Les Calanques de la Côte Bleue à visiter


Calanque de l’Erevine © Stéphane Borriello – Pixabay.com

 

Accueil Provence 7

Calanques de la Côte Bleue à visiter


 

Calanques


 

  • Variantes du mot calanques.
    1. Calanche, calangue, carangue, caranque
    2. Racine pré indo-européenne :
      1. Pierre, roche : cala, cara, Kar
    3. Racine à l’origine de plusieurs noms liés au secteur :
      1. Cabriès
      2. Callelongue.
      3. Caromb, Caronte, Carro, Carry
    4. Lamartine définit la calanque comme une crique, une baie entourée de rochers.
    5. Frédéric Mistral associe la calanque à un abri naturel entre 2 pointes de terre, un petit port du littoral provençal ou une pente rapide (cf. callade).
    6. Calanco est un lieu où un bateau cale : le bateau est abrité, les voiles sont baissées, le navire est réparé, la cargaison est débarquée.
      1. Le lien avec escale est également établi.

 

Les Calanques de la Rade de Marseille


 

Calanque de Sugiton, à Marseille © aterrom – Fotolia.com.

 Calanques de Marseille © Pixabay . Plages de Cassis © Verlinden.

 

 

La Côte Bleue


 

Côte bleue © Verlinden.

 

 

Liste des Calanques de la Côte Bleue


 

  • Les Calanques sont présentées du Nord-Est vers le Sud-Ouest (entre Marseille-L’Estaque et Carry-le-Rouet).

 

Calanque des Eaux Salées

  • Point de départ de la Randonnée des Calanques.
  • De profondes infiltrations d’eau de mer lui donnent son nom.
  • Une source d’eau salée coule à 1 m au -dessus du rivage avec une température constante.
    1. Ce fait est à rapprocher de la fondation de Marseille (Mas -Salia) par les Phocéens, spécialistes du sel…
  • Viaduc de 15 m de long et 35 m de hauteur.
    1. Seul ouvrage de la ligne ferroviaire avec cette architecture :
      1. Arche principale de 50 m d’ouverture.
      2. 10 arches secondaires de 5 m d’ouverture.
      3. Cette architecture est imposée par les infiltrations d’eau de mer, le sol étant très riche en sulfates.
      4. Cette architecture inspirera celle de nombreux ouvrages en France.
      5. Côté Est, les fondations plongent 22 m sous le niveau de la mer.
      6. L’ouvrage est signé par l’architecte-ingénieur Paul Séjourné, surnommé le Gustave Eiffel de la maçonnerie.
  • La plage est partagée avec un village de vacances bâti sur l’emplacement de l’Hôtel des Flots et du Centre des Cigales.
  • Le vallon qui aboutit à la calanque marque les limités des communes d’Ensuès-la-Redonne et de Carry-le-Rouet.

 

Calanque du Puits

  •  A environ 15 mn de la Calanque des eaux salées.
  • Toute petite calanque ou calanquette mentionnée en 1736 sur la carte d’Ayrouard.
  • Réputée pour la limpidité de ses eaux.

 

Calanque Madrague de Gignac © Frédéric Gombert – Flickr.com

Calanque de la Madrague de Gignac

  • A environ 30 mn de la Calanque du Puits.
  • 3e s. La Madrague désigne des filets pièges à poissons posés par les Grecs qui seront améliorés par les Romains et jusqu’à Henri IV.
    • Le mot lui-même est d’origine espagnole : almadraba « pêche et pêcherie de thons ».
  • 17e s. La calanque est dénommée Madrague de Ginast d’après genesto, ginesto, (genêt en provençal).
  • Début 19e s. Apparition du nom actuel lié à son appartenance à la commune de Plan de Gignac.
  • 1835. Rebaptisée lorsque la commune Le Rove est séparée de Gignac.
  • 1933. Appellation définitive lorsque Ensuès devient une commune autonome.
  • Petit port bien abrité protégé par une petite digue.
  • La Pointe de Gignac, petit promontoire sud permet de découvrir de superbes panoramas.
    1. La calanque de La Redonne et son viaduc.
    2. Falaise de La Haute Redonne avec, à son sommet, la Villa Aurore.
    3. La Grotte aux hirondelles avec ses eaux limpides formant une piscine.

 

Calanque La Redonne © Christian Wenger – Flickr.com

Calanque de La Redonne

  • A environ 45 mn.
  • La Redonne est surnommée « Capitale des Calanques de la Côte Bleue« .
  • Les chemins de la Dugue et du Pévraïre conduisent à la calanque.
  • Viaduc de Mauvallon de 154 m de long et de 31 m de haut.
    1. 6 arches de 15 m d’ouverture.
    2. Le viaduc enjambe le hameau.
    3. Mauvais signifie difficile d’accès.
  • 1820. Mr Berthe, un soudier marseillais, installe une usine de savon en profitant de la calanque pour y débarquer des soudes naturelles principalement importées d’Espagne (Alicante).
  • 1927. Blaise Cendrars séjourne à l’Auberge Roux puis au Château de l’Escayrol (bâti en 1890) pour écrire l’Homme foudroyé.
  • Années 1930. Aménagement du port.
    1. 1931. Une première digue visant à protéger le port des vents du sud cède.
    2. 1932. La digue est restaurée puis agrandie.
    3. 2ème Guerre Mondiale. Le port devient un port militaire allemand.
    4. Le champion de boxe Marcel Cerdan vient se reposer sur le site après ses combats.
    5. Années 60. Construction de la digue actuelle.
      1. Le Quai des pêcheurs est construit.
      2. Un mur bétonné de 3 m de haut ceinture l’entrée de la calanque avant sa destruction en 1948.
    6. Le port de pêche devient un port de plaisance.
  • La falaise Roupata domine le port. Des corbeaux et corneilles y nichaient massivement.

 

Calanque des Anthénors © Bernard C – Flickr.com

Calanque des Anthénors

  • A environ 55 mn – 60 mn.
  • Face au Rocher du Petit Anthénor.
  • A l’Est du Baou Blanc.

 

Calanque des Figuières © Bernard C – Flickr.com

Calanque des Figuières

  • A environ 1h15 mn.
  • Calanque habitée sans commerce.
  • Petit port et bassin arrondi de la Calanque fermée par la Pointe des Lagarelles.

 

Calanque du Petit et du Grand Méjean

  • A environ 1h40 mn.
  • Le nom Méjean serait hérité du latin medianus signifiant milieu (mitan, mejean, miéjo, en provençal).
    1. Frédéric Mistral l’associe plutôt à cloison, compartiment de séparation.
    2. On distingue ainsi le Petit Méjean, à l’ouest, et le Grand Méjean, à l’est.
    3. Les 2 calanques sont parfaitement cloisonnées.

 

Calanque du Ribol

  • Petite calanque aux eaux turquoises propices à la baignade.
  • En provençal, Ribol signifie berge et bordure.

 

Calanque de l’Erevine © Bernard C – Flickr.com

Calanque de l’Erevine

  • A environ 2h40 mn.
  • Depuis le Ribol, le parcours est certainement le plus difficile et le moins propice aux arrêts et aux photos.
  • La culture du raisin dans les collines y était traditionnelle depuis de longues dates.
  • Belle petite plage.
  • Ilot célèbre désigné par les termes Arapègue, Erevine, Elevine, Alevines
    1. 28 m de hauteur.
    2. Tour en Pierres.
      1. L’hypothèse d’un ancien four à chaux est erronée.
      2. Il s’agirait des ruines d’une usine de briques silico-calcaires selon les archives de la SNCF consultées par Gérard Chevé.
    3. Feu participant au balisage de Marseille.
    4. Plusieurs sites de plongées réputés.
      1. Tombant de 40 m.
    5. Petite plage de galets blancs.
    6. Eau fraîche aux beaux aspects de bleus et de Turquoise.

 

Calanque du Jonquier © Bruno Domangricchia – Flickr.com

Calanque du Jonquier

  • A environ 3h15 mn.
  • Cuvette très humide cernée de collines et accueillant naturellement des joncs.
  • Eaux turquoise avec rocher pour plonger (respecter les consignes de sécurité d’usage).
  • Viaduc de 180 m de long et 37 m de haut.
    1. 4 arches de 15 m d’ouverture et une arche de 30 m.
    2. Entrée de tunnel.
    3. Nombreux accidents de piétons ne respectant pas les consignes de sécurité liées au train.
      1. Il faut savoir que toute personne se situant à moins de 2 m des voies est renversée ou aspirée…

 

Calanque de Niolon

  • A environ 3h35 mn.
  • Accès par la route.
  • Accès par le train.
    1. Gare de Niolon.
  • Haut-lieu de la plongée sous-marine.

 

Calanque de La Vesse

  • A environ 3h30 mn.

 

Calanque et Pointe de Figuerolles

 

Avant-dernière Calanque

  • A environ 4h15 mn.
  • Des noms divers.

 

Dernière Calanque

  • A environ 4h45 mn.
  • Nombreuses appellations.
  • Viaduc de 91 m de long et de 39 m de haut.
    1. 3 arches de 15 m d’ouverture.

 

Plages et lieux de baignades


 

Plages de la Côte Bleue © Verlinden

 

Randonnées dans les Calanques de la Côte Bleue


 

  • Circuit complet.
    1. Durée totale
      1. 4h25 jusqu’à la Dernière Calanque.
      2. 12h00 jusqu’à Notre-Dame-du-Rouet.

 

Livres et guides pour en savoir plus


 

2010. Les Calanques de la Côte Bleue. Luc Fabre. Editions Actilia Multimedia.

2001. La Côte Bleue. Christian Crès. Editions Européennes de Marseille Provence.

 

Articles liés à Calanques de la Côte Bleue


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

     

Translate »