Panhard PL 17 © Patrick Verlinden

 

 

Provence 7

Panhard PL 17 en Provence

 

 

 

 

Panhard

 

 

  • Le modèle de 1891, ancêtre français de l’automobile, dont le propriétaire l’Abbé Gavois se servit pendant 40 ans, est le symbole de l’ingéniosité, de la longévité et de la popularité qui ont caractérisé les voitures de René Panhard et Emile Levassor.
  • Entre les deux guerres, deux modèles, le Landaulet 8 cylindres de 1925 et la berline Dynamic Z, ont construit la notoriété de Panhard.
    1. Le Landaulet est un véritable haut de gamme de caractère destiné à la clientèle la plus aisée.
    2. La berline est un modèle d’anticipation technologique.
      1. Sous les courbes douces et enveloppantes de la Dynam (nombreux modèles utilisés comme taxis), on trouve l’influence des principes d’aérodynamique très en vogue à l’époque (Chrysler Airflow, Peugeot 402…).
      2. L’originalité de sa conception se retrouve dans la disposition des six places (3×3) avec le conducteur en position centrale.
      3. Autant d’innovations trop futuristes qui nuisent à son succès commercial…
  • Après la guerre, la Dyna 120 et la Dyna Z connaissent une grande popularité mais la grande révélation de Panhard est la PL 17.
  • Après la prise de contrôle par Citroën en 1955, suivie de l’absorption totale en 1965, la dernière voiture de tourisme sort de l’usine Panhard le 20 juillet 1967.
    1. Il s’agit d’une Panhard 24 bleu métallisé et noir.
    2. Après 77 ans de construction automobile, une page chargée d’histoire était tournée.

 

 

Panhard PL 17

 

 

  • Dessinée par Louis Bonnier.
    1. Juin 1959. La PL 17 est une Dyna Z modernisée : parties avant et arrière redessinées avec un style moins rond.
    2. 1962. Option sièges Relmax ( relaxe maximum) : sièges séparés inclinables revêtus de velours, montre et gouttières de toit métallisées.
    3. 1963. Nombreux changements.
      1. Cadran du tableau de bord élargi.
      2. Nouveaux feux.
      3. Toit rallongé à l’arrière.
      4. Pare-chocs avec nervures.
      5. Nouvelles roues à ailettes et roue de secours logée sous le capot avant (sauf Luxe).
      6. Sièges façon cuir et peinture gris métallisé pour l’option Relmax S.
      7. Moteurs 42 ch et 50 ch « Tigre » portés à 50 ch  et 60 ch.
    4. 1965. La 17 Relmax est rebaptisée 17 Confort S avec une banquette à l’avant (sauf moteur « Tigre »).
  • Bicylindre à plat refroidi par air.
    1. 851 cm3 puis 848 cm3.
  •  Carrosseries.
    1. Berline. Dyna Z : Luxe, Grand Luxe (1961), Grand Standing, Tigre
    2. Cabriolet.  1961.
    3. Break. 1963. Conception Panauto.
    4. Fourgonnette 3,16 m3
    5. Pick-up.
  • Commercialisée par les réseaux Panhard et Citroën.
  •  Production.
    1. 19591965.
    2. 166 192 exemplaires. Usine de Porte d’Ivry à Paris.

 

 

Modèles dérivés de la PL 17

 

 

  • Cabriolet DB Le Mans.
    1. 19591962.
    2. 200 ex vendus.
    3. Elégant cabriolet avec une carrosserie en matière plastique caractérisée par deux petits ailerons à l’arrière.
    4. Les amateurs de Bande Dessinée Michel Vaillant apprécieront.
  • Coupé Panhard CD.
    1. 19631965.
    2. Conception Charles Deutsch.
    3. Construction Panhard.
    4. 159 exemplaires produits.

 

 

Panhard PL 17 en Provence

 

 

  • 1961. Les 3 premières places obtenues au classement général du Rallye Monte-Carlo marquent les heures de gloire de la PL 17.

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.