Armoiries de la Colle-sur-Loup © Verlinden d’après Gretaz – Wikipedia Commons – Blazon Projects 

 

 

 

 

Accueil Provence 7

La Colle-sur-Loup à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

Guide de la visite de la commune de La Colle-sur-Loup dans le département des Alpes-Maritimes (06)

 

  • Code postal. 06480.
  • Habitants. Collois.
  • Superficie.  9,82 km2.
  • Altitude. 10 m – 351 m.
  • Population. 7 866 habitants (2016).
  • Coordonnées. N  43° 41′ 14″   E  7° 06′ 16″
  • Nom. Colle vient du latin collis et du bas-latin colla qui signifient colline. Le mot provençal couala désigne également une colline.
    1. Loup, très employé dans la région: Villeneuve-Loubet… pourrait être lié à l’animal mais son origine la plus probable est la racine lapleplip, lup dalle de pierre, hauteur, ravin.
  • ArmoiriesD’azur à une montagne de trois coupeaux d’argent mouvant de la pointe, chargée d’un loup de sable surmonté d’une épée basse d’or brochant sur le coupeau médian accostée en chef de deux coquilles du même.
    1. Les trois coteaux évoquent le nom de la commune.  Le glaive est l’attribut de Saint-Paul.
    2. Les 2 coquilles rappellent l’action de l’église et de l’hôpital.
    3. Les roses et l’olivier font référence aux cultures.

 

 

Situation de La Colle-sur-Loup (06)


 

 

 

 

Communes limitrophes de La Colle-sur-Loup

 

 

 

Accès à La Colle-sur-Loup

 

 

 

Distances de La Colle-sur-Loup

 

 

 

La Nature à La Colle-sur-Loup


 

 

Reliefs, sols

 

  • Territoire de collines boisées au nord culminant à 337 m à la Colle-Loubière.
  • Cours du Loup en limite sud-ouest.
  • Plateau boisé de Montmeuille au sud.
    1. En surplomb de la vallée du Loup.
    2. Beau site.
  • Canyon de Saint-Donat.
    1. Gorge profonde dans laquelle coule Le Loup.
    2. Beau site de promenade facile.
  • Vallon du Claret.
    1. A l’ouest.
  • Plaine maraîchère au sud.
  • Aven de La Colle. – 36 m.
    1. Au nord du village.

 

 

Forêts, arbres

 

  • Les espaces boisés représentent plus de 400 hectares sur les 982 hectares de la commune.
    1. Forêts de Pins.
    2. Oliviers.
    3. Colline boisée de Montmeuille avec son Parc de la Guérinière.

 

 

Rivières, eau

 

 

Le Saut-du-Loup (06) © raolison – Fotolia.com

 

 

  • Loup. Fleuve côtier.
    1. Cours du fleuve en limite sud-ouest de la commune.
    2. Les moulins à huile et à grains installés sur le cours ont été une source de richesse locale.
    3. Nombreuses possibilités de promenades sur les rives attrayantes du fleuve.
    4. Superbe canyon du Loup aussi connu comme canyon de Saint-Donat.
    5. Les cours du Loup peuvent aussi se révéler dévastateurs par ses débordements rapides.
      1. Le Chemin de la Luona permet l’accès aux gorges, par le sud.

 

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Ancien territoire agricole en réduction avec le développement de la population.
    1. 1471. Une note destinée au Roi René fait état de la place importante de l’agriculture sur le territoire.
    2. 1700. Un rapport de Vauban cite un « territoire couvert de vignes, d’oliviers, de figuiers, d’arbres fruitiers, de blé« .
  • La Rose et l’Olivier des armoiries font référence à ces deux cultures de base.
    1. Fleurs à parfum et fleurs naturelles : roses, fleurs d’orangers.
  • Moulins à huile – Oliviers.
  • Primeurs.

 

 

Activités dans la nature

 

 

 

  • Promenades et excursions.
    1. Canyon du Loup, desserte des hameaux…
  • Parc intercommunal des Sports.
  • Parc d’attractions pour enfants.
  • Canoë-Kayak.
  • Pêche.
  • Campings.
  • Equipements de loisirs : piscine, tennis, centre équestre, Parc de la Guérinière.

 

 

Histoire de La Colle-sur-Loup


 

 

  • Ancienne dépendance de Saint-Paul-de-Vence érigée en commune en 1789/90 (confirmation en 1792).

 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Age du Bronze. Grotte sépulcrale néolithique.
  • Fