Couleuvre de Montpellier : description et mode de vie


Alfredo Sanchez Tojar © Flickr.com

 

Accueil Provence 7

Couleuvre de Montpellier : description et mode de vie


 

Appellation et Classement de la couleuvre de Montpellier


 

  • Espèce
    1. Malpolon Monspessulanus
    2. 1804.  Le zoologiste allemand Hermann découvrel’espèce à Montpellier.
  • Classification selon Reptile DB.
    1. Règne. Animalia.
    2. Embranchement. Chordata.
    3. Classe. Reptilia.
    4. Sous-Classe. Lepidosauria.
    5. Ordre. Squamata.
    6. Sous-ordre. Serpentes.
    7. Infra-ordre. Alethinophidia.
    8. Famille. Lamprophiidae.
    9. Sous-Famille. Psammophiinae.
    10. Genre. Malpolon.

 

Territoires de la Couleuvre de Montpellier


 

© VP13

 

Aire de répartition au Nord et au Sud de la Méditerranée

  •  Partie Ouest du pourtour de la Mer Méditerranée.
    1. Au Nord.
      1. Nord-ouest de l‘Italie (Ligurie).
      2. Sud-est de la France.
      3. Espagne.
      4. Portugal.
    2. Au Sud.
      1. Algérie, Maroc et Sahara occidental.

 

Territoires en Provence

  • Famille d’origine africaine  qui pourrait avoir gagné le Midi de la France il y a 7 000 ans, lors de la sédentarisation des hommes et du défrichement des forêts.
  • Présence sur une large bande territoriale le long du littoral.
    1. En dehors des massifs élevés.
    2. Habitat densifié de l’Estérel aux Bouches-du-Rhône.
  • Présence sur des territoires protégés et dans les espaces de Garrigue.
    1. Camargue.
    2. Garrigue.
    3. Parc du Luberon

 

Habitat

  • La Couleuvre de Montpellier apprécie les terrains secs et rocailleux qui lui fournissent de nombreuses cachettes pour se réfugier.
  • On peut également rencontrer la couleuvre de Montpellier  dans des forêts de chênes verts, à proximité de points d’eau ou encore dans les prairies.

 

Description physique de la couleuvre de Montpellier


 

Couleuvre de Montpellier © Eugénie Le Dahéron – Flickr.com

 

  • Longueur. Jusqu’à 2,50 m. le plus grand serpent de Provence.
    1. La femelle est plus petite.

 

Cycle de vie et reproduction


 

  • La Couleuvre de Montpellier se reproduit d’avril à juin.
  • Les femelles pondant de 4 à 14 œufs sous un tas de feuilles ou de pierres.
  • Les œufs éclosent généralement au bout de 2 mois.
  • Les nouveau-nés mesurent de 20 à 35 cm.
  • La maturité sexuelle est atteinte au bout de 3 à 5 ans.

 

Comportements de la Couleuvre de Montpellier


 

  • Serpent diurne.
  • Densité généralement d’environ 10 individus par hectare.
  • Ce serpent apprécie les espaces ensoleillés et dégagés.
    1. Espaces rocheux, sableux où persistent quelques broussailles.
  • Vue perçante jusqu’à 50 m.
  • Possède des crochets venimeux qui sont placés au fond de sa mâchoire et ne menacent pas directement les humains.
    1.  Ces crochets ne fonctionnent pas à la manière d’une seringue.
    2. Une morsure peut toutefois provoquer un engourdissement chez un adulte en pleine santé et avoir des conséquences plus graves chez l’enfant.
  • Bluffe en se dressant à la verticale et souffle dans la direction de ceux qui s’approchent.
  • Se nourrit de rats, de lézards, de serpenteaux, de lapereaux…
  • Sort de son hibernation au Printemps.

 

Circaète Jean-Le-Blanc © Michel Idre – 6franc6 / Pixabay.com

 

  • Son principal prédateur est la Circaète Jean-le-Blanc, après les roues des voitures.

 

Protection juridique


 

  • 1982. Malpolon monspessulanus figure en annexe III de la Convention de Berne.
    1. La Couleuvre de Montpellier fait ainsi partie des espèces de faune protégées en Europe.
    2. Par ailleurs certains pays, parmi lesquels la France, dans lesquels l’espèce est présente ont choisi de lui appliquer des mesures de protection.

 

Articles liés à Couleuvre de Montpellier


 

  • Cliquer sur une image lien pour afficher l’article correspondant.

 

   

Translate »