Magnifique vallée de Breil-sur-Roya. ©-Guillaume Besnard- Fotolia.com.

 

 

Provence 7

Breil-sur-Roya à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

  • Breil-sur-Roya est un village du département des Alpes-Maritimes (06) à la porte du Parc national du Mercantour.
    1. Le village permet d’accéder à la Vallée des Merveilles.
    2. Etape sur la Route Baroque du Comté de Nice et de la Ligurie.
  • Code postal. 06540.
  • Habitants. Breillois – Brelloises.
  • Superficie. 81,31 km2. Vaste commune.
  • Altitude. 151 m – 2 080 m.
  • Population. 2 444 habitants (2012).
  • Coordonnées et Carte. N  43°56’11.4″  E 7°30’49.6″Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune de Breil-sur-Roya.
  • Nom. En italien Breglio ou Breglio sul Roia,

 

 

Situation de Breil-sur-Roya (06)

 

 

  • Le site occupe une position de carrefour.
    1. Sur les routes reliant la Provence et le pays niçois.
      1. Le village a longtemps été le point de passage des convois de muletiers reliant le port de Nice au Piémont par la vallée de la Roya et le col de Tende.
    2. Sur les itinéraires entre la Riviera dei Fiori, par Vintimille, à la plaine du Pô.
  • Le village se déploie en demi-cercle au pied d’un piton.
    1. Remarquable appareil en forme de croissant.

 

Communes limitrophes de Breil-sur-Roya

 

 

Accès à Breil-sur-Roya

 

  • Route de Vintimille, vers Airole, au sud  en Italie. Col de l’Arma.
  • RD 2204 vers Sospel, au sud.
    1. Route touristique accidentée du col de Brouis.
  • RD 6204. Route de la Giandola vers Saorge, au nord.
  • Ligne ferroviaire Nice-Cuneo.
    1. Réseau ferré international.
  • Gare ferroviaire surdimensionnée.

 

Distances de Breil-sur-Roya

 

 

 

La Nature à Breil-sur-Roya

 

 

  • Parc national naturel du Mercantour.
  • Station Climatique d’été.

 

Reliefs, sols

 

  • Le village est entouré de magnifiques sommets qui atteignent 2080 m.
    1. Pointe des 3 Communes. 2080 m.
    2. Pointe de Ventabren. 1976 m.
    3. Giagiabella. 1911 m.
    4. Tête d’Alpe. 1527 m.
  • Col de Brouis.
    1. Un monument y commémore la libération de la vallée par les FFI en 1945.

 

Rivières, eau

 

  • La Roya.
    1. Fleuve côtier de 60 km.
    2. Lac de retenue sur la Roya qui alimente une centrale électrique.
    3. Voir article La Roya, fleuve de Provence.
  • Fontaine d’eau sulfatée.

 

Forêts, arbres

 

  •  Massif boisé de l’Authion avec 4 forts ruinés du 19e s.
    1. Magnifique circuit aménagé.
    2. Accès par La Bollène.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

 

Activités dans la nature

 

  • Sites exceptionnel pour les randonnées.
    1. Parc national du Mercantour.
  • Pêche.
  • Chasse.
  • Canoë – Kayak.

 

 

Histoire de Breil-sur-Roya

 

 

Antiquité

 

