© molamonO – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Citroën 2 CV en Provence

 

 

 

 

 

 

 

2 CV : Voiture pour l’Auvergnat

 

 

  • Milieu des années 30. La 2 CV née dans l’esprit de Pierre Boulanger alors qu’il se promène sur les marchés de son Auvergne natale.
  • La 2 CV est la réponse parfaite aux besoins de la France rurale encore si importante avant la 2ème Guerre Mondiale.
  • L’appellation « deux chevaux » évoque d’ailleurs bien le rôle de cette voiture, véritable substitut des bêtes de somme qui tirent péniblement vers le village la charrette du paysan !
  • Côté équipement, la première 2 CV est spartiate :
    1. Un seul phare.
    2. Pas de serrures aux portières. On ne vole pas une voiture dans les campagnes.
    3. Aucun clignotant : pour tourner, il suffit de tendre le bras…
    4. … et tout cela est conforme aux règles minimales du Code de la Route daté de 1918.
  • Sobre, 4,5 litres aux 100 km, la 2 CV est appréciée en Auvergne où « un sou est un sou« .
  • Souple : sa suspension, ses sièges hamac.
  • Tout-terrain. La 2 CV avance sur la boue comme sur le goudron.
  • Pratique : fauteuils amovibles, toit entièrement ouvrant, tableau de bord de « vélo d’appartement » des années 1980.
  • Attention ! La 2 CV n’est pas une Mini avant la date, malgré son nom de code TPV, Très Petite Voiture.
    1. Les Mini sont des urbaines, sophistiquée et bien plus coûteuses.
    2. La Simca 5 et la petite Rosengart préfigurent plutôt la Mini.
    3. La 2 CV s’apparente davantage à la Ford T, sa glorieuse aînée.
  • Comment s’étonner que le Président Auriol et sa suite aient pris la 2 CV pour une farce, en inaugurant le Salon de l’Automobile de 1948 ?
    1. Elle avait davantage sa place au Salon de l’Agriculture !
  • Les commentaires ravageurs de la presse parisienne et étrangère à l’encontre de la 2 Chevaux sont éloquents. Les journalistes écrivent :
    1. « Elle a un physique ingrat« .
    2. « C’est un monument historique » (en fait, elle le deviendra mais le propos se voulait critique).
    3. « Qui aura envie d’acquérir ce vilain petit canard sur roues ?« 
    4. « Je n’irais pas à la messe dans une voiture pareille !« .
    5. « C’est une boîte de conserve sur roulettes« .
    6. « Est-ce que Citroën fournit l’ouvre-boîte avec ? »
  • La « lourde erreur » se vendra à plus de 4 million d’exemplaires !
    1. Les journalistes n’avaient rien compris, la 2 CV n’était pas faite pour eux !
    2. Celle que son créateur appelle si joliment « quatre roues sous un parapluie » connaît un tel succès que ses premiers clients doivent être sélectionnés : médecins, représentants, enseignants, artisans, cultivateurs sont servis en priorité, sur dossier à partir de septembre 1949.
    3. 1950. On annonce 6 ans de délai pour une livraison.
    4. La 2 CV devient la voiture de Monsieur le Curé, de Monseigneur, du postier…
    5. 1951. La version fourgonnette à deux places en fait l’automobile du plombier, du fleuriste, du maçon…
    6. 1958. La 2 CV 4×4 Sahara des aventuriers Séguela et Baudot roule plus de 100.000 km.

 

 

Evolution de la Deuche

 

 

  • La 2 CV évolue avec son temps :
    1. La 2 CV perd de sa rusticité.
    2. La 2 CV s’égaye, se raffine, prend des phares carrés (1975), ses couleurs sont jaunes, oranges, vertes, rouges…
    3. La 2 CV devient la voiture de l’étudiant, du décalé et du baba cool.
    4. 1980. La 2 CV devient Charleston.
    5. 1986. La 2 CV s’habille en tricolore version Cocorico
    6. 1988. La 2 CV disparaît avec son usine de Levallois.

 

 

Quelle voiture !

