Venasque. Eglise Notre-Dame. © cec72 – Fotolia.com

 

 

Accueil Provence 7

Venasque à visiter (84)


 

 

 

 

 

  • Venasque est un des « Plus beaux villages de France » situé dans le département de Vaucluse (84).
  • Le comtat de Venasque, autrement dénommé Comtat Venaissin, se constitue à partir des traités de 1125 et 1195 entre le comte de Toulouse et le comte de Barcelone.
  • Code postal. 84210.
  • Habitants. Venasquais, Venasquaises.
  • Superficie. 35,01 km2.
  • Altitude. Minimum 137 m – Maximum 639 m.
  • Population. 1.058 habitants (2015).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 59′ 49″  E  5° 08′ 50″. Cliquer sur le texte lien pour afficher la carte de la commune de Venasque.

 

 

Situation de Venasque (84)


 

 

Venasque est un village perché

 

  • Venasque est posté sur un éperon rocheux aux flancs abrupts, au débouché des gorges de la Nesque.
  • Le nom de VenasqueVindasca — est probablement d’origine ligure.
    1. Suffixe – asc.
    2. Racine  Vin présente dans le Mont Ventoux, la montagne Sainte-Victoire, Venterol (Alpes-de-Haute-Provence), Venterol (Drôme), Vence (06), Ventabren (13), Ventavon ou en en Corse dans Venaco et Ventiseri.  A noter, dans les Pyrénées, le Port de Venasque et Benasque .

 

Communes limitrophes ou proches de Venasque

 

 

Accès à Venasque

 

 

Distances de Venasque

 

 

 

La Nature à Venasque


 

 

  • Les Gorges de La Nesque.
    1. Superbes gorges bordées de falaises abruptes.

 

 

Venasque-Fotolia_3096332

Venasque. Le village. © Olivier Tuffé – Fotolia.com

 

 

Activités agricoles

 

 

 

Histoire de Venasque 


 

 

Préhistoire

 

Les grottes de la vallée de la Nesque sont occupées  au paléolithique et au néolithique.

 

  • Gisement de plein air néolithique ancien de Céron.
  • Grottes de Unang.
    1. Les grottes sont situées à mi-pente des falaises de la Nesque.
    2. 1947. Un enseignant, Maurice Paccard, y découvre  des vestiges de l’époque néolithique.

Antiquité

 

  • Grotte des dents.
    1. Elle livre des vestiges de l’âge du bronze.
  • Venasque fait partie du territoire des Memini, tribu gauloise dont le chef-lieu est Carpentras (Carpentorate Meminorum).
    1. Vindasca est l’une des principales places fortes de cette tribu.
  • Bas-Empire romain.
    1. Une muraille barrant l’éperon renforce les  défenses naturelles du site
    2. Trois tours semi-circulaires à pédoncule et doublés par un large fossé sec soutiennent le dispositif défensif..
    3. Des blocs de pierre ouvragés, provenant probablement d’un édifice démoli pour ses pierres. sont utilisés pour les fondations de ces remparts.
    4. 580 – 942. Devant les dangers des invasions, les évêques de Carpentras délaissent leur ville pour venir s’installer à Venasque. De cette époque, le bourg garde un édifice remarquable souvent appelé « baptistère ».
    5. Le quartier de Notre-Dame-de-Vic (de vicus, bourg) a livré des vestiges gallo-romains et la pierre tombale de Boetius, évêque de Carpentras (583-604).
    6. Nombreux vestiges romains.  Bronzes et marbres, près de la Nesque. Tombeaux et statuettes au Logis-Vieux. Sépultures aux Ferrailles. Murs peints et poteries à St-Giniez. Poteries à St-Siffrein

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1125. Venasque dévient la propriété des comtes de Toulouse.
  • 1219. Venasque est réunie à la France suite à la Croisade des Albigeois.
    1. Le comte de Toulouse Raymond VII, allié des Albigeois, est vaincu par les troupes du pape et celles du roi de France,
  • 1274. Philippe III le Hardi cède Venasque au pape Grégoire X.
  • 1562. Lors des guerres de religion, Venasque est  assiégée.
  • 1564. Nouveau siège de Venasque par les troupes protestantes de François de Beaumont, baron des Adrets.
    1. Venasque reste imprenable.
  • 1791. Venasque sort de l’autorité pontificale établie depuis 1274.
  • 1793. Dix-huit habitants de Venasque, parmi lesquels le premier maire J.-J. Cortasse et son prédécesseur le dernier consul J.-A. Morel, sont  guillotinés à Orange.
  • 1793. 1 194 habitants.