  • Age du Bronze. 18001500 av. J.-C. Plusieurs milliers de gravures rupestres de la Vallée des Merveilles, proche de Tende.
  • v 500 av. J.-C. Arrivée des Celtes d’Europe du Nord en Ligurie.Ils se mêlent aux populations locales.
    1. Des enclos de pierre attribués à la civilisation celto-ligure ont été mis au jour dans la vallée de la Roya.
  • v. 200 av. J.C. Les Romains remontent la vallée de la Roya.
    1. Les Romains commencent à soumettre  des groupes de Celto-Ligures locaux.
  • 5 av. J.-C. Les Romains soumettent la tribu des Oratelli qui faisait de la résistance.
  • v. 400. Début de la christianisation « officielle »de la vallée de la Roya.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • v. 560. Les Lombards tentent d’établir un pouvoir politique dans la région.
  • 774. Charlemagne devient roi des Lombards.
  • 800. Charlemagne est sacré empereur d’occident.
    1. La Roya est intégrée à l’empire.
  • 843. Traité de Verdun.
    1. La mort de Louis le Pieux (ou le Débonnaire), fils de Charlemagne, provoque le partage de l’empire en trois parties.
    2. Lothaire reçoit les Pays-Bas, la Bourgogne, la Provence et Italie du Nord.
    3. La Roya appartient à la Lotharingie qui sera ensuite intégrée au Saint-Empire romain germanique.
  • 9621258. Breil appartient au comté de Vintimille.
    1. 962. Une charte de San Remo fait état du comté de Vintimille axé sur la vallée de la Roya.
    2. 996. Otton III, empereur du Saint-Empire Romain Germanique, fait don du fief de Vintimille aux comtes de Vintimille.
  • 1157. Brehl est cité.
  • 12581283. Breil appartient au comté de Tende. Breil est une possession des Lascaris – Vintimille.
    1. Guillaumin, comte de Vintimille, vend ses terres à Charles d’Anjou comte de Provence (frère de Louis IX).
    2. Avec le soutien des Génois, deux frères de Guillaumin (Pierre Balbe et Guillaume Pierre) prennent position en Haute-Roya à Tende. Ils n’acceptent pas l’accord de vente de la Roya et conservent leur autorité sur Breil.
  • 12831388. Breil est sous le contrôle de la Provence.
    1. 1283. Charles d’Anjou comte de Provence réussit à récupérer les terres de la Roya achetées en 1258 à Guillaumin comte de Vintimille.  Il est aidé pour l’occasion par des familles Breilloises des Rostagni et des Cottalorda qui sont anoblies pour leur aide.
      1. Voir article Maison d’Anjou en Provence.
    2. La croissance démographique est alors rapide.
    3. Des maisons sont  construites hors des fortifications.
  • 13881691Breil sous l’autorité de la Savoie.
    1. 1388. 28 septembre.La dédition du Comté de Nice à la Savoie se fait à la faveur des troubles provoqués par la succession de la reine Jeanne, comtesse de Provence.
    2. 1388. 10 octobre. Quelques jours après Nice, Breil passe sous l’autorité d’Amédée VII, comte de Savoie.
    3. Désormais, les comtes de Savoie disposent d’un accès à la Méditerranée.
  • 1416. Le comté de Savoie est érigé en duché.
    1. 1563. Turin remplace Chambéry comme capitale des états de Savoie.
    2. 1700. Fief érigé en marquisat en faveur des Solaro.
  • 16911696Breil brièvement en France.
    1. 1691. Louis XIV, roi de France, annexe les états de Victor-Amédée II de Savoie qui est entré dans la Ligue d’Augsbourg avec le Saint-Empire. Breil fait alors partie du royaume de France.
    2. 1696. Par le Traité de Turin, Victor-Amédée II doit quitter la Ligue d’Augsbourg et se ranger au côté du Royaume de France. Le duc de Savoie retrouve alors son autorité sur ses états et sur Breil, en particulier.
  • 16961713. Breil en Savoie Piémont.
    1. A la faveur de la guerre de succession d’Espagne, Victor Amédée II se range de nouveau du côté du Saint-Empire contre le roi de France Louis XIV.
    2. Les troupes de Louis XIV envahissent alors le comté de Nice.
    3. 1707. Le prieuré bénédictin Saint-Jean est détruit pendant la retraite des troupes commandées par le prince Eugène.
    4. 1713. Par le Traité d’Utrecht, Victor Amédée II retrouve son autorité sur ses terres et il reçoit la couronne royale de Sicile.
  • 17131720. Breil sous l’autorité de la Sicile.
    1. Victor Amédée II cède la couronne de Sicile insulaire aux Habsbourg d’Autriche. Il reçoit, comme contrepartie, la Sardaigne érigée en royaume.
    2. Les États de Savoie sont désormais appelés États sardes.
  • 17201793. Breil dans la mouvance de la Sardaigne.
    1. 1740. Par le jeu des alliances Breil est engagée dans la guerre de succession d’Autriche : la Sardaigne s’étant, en effet, rangée du côté de l’Autriche et de l’Angleterre, contre la France et l’Espagne.
    2. 1744. Breil doit ouvrir ses portes aux Gallispans franco-espagnols.
    3. 1748. Par le Traité d’Aix-la-Chapelle mettant fin à la guerre de succession d’Autriche, la Sardaigne retrouve son autorité sur la Roya.

 

Epoque contemporaine

 

  • 17931814. Breil de nouveau en  France.
    1. 1793. Les troupes révolutionnaires françaises occupent BreiL
    2. 1795. Le Directoire étend son autorité sur Breil.
    3. 1799. Le Consulat réaffirme son autorité sur Breil.
    4. 1804. Le Premier Empire de Napoléon 1er conserve son autorité sur Breil.
    5. 1814. La défaite de Napoléon 1er aboutit au Traité de Paris qui fait passé le comté de Nice, dont Breil, sous le contrôle du Roi de Sardaigned, Charles Emmanuel IV.
  • 18141860. Breil retrouve l’autorité de la Sardaigne.
    1. 1848. Charles Albert de Savoie veut réunir les différents États italiens sous une couronne unique
    2. Victor Emmanuel II de Savoie poursuit le dessein de son père.
      1. Cavour, son premier ministre, tente d’obtenir l’appui de l’empereur Napoléon III.
    3. 1858, Cavour et Napoléon III trouvent un accord après l’entrevue de Plombières.
      1. La France aide Victor Emmanuel II à chasser les Autrichiens du nord de l’Italie et à favoriser la constitution d’un État d’Italie.
      2. En contrepartie,  le comté de Nice est cédé par la Savoie à la France.
      3. Breil reste sous le contrôle de la Sardaigne.
  • 1860Breil devient française.
    1. 1860 24 octobre. Par référendum, les habitants de Breil et de Saorge rejoignent la France et forment le canton de la Moyenne Roya.
  • 1928. Création d’une gare internationale sur la ligne de Coni à Vintimille et sur  la ligne de Nice à Breil-sur-Roya.
  • 194445. Site très endommagé par les bombardements.
    1. 1944. 28 octobre. la population est évacuée de force par les Allemands, et transférée en Italie du nord, à Turin, où elle reste jusqu’en avril et mai 1945.
  • 1947. Traité de Paris. Rattachement des hameaux italiens de Libre et de Piène après référendum.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Breil-sur-Roya

 

 

  • Maisons aux façades en trompe l’œil.
  • Belles couleurs des enduits de façades.
  • Belle maison noble à La Giandola.
  • Places à arcades.
  • Vestiges de remparts.
    1. Porte de Gênes. L’une des trois portes qui fermaient le bourg ceinturé de remparts.
  • Tour médiévale de la Cruella.
    1. 11e s. Bâtie par les comtes de Vintimille.
    2. 20042006. Restauration par des bénévoles.
  • Ecomusée du haut-pays et des transports.
  • Hameau perchés de Libre.
  • Hameau perché de Piène.
  • Pont sur La Roya.
    1. 17e s. Construction.
    2. Inscrit aux Monuments Historiques.
  • Gare et ensemble de bâtiments ferroviaires.
    1. Architecture industrielle des années 1930 de l’Italie Mussolinienne.
  • Ouvrages défensifs de l’Authion.
    1. 4 forts ruinés.
    2. 19e s. Construction.
    3. Le fort de la Pointe des 3 Communes est le plus célèbre.
  • Vestiges du château redoute du Castéa.
    1. 1814. Le château est démantelé.
  • Petites constructions voûtées dites les Crottes, au Castet.

 

 

Monuments chrétiens de Breil-sur-Roya

 

 