 

 

  • La 2 CV fait un peu partie de tout le monde.
    1. On a dit « une rue sans 2 CV est une rue morte !« .
  • Les petits défauts de la 2 CV ont créé des réflexes durables.
    1. Qui a oublié les parties de combat avec le petit tampon de caoutchouc fixant les glaces en partie haute ?
  • Le publicitaire Séguéla qui a vécu ses premières aventures autour du globe en 2 CV lui rend un bel hommage :
    1. « S’il fallait laisser sur la Lune un seul objet représentatif de notre civilisation, je choisirais personnellement la 2 CV« .

 

 

Provençale la 2 CV ?

 

 

  • C’est une évidence pour les campagnes de Provence qui lui ont fait un accueil chaleureux comme utilitaire ou comme voiture particulière.
    1. La 2 CV est dans la mémoire de la Provence profonde de la ruralité provençale.
    2. La 2 CV est aussi dans son présent comme collector, voiture de passionnés… son toit ouvert, ses sièges que l’on sort pour pique-niquer… font partie d’un art de vivre simple, insouciant et peu coûteux.
    3. Elle est ecolo la 2 CV et se trouve à l’aise dans le Luberon, les routes du Verdon et l’arrière-pays niçois.
    4. Un livre lui est consacré plein de belles images.
  • De nombreux Provençaux d’aujourd’hui sont originaires de l’Indochine, de Madagascar, de l’Afrique Noire, de l’Afrique du Nord
    1. Partout, la 2 CV était présente sur les routes, elle le reste dans les mémoires et dans le cœur.
    2. Madagascar se souvient des taxis de Tana, des courses d’Ivato, les jouets du Zoma
    3. Les militaires, les postiers, les aventuriers des dunes et des forêts gardent vivantes leurs sensations sur les bosses…
  • Comment ne pas évoquer la Nationale 7 sur laquelle les 2 CV ont été les premières à se déployer en nombre ?
  • Qui a oublié les 2 CV des pompiers du Var ?
    1. Une 2 CV bicéphale des sapeurs-pompiers de Cogolin (83)  avec deux moteurs afin de pouvoir repartir sur une piste sans avoir à faire de demi-tour.
      1. Voiture de reconnaissance et de liaison constituée de deux moitiés de 2 CV.
      2. Lors d’une reconnaissance de nuit en 15 CV Citroën, l’Inspecteur Départemental du SDIS du Var, le colonel Hourcastagné, se trouve coincé sur un chemin sans pouvoir repartir dans l’autre sens.
      3. Pendant plusieurs kilomètres, la voiture est guidée par un sapeur-pompier, une lampe à la main avant de pouvoir faire demi-tour.
      4. Cette mésaventure donne au Colonel l’idée d’une voiture bicéphale (à deux têtes).
      5. Le président du Syndicat des propriétaires forestiers,  M. d’Espinassy de Venel , gère un bureau d’études parisien spécialisé dans les brevets.
      6. Les deux hommes obtiennent le soutien du Conseil général du Var pour acheter deux 2 CV à embrayage semi-automatique qu’ils font découper.
      7. La 2 CV a donc deux moteurs, quatre roues motrices directionnelles avec un dispositif permettant de maintenir les roues arrières dans l’axe en position de route.
      8. Le numéro de code du projet est Samba 54.
      9. Au début des années 1970, la 2 CV Bicéphale est retirée du service pour des raisons de manque de maniabilité sur le terrain et pour le trouble qu’elle provoquait sur la route lors des dépassements…
      10. L’épave a été reprise par un garagiste de Draguignan (83).
      11. Des voitures miniatures ont été fabriquées à partir de ce modèle (ex. Norev).
      12. 2011. Finalement, l’association Catalina a repris en main le projet et la 2 CV Bicéphale de Cogolin est devenue un engin de relations publiques lié à la caserne de pompiers de Cuers (83).
      13. Le Major Roger Valentin, responsable de l’association « Histoire et Patrimoine des Pompiers du Var » a ensuite créé un Musée des Sapeurs Pompiers du Var qui cherche des locaux et des moyens pour se développer. Contact  valentin83@sfr.fr
  • La 2CV fait son cinéma en Provence.
    1. 1964. Dans Le Gendarme de Saint-Tropez, la 2CV est associée à Sœur Clotilde et à son escouade de religieuses alertes… sur les routes autour de Saint-Tropez (83).
  • Quels souvenirs du Tour de France et de courses de côtes ?

 

 

 

 

Mots Clés : ,
.