© Robert Knight – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Vitraux Bleus en Provence


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • « Le bleu de cobalt est une couleur divine et il n’y a rien de plus beau pour installer une atmosphère ». Lettre de Van Gogh à son frère Théo.
  • L’art chrétien fait progresser le bleu en recherchant les expressions les plus parfaites du ciel et de la Lumière.
    1. Le bleu est également associé à la représentation de la Vierge Marie.
    2. Le thème de la colombe sollicite souvent le bleu.
  • La Maison  d’Anjou a encouragé les représentations du bleu qui correspond à la couleur de base de ses armoiries.

 

 

Bleu de cobalt

 

 

  • Le bleu de cobalt est un pigment de cobalt. Son prix est élevé.
  • Le mot Cobalt vient de l’allemand Kobolt ou Kobold qui désigne des mauvais génies des mines.
    1. Nains facétieux qui dénaturent ou volent les minerais précieux ou utiles.

 

Histoire du Bleu de Cobalt

 

  • Au Moyen-Âge, le Bleu de cobalt remplace le  Smalt qui était utilisé depuis l’antiquité pour produire du bleu.
    1. En Chine, le smalt était utilisé pour la porcelaine sous la dynastie des Tang.
    2. En Perse, la poterie utilisait du smalt.
    3. Le bleu de smalt entre dans la composition du verre en Egypte, en Perse, en Grèce, à Rome.
  • Le bleu de cobalt, alors appelé le « cafre« , est utilisé pour obtenir le bleu des vitraux romans.
    1. Le bleu de cobalt se révèle stable en mélange avec l’huile ce qui n’est pas le cas du Smalt qui devient transparent.
  • 1140. Le chantier de la basilique Saint-Denis montre un bleu roman très lumineux et très coûteux.
  • La cathédrale de Chartes développe à son tour un remarquable bleu dit « bleu de Chartres » qui est ensuite utilisé au Mans.
  • Plus tard, un bleu plus foncé est obtenu avec de l’oxyde de cuivre ou du manganèse.

 

 

Les Bleus de cobalt

 

 

  • On connaît le bleu de cobalt sous d’autres appellations qui correspondent à des emplois plus ou moins purs de cobalt :
    1. Bleu de Gresde / Cobalt de Dresde.
    2. Bleu de Saxe.
    3. Bleu de Thénard.
    4. Bleu impérial.
    5. Bleu outremer de Gahn.
    6. Bleu royal / Bleu rex / Bleu roy. Il est souvent mélangé à du blanc.
    7. Bleu saphir.
    8. Bleu de Sèvres. Il est obtenu à partir d’un oxyde de cobalt.

 

 

Production du bleu de cobalt

 

 

  • Le bleu de cobalt est un aluminate de cobalt. PB28.
  • La formule chimique est  CoO,Al2O3, simplifiée en CoAl2O4.
  • 1777. Gahn et Wenzel isolent chimiquement le bleu de cobalt.
  • 1802. Louis Jacques Thénard réussit la synthèse de bleu de cobalt qui porte son nom Bleu de Thénard.
    1. 1804. Débuts de la commercialisation.
  • On distingue plusieurs versions du bleu de cobalt :
    1. Bleu céruléum. PB 35.
    2. Bleus de cobalt foncé. PB72 et PB74.
    3. Turquoise de cobalt. PB36.

 

 

Les vitraux bleus des églises

 

 

  • Les basiliques et cathédrales de Saint-Denis, Chartres, Le Mans… sont les précurseurs des vitraux bleus.
  • Marc Chagall  (18871985) fait un large usage de vitraux bleus notamment à Reims.
  • Jean Cocteau (18891963)  signe les magnifiques vitraux de l’église Saint-Maximin à Metz.
  • La chapelle des Cordeliers, à Sarrebourg en Moselle présente de beaux vitraux bleus.

 

 

Vitraux Bleus en Provence

 

 

  • Notre-Dame-du-Laus. 05130. Saint-Étienne-le-Laus.
    1. Vitraux.
  • Chapelle du Rosaire dite Chapelle Matisse466 Avenue Henri Matisse, 06141  Vence.
    1. Vitraux bleu outremer, vert bouteille, jaune citron signés Henri Matisse (1860-1954) et Paul Bony, maître-verrier (1911-1982).
    2. A noter : Vitrail de l’Arbre de Vie (motifs d’algues polynésiennes).
  • Basilique du Sacré Cœur (1947). 81, avenue du Prado. 13008. Marseille.
    1. Superbes vitraux signés Henri Pinta.
  • Eglise Saint-Louis. 20 Chemin de Saint-Louis au Rove, 13015 Marseille.

    1. Vitraux.
  • Eglise Sainte-Rita des Trois-Lucs366 Avenue des Poilus, 13012. Marseille.
    1. Vitrail de Sainte Rita.

 

 

Les vitraux bleus en décoration

 

 

  • Les vitraux connaissent un succès croissant auprès des particuliers, des architectes de bâtiments publics, de sièges d’entreprises.
  • L’utilisation du bleu pour ces vitraux est fréquente en Provence.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.