Sentinelle de la Roya. Village perché de Saorge © Verlinden.

 

 

 

Accueil Provence 7

Saorge à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

  • Saorge est un village perché du département des Alpes-Maritimes (06).
  • Classé « Village monumental« .
  • L’un des plus remarquables villages de France.
  • Saorge est une étape majeure de la « Route du Baroque et des orgues historiques de la Vallée de la Roya ».
  • Code postal. 06540.
  • Habitants. Saorgiens.
  • Superficie. 86,78 km2. Grande commune.
  • Altitude. 319 m – 2680 m.
  • Population. 442 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte. N  43°59’15.5″ E 7°33’07.6″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de Saorge.

 

 

Situation de Saorge (06)


 

 

  • Le village est niché au cœur de la vallée de la Roya.
  • Lieu de passage naturel de la Méditerranée vers le Piémont.
  • Saorge est le verrou naturel de cette importante voie de circulation.
  • Saorge est le passage obligé de l’une des Routes du Sel ce qui lui vaut d’importants droits de passage.

 

 

Communes limitrophes de Saorge

 

 

 

Accès à Saorge

 

  • RD 6204 vers Fontan, au nord, et vers Breil-sur-Roya, au sud.
  • Train des Merveilles.
    1. Saorge est une étape, avec visite du village, du train touristique appelé « Train des Merveilles ».
    2. L’ itinéraire va de Nice à Tende par Breil-sur-Roya, point de départ vers la Vallée des Merveilles.

 

Distances de Saorge

 

 

 

La Nature à Saorge


 

 

 

 

La Roya fleuve

 

 

  • Les activités agricoles traditionnelles déclinent quelque peu au profit du tourisme.
  • Porte du Parc national du Mercantour, Saorge est appréciée des randonneurs.
  • Dans les gorges de la Roya : pêche (truite fario), kayak, canyoning et autres sports d’eaux vives.

 

 

Reliefs, sols

 

  • Superbe territoire de montagne coupé nord/sud par la vallée de La Roya.
  • Vallées du Caïros et de la Bendola.
  • Plusieurs sommets.
    1. Cime du Diable. 2 685 m.
    2. Pointe des 3 communes. 2 080 m.
    3. Mont Grai. 2013 m.

 

 

Rivières, eau

 

  • La Roya
    1. Vallée de la Roya (altitude 400 m)  avec les belles gorges de la Saorge.
    2. Voir article Roya, fleuve de Provence.
  • Cayros (ou Caïros).
    1. Affluent de la Roya.
    2. Le vallon coupe horizontalement la partie ouest de la commune.
  • Usines hydroélectriques.
  • Nombreuses sources et cascades.

 

 

Forêts, arbres

 

  • Magnifique patrimoine forestier.
  • Superbe forêt de Cayros.
    1. Sur la rive droite du Cayros.
  • Exploitation forestière.
  • Forêt communale : résineux, hêtres.
  • Bois Noir.

 

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Activités agricoles.
  • Elevage ovin. Moutons Mérinos.
  • Bovins, caprins.
  • Pisciculture.

 

 

Activités dans la nature

 

 

  

Canyoning © Paula Usano – Pixabay.com – Histoire du Canoë-Kayak © Chatchai – Fotolia.com

 

 

  • Magnifiques randonnées et excursions.
    1. Passage du GR 52.
    2. Parc Naturel du Mercantour.
    3. Parcours vers La Cime du Diable et les sommets italiens.
  • Kayakcanyoning.
  • Autres sports d’eaux vives.

 

 

Histoire de Saorge


 

 

  • La position stratégique de Saorge explique pourquoi son territoire a été traversé et dévasté par toutes les armées d’Europe.

 

 

Antiquité

 

  • Présence romaine attestée.
    1. Une pierre obituaire, découverte au château de Malemorte, figure le nom d’un édile et de membres de la tribu Falerna.
    2. Inscription romaine sur le parvis de l’église Saint-Michel.

