Gypse en Provence


Bloc de gypse © prenash – Pixabay.com

 

Accueil Provence 7

Gypse en Provence


 

Gypse, Minéral


  • Le Gypse est un minéral de la Classe VI des Sulfates.

 

Présentation du Gypse dans la nature


 

 

Gypse Selenite © Yinan Chen – Pixabay.com

 

 

Rose des sables ©  Mrdidg – Pixabay.com

 

Gargas © P666 – Fotolia.com. Rose des sables © cynoclub – Fotolia.com.

 

Rose des Sables
  • Cristallogenèse particulière de gypses lamellaires due à des conditions hydrochimiques exceptionnelles qui se rencontre à grande échelle dans le Sud algérien et le Sud tunisien.
  • Dans le Vaucluse (84), célèbre niveau de roses de sables de Gargas.
    1. Dans la Colline de la Débruge.

 

Histoire du Gypse


 

 

Stuc © djedj – Pixabay.com – Triomphe du stuc dans le Baroque © Erich Westendarp – Pixabay.com 

 

Provence Baroque © Verlinden

 

  •  – 38 Ma. Passage Eocène – Oligocène. Période de formation des plus beaux gypses de Provence.
  • 7 000 ans av. J.-C. Le plâtre est connu en Palestine.
  • Antiquité. Egyptiens, Grecs et Romains ont largement utilisé le plâtre à partir du Gypse.
    1. En Egypte, plusieurs sites montrent des applications remarquables :
      • Nécropole de Gizeh. Bâtiments notamment funéraires et de type colossal.
      • Al Fayoum.
      • Alexandrie.
      • Suez...
      • Applications civiles : plâtrer les murs des habitats, recouvrir les cadavres, faire des statues et des masques, souvent colorés, réaliser des adhésifs ou épaissir la pâte d’un pigment.
    2. Grecs et Romains utilisent largement le stuc qui permet de sculpter des fresques décoratives.
      1.  Les Romain sont réputés, experts dans l’art du bâtiment et la construction de grand-œuvre civil,.
      2. Les Romains sont probablement les premiers à développer des cuissons sophistiquées de roche gypse présélectionnée, en particulier à des températures atteignant ou dépassant 300 °C.
      3. Architectes et maçons romains exigeaient surtout du plâtre à bonne prise quand on le mélangeait à l’eau.
  • En Espagne du Sud, les arabesques des palais sont qualifiées de dentelles de pierre.
  • 16e s. La Renaissance développe l’art de sculpter le plâtre.

 

Caractéristiques du Gypse


 

Formule Chimique et Propriétés chimiques
  • CaSO4 · 2 H2O.
  • Soluble dans les acides et lentement dans l’eau.

 

Etymologie
  • Du latin gypsum lui même issu du grec gupsos (plâtre).

 

Composition du Gypse
  • Sulfate de calcium.

 

Système cristallin
  • Monoclinique.
  • Cristallisation. Tablettes, aiguilles, macles, prismes.

 

Dureté du Gypse
  • 2,3 à 2,4.

 

Couleurs des Gypses
  • Beige, jaune, blanche, bleue et variés selon les inclusions.
  • Trace. Blanche.

 

Eclat
  • Nacré, vitreux.

 

Nettoyage
  • Eau et savon.
  • Minéral très fragile, bien sécher après lavage.

 

Formation du Gypse


 

  • Principalement sédimentaire, hydrothermale. Secondaire : minéral très abondant.

 

Gypse d’origine primaire
  • Origine marine : Trias Keuper.
    1. Le gypse et le sel gemme de Keuper sont issus de cristallisations à partir d’eau de mer évaporée.
    2. La mer dite germanique a une très faible épaisseur d’eau sur l’ensemble du bassin sud-est.
    3. Cette très faible tranche d’eau confrontée à des conditions climatiques arides avait atteint une concentration d’ions atteignant le stade de saumure favorable à la cristallogenèse de gypse.
    4. Cet immense lac salé a favorisé l’accumulation d’évaporites sur plus de 600 m d’épaisseur.
  • Origine continentale.
    1. Le développement de gypse sur les continents s’appuie sur 2 facteurs :
      1. Un contexte structural permettant de piéger des sédiments.
      2. Des conditions climatiques arides.
    2. C’est le domaine des sebkas.

 

Gypse d’origine secondaire
  • Les gypses provençaux ont un faciès massif et homogène qui s’explique par la recristallisation de gypses primaires.

 

Utilisations du Gypse


 

  • Ciment.
  • Construction.
  • Ornementation (albâtre).
    1. Usage important dans les édifices religieux notamment ceux d’architecture et décoration baroque.
  • Plâtre.
    1. Pierre à plâtre.
      1. En chauffant modérément le gypse on obtient du plâtre.
      2. Largement utilisé depuis l’Antiquité.
    2. Fabrication du plâtre et des carreaux à plâtre.
      1. On distingue le plâtre destiné à la construction qui doit être très dur et le plâtre à mouler qui doit rester tendre.
    3. Utilisation du plâtre.
      1. Utilisé pour des cloisons, le plâtre présente notamment un intérêt en cas d’incendie.
        1. Le gypse se déshydrate sous l’effet de la chaleur intense, chargeant l’atmosphère d’une forte hygrométrie qui diminue les effets du feu.
      2. Des carreaux de plâtre sont produits en Provence à Carpentras et à Mazan.

 

Gisements de Gypse en Provence


 

 

Nombreux gisements, plusieurs sont fermés

 

 

 

 

 

 

Livres liés à Gypse en Provence


 

2015Pierres de ProvenceJean-Marie Triat. Une somme écrite par un Docteur es-Sciences sur la géologie des ocres.

 

Minéraux,-Roches-et-Fossile

2010Minéraux, Roches & Fossiles de méditerranéeGilles Cheylan. Yves Dutour. Thierry Tortosa. Eric Turini. Editions Edisud.

 

Articles liés à Gypse en Provence


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

                   

Translate »