffeur qui était au volant de la DS présidentielle  lors de l’attentat moins connu de Pont-sur-Seine le 8 septembre 1961.
  • 19681969. Phares pivotants et introduction de l’électronique (moteur à injection).
  • Sur le tachymètre des modèles dotés du dernier tableau de bord sont indiquées les distances de freinage associées aux principales vitesses sur route.
  • 1975. Fin de la production.
    1. 1.455.746 véhicules produits dont 1.330.755 exemplaires en France.

 

 

 

Citroën DS 19, DS 21 et ID en Provence

 

 

Beau palmarès en Provence avec des victoires dans le Rallye Monte-Carlo

 

  • 1959. L’ID 19 n°176 de Paul Coltelloni et P. Alexandre triomphe dans une course qui a vu se multiplier les abandons sur des problèmes d’éclairage, de dégivrage et de crevaisons.
    1. L’impact de cette victoire devant la Simca P 60 de Thomas – Dellière a un impact considérable sur l’opinion.
    2. DS et ID ne sont pas seulement superbes, elles gagnent et remportant la compétition phare.
  • 1959. Paul Coltelloni remporte de Championnat d’Europe des Rallyes avec la même voiture.
  • 1959. Olivier Gendebien termine  second du Rallye-raid Méditerranée-Le Cap.
  • 1963Lucette Pointet-Mme Dutel remportent le Rallye Paris – Saint-Raphaël Féminin.
  • 1966. La DS 21 de P. Toivonen et E. Mikander remportent le Rallye Monte-Carlo sur un fond de controverse avec les Mini Cooper S déclassées pour des questions de phares.
    1. La Coupe des Dames est remportée par Mlles Pointet-Fougeray sur Citroën DS 21.
    2. C’est pendant cette épreuve que Claude Lelouch tourne des séquences de son film « Un homme et une femme » avec une Ford Mustang.

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.