Renault 4L © milamon0 – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Renault 4L en Provence

 

 

 

 

Renault 4L et les voitures « pas très belles »

 

 

  • Avec la fin des années 50, l’industrie automobile française tourne le dos aux belles formes de voitures.
    1. L’époque des voitures sculptées (DS, Simca Chambord, Simca Versailles…) se termine avec la Peugeot 404 (1960), dernier modèle à présenter des esquisses d’ailerons.
  • La nouvelle époque, amorcée par la Citroën Ami 6, annonce la prééminence des contraintes techniques et utilitaires sur l’allure générale du véhicule.
  • 1961. La Régie Renault commence pour sa part la période avec la R4 présentée au Salon de Francfort.
    1. Première traction avant de Renault, la 4L produit un fort impact avec son allure de véhicule « mi-utilitaire« .
    2. Dotée d’accessoires sommaires et d’un espace très enviable pour sa taille et sa motorisation, la 4L se présente comme l’héritière directe de la Citroën 2 CV.
    3. La désignation R4 ou 4L correspond au fait que la voiture à quatre chevaux fiscaux.

 

 

Renault 4L et les voitures sympas

 

 

  • La rationalité de conception de la 4L est couronnée par plus de 20 ans de production et par près de 8 millions de véhicules vendus !
    1. 1961 août  – Fin 1992. Construction dans 28 pays
  • La R4 servira de base à un modèle plus spacieux, la R6 qui permettra à la Régie de tenir tête aux Simca 1100, aux Peugeot 204… deux concurrentes à traction avant.

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.