 

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • L’histoire de Saorge est complexe par les passages des armées qui la dévastent souvent mais également par la succession de seigneurs :
    1. Comtes de Vintimille, comtes de Provence, avec de forts conflits d’intérêts entre la Maison de Savoie et la France.
  • 10e sSaurcio est cité.
  • 1092. Janvier. Une charte cite les noms des habitants de Saorge qui font donation de l’église Sainte Marie (del Poggio) à l‘abbaye de Lérins.
  • 12e s. Les comtes de Vintimille gèrent leurs biens en indivision jusqu’à ce que la multiplication des branches rende cette pratique impossible.
  • Vintimille est assiégée par les Génois qui s’en emparent afin d’agrandir leurs possessions vers l’ouest.
  • 1257. 13 février. Guillaume ou Guillaumin, comte de Vintimille, seigneur de Gorbio, Tende, La Brigue, Castellar, Castillon et Saint-Agnès, échange ses terres et ses droits dans le Comté de Vintimille et le val de Lantosque contre une terre sous suzeraineté directe du comte de Provence, Charles d’Anjou, comte de Provence par son mariage avec Béatrice de Provence.
  • 1616. La nouvelle voie muletière creusée dans les gorges de la Roya et passant par le hameau de Fontan évite la montée de Saorge.
    1. La nouvelle route détourne du trafic et des ressources fiscales.
  • La place de Saorge est réputée inexpugnable et suscite l’admiration de Vauban.
  • 1794. Saorge ne sera prise qu’une fois par les troupes révolutionnaires placées sous le commandement du niçois Masséna.

 

 

Epoque contemporaine

 

  • 1946. 460 habitants.
  • 2013. 442 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Saorge


 

 

 

Saorge-Fotolia_75812263

Village de Saorge © jm – Fotolia.com.

 

 

  • Site déployé en amphithéâtre au-dessus de la vallée de la Roya.
  • 15e s. – 17e s. Hautes maisons du village resserrées en gradins aux tons ocres et bleutés;
  • Rues étroites et profondes.
  • Pont du Diable.
    1. Sur le Cayros.
  • Vestiges du château de Malmorte (ou A Malamorte).
    1. Au sud-ouest.
    2. Une construction romaine devait pré-exister sur le site comme l’atteste la découverte d’une pierre votive sur le site en 1680.
    3. La construction romaine devait avoir pour vocation de prévenir les incursions des Ligures de l’intérieur vers la côte.

 

 

Monuments chrétiens de Saorge


 

 

  

Madone-del-Poggio, Pénitents en Provence © 412.

 

 

  • Eglise paroissiale Saint-Sauveur.
    1. 1500. Construction.
    2. 17e s. et 18e s. Réhabilitée et « baroquinisée ».
    3. Classée aux Monuments Historiques.
    4. L’église se distingue de loin avec son clocher carré à petite coupole couvert de tuiles vernissées de couleur.
    5. A noter les armoiries pontificales sur le tympan du portail principal.
    6. Les armoiries de la ville montrent saint Georges terrassant le Dragon.
    7. Plan intérieur compliqué par les trois nefs et le baroque triomphant.
    8. Qualité du mobilier tout à fait remarquable.
      1. 15e s. Fonts baptismaux.
      2. 1539. Tabernacle en marbre.
      3. 17e s. et 18e s. Toiles.
      4. 1708. Vierge de Procession en bois doré.
      5. 1732. Maître-autel de marbre blanc.
      6. 1847. Bel orgue italien restauré. Il est l’œuvre des célèbres facteurs d’orgues italiens Lingiardi. Il a été transporté depuis Nice à dos de mulet.

 

 

Saorge.-Chapelle-Madone.-P.

Chapelle de la Madone-del-Poggio © Verlinden.

 

 

  • Chapelle de la Madone-del-Poggio.
    1. Aussi appelée Madone-du-Puy.
    2. Située à environ 1 km de l’église.
    3. Propriété privée.
    4. Classée aux Monuments Historiques.
    5. Merveille du premier art roman provençal.
    6. 1092. Mention au moment où elle est cédée aux abbés de Lérins.
    7. Jusqu’au 15e s. Elle est l’église paroissiale.
    8. Le clocher carré à 6 étages et garni de bandes lombardes domine le paysage avec grâce et autorité.
    9. A l’intérieur, des restes de fresques attribuées à Baleison représentent des scènes de la Vie de Marie.

 

 

Saorge.-Couvent.-P.-Verlind

Couvent des Franciscains Observantins Réformés © Verlinden.

 

 

  • Couvent des Franciscains Observantins Réformés.
    1. Le couvent domine le bourg, au milieu des oliviers.
    2. 16331660. Construction.
    3. Classé Monument Historique.
    4. Il y a beaucoup de charme et de sérénité dans l’ensemble d’inspiration très italienne.
    5. 17e s. Eglise de style baroque Notre-Dame-des-Miracles.
    6. Clocher à bulbe couvert de tuiles colorées vernissées.
    7. Petit cloître à 2 étages de galeries.
    8. 18e s. Peintures murales illustrant la vie de saint François d’Assise.
    9. 9 cadrans solaires des 17e, 18e et 19e s.
    10. Le couvent n’a pas toujours été habité par des moines qui en furent plusieurs fois expulsés.
    11. La dernière présence des moines remonte à 1988.
    12. L’édifice a joué le rôle d’hospice communal, de site de colonie de vacances, de lieu d’hébergement de scientifiques…
  • Autres édifices chrétiens.
    1. Chapelle Saint-Jacques des Pénitents-Blancs.
      1. A proximité de l’église. Accès par un escalier.
      2. Classée aux Monuments Historiques.
    2. Chapelle Saint-Charles des Pénitents-Noirs.
      1. Inscrite aux Monuments Historiques.
    3. Chapelle Saint-Sébastien des Pénitents-Rouges.
      1. Place Georges Clémenceau.
      2. Inscrite aux Monuments Historiques
      3. Désaffectée.
    4. Voir article Pénitents en Provence.
    5. Chapelle Saint-Roch.
      1. Située à l’entrée du village.
      2. Désaffectée.
      3. 1693. Vauban fait détruire la chapelle Saint-Roch établie à l’aval du bourg pour construire une redoute. Il fait ensuite construire la chapelle actuelle.
    6. Chapelle Notre-Dame-de-Maurion ou Notre-Dame-des-Grâces.

      1. Dans le hameau de Maurion situé dans la vallée du Cayros (ou Caïros).
      2. 1631. Edifice votif , construit suite à une épidémie de peste.
      3. Chapelle dont la façade comporte un porche-clocher à larges baies.
    7. Chapelle Sainte-Claire.
      1. Sainte Claire est une grande sainte amie de saint François qui crée l’Ordre des Clarisses.
      2. Dans le vallon de Cayros. Au pied du massif de l’Authion.
      3. La chapelle sert de limite au Parc du Mercantour.
      4. Au-delà, La route devient un sentier permettant d’accéder au col de Sain-Véran (1 836 m) et au col de Raus (1 999 m).
      5. De là, le parcours peut se prolonger vers la vallée de la Vésubie à l’ouest, les forts de l’Authion au sud ou  la Vallée des Merveilles, au nord.
    8. Chapelle Sainte-Anne.
      1. A l’est du bourg, au hameau de Casto sur l’ancien chemin menant à Pigna par le pas de Muratone (1 157 m) , frontière franco-italienne.
      2. Voir article Anne en Provence.
    9. Chapelle Saint-Claude.
      1. Rue Périssol.
      2. Ancienne chapelle des Pénitents Noirs.
    10. Chapelle de Paspus.
    11. Chapelle de Coumagna.
    12. Chapelle de Cantourasca.
    13. Nombreux oratoires.

 

 

Célébrités liées à Saorge


 

 

  • Audiffredi (Giovanni Battista). Saorge, 2 février 1714 Rome, 4 juillet 1794. Erudit. Astronome. Mathématicien. Naturaliste. Italien.
    1. Bibliothécaire de la Casanantaise.
    2. Célèbre astronome, chargé par le duc de Sermonetta de définir le méridien passant au Palais Cantani.
    3. Il publie le résultat de ses observations de Vénus et de la comète de Halley.
  • Gaber (Jean Baptiste). Saorge, 16 juillet 1730 – 17 juillet 1785. Célèbre médecin de cour.
    1. Il fut  médecin du roi de Sardaigne, Charles-Emmanuel.
  • Loran Béru. Mars 1964. Musicien. Punk rock, rock alternatif.
    1. Guitariste des Béruriers Noirs (Fanfan, Loran et Masto) et des Ramoneurs de Menhir.
  • Pachiaudi (Téatin). 18e s. Bibliothécaire à Rome puis à Paris au service du duc de Choiseul.
  • Saorgin (Honoré). 17e s. Célèbre médecin saorgien.
    1. Il est appelé auprès de l’ambassadeur de France à Turin puis de personnalités romaines.
  • Toesca (Gaspard). 17e s. Peintre .
    1. 1636. Membre de l’assemblée communale de Saorge.
    2. Il appartient à une famille patricienne de Saorge qui fonde un autel dans l’église paroissiale.
    3. Il peint une Sainte Trinité pour l’église Saint-Sauveur de Saorge.
    4. Une de ses peintures est exposée dans l’église de La Roquette-sur-Var.
  • Toesca (Michel). Cinéaste. Scénariste. Réalisateur. Acteur.

 

 

 Fêtes, manifestations, marchés à Saorge


 

 

  • Juillet. 2ème dimanche. Fête Communale.
  • Août. Saint Roch.

 

 

Saorge, village panoramique © thier – Fotolia.com

 

 

Articles liés à Saorge à visiter


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.