© Verlinden

 

 

Provence 7

Graveson à visiter (13)

 

 

 

 

 

 

 

Situation de Graveson (13)

 

 

Communes limitrophes de Graveson

 

 

Accès à Graveson

 

 

Distances de Graveson

 

 

 

La Nature à Graveson

 

 

Reliefs, sols

 

  • Versant oriental de la Montagnette (128 m au Pic Majeur), entre Tarascon et Châteaurenard.
  • Majorité du territoire dans la riche plaine alluvionnaire formée par La Durance.
  • Carrières.

 

Rivières, eau

 

  •  La Roubine.
    1. Cours canalisé dans le village de Graveson.

 

Forêts, arbres, jardins

 

  •  Carré des Simples.
    1. Jardin biologique des plantes aromatiques.
  • Des haies de cyprès protègent les cultures de la violence du Mistral.
    1. Voir article Le Mistral.
  • Charmants sites boisés. Site Inscrit.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Vignes – Vins.
  • Cultures maraîchères et fruitières.
  • Coopératives.

 

Activités dans la nature

 

  • Promenades.
  • Chasse.

 

 

Histoire de Graveson

 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  •  Les fouilles réalisées sur le site de La Roque-Graveson indiqueraient une occupation humaine dès la préhistoire.
  • Activités pré-romaines et gallo-romaines attestées par des vestiges.
    1. Du 6e s. av. J.-C. au 5e s. ap. J.-C. on trouve des traces de constructions et d’occupation humaine.
    2. La grande route romaine Via Agrippa qui relie la Provence à Lyon en partant d’Arles passe par le territoire de Graveson.
    3. Nécropoles datées des dernières années de cette période.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 9e s. 1ères mentions du  site de Graveson dans la charte du territoire d’Avignon.
  • De puissantes familles burgondes se seraient installées sur le site et auraient participé aux fondements de la féodalité locale.
  • 11e s. Castrum Gravisionis est cité.
  • Seigneurie de l’abbaye Montmajour d’Arles, partagée avec divers co-seigneurs.
  • 1718. Seigneurie érigée en Marquisat en faveur de Jacques de Clémens.
  • L’ancienne ville est murée.
  • Les guerres de Religion apportent à Graveson bien des souffrances.
  • 18e s. et 19e s. Développement de l’irrigation ayant des effets rapides sur l’activité agricole.

 

Période contemporaine

 

  • Industrie de la soie.
  • Le chemin de fer et la route structurent de nouveaux échanges.
  • 1962. 2 035 habitants.
  • 2012. 4 271 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Graveson

 

 

  • Bourg de plaine.
    1. Appareil homogène quadrillé en damier.
  • Mur de l’ancien château seigneurial.
    1. 2 portes et emplacement du pont-levis.
  • Château de Breuil.
    1. 17e s.
  • Hôtel de Ville.
    1. 1905.
    2. Colonnes.
  • Plusieurs belles maisons dans le village.
  • Pittoresque cours canalisé de la Roubine.
  • Beaux mas dans les campagnes.
  • Musée Auguste Chabaud.
  • Musée des Arômes et du Parfum.
    1. Dans un mas provençal du 19e s.
    2. Le Musée jouxte le Carré des Simples.
      1. Jardin biologique des Plantes aromatiques.

 

 

Monuments chrétiens de Graveson

 

 

  •  Eglise de la Nativité-de-Marie
    1. Origine romane.
    2. 19e s. Reconstruction en conservant le chœur du 12e s. Inscrit aux Monuments Historiques.
      1. Huit colonnes romaines forment le chœur de très belle facture.
      2. 2 chapelles orientées sont terminées en cul-de-four.
    3. Coupole octogonale en briques à la croisée du transept. On y observe les pendentifs avec les attributs des quatre évangélistes.
    4. Clocher hérissé de sculptures qui a valu aux Gravesonnais le surnom de « nombrils des bois« ….
  • Eglise Saint-Michel.
    1. De style composite : porte romane, clocher-arcade à flèche pyramidale, façade moderne…
  • Chapelle romane du Cadillan.
  • Chapelle romane du Saint-Sépulcre.

 

 

Artisanat et traditions à Graveson

 

 

  • Réputée pour ses peintres, ses santonniers, sa fabrique de cierge.
  • Groupes folkloriques et théâtre provençal.

 

 

Célébrités liées à Graveson

 

 

  • Chabaud (Auguste). Nîmes, 3 octobre 1882Graveson, 23 mai 1955. Peintre. Sculpteur.
    1. Il vit et meurt à Graveson.
    2. Auguste Chabaud installe sa demeure familiale au Mas de Martin, au pied de la Montagnette.
    3. 1992. Un musée lui est consacré à Graveson.
    4. D’abord Postimpressionniste, puis spécialiste du Fauvisme.
    5. Ses œuvres sont notamment exposées dans les grands musées suivants :
      1. Musée Cantini de Marseille.
      2. Musée National d’Art Moderne.
      3. Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.
      4. Musée du Petit Palais à Genève.

 

 

Films tournés à Graveson

 

 

  • 1972. Les Fous du stade. Avec les Charlots. Nombreux figurants locaux.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Graveson

 

 

  • Mai. Salon des Peintres du dimanche.
  • Juillet. 14. Courses de vachettes. Aïoli géant.
  • Juillet. Dernier dimanche. Saint-Eloi.
  • Décembre. 24. Messe de minuit avec pastorale, offrande l’agneau et corso.

 

 

Jumelage international

 

 

  • 1972. Thônex en Suisse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.