Bonsaï olivier  © Eric Isselée – Fotolia.com

 

 

 

Accueil Provence 7

Bonsaï en Provence


 

 

 

 

  • Le thème du Bonsaï se décline largement en Provence.
    1. Par le nombre de spécialistes et d’amateurs que compte la Provence.
    2. Par des applications particulières aux arbres typiques de la Provence : oliviers, pins…
    3. Par les échanges économiques, culturels et touristiques permanents entre la Provence et l’Extrême-Orient.

 

 

Qu’est-ce qu’un Bonsaï ?


 

 

  • 2 mots : Bonsaï, plus académique, et Bonzaï employé et accepté.
  • Plusieurs traditions : Chine, Japon, Corée, Vietnam.
    1. En Asie, dans la plupart des langues, le mot désigne « le fait de planter et de prendre soin d’un arbre dans un pot« .
    2. Le mot prend aussi le sens de « paysage dans un pot« .
    3. La notion de paysage est liée à l’ajout d’éléments tels que des rochers.
  • L’arbre est miniaturisé par des techniques de taille particulières et en ligaturant ses branches.
    1. L’arbre est rempoté régulièrement afin de tailler ses racines internes et celles joignant la surface du pot.
    2. La recherche esthétique est présente.

 

 

Histoire du Bonsaï


 

 

 

Bonsaïs à fleurs © Schwoab – Fotolia.com

 

 

  • v. 2000 av. J.-C. En Egypte, la culture de plantes dans des pots commence pour des raisons pratiques, notamment de mobilité.
  • La pratique s’étend aux Mésopotamiens, aux Perses, aux Indiens et aux Grecs.
  • 206220.  La culture de plantes en pot prend une dimension esthétique avec la dynastie des Han, on parle alors de représentation de paysage dans une coupe.
  • 220581. La dynastie Qin, en Chine, voit apparaître la notion d’arbre unique dans une coupe (pénzāi).
  • 7941192. La notion de bonsaï atteint le Japon où elle se développe.
  • Moyen-Age. En Europe la culture de plantes en pot existe bien avec les orangeraies.
  • 13e s. – 14e s. Le bonsaï se développe comme un objet d’art et de luxe.
    1. Le bonsaï est considéré comme un symbole d’harmonie et d’éternité entre l’homme et la nature.
  • 16e s. Les bonsaïs deviennent bien plus importants en taille. Ils peuvent atteindre 1,40 m.
  • 17e s. Grande époque créative aussi bien au niveau du végétal (utilisations de conifères) que des vases en céramique, travaillés avec soin et colorés de teintes fines et vives.
  • 19e s. L’ouverture de l’Orient et la multiplication des voyageurs venus d’Occident contribuent à l’introduction de bonsaïs dans les grandes demeures à la recherche d’exotisme.
  • 1878. La troisième exposition universelle de Paris marque une sorte d’introduction « officielle » des bonsaïs en France.
  • 1909. Une exposition privée à Londres serait le déclencheur du phénomène en Grande-Bretagne.
  • 1914. 1ère exposition nationale à Tokyo.
  • 1934. La culture des Bonsaïs est reconnue comme un art au Japon.
    1. Depuis, une exposition annuelle se déroule à Tokyo, au musée d’Art.
  • 19401945. La Seconde Guerre Mondiale marque un tournant aux USA avec des importations massives après guerre.
  • Années 1980. Un mouvement nouveau d’intérêt pour les Bonsaïs se développe en France.

 

 

Types de Bonsaïs


 

 

Classement par la taille

 

  • 3 tailles sont généralement reconnues avec des mots différents mais avec comme base le nombre de mains qu’il faut pour les transporter.
    1. Bonsaï à une main.
    2. Bonsaï à deux mais.
    3. Bonsaï à 4 mains.

