© Verlinden – Guillaume Duris – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Gignac La Nerthe à visiter (13)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Situation de Gignac-la-Nerthe (13)

 

 

Communes limitrophes de Gignac-la-Nerthe

 

 

Accès à Gignac-la-Nerthe

 

 

Distances de Gignac-la-Nerthe

 

 

 

La Nature à Gignac-la-Nerthe

 

 

Reliefs, sols

 

  • Territoire de plaine côtière au sud de l’Etang de Berre.
  • Au pied du versant nord du Massif de l’Estaque.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Bourg agricole devenu mi ville-nouvelle, m ville dortoir, en pleine expansion démographique.
  • Vigne.
    1. Domaine du Mas Bleu.
      1. AOP Côteaux d’Aix-en-Provence.
      2. 6 avenue de la Côte Bleue.
      3. Couleur. Rosé.
      4. Cuvée. Val des vignes.
  • Coopérative agricole.

 

 

Histoire de Gignac-la-Nerthe

 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Camp de Laure.
    1. Eperon barré.
  • Habitat de la fin de l‘Age du Bronze.
    1. Au sud du bourg.
  • Vestiges d’une importante villa de l’époque gallo-romaine.
    1. Villa La Poussaraque.
    2. Fin 1er s.- 6e s. Etablissement en fonctionnement.
    3. Plusieurs bâtiments.
    4. Bains privés.
    5. Activité métallurgique avec forge et four à chaux.
    6. Huilerie, stockages…

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 11e s. Gigniacum est cité.
  • 13e s. Castrum de Ginhaco est cité.
  • Seigneurie relevant des seigneurs de Marignane.
  • 13e s. Présence des Templiers qui y élèvent l’église Saint-Michel-de-Gignac.
  • Après le Moyen-Âge.
    1. Développement de l’élevage et de l’agriculture. amandiers, blés, oliviers,  vignes.

 

Période contemporaine

 

  • 1826. La commune du Rove est créée par distraction de Gignac et de Châteauneuf-les-Martigues.
  • Fin 19e s. Arrivée du chemin de fer.
  • 19101926. Creusement du Tunnel du Rove sous le territoire de la commune.
    1. Les travaux entraînent l’arrivée de familles espagnoles et italiennes qui s’installent dans le village.
  • 1919. la mention de « la-Nerthe » est rajoutée au nom de la commune d’après le nom de la Chaîne de la Nerthe qui borde la commune, au sud.
  • Années 1960. Arrivée de rapatriés d’Afrique du Nord et de Français des colonies.
  • 1962. 1 963 habitants.
  • 2000Gignac-la-Nerthe adhère à la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole.
  • 2012. 9 070 habitants. Très fort développement démographique.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Gignac-la-Nerthe

 

 

  • 2 noyaux villageois.
    1. Gignac, à l’est.
    2. Laure, à l’ouest.
  • Ruines de l’ancien village fortifié, du donjon et de la chapelle primitive Saint-Michel se trouvent sur le Rove.
  • Gignac : village de plaine au cadastrage régulier.
    1. Occupation de l’ancien village du Plan.
  • Tunnel du Rove.
  • Trois moulins à vent ruinés.
    1. Deux le long de la grande route, à Laune.
    2. Un vers Les Pennes-Mirabeau.
  • Pigeonnier.
    1. Au hameau des Granettes.

 

 

Monuments chrétiens de Gignac-la-Nerthe

 

 

  • Eglise Saint-Michel.
    1. 1788.Construction.
    2. 19e s. Plusieurs fois agrandie.
    3. 1578. Triptyque de Jacob.
  • Chapelle des Pénitents Blancs.
  • Chapelle Sainte-Maxime.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.