Village perché de Simiane-La-Rotonde. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Simiane-la-Rotonde à visiter (04)


 

 

 

 

 

  • A l’origine de l’un des villages de France bénéficiant du label « Villages et Cités de Caractère« , se trouve un prieuré de l’abbaye Saint-André-de-Villeneuve-Lès-Avignon (11e s.).
  • Code postal. 04150.
  • Habitants. Simianais.
  • Superficie. 67,86 km2.
  • Altitude. 456 m – 1113 m.
  • Population. 602 habitants (2012).
  • Coordonnées et carte. N  43°58’42.5″ E   5°34’06.0″Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune de Simiane-la-Rotonde.

 

 

Situation de Simiane-la-Rotonde (04)

 

 

  • Simiane-la-Rotonde se situe sur les plateaux des Mont de Vaucluse, dans les Alpes-de-Haute-Provence (04) à la limite du Vaucluse (84).
  • Le nom de la commune vient de l’illustre famille des Simiane et d’une falaise dominée par une étrange construction nommée Rotonde.

 

Communes limitrophes de Simiane-la-Rotonde

 

  • Banon (04)
  • Gignac (84)
  • Lagarde-d’Apt (84)
  • Montsalier (04)
  • Oppedette (04)
  • Revest-du-Bion (04)
  • Rustrel (84)
  • Saint-Christol (84)
  • Vachères (04)
  • Viens (84)

 

Accès à Simiane-la-Rotonde

 

  • RD 18,vers Saint-Christol, au nord, et vers Revest des-Brousses, à l’est.
  • RD 30 vers Saint-Christol, au nord, et vers Rustrel, au sud.
  • RD 51 vers Gignac et Viens, au sud,  et vers Banon, au nord.
  • RD 201 vers Banon, au nord, et vers Céreste, au sud.

 

Distances de Simiane-la-Rotonde

 

 

 

La Nature à Simiane-la-Rotonde

 

 

 

Rivières, eau

 

  • Le plateau calcaire, percé d’avens, est une énorme réserve d’eau qui va de la Montagne de Lure jusqu’au Mont-Ventoux.
  • Les rivières souterraines du Plateau alimentent la résurgence de Fontaine-de-Vaucluse.
  • Trois principaux cours d’eau traversent la commune :
    1. Le Calavon.
    2. La Riaille.
    3. Le ravin de la Prée.

 

 

Histoire de Simiane-la-Rotonde

 

 

Préhistoire

 

  • Abondance de sites néolithiques qui s’expliquent par la géologie et la géographie de la commune.
    1. Stations paléolithiques des Ribbes. du Saut-du-Loup et Piparoux, le Mazet, le Vieux-Carniol (également fréquenté au Néolithique et à l’Age du Fer).
    2. Site du mésolithiquel’abri du Saut du Moine.
    3. Sites du chalcolithiqueBidousse,  la Cabane (Carniol), le Collet-Saint-Marc, les Taillades (Valsaintes).

 

Antiquité

 

  • Fours et forges antérieurs à l’occupation romaine, à l’Aramelle.
  • Les Romains font passer sur le territoire de la commune actuelle, la contre-voie de la Voie Domitienne entre Apt et Sisteron.
  • Bas-fourneau gallo-romain de la Ferrière.
  • Près des gorges de Vaumale, une petite inscription atteste du culte de la foudre, sur un lieu qu’elle avait frappé.
  • Petite ferme d’époque romaine retrouvée à proximité du Cheyran.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 510. Le roi des Ostrogoths Théodoric le Grand s’empare de la région entre la Durance, le Rhône et l’Isère aux dépens des Burgondes qui occupent le sud-est de la Gaule.
  • 526. La régente ostrogothe Amalasonte rend le territoire au roi burgonde Gondemar III.
  • 11e s. Simiana est citée.
    1. A l’origine, c’est un prieuré de l’abbaye-St-André-de-Villeuve-lès-Avignon.
  • 1096 1099. Les seigneurs de Simiane se distinguent par leur bravoure notamment  lors de la première croisade aux côtés de Godefroy de Bouillon,
  • 12e s. La construction de la Rotonde se fait après la 1ère Croisade.
  • 1188. L’abbaye Notre-Dame de Valsaintes est fondée (Vallis Sancta) .
    1. Les donateurs sont  l’abbaye de Silvacane, la seigneurie de Boulinette par les seigneurs de Simiane.
    2. Un hameau se crée sous sa protection de l’abbaye.
    3. 1425. Des moines abandonnent le monastère.
    4. 1471. La communauté est entièrement dépeuplée.
  • 1274. Carniol (Carnihols) est citée.
    1. Le site dépend de Valsaintes.
    2. Carniol est entièrement ruinée par la Guerre de Cent Ans.
    3. 16e s. L’abbé de Valsaintes relance le peuplement.
  • 14e s. L’art de la verrerie fait la prospérité de Simiane.
    1. 1383. L’abbaye de Valsaintes concède une bastide et deux bois (pour l’alimentation des fours) pour la création d’une verrerie à Aiguebelle .
      1. Ce groupe sera à l’origine de nombreux verriers entre Sault à la  Montagne de Lure.
    2. 16e s. La verrerie évolue vers la verrerie d’art, avant de décliner.
    3. 19e s. La qualité des productions a beaucoup baissé.
  • 1657. L’abbaye de Valsaintes  déménage à Boulinette, ancien château des abbés qui est restauré à cette époque.
  • La Révolution française fait disparaître  l’abbaye.