 

Classement par les formes, les styles

 

  • Bankan. Tronc tortueux enroulé sur lui-même en torsade.
    1. Forme interprétée en France comme celle d’un arbre en souffrance.
  • Bonkei ou Saikei. Paysages miniatures.
  • Bunjingi. Communément désigné par le style du lettré car ses créateurs venaient de l’aristocratie.
    1. Le tronc est mince et dénudé sur une grande partie.
    2. Les feuillages n’apparaissent que dans la partie supérieure ce qui lui donne élégance et légèreté.
    3. En Provence, le pin sylvestre (ou le pin laricio en Corse) donne cette impression..
  • Fukinagashi. L’arbre est battu par le vent. Les branches et le tronc impriment un même mouvement.
    1. C’est le seul style pour lequel on admet le croisement des branches et du tronc.
    2. Le style correspond aux arbres du bord de mer ou de hautes montagnes, exposés au vent fort, notamment le Mistral, sur le littoral.
  • Han-Kengai. Tronc en semi-cascade. En principe, le sommet de l’arbre le plus bas ne dépasse pas le bord du pot.
  • Hôkidachi. En forme de balai.
    1. Le tronc distribue tout le feuillage à partir du même point (situé au tiers ou à la moitié de l’arbre).
    2. Le feuillage dessine une forme ronde ou ovale.
  • Ishitsuki. L’arbre est planté dans la roche.
    1. Evocation des îlots rocheux des côtes du Japon.
  • Kengai. Tronc en cascade qui retombe en dessous du pot.
    1. Thème inspiré par les arbres qui poussent à flanc de montagnes.
  • Neagari. Les racines sont exposées au-dessus du niveau de terre.
  • Nejikan. Tronc partiellement tortueux, souvent enroulé sur lui-même.
  • Sabamiki. Tronc fendu et déchiré.
  • Sekijojû. Les racines largement visibles enserrent une roche avant de plonger dans la terre.
    1. Ce style correspond à l’arbre qui pousse sur une pierre et dont les racines sont mises à nu par l’érosion.
  • Shakan. Tronc incliné comme penché par le vent, situation fréquente dans les régions côtières.
  • Sharimiki. Vision un peu tragique du tronc de l’arbre soumis à une catastrophe naturelle.
  • Takozukuri. Le tronc et les branches sont sinueux.

 

Bonsaïs à Troncs multiples

 

  • Noms donnés en fonction du nombre de troncs.
    1. 1 tronc. Tankan.
    2. 2 troncs. Sokan.
    3. 3 troncs. Sankan.
    4. 5  troncs. Gokan.
    5. 7  troncs. Nanakan.
    6. 9 troncs.  Kyukan.
    7. + de 9 troncs.  Tsukami-Yose.
  • Spécificités des troncs multiples.
    1. Kabudachi. Troncs groupés sur une racine.
    2. Kôrabuki. Troncs groupés sur une souche en forme de carapace de tortue.
    3. Nestsunagari. Plusieurs troncs sortent d’une racine sinueuse. ex. les ormes.
  • Ikadabuki. Tronc en radeau.
    1. L’arbre est couché à terre.
    2. Des branches créent de nouveaux troncs.

 

Plantations de groupes

 

  • Noms donnés en fonction du nombre d’arbres.
    1. 2 arbres Soju,
    2. 3 arbres.  Sambon Yose.
    3. 5 :arbres. Gohon Yose.
    4. 7  arbres.  Nanahon Yose.
    5. 9  arbres.  Kyuhon Yose.
    6. + de 9 arbres.  Yose-ue.

 

 

 Spécificités des Bonsaïs en Provence


 

 

 

Bonsaï-Olivier-1-Fotolia_53

Bonsaï olivier © jotabe85 – Fotolia.com.

 

 

  • Des arbres symboles de la Provence sont choisis.
    1. Le thème de l’olivier est illustré par plusieurs photos et un livre dans cet article.
    2. Le thème du Pin est illustré par un livre…

 

 

Bonsaï-Olivier-3-Fotolia_33 Bonsaï-Olivier-4-Fotolia_50

Bonsaï Olivier © Magalice – waldemarus – Fotolia.com

 

 

 

 

 

 

© Schwoab – Fotolia.com

 

 

 

 

 

Livres liés aux Bonsaïs


 

 

 

Bonsaï-Jardins-Miniatures

2010. Bonsaï Jardins Miniatures. Su Chin Ee. Editions Hachette.

 

 

bonsai-pratique-les-pins

1989. Bonsaï pratique Les PinsIsabelle Rémy Samson. Editions Bonsaï Rémy Samson.

 

 

france-bonsai-n-18-l-olivie

1994. France Bonsaï N°18 : L’olivier. Grossand & Goudet.

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.