Provence 7

Le Bleu en Architecture en Provence

 

 

 

 

Le bleu tient une place particulière dans l’architecture et la décoration en Provence.

 

  • Les volets sont l’objet d’architecture qui laisse la plus grande place au bleu.
  • Les plafonds, les coupoles, les toitures….
  • Les façades.
  • Les piscines et les sols carrelés.

 

Les Volets Bleus

 

 

Tous les bleus dans les volets de Provence

 

  • Du turquoise au bleu marine et au violet, les volets de Provence utilisent toute la gamme des bleus.

 

Pourquoi cette domination écrasante des bleus dans les volets ?

 

Il n’y a pas « d’explication » rationnelle mais toute une série de facteurs expliquent ce phénomène.

 

  • Les volets ont des sens particuliers en Provence et s’expliquent autant par leur vue de l’extérieur de la maison, que de l’intérieur de la maison lorsqu’ils sont fermés.
  1. Les lourds volets en bois pleins et cloutés font l’âme de la maison provençale, notamment des mas et des maisons de villages.
  2. Les volets s’ouvrent à la fraîcheur du matin, leur couleur anticipe en quelque sorte sur le bleu du ciel dehors.
  3. La journée, les volets forment un écran protecteur contre la chaleur, ils s’entrebâillent ou se ferment, surtout l’été. Il y a probablement un désir de ne pas se couper la couleur azur du ciel
  4. La couleur des volets contraste avec celle des crépis. Elle ose ainsi des tons plus vifs comme les bleus mais aussi le rouge carmin, le vert foncé…
  5. En Provence maritime, le bleu évoque la couleur de la mer. Il est aussi en harmonie avec la couleur des barques, des pointus… Les pêcheurs utilisaient leur fond de peinture de bateau pour les volets de leurs maisons.
  6. En Provence intérieure, le bleu fait écho à la lavande, à la glycine, aux violettes du jardin…
  7. Ouverts ou fermés, vus de l’extérieur les volets sont en quelque sorte le reflet du ciel bleu de Provence.
  8. Le bleu représente aussi les couleurs de la Maison d’Anjou . Le choix de la couleur bleue peut obéir à des considérations politiques pour des édifices publics ou des maisons appartenant à de grandes familles liés au Anjou.
  9. La France est le pays de la couleur bleue. La langue française est celle qui a le plus de qualificatifs de la couleur bleue et les Français, adultes surtout, en une préférence pour la couleur bleue.
  10. Le bleu républicain, le bleu régional, le bleu des armoiries départementales ou communales se retrouvent ainsi dans les volets. Ex. Marseille.
  11. La religion, notamment le culte de la Vierge Marie, donnent une large part au bleu. La présence de la Confrérie des Pénitents Bleus justifie également un fort usage du bleu.

 

Plafonds, toits et coupoles  bleus

 

 

En Provence, plafonds, toits et coupoles se parent de bleu… des substituts du ciel en quelque sorte.

 

 

  • Les tuiles vernissées bleues sont assez fréquentes.

 

  • Dômes et bulbes.
    1. Apt (84). Dôme de la cathédrale Sainte-Anne.
    2. Belgentier (83). Dôme de tuiles vernissées gris-bleu foncé de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption (Saint-Maur).
    3. Hyères (83). Coupoles et dômes d’inspiration mauresque.
    4. Nice (06). Bulbe de l’église russe. 6, rue Longchamp.
  • Toits
  1. Lantosque (06). Haut du clocher de l’Eglise Saint-Pons. 17e s.
  2. Lourmarin (84). Sommet du clocher de l’église Saint-André-et-Saint-Trophime.
  •  Plafonds
  1. Eglises et chapelles s’inspirent du ciel et du manteau bleu de la Vierge (à l’origine du mot chapelle) pour décorer les plafonds.
  1. Castellar (06). Chapelle Notre-Dame-de-la-Miséricorde. Fresque sur voûte.
  2. Cotignac (83). Chapelle Notre-Dame-de- Grâces. Voûte.
  3. Entrevaux (04). Ancienne cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption. Voûte du chœur baroque.
  4. Fontan (06). Eglise paroissiale de la Visitation. Voûte.
  5. Massoins (06). Eglise Saint-Martin. voûte de la fin du 17e s.
  6. Roquevaire (13). Eglise Saint-Vincent. Plafond.
  7. Saint-Martin-Vésubie (06). Chapelle de la Madone-de-Fenestre. Plafond.
  8. Tarascon (13). Abbaye Saint-Michel-de-Frigolet. Plafond aux couleurs angevines.
  9. Valensole (04). Eglise Saint-Blaise. Plafond.
  10. Vence (06). Chapelle du Rosaire. Toit bleu, vitraux signés Matisse.
  11. Villars-sur-Var (06). Chapelle Saint-Jean. Peintures de François Perrier de 1748.
  • Les liens de parenté avec la Maison d’Anjou ont stimulé la présence du bleu sur les plafonds.
  1. Brignoles (83). Plafond bleu de pièces du  Musée du Pays Brignolais.
  1. Transparences : des constructions modernes utilisent de plus en plus de verrières et de parties vitrées pour laisser voir le ciel bleu.