 

Epoque contemporaine

 

  • 1944. Le 10 mai à 2heures du matin.
    1. Un bombardier Wellington de la Royal Air Force (RAF)  s’écrase au hameau de Chavon.
    2. L’appareil revient d’une mission de bombardement sur Valence (Drôme), où il est  gravement endommagé par un tir d’artillerie anti-aérienne.
    3. Les cinq hommes d’équipage sont morts brûlés vifs.
    4. Une stèle est érigée et une sculpture est réalisée par Éric Deschamps avec les restes de l’avion calciné.
    5. 1944.  Septembre. Les dépouilles sont transférées par la Royal Air Force au cimetière de Mazargues, à Marseille.
    6. 2002. Les noms des aviateurs britanniques figurent  sur une plaque près du monument aux morts du village.
  • 1974. La commune naît de la fusion de Simiane, de Carniol et de Valsaintes.
  • 1982. Création d’un Festival de musique ancienne.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Simiane-la-Rotonde

 

 

Le village est bâti en demi-cercle étagé.

 

  •  Succession de maisons superposées et de jardins suspendus.
  • Portes et restes de remparts.

 

La Rotonde

 

  • La première vocation de la tour appelée Rotonde est un sujet de discorde entre les spécialistes.
    1. Certains y voient un monument d’architecture civile de première importance.
      1. La Rotonde serait le plus ancien témoignage civil de l’art roman provençal.
    2. D’autres, plus nombreux, en font l’ancienne chapelle du Château des Simiane.
  •  La Rotonde est datée  du 12e s.
    1. Le bâtisseur présumé de la Rotonde serait Raymond d’Agoult, seigneur de Siminane à la fin du 12e s.
    2. La famille Agoult-Simiane est à l’origine de la fondation de l‘abbaye cistercienne de Sénanque.
  • Le bâtiment est Classé aux Monuments Historiques.
  • La Rotonde a eu une fonction de donjon du château médiéval avec  deux salles superposées.
    1. La salle basse servait probablement de magasin d’armes, de grenier ou de cellier.
    2. La salle d’étage, couverte d’une coupole nervurée, est bordée de 12 niches, de 9 masques humains sculptés et de colonnes.
  • La Rotonde se présente sous la forme d’un dodécagone irrégulier avec une lanterne centrale.
  • La Rotonde reçoit des visites, des expositions et des concerts.

 

Autres monuments

 

  • Hôtel particulier de l’écrivain Ponson du Terrail.
    1. La clef de voûte de l’arc en plein cintre est ornée d’une feuille d’acanthe et d’un fronton.
  • Halles couvertes.
    1. Dans le village, avec une vue sur le plateau.
    2. 16e s. Construction.
  • Maison Coubine.
    1. 17e s. Portail Monument Historique.
  • Hôtel de Pontevès.
  • Ancien Relais du Chapeau-Rouge.
  • Château de la Flachère.
  • Pigeonniers.

 

 

Monuments chrétiens de Simiane-La-Rotonde

 

 

  • Eglise Sainte-Victoire.
    1. 1542. Construction.
    2. Classée aux Monuments Historiques.
    3. L’église correspond à l’ancien Prieuré.
    4. L’intérêt de sa visite est majeur puisqu’elle est un des très rares édifices de style gothique flamboyant en Provence.
    5. Clocheton en fer forgé.
    6. Triple nef.
    7. 2018. L’église est pillée et plusieurs objets très précieux sont dérobés.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Pitié.
    1. La chapelle contient les vestiges de la chapelle du château (13e s.) avec les restes d’une fresque.
  • Ancienne abbaye cistercienne.
    1. A Valsaintes, au lieu-dit Boulinette, se situe l’ancienne abbaye.
    2. Porte romane, cloître, bâtiments conventuels, chapelle…
    3. Le site abrite un superbe centre de culture de la rose.
    4. Valsaintes conserve également les vestiges d’un abbaye romane antérieure, dédiée à saint Marc, au lieu-dit l’Abbadié.
  • Eglise Saint-Vincent.
    1. Située à Carniol.
    2. L’église est dotée d’un beau portail roman (16e s.).

 

 

Célébrités liées à Simiane-la-Rotonde

 

 

  • Famille des Simiane.
    1. Une des grandes familles  de la noblesse en Provence.famille de la noblesse de Provence
  • Coubine (Othon). 22 octobre 1883 –  Marseille 7 octobre 1969. Peintre d’origine tchèque .
    1. Il vit à Simiane à partir des années 1920.
  • Lamba (Jacqueline). 19101993. Peintre.
  • Laugier (Henri). Mane (04) 5 août 1888 Antibes 19 janvier 1973. Il repose à Simiane-La Rotonde (04). Savant.
    1. Physiologiste.
    2. Premier directeur du CNRS.
    3. Secrétaire général adjoint de l’ONU.
  • Martel (Pierre). Revest-du-Bion, à la ferme du Haut-Labouret, 22 mai 1923 – 21 janvier 2001.
    1. 1953. Fondateur de l’association Alpes de Lumière.
    2. 19471955. Curé de la paroisse de Simiane.
    3. Ecrivain.
  • Palhier de Sylvabelle (Jean François). Simiane 12 septembre 1748  Simiane mars 1822.  Homme politique.
    1. Maire de Simiane et député aux Cinq-Cents.
  • Pélissier (Jean) Simiane 16071628. Religieux.
    1. Prieur à Simiane, évêque d’Apt.
  • Ponson du Terrail (Pierre Alexis de). Montmort 8 juillet1829Bordeaux 10 janvier 1871. Homme de lettres.
    1. Feuilletoniste. Il crée le personnage de Rocambole.
    2. Sa famille est originaire de Simiane-la-Rotonde.
    3. Sa maison est identifiée à Simiane-la-Rotonde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.