 

Epoque contemporaine

 

  • 1896.  646 habitants.
  • De 1793 à 1946. La population baisse de 1 194 habitants à seulement 371 habitants.
  • 1959 – 1965. Installation de l’eau courante sur toute la commune.
  • 1968. 519 habitants.
  • 1999. 966 habitants.
  • 2013. 1 174 habitants.
  • 2015. 1 058 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments de Venasque


 

 

  • Remparts.
  • Bories et murs en pierres sèches.
    1. 240 bories sur la commune.
    2. Plusieurs dizaines de bories abritent des cuves vinaires rupestres. Elles ont été découvertes et étudiées au cours des années 1990 par Michel Bouvier.
  • Mur de la peste.
  • Tours sarrasines.
    1. Tours historiques protégeant le village.
  • Tour de Pinet.

 

 

Monuments chrétiens de Venasque


 

 

Venasque-Interieur-eglise-V

Nef de l’église © Verlinden.

 

 

  • Église paroissiale Notre-Dame.
    1. 13e s. Construction.
    2. 17e s. et 18e s. Très remaniée.
    3. Classée aux Monuments Historiques.
    4. 17e s. Portail roman sous porche visible sur la façade ouest.
    5. 17e s. Clocher.
    6. Plan intérieur en croix grecque avec prolongement de la nef et rajout de chapelles au 18e s.
    7. Très belle coupole octogonale sur pendentifs avec les symboles des quatre évangélistes.
    8. Abside en cul-de-four remaniée aux 15e s. et 18e s.
    9. Passage (classé) vers l’église funéraire épiscopale.
    10. Vestiges d’une crypte.
    11. 17e s. Beau retable du  en bois sculpté.
    12. 1498. Crucifixion, tableau de l’école d’Avignon.

 

 

Venasque-Baptistere-Verliin  Venasque-Baptistere-GP-Verl

Le Baptistère © Verlinden.

 

 

  • Baptistère de Venasque.
    1. 7e s. et 13e s. Classé.
    2. Le plus ancien sanctuaire chrétien de Vaucluse : construction mérovingienne sur des bases du 6e s.
    3. Eglise funéraire épiscopale.
    4. Conçue en forme de croix grecque, elle est constituée de quatre absides en feuilles de trèfle autour d’un centre.
    5. Le bâtiment est couvert d’une voûte supportée par cinq arcades qui retombent sur des colonnes.
    6. Un bassin octogonal (restauré au 19e s) laisse apparaître une canalisation d’eau qui fait considérer l’édifice comme un baptistère.
    7. Présence de chapiteaux corinthiens de réemploi et du sarcophage de l’évêque Boetius (604).

 

 

Venasque-ND-de-Vie

Notre-Dame-de-Vie © Verlinden

 

 

  • Institut Carmélitain de Notre-Dame de Vie.
    1. 1932. Fondation par le Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus.
    2. 1973. Reconnu  comme un seul Institut séculier de droit pontifical à trois branches autonomes.
  • Restes de l’ancien monastère des Chartreux intégrés à une ferme privée.
  • Ancienne Chapelle Saint-Siffrein.
    1. Style roman.
    2. Transformée en remise privée.
  • Ancien Prieuré de Saint-Pierre-les-Thermes.
    1. 11e s. Construction.
    2. On y accède par le sentier partant du rocher de l’Ascle.
  • Ancienne chapelle Saint-Giniez.
    1. Transformée en grange privée.
  • Oratoires Notre-Dame-de-Vie et Saint-Joseph (19e s.).

 

 

Spectacles, manifestations à Venasque


 

 

 

 

 

Livres liés à Venasque à visiter


 

 

La-Provence-Chrétienne-2

2005. La Provence Chrétienne. Les Plus Beaux sites. Patrick Verlinden. Editions les 7 Collines.

 

 

Brochure.

 

1974. Venasque . Le baptistère VIe siècle, l’église XIIIe siècle. Collectif. Editions. Paroisse de Venasque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.