Dauphine Renault © bonzodog – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Renault Dauphine en Provence

 

 

 

 

 

La petite Frégate

 

 

  • 1945. A la suite du décès de Louis Renault, la société de Billancourt est nationalisée.
    1. La société devient la RNUR : Régie Nationale des Usines Renault.
    2. L’entreprise est dirigée par Pierre Lefaucheux.
    3. Les usines endommagées par les bombardements de la Libération sont reconstruites.
    4. Une nouvelle unité de production moderne est créée à Flins, à l’ouest de Paris.
  • De Billancourt sortent les 4 CV, premier grand succès de la Régie.
  • A Flins, sont produites les Frégate, surnommées les « anti-Traction de Renault« .
    1. Lancée avec précipitation, la grosse berline ne réussit pas à détrôner sa grande rivale.
    2. Avec les années, les Frégate corrigent leurs défauts mais elles se trouvent alors confrontées à la DS ce qui met définitivement fin à leur carrière.
  • Entre les petites 4 CV et la grosse Frégate, il y a la place sur le marché pour une voiture populaire de taille moyenne.
    1. Cette place, Renault s’active à l’occuper en développant son projet 109 donnant naissance à la Dauphine en 1956.

 

 

Reine et Dauphine

 

 

  • Dauphine, le nom de la nouvelle Renault répond à l’appellation de « Reine » donnée à la 4 CV dont elle est présentée comme l’héritière.
    1. Cette fois, le lancement ne sera pas bâclé.
    2. Les tests les plus durs sont imposés à une présérie de 129 voitures.
    3. Des Dauphine sont essayées dans le plus grand secret en Finlande, dans le nord de l’Amérique, au fond du Sahara
    4. 1956. 6 mars. Dauphine est présentée lors d’une manifestation monstre au Palais de Chaillot.
    5. Un mois après, la nouvelle Renault fait l’éclattante démonstration de son agilité en raflant les quatre premières places de Mille Milles !
  • La carrière sportive de la Dauphine, digne héritière de la 4 CV, sera remarquable.
    1. 1958. La Dauphine remporte le Rallye Monte-Carlo avec Monraisse et Feret.
    2. Le « sorcier », Amédée Gordini,prend alors en main la Dauphine et la dote d’une motorisation plus musclée.
    3. Les victoires se multiplient.
  • Commercialement aussi, la Dauphine mérite bien son nom.
    1. Plus de 100.000 voitures sont vendues la première année.
    2. 1958. On célèbre la 500.000ème Dauphine vendue.
    3. 1966. Lorsque sa carrière s’achève, la Dauphine a été fabriquée à plus de 2 millions d’exemplaires.
  • La Dauphine s’exporte même avec succès aux USA où les records de l’Etoile Filante lui dont de la publicité.
  • La fin des années de règne de la Dauphine sont marquées par quelques changements :
    1. 1960. Suspension aérostable.
    2. 1961. Création de l’Ondine.
    3. 1964. Lancement de l’Export.

 

Dauphine en Provence

 

 

  • 1958. Avec sa victoire au Rallye Monte-Carlo, la Dauphine entre en Provence par la grande porte.
    1. Guy Monraisse et Jacques Feret, pilote de rallye français auvergnat.
    2. Le Rallye est alors une épreuve de régularité.
    3. Livrée bleue ou blanche (proche de la réalité). Numéro 65.
    4. Produite en miniature automobile.
      1. Echelle 1/18. Norev.
      2. Echelle 1/43. Norev.

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.