Eglise Sainte-Roseline © Verlinden.

 

 

 

Accueil Provence 7

Roquefort-la-Bedoule à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

  • Roquefort-la-Bédoule est un village du Département des Bouches-du-Rhône (13).
  • Code postal. 13830.
  • Habitants. Bédoulens.
  • Superficie. 31,15 km2.
  • Altitude. 158 m – 567 m.
  • Population. 5 148 habitants (2012).
  • Nom de La Bedoule : cabaret en provençal.
  • Coordonnées et Carte. N  43°14’54.6″  E   5°35’32.2″Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune.

 

 

Situation de Roquefort-la-Bédoule (13)


 

 

Communes limitrophes de Roquefort-la-Bédoule

 

 

Accès à Roquefort-la-Bédoule

 

 

Distances de Roquefort-la-Bédoule

 

 

 

La Nature à Roquefort-la-Bédoule


 

 

Reliefs, sols

 

  • Point culminant, le Montourier.
    1. Vue panoramique exceptionnelle sur la rade de Marseille, les calanques et les baies de Cassis et de la Ciotat, jusqu’au cap Sicié.
  • La population se concentre au centre de la commune sur un plateau-cuvette.
  • Reliefs au nord culminant à la Tête de Douard (496 m). en enserrant le petit plan de Rouvière.
  • Au sud, une ligne de crête (445 m) établit une séparation avec le bassin de Cassis.
  • A l’est, barres de Font-Blanc et de la Tête de Nige.

 

Forêts, arbres

 

  • Site boisé.
  • Exploitation forestière.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Cultures fruitières.
  • Champignonnières.
  •  Vignes. Vins.
    1. Les Vignerons de Roquefort-la-Bédoule.
      1. AOP Côtes de Provence.
      2. Route de Cuges-les-Pins.
      3. Couleur. Blanc.
    2. Château Barbanau.
      1. AOP Cassis. Appellation Côtes de Provence.
      2. Couleur. Rouge.
      3. Cuvée. L’Instant Rouge.

 

Activités dans la nature

 

  • Randonnées, excursions.
  • Club hippique.

 

 

Histoire de Roquefort-la-Bédoule


 

 

Antiquité

 

  • Présence gallo-romaine attestée par quelques vestiges.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 7e s. Création d’un hameau.
    1. Sur les hauteurs, le site est adopté par les populations qui fuient le littoral saccagé par les Sarrasins.
  • 11e s. Le château « Castrum Roche-Fortis » est cité.
  • 1079. Eglise dédicacée à Saint-Jean-Baptiste par le pape Grégoire VII.
  • 1402. 4 avril. Odon de Vilars fait don à son neveu Philippe de Lévis de la seigneurie de Roquefort.
  • 1426. Seigneurie des Baux-Avellin, le fief passe aux évêques de Marseille.
  • 16e s. Abandon du village perché de Roquefort-le-Vieux.
  • 1569. Les Albertas deviennent seigneurs de Roquefort.
  • Milieu 18e s. Les Bausset sont les nouveaux seigneurs de Roquefort.
  • v. 1730. Edification du nouveau centre du village.
  • 1734. Construction de la maison commune.
  • 1737. Construction de la nouvelle église avec les matériaux de la précédente après une dernière messe célébrée par Mgr. de Belsunce.
  • 1789. Le territoire de Julhans est annexé à la commune.

 

Epoque contemporaine

 

  • 1820. Roquefort-la-Bédoule doit sa création à l’installation des cimenteries Boyer.
    1. La marquis de Villeneuve, les ingénieurs Roux et Tocchi développent l’industrie du ciment et de la chaux en innovant sur les procédés de fabrication.
  • 19e s. Le développement se fait autour des « Quatre Chemins »vers  Aubagne, La Ciotat, Cuges-les-Pins et Cassis, au hameau de La Bédoule, qui devient le nouveau centre villageois se développe.
  • Des ouvriers d’origine italienne travaillant dans la cimenterie de Cassis.
  • 1891. Construction de l’église Sainte-Roseline, propriété de madame de Villeneuve.
  • 1912. La nouvelle église est érigée en église paroissiale.
  • 1918. La commune prend le nom de Roquefort-la-Bédoule.
  • 1962. 1 635 habitants.
  • 1966. Une partie du territoire communal est détachée afin de créer la commune de Carnoux-en-Provence.
  • 2012. 5 148 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Roquefort-la-Bédoule


 

 

  • Village perché de Roquefort-le-Vieux, abandonné au 16e s.
    1. Une chapelle du 13e s. fait figure de témoin au milieu des ruines.

 

 

Roquefort-la-Bedoule.-2.-P.

Château de Roquefort © Verlinden.

 

 

  • Château de Roquefort.
    1. Parties Renaissance.
  • Château de Julhans.
    1. 17e s. / 18e s.
  • Ferme de la Rouvière entourée d’un beau domaine.

 

 

Monuments chrétiens de Roquefort-la-Bédoule


 

 

  •  Eglise Saint-Jean-Baptiste.
    1. A Roquefort.
  • Eglise Sainte-Roseline.
    1. A la Bedoule.
    2. 19e s.
    3. Style romano-byzantin.
    4. Contemporaine des grandes constructions catholiques marseillaises : La Major, Notre-Dame-de-la-Garde, Sainte Eusébie, à Montredon… qui ont le même style romano-byzantin.
  • Chapelle Saint-André.
    1. Au milieu des ruines de Roquefort-le-Vieux.
    2. 13e s.
    3. Style roman.
    4. Inscrite aux Monuments Historiques.
    5. Restauration récente.
    6. Bâtie sur un sol escarpé.
    7. Belle vue sur la plaine de Cuges-les-Pins, le massif de la Sainte-Victoire et le mont Aurélien.
    8. Jolie destination de randonnée.
  • Chapelle.
    1. Aux Bastides.
  • Chapelle du château de Julhans.

 

 

Célébrités liées à Roquefort-la-Bédoule


 

 

  •  Garnier (Tony).  Lyon, 13 août 1869Roquefort-la-Bédoule, 19 janvier 1948. Architecte. Urbaniste.
    1. 1899. Grand Prix de Rome.

 

 

Spectacles, manifestations


 

 

  • Septembre. Médiévale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , , ,
.