Empereur Constantin 1er© Istockphoto.com.

 

 

 

Provence 7

Siècle 4 du Christianisme en Provence

Années 300 à 400


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Naissance « officielle » du Christianisme

 

 

Avec la fin des persécutions et la reconnaissance par l’Empire Romain, le Christianisme a une existence « officielle ».

 

  • L’empereur Constantin 1er en est le responsable.
  • La place que Constantin 1er donne à la Provence, Arles en particulier, son intérêt pour Fréjus, la Croix-Valmer, Marseille Saint-Tropez, Embrun… est à l’origine de la forte expansion de la Provence dans tous les domaines cultuels, culturels, économiques…
  • 301. L’Arménie est le premier Etat officiellement Chrétien.
    1. Le roi d’Arménie Tiridate II (ou III) converti par saint Grégoire l’Illuminateur, adopte le Christianisme comme religion officielle.
  • 303. Début de la grande persécution infligée aux Chrétiens par l’empereur romain  Dioclétien.
    1. La Gaule est largement épargnée par les bienfaits de Constance Chlore, le père de Constantin.
  • 303304. Martyr de saint Victor de Marseille.
  • 304. Martyr de Sainte Dévote (Sainte patronne de Monaco).
  • 309. Constantin assiège Marseille où son beau-père Maximien s’est retranché après ses actes de trahison.
  • 312. Victoire de Constantin sur Maxence au Pont Milvius.
  • 313. Constantin accorde aux Chrétiens l’égalité des droits par rapport aux autres religions (Edit de Milan).
  • 4e s. Apogée d’Arles. Mise en place des diocèses.
  • 314. Constantin réunit le Concile d’Arles, 1er Concile de l’Histoire.
    1. Arles. Evêque Marinus, accompagné du prêtre Salamas et des diacres Nicasius, Afer, Ursinus, Petrus.
    2. Marseille. Evêque Oresius accompagné du lecteur Nazareus.
    3. Vaison. Evêque Daphnusaccompagné de Victor exorciste.
    4. Nice.  Représentée par Innocentius diacre, et Agapista exorciste.
    5. Apt. Evêque représenté  par Romanus et Victor.
    6. Orange. Représenté par un clerc.
    7. En dehors de la Provence, de très importants diocèses sont représentés par leur évêque (Vienne, Lyon, Rouen Eauze, Autun, Reims, Bordeaux, Trêves, Cologne, Londres, York, Lincoln, Thuburbo Majus en Tunisie…).
  • 314. Déposition et condamnation de Donat, évêque de Numidie lors du concile d’Arles.
  • 323. Création du premier monastère connu par saint Pacôme (286-346). La vie communautaire (cénobitisme) apparaît ainsi en Haute-Egypte.
  • 324. Création de Constantinople par Constantin Le Grand.
  • 326. Hélène, mère de Constantin, fait le premier pèlerinage en Palestine.
    1. Hélène y fait construire de nombreuses églises et elle y aurait découvert la croix du Christ.
  • 337. Constantin est baptisé sur son lit de mort.
  • 340. La sœur de Pacôme, Marie, établit la première communauté féminine.
  • v. 354. Saint Marcellin, évêque dEmbrun, est évêque d ‘Aix-en-Provence.
  • 370. Saint Martin (v. 315-397) est élu évêque de Poitiers.
    1. Cet officier de l’armée romaine avait quitté l’armée pour rejoindre l’évêque Hilaire de Poitiers qui le baptisa et l’ordonna prêtre.
    2. Il est le fondateur des monastères de Ligugé (361) et Marmoutiers (372) considérés comme les plus anciens de France.
  • 361. Julien l’Apostat tente de restaurer le paganisme.
  • v. 364365. Saint Domnin ou Domninus est le 1er évêque connu de Digne.
  • 374. L’évêché de Fréjus est attesté par la signature de son évêque au concile de Valence.
  • 374. Mort de saint Marcellin ou Marcellinus, 1er évêque d’Embrun. Artemius lui succède.
  • 374 ou 380. Saint Vincent de Digne, deuxième évêque de Digne et successeur de saint Domnin.
  • 379395. L’empereur Théodose institue le Christianisme religion officielle.
    • Théodose interdit le culte païen et combat l’arianisme.
  • v. 381. Proculus, évêque de Marseille et soutien de l’évêque Lazare.
  • 385. Saint Jérôme entreprend la traduction de la Bible en latin (la Vulgate).
  • 386. Conversion de saint Augustin.
  • 392. L’Empire romain est réunifié par Théodose qui fait du Christianisme la seule religion tolérée dans l’Empire romain.
  • v. 394. Triférius est évêque d’Aix-en-Provence. Il assiste au concile de Nîmes (1er octobre 396).
  • 394. Octavius 1er évêque historique d’Apt, signataire au synode de Nîmes.
  • 4e s. Baptistère d’Aix lié au groupe épiscopal Saint-Sauveur.
  • 4e s. Développement des Alyscamps d’Arles.
  • 4e s. Crypte de Saint-Victor à Marseille.
  •  4e s. Sous le règne de Constantin 1er Le Grand, la cité de l’actuelle Saint-Tropez prend le nom du chevalier Torpès, martyr du 1er s

 

 

Premiers monuments chrétiens et premiers religieux connus en Provence

 

 

Avant les grandes constructions du 5e s. le 4e s. voit apparaître les premiers édifices et les premiers mobiliers, sarcophages notamment.

 

 

  • Avec la constitution des premiers évêchés, apparaissent les premiers religieux et les premiers groupes épiscopaux qui incluent un baptistère.
    1. Apt a deux représentants au concile de 314 : Romanus et Victor.
    2. Arles, capitale du Monde romain lorsque l’empereur Constantin y établit son domicile, est fortement représentée au Concile de 314 qui se tient sur son territoire.Sont présents : l’évêque Marinus, accompagné du prêtre Salamas et des diacres Nicasius, Afer, Ursinus, Petrus. La nécropole des Alysccamps née au 1er s. ne deviendra chrétienne qu’au 5e s.
    3. Marseille est représentée par son évêque Oresius accompagné du lecteur Nazareus.
    4. Nice est ville épiscopale au moins depuis 381, elle possède une communauté chrétienne organisée en 314. Nice envoie deux représentants au concile d’Arles le diacre Innocentius et l’exorciste Agapista.
      1. Nice-Cimiez n’est pas encore épiscopale.
    5. Orange a un évêque Faustin qui se fait représenter par un clerc.
    6. Vaison-la-Romaine, antique vasio,est représentée au concile d’Arles en 314 par son évêque Daphnus et l’exorciste Victor. La cathédrale primitive est édifiée en bordure de la ville romaine.
  • Des églises et chapelles commencent à apparaître.
  • Les premiers sarcophages chrétiens.
  • Les premiers symboles prennent forme et commencent à se multiplier.
    1. Le chrisme de Constantin est antérieur à la croix dans les représentations. Il combine le X et le P, ki et rhô, les deux premières lettres du nom Christ en grec.
    2. L’ancre symbole du baptême est représentée à la Gayolle dès le 3e s.
    3. Des éléments de l’Ancien Testament sont présents.
    4. Le Nouveau Testament voit ses symboles apparaître.
    5. L’image du Christ évolue à partir de la représentation du pasteur portant la brebis égarée sur les épaules.
    6. Des orants et des orantes sont représentés.
    7. Le poisson est présent sur des lampes, des sarcophages….
    8. A la fin du 4e s. les représentations du Christ en majesté apparaissent.

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.