Sorbier des oiseleurs © myskrysa – Adobestock.

 

 

Provence 7

Sorbier des Oiseleurs en Provence

 

 

 

 

 

 

  • Caractéristiques du Sorbier des oiseleurs et liens avec la Provence.

 

 

 

Caractéristiques du Sorbier des Oiseleurs

 

 

  • Nom. Sorbus aucuparia. Littré 1753.
  • Nom usuel. Sorbier des Oiseaux ou Sorbier des Oiseleurs.
    1. Son nom vient du fait que le Sorbier servait à attirer les grives en automne.
  • Famille. Rosacées. Cousin avec le Cormier (Sorbus domestica).

 

Dimensions du Sorbier des Oiseleurs

 

  • Taille moyenne. 10 m.
  • Peut atteindre 15 m.

 

Bourgeons du Sorbier des Oiseleurs

 

  • Forme en fuseau.
  • Brunâtres et velus.

 

Feuilles du Sorbier des Oiseleurs

 

  • Feuilles alternes.
  • Caduques.
  • Taille. 10 – 25 cm.
  • Composées de 9 à 17 folioles doublement dentées de 3 à 6 cm qui sont reliées au pétiole.
  • Pubescentes jeunes, puis glabres vert foncé dessus et plus clair dessous.
  • Brun-rougeâtre en automne.

 

Fleurs du Sorbier des Oiseleurs

 

  • Fleurs blanches à 5 pétales.
  • Groupées en corymbes terminaux dressés.
  • Odeur forte peu agréable.
  • Floraison mai-juin.

 

Fruit du Sorbier des Oiseleurs

 

  • Sorbes.
  • Petites baies globuleuses.
  • Couleur rouge corail ou jaunes (variétés ornementales).
  • Fruits à maturité à la fin de l’été.
  • Les fruits persistent longtemps sur l’arbre en hiver ce qui est apprécié du point de vue décoratif.
    1. Les oiseaux, notamment les grives, apprécient  particulièrement ces sorbes.
  • Le fruit frais n’est pas comestible pour l’homme, il est même toxique, comme le montre ses composants :
    1. Acide malique.
    2. Acide parascorbique qui est toxique.
    3. Acide sorbique ou sorbitol qui tient son nom du sorbier.
    4. Amygdaloside (hétéroside toxique) dans le noyau.
    5. Sucres : dextrose, saccharose et sorbitol (utilisé comme édulcorant pour les diabétiques).
  • Cuits bien mûrs et de façon prolongée, les fruits deviennent comestibles.
  • Utilisations des fruits :
    1. Confitures.
    2. Gelées.
    3. Boisson alcoolisée du type kirsch.
  • Astringents, les fruits servent de médicament naturel contre les extinctions de voix et les enrouements.

 

Formes du Sorbier des Oiseleurs

 

  • Tronc. Droit.
  • Houppier. Peu dense.
  • Rameau. Brun violacé.

 

Bois et écorce du Sorbier des Oiseleurs

 

  • Ecorce.
    1. Longtemps lisse.
    2. Gris clair.
    3. Parsemée de lenticelles horizontales.
    4. Avec l’âge. L’écorce devient gris-brunâtre et gerçurée.
  • Bois.
    1. Blanc et dur.
    2. Sert à fabriquer des objets tournés.
    3. Utilisé pour des manches d’outils et les rayons des roues de charrettes.

 

Espèces de Sorbiers

 

  • Le Sorbier des Oiseaux est le plus répandu des sorbiers.
  • De nombreuses variétés ont été développée, notamment pour l’ornement.
    1. Asplenifolia.
    2. Beissneri. Très décoratif.
    3. Dirkenii.
    4. Edulis.
    5. Fastigiata.
    6. Laciniata. Feuilles découpées.
    7. Pendula, à port pleureur.
    8. Rossica major.
    9. Xanthocarpa. Fruits jaunes.

 

Habitat, utilisation et entretien du Sorbier des Oiseleurs

 

  • Altitude. En montagne jusqu’à 2 000 m.
    1. En haute altitude, le port se réduit et il devient buisson plus qu’arbre.
  • Habitat spontané : clairières, lisières forestières.
    1. Le Sorbier apprécie les lisières de forêts d’épicéas.
  • Haies.
  • Landes et lieux rocheux.
  • Le sorbier des Oiseleurs est planté dans les parcs et jardins comme arbre d’ornement ou d’alignement.
  • A l’état naturel, on trouve assez peu de sorbier des oiseleurs en zone méditerranéenne car il préfère les climats humides et tempérés.

 

 

Classification du Sorbier des Oiseleurs

 

 

  • Règne. Plantae.
  • Sous-Règne. Tracheobionta.
  • Division. Magnoliophyta.
  • Classe. Magnoliopsida.
  • Ordre. Rosales.
  • Famille. Rosacées – Malacées.
  • Genre. Sorbus.

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés :
.