Musée Océanographique. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Musée Océanographique de Monaco


 

 

 

 

  • Pour Monaco et les visiteurs de la Principauté, le Musée Océanographique représente de nombreux atouts.
  • Le Musée Océanographique participe au rayonnement de la Principauté dans plusieurs directions :
    1. Sur le plan scientifique.
    2. Sur les plans économiques et touristiques.
      1. Avec 650.000 visiteurs annuels, le Musée est l’une des principales attractivités touristiques monégasques.
  • Le Musée Océanographique a une dimension mondiale, de recherche, d’exposition, de conservation, de communication.
    1. Le Musée participe au rayonnement et à la prospérité de la Provence.
    2. Le Musée s’inscrit dans la Mémoire et le devenir de la Mer Méditerranée (« Notre Mer » des Romains).
    3. Le Musée s’ouvre aux questions qui concernent la Planète, l’ensemble de l’Humanité et la préservation du Vivant, axe majeur pour la Principauté et ses souverains..

 

 

Accès au Musée Océanographique

 

 

  • Le Musée Océanographique se situe sur le Rocher de Monaco (Monaco Ville) dans sa partie sud.
    1. Avenue St-Martin . MC 98000 Monaco.
  • Accès en voiture.
    1. Parking des Pêcheurs. 5000 places. Sous le Musée. Accès au parking par GPS ou signalisation routière.
    2. Ascenseurs et escalators pour rejoindre l’entrée principale.
  • Accès en bus.
    1. Les lignes de bus n° 1 ou 2 en direction de Monaco Ville.
    2. Descente au terminus, Place de la Visitation.
  • Accès à pied.
    1. Depuis la Place d’ArmesAvenue de la Porte Neuve,ou rampe Major puis Jardins Saint-Martin.
    2. Par le Fort Antoine depuis le Port Hercule ou par les ascenseurs du Parking des Pêcheurs.

 

Personnes à mobilité réduite

 

  • A l’entrée du Musée, une personne en situation de handicap est prioritaire et son accompagnateur bénéficie de la gratuité, sur présentation d’un justificatif.

 

 

Visite du Musée Océanographique

 

 

 

© Delphotostock – Fotolia.com

 

  • 6.000 m2 sont ouverts au public.
  • Le Musée Océanographique présente environ 6 000 espèces de poissons et 300 familles d’invertébrés.
  • Son Lagon aux Requins montre la diversité de la vie sur les récifs coralliens.
    1. Le plus vaste aquarium du Musée accueille requins, murènes, raies et tortues.
    2. L’aquarium, de 6 m de profondeur, contient 450.000 l d’eau de mer.
    3. Les vitres de l’aquarium ont une épaisseur de 30 cm.
  • Le Musée de Monaco joue un important rôle de conservation des espèces menacées.
    1. Reproduction de poissons clowns, d’hippocampes, de l’apogon des îles Banggaï...
    2. Ferme à corail.
  • Moins connu, mais tout à fait remarquable, le Musée présente une collection d’objets d’art et d’artisanat liés à la mer.
  • Le  restaurant panoramique « La Terrasse », à 85 mètres au-dessus de la Méditerranée, offre une vue à 360° sur la Principauté et le grand large.
    1. Spécialité « Maison » les « spaghetti alle vongole » .

 

 

Espaces de communication et d’évènements

 

 

  • Le Musée dispose de nombreux atouts pour réussir une opération évènementielle, des rencontres, des conférences, des séminaires.
  • Cocktails.
  • Déjeuner de 250 couverts.
  • Salle de réunion et de projection, privatisation de salles…

 

 

Histoire du Musée Océanographique de Monaco

 

 

  •  1885. Le futur Prince Albert 1er envisage de créer un laboratoire de biologie marine à la suite de la découverte des résultats des expéditions menées par le professeur Milne-Edxards.
  • 1889. Lors de l’Exposition Universelle de Paris, la présentation des collections scientifiques suscite un très grand intérêt.
  • 1899. 25 avril. Pose de la première pierre du musée. Les plans sont dessinés par l’architecte français Paul Delefortrie. Les contraintes techniques sont considérables :
    1. Le Prince souhaite conserver l’intégrité des Jardins Saint-Martin.
    2. L’édifice de 100 m de long est accroché à la falaise abrupte du Rocher de Monaco.
    3. Le bâtiment est construit essentiellement avec des pierres blanches de La Turbie.
    4. Du calcaire de Brescia est utilisé pour des éléments particuliers tels que les colonnes de la façade, l’escalier monumental.
  • 1903. Des poissons et des invertébrés sont entretenus dans des bassins en ciment armé.
  • 1905. 1er vol en hélicoptère de l’histoire à l’initiative du Prince Albert 1er et de l’ingénieur français Maurice Léger.
    1. L’appareil est propulsé par deux hélices coaxiales superposées de 6,25 m de diamètre.
    2. Le vol dure une quinzaine de secondes avec un homme de 74 kilos.
    3. L’appareil étant relié au sol et n’emportant pas son moteur, l’événement a été souvent ignoré par les historiens.
    4. L’expérience est répétée plusieurs fois dans l’une des grandes salles du Musée, pendant les étapes de la construction.
  • 1910. 29 mars. Inauguration du Musée.
  • 1910. Le Prince crée à Paris, rue saint-Jacques, la Fondation Albert 1er qui est inaugurée le 23 janvier 1911. Le Prince  fait alors don du Musée Océanographique de Monaco à sa fondation qui est reconnue d’utilité publique.
  • 1957. Jacques-Yves Cousteau est élu à la direction du Musée Océanographique de Monaco.
  • 1984. Le Musée Océanographique de Monaco pourrait avoir rejeté une souche de l’algue Caulerpa taxifolia en Méditerranée où elle a proliféré. Cette invasion aurait aujourd’hui disparu à 80%.
  • 2009. SAS le Prince Albert II de Monaco et le conseil d’administration de l’Institut Océanographique initient un plan de relance qui prend effet dès 2010.
    1. Robert Calcagno devient le nouveau directeur général.
    2. Le Musée doit afficher la richesse du patrimoine et la puissance de l’héritage du passé.
    3. Le Musée doit, dans le même temps, affirmer qu’il est bien de son temps et engagé pour l’avenir.
    4. Blue Initiative, rencontre internationale organisée par la Fondation Albert II et l’Institut Océanographique pour protéger les mers va dans ce sens.
  • 2010 2013. Exposition Méditerranée.
    1. Développement de thématiques comme la prolifération des méduses, l’acidification des océans, les espèces venues d’ailleurs, la surpêche du thon rouge en Méditerranée.
    2. Exposition de  l’œuvre Wu Zei (乌贼), réalisée par l’artiste chinois Huang Yong Ping. L’artiste présente un animal hybride mi-pieuvre mi-seiche de 25 m qui a été suspendue au plafond du Salon d’honneur. « Wu zei » est le nom chinois de la seiche. L’idéogramme « Wu » (乌) désigne  la couleur noire, tandis que « Zei » (贼) contient l’idée de « voler ». Cette œuvre exprime la confusion de sens entre encre marine et marée noire.
  • 2012. Le peintre et sculpteur britannique Marc Quinn expose 69 œuvres dans le cadre de l’exposition The Littoral Zone.
    1. Tête modelée avec son propre sang, squelettes en prière, fœtus en évolution, morceau de glace du pôle Nord, bébé géant (9 m de long et 4 m de haut)… L’artiste britannique exprime son obsession pour le lien entre la vie et la mort et sa recherche d’une alchimie entre son monde et celui des océans.

 

 

 

     

 

Cliquer sur les visuels pour afficher les articles liés.

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.