Avions 2ème Guerre Mondiale


Fieseler Storch  ©Tashen

 

Accueil Provence 7

Avions 2ème Guerre Mondiale en Provence


 

 

Libération de la Provence dans les airs


 

  • Les actions aériennes au-dessus de la Provence pendant la guerre sont multiples et complexes.
    1. Les plus importantes concernent la préparation du débarquement en Provence, le débarquement lui-même et les opérations de conquête.
  • Sont décrites ici les opérations de débarquement proprement dites (2 jours de combats) qui permettent de rendre compte des faits principaux.
    1. L’immense déséquilibre quantitatif et qualitatif des forces aériennes.
    2. L’écrasement qui en résulte pour les forces aériennes allemandes et les conséquences dans les combats sur terre et en mer.

 

Débarquement en Provence


 

  • L’opération Anvil-Dragoon, l’enclume forcée, débute le 15 août 1944 par l’arrivée des troupes alliées dans le sud-est de la France, entre Cannes et Toulon.

 

Forces aériennes en présence


Messerschmidt-_109-Fotolia_

Messerschmitt 109. Chasseur allemand de référence qui traverse toute la guerre avec des versions améliorées © Fotolia.com

 

Arado 196. Hydravion de surveillance maritime © Verlinden

 

Fieseler_Storch_01

Fieseler Storch. Avion de liaison allemand © Tashen

 

  • Les forces aériennes allemandes
    1. Les ressources allemandes sont faibles en nombre et dispersées sur un territoire large. De fait, elles ne joueront quasiment aucun rôle lors des opérations.
    2. Environ 90 Junkers JU 88 sont disposés sur les terrains de Valence-ChabeuilSalon-de-Provence, Orange-Plan de Dieu, La Jasse, Saint-Martin-de-Crau, le Vallon, Istres
      1. Ces appareils ont pour mission la lutte anti-navires. 1 seul Ju 88 lance sans succès une action la nuit du 14 ou 15 août 1944.
    3. 25 Dornier DO-217 sont basés à Toulouse. Ils sont chargés de la lutte anti-navires avec des bombes radioguidées.
    4. Env. 20 à 25 chasseurs Messerschmitt Bf 109 et Focke-Wulf  Fw 190 sont disposés sur les terrains d’Aix-les-Milles, Avignon-Châteaublanc et Orange-Caritat dans le but d’intercepter des avions alliés et de protéger les bombardiers allemands.
      1. 4 Fw 190 sont aperçus sans être engagés. 17 Me 109 sont engagés, 3 sont abattus.
    5. Environ 20 hydravions Arado Ar 196 sont disposés sur l’Etang de Leucate, l’Etang de Berre et à Toulon. Ils sont chargés de la surveillance côtière.

 

Spitfire---Fotolia

Supermarine Spitfire. Chasseur par excellence © Gary Scott – Fotolia.com.

F4F-Wildcat-Fotolia

F4F Wildcat. Chasseur américain Embarqué © Y. L. Photographies – Fotolia.com

 

B-24-Fotolia

B-24. Liberator. Bombardier Lourd américain © icholakov – Fotolia.com.

 

DC3.-Fotolia.17846092.

Dakota C 47.  Avion de Transport américain plus connu après la guerre sous le nom de DC3 © Fotolia.com

 

 

Opérations aériennes en Provence


 

C 47 au sol

Dakota en ligne. Embarquement pour parachutage.

 

  • Les principales cibles visées par les actions conjointes des forces aériennes alliées, du 15 août à l’aube au matin du 16 août 1944 sont :
    1. Des objectifs ferroviaires. 40 sorties.
    2. Des aérodromes. 53 sorties.
    3.  Des plages. 465 sorties.
    4. Des voies de communications, ponts… 615 sorties.
    5. Des batteries côtières. 345 sorties.
    6. Des stations radar. 10 sorties.
    7. Des troupes. 78 sorties.
    8. Des QG. 9 sorties.
    9. Des ports. 7 sorties.
    10. Des baraquements divers. 16 sorties.
    11. Un total de 1.638 sorties et de 1.759 tonnes de bombes  larguées.
      1. Ces chiffres sont rassemblés par Patrick Facon du Service Historique de l’Armée de l’Air.
    12. S’ajoutent bien entendu les transports aériens et les largages de parachutistes.

 

Articles liés à Avions de Guerre 39-45 dans le ciel de Provence


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

     

Translate »