 

 

Le Bleu des façades

 

 

En Provence, il n’est pas rare de trouver des bâtiments entièrement bleus ou utilisant le bleu sur une surface importante des façades.

 

  • Dans ces bâtiments les volets sont souvent bleus aussi.
  • L’encadrement des portes et des fenêtres permet de faire la transition avec des couleurs claires allant du blanc au crème et à l’ocre.
  • Toutes les raisons exposées précédemment pour expliquer la couleur bleue des volets se retrouvent pour les façades avec toutefois une part plus importante des considérations politiques et religieuses.

 

Les édifices en bleu

 

 

  • Cathédrales, églises, chapelles, couvents, monastères… utilisent parfois très largement le bleu. Parfois, la couleur a disparu avec le temps mais les études montrent la forte présence du bleu au moment de la conception des édifices. L’influence des ouvriers piémontais se fait ainsi sentir.
  1. Moustiers-Sainte-Marie (04). Chapelle des Pénitents-Blancs. 1623.
  2. Nice (06). Eglise Saint-François-de-Paule ou « des Dominicains ». Façade entièrement bleue. 9 rue St-François-de-Paule.
  3. Nice (06). Chapelle du Saint-Sépulcre ou des Pénitents Bleus. Place Garibaldi. Motifs bleus en façade.
  4. Sospel (06). Chapelle Sainte-Croix des Pénitents Bleus. Façade entièrement bleue.
  • Conseils généraux, mairies, locaux municipaux utilisent le bleu républicain, celui de Marseille ou celui de la Provence.
  1. Marseille (13). Immeuble du Conseil général 13, le Vaisseau Bleu. Quartier St-Just. Architecte William Alsop.
  • Autres immeubles.
  1. Arles (13). Musée de l’Arles Antique. Architecte Henri Ciriani.
  2. Breil-sur-Roya (06). Ancienne Maison Cellier. 1907.
  3. Le Val (83). Façade peinte de la coopérative de vins.
  4. Marseille (13). Siège de CMA-CGM. Architecte Zaha Hadid.

 

Les formes d’utilisation du bleu sur les façades

 

 

  • Façade en enduit bleu.
  • Façades miroirs du ciel bleu.
  • Frises peintes en trompe l’œil.
  1. L’arrière-Pays de Nice et la Côte d’Azur sont particulièrement riches en la matière : Nice (Cours Saleya…), Menton, Saorge, Sospel…
  2. Dans le Pays Niçois, la couleur se substitue souvent à la sculpture et les façades se parent de frises sur des thèmes mythologiques et baroques.
  3. Les motifs à base de bleu comprennent des imitations de fleurs, de ciel, des grappes de raisins…
  • Céramiques, mosaïques.
  1. Le style mauresque (Hyères) utilise des carreaux de faïence bleus et blancs.
  • Cadrans solaires.

 

 

 

 

Les autres usages du bleu en architecture provençale

 

 

Les sols, les cuisines et les salles de bains

 

 

  • Les variantes de carreaux bleus se multiplient dans les cuisines, les salles de bains.
  • Les équipements sportifs : terrains de tennis, football en salle, salles de gymnastiques en font également un très large usage.

 

 

Les piscines

 

  • Le bleu est de loin la couleur la plus utilisée pour les piscines.

 

La décoration de jardin

 

  • Aux frontières de l’architecture, les jardins et la décoration font, en Provence, un usage étendu du bleu.

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.