  • Breil-sur-Roya se distingue par le nombre et la variété de ses sanctuaires.
    1. Le village est un fleuron de l‘art baroque en France.
  • Eglise Sancta-Maria-In-Albis.
    1. Un édifice majeur de l’art baroque en Provence.
    2. 17e s. et 18e s. Construction.
    3. Classée aux Monuments Historiques.
    4. Clocher latéral à trois étages surmonté d’une pyramide à tuiles colorées.
    5. 1700. Haute façade Renaissance s’ouvrant par une porte sculptée (1719).
    6. 16e s. Retable de la Madone du Rosaire qu’encadrent 15 tableaux et le triptyque de Saint Pierre réalisé par un artiste ligure (14e s.).
    7. L’or triomphe sur l’autel en bois.
    8. 18e s. Orgue de J. Meyer. Les buffets de l’orgue comptent parmi les plus beaux de la région.
  • Chapelle de la Miséricorde.
    1. Accolée à l’église.
    2. 18e s. Construction.
    3. Ancienne chapelle des Pénitents-Noirs.
      1. Voir article Pénitents en Provence.
    4. Classée aux Monuments Historiques.
    5. Belle façade baroque.
  • Chapelle Sainte-Catherine.
    1. 18e s. Construction.
    2. Classée aux Monuments Historiques.
    3. Ancienne chapelle des Pénitents-Blancs.
      1. Voir article Pénitents en Provence.
    4. Façade Renaissance à colonnes corinthiennes.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Grâces.
    1. v. 1631. Construction après l’épidémie de peste.
  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Visitation.
  • Chapelle Notre-Dame-du-Mont ou de l’Assomption.
    1. Magnifique environnement d’oliviers au lieu-dit La Madone, sur le flanc ouest de la commune.
    2. 12e s. Construction.
    3. Fin 16e s. L’édifice est surélevé.
    4. 17e s. Des voûtes surbaissées sont exécutées.
    5. 17e s. Agrandissement de la nef.
    6. 19e s. Important travaux.
    7. Classée aux Monuments Historiques.
    8. 1643. Clocher lombard.
    9. Abside, mur latéral sud et absidiole sud témoignent du premier art roman.
    10. Ouverture à l’ouest par deux fenêtres à claire-voie sous un auvent du 13e s.
    11. On trouve quelques similarités entre son chevet, orné de festons continus, et celui de la Madone-del-Poggio, à Saorge.
    12. La chapelle aurait été l’église paroissiale sur le site même du village, dit « Quartier du Bourg« .
  • Clocher Saint-Jean.
    1. 11e s. Seul vestige d’un ancien prieuré détruit par l’armée du prince Eugène, lors de la guerre de Succession d’Espagne.
  • Autres édifices chrétiens.
    1. Eglise Saint-Marc. A Piène-Haute. Style baroque.
    2. Chapelle Saint-Antoine-l’Ermite. Classée aux Monuments Historiques. Légèrement à l’extérieur du village, près de la Porte de Gênes.
    3. Clocher Saint-Jean. A la Giandola. 12e s. Classée aux Monuments Historiques.
      1. Seul vestige d’une église détruite au 18e s. qui dépendait d’un couvent disparu des Bénédictins.
    4. Chapelle médiévale. Au nord. Ruinée.
    5. Chapelle du Hameau-Saint-Antoine. Face à la gare.
    6. Sainte-Anne. Chapelle de montagne. Belle promenade vers La Maglia.
    7. Saint-Jean-Baptiste. Chapelle de montagne. Belle promenade vers Cenna.
    8. Plusieurs oratoires.
  • Hameau de Libre.
    1. Église Saint-Michel-Archange. 1905. Construction. Clocher latéral et lanternon.
    2. Chapelle Saint-Jean-Baptiste. Petite chapelle votive située en haut du village.
  • Hameau de Piène.
    1. Église Saint-Marc. 18e s.  Style baroque.
    2. Chapelle des Pénitents-Blancs. 17e s. et 18e s. Dédiée à Notre-Dame-de-la-Visitation. Décors intérieurs du 19e s.
      1. Voir article Pénitents en Provence.

 

 

Célébrités liées à Breil-sur-Roya

 

 

  • Alziari de Malaussène (Louis Elzéar). Ingénieur. Entrepreneur. Conseil.
    1. Conseiller d’État auprès du roi de Sardaigne.
    2. Ingénieur en chef de l’armée sarde.
    3. Pendant les guerres de la Révolution française, il se met à la disposition de la France quand le roi de Sardaigne renonce à tous ses droits sur le comté de Nice.
    4. Il s’installe à Breil, pays de son épouse.
    5. Il est le promoteur de la route Nice-Gênes et de la route Breil-Vintimille.
  • Père Léandre de Sainte Cécile (né Cottalorda).  Fin 17e s. – Début 18e s. Religieux.
    1. Célèbre pour ses voyages en Orient.
    2. 1734 et 1747. Le duc de Savoie le charge de plusieurs missions auprès de princes orientaux.
  • Famille Cachiardi, Caciardi ou Cacciardy
    1. Très importante famille dont les membres ont eu des responsabilités majeures au niveau politique, religieux, militaire…
    2. La maison Cacciardi de Montfleury est située au 47, rue Pasteur.

 

 

Films et émissions TV liés à Breil-sur-Roya

 

 

  • 2013. Janvier (diffusion sur TF1). Emission télévisée Coup de foudre au prochain village.

 

 

 Fêtes, manifestations, marchés à Breil-sur-Roya

 

 

  •  Avril. Foire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.