Histoire des Phocéens et de Phocée


Eski Foça, – Phocée actuelle © Creative Commons Wikipedia

 

Accueil Provence 7

Histoire des Phocéens et de Phocée


 

© vp13

 

  • 600 av. J.-C. Les Phocéens, grecs d’Asie Mineure fondent le comptoir de Massalia, réputée être la plus ancienne ville de France.
  • Cet article raconte leur histoire.

 

Localisation de Phocée


 

 

Phocée en Ionie, en Asie Mineure © vp13

 

  • Ionie, au sud de Troie (Troade) et de l’île de Lesbos. Au nord de Rhodes.

 

Antique Phocée © vp13

 

  • Phocée proche de Smyrne et Ephèse.

 

Grandes dates de l’histoire des Phocéens et de Phocée


 

Histoire de Phocée Antique
  • 10e s.8e s. Des Grecs venus de Grèce continentale fondent Phocée.
    1. Le contexte général.
      1. 8e s. Fin des âges dits obscurs, les villes grecques connaissent un développement majeur.
      2. La Polis ou Cité-Etat pourrait s’être développée d’abord en Asie Mineure, par exemple à Smyrne.
        1. Entourées de populations non grecques, ces villes sont peuplées et fortifiées dans un but défensif.
      3. 8e s.7e s. Dans la sphère grecque, des changements politiques majeurs se produisent !
        1. Dans la plupart des cités, la royauté cède le pouvoir à des élus officiels.
        2. Des tyrannies sont établies et favorisent la Démocratie plutôt que la Monarchie (roi) et l’Aristocratie.
          1. Le dieu de la Cité remplace le roi.
          2. Des temples sont érigés sur les anciens palais (villes d’origine mycéniennes).
          3. Des oracles célèbres attirent des populations vers des cités comme Dodone et Delphes.
      4. 776 av J.-C. Premiers Jeux Olympiques entre cités.
      5. 750 – 550 av. J.-C. La plus vaste vague de migrations.
        1. Les migrations et colonisations s’expliquent par plusieurs facteurs :
          1. La croissance démographique.
          2. L’agitation politique.
          3. La formation des Etats.
          4. Le commerce surtout.
            1. Recherche de matières premières, métal en particulier.
          5. Les fondateurs d’une colonie resent citoyens de la cité-mère qui sert de modèle pour le culte et la constitution.
          6. Dans l’établissement d’une colonie nouvelle, plusieurs éléments majeurs sont rechechés.
            1. Bon mouillage.
            2. Terres arables.
          7. 3 types de conflits peuvent apparaître
            1. Conflits avec les populations indigènes.
            2. Luttes avec d’autres colonies.
            3. Engagement contre d’autres puissances : Carthage (en Sicile), Perses (en Asie Mineure), Celtes et Ligures(en Provence et dans les Gaules)….
    2. La fondation, les institutions et les cultes de Phocée sont peu documentés par des textes anciens.
      1. La population initiale aurait été composée d’Athéniens et de Phocidiens, habitants d’un territoire sacré de la Grèce Antique.
        1. La Phocidie est un territoire de la Grèce centrale, à l’ouest de la Béotie, qui tire peut-être son nom des phoques du golfe de Corinthe, aujourd’hui disparus de la région.
        2. La Phocidie est prospère notamment en raison de la présence de l’oracle de Delphes.
        3. 5s av. J.-C. La Phocidie est neutre au début des guerres médiques entre Athènes et les Perses suite à la révoltes des cités grecques d’Asie (dont Phocée), et rejoint rapidement Athènes dans la coalition.
    3. L’historien Hérodote (v. 480 av. J.-C.v. 425 av. J.-C.) fournit des informations précises sur la région et l’histoire :
      1. Le climat est décrit comme le meilleur du Monde.
      2. Un paysage de collines borde une vaste baie bien protégée.
      3. Phocée aurait créé les premiers longs vaisseaux à cinquante rames, les pentécontères.
  • v. 700 av. J.-C. Phocée est l’une des cités de la Confédération ionienne, dodécapole grecque d’Asie Mineure.
    1. Les 12 membres de la Ligue seraient Clazomènes, Colophon, Ephèse, Lébédos, Milet, Myonte, Phocée, Priène, Téos ainsi que les îles de Chios, Érythres et Samos.
    2. Le membres de l’alliance n’entretiennent que des liens très lâches ce qui les place en position de faiblesse lorsqu’il leur faut faire face à des puissances ennemies à partir du 7e s.Lydiens, Cimmériens et surtout Perses de Cyrus II à partir de 546 av. J.-C.

 

Grandes zones d’expansion : Asie Mineure, Mer Noire – Egypte (Naucratis), Lybie – Sud de l’Italie, Sicile – Sardaigne, Corse, Provence – Espagne.

 

 

  • v.  600 av. J.-C. Phocée est prospère et devient la métropole (cité-mère) de la colonisation grecque en Méditerranée occidentale.
    1. Fondations de Massalia / Marseille, Avenio / Avignon, Agathè Tychè /AgdeAntipolis / AntibesNikaia / NiceAlalia / Aléria,  Elée/Vélia, Empúries/Emporion en Espagne.
  •  546 av. J.-C., Phocée est prise par les Perses de Cyrus le Grand.
    1. Les riches familles de la métropole ont le temps de fuir et de venir se réfugier dans leurs colonies, contribuant ainsi à leur développement.
  • 4e s. av. J.-C. Le site de Phocée n’est pas complètement abandonné, comme en témoigne la construction d’un théâtre.
  • 270 av. J.-C. Après les conquêtes d’Alexandre le Grand, ses leitenants deviennent ses successeurs.
    1. Phocée est d’abord intégrée à l‘Empire Séleucide de Séleucos 1er avant de faire partie du Royaume de Pergame à partir de – 262.
  • 2e s. Effondrement du célèbre Temple d’Athena suite à un tremblement de terre.
    1. Les Romains reconstruisent un temple en marbre.

 

Province Izmir © vp 13

 

Phocée en Turquie actuelle
  • Jusqu’au 19 e s. La ville est connue sous le nom de Folieri.
  • 1914. Juin. 2 mois avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale.
    1. Des soldats turcs irréguliers mettent à sac la ville.
      1. Les habitants grecs sont obligés de fuir pour échapper au massacre.
      2. Ces actes se produisent alors que le pouvoir ottoman tolérait l’existence des Chrétiens, désignés collectivement sous le nom de millet, et leur accordait un statut juridique spécial.
      3. Le consul et archéologue français Félix Sartiaux alerte en vain les autorités françaises et particulièrement celles de Marseille.
      4. Ses rapports et ses photographies, sur le drame qui se noue à ce moment préfigurent le futur génocide arménien et le génocide grec pontique.
  • Foça (Fotcha); Eskifoça, en turc, appartient à la Province d’Izmir.
  • Population de la ville. 27 987 habitants, de l’agglomération 32 141 habitants.
  • Coordonnées. 38° 40′ 00″ nord, 26° 46′ 00″ est

.

Massalia, cité grecque dans un monde Celte


 

 

Articles liés à Histoire des Phocéens et de Marseille


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

                    

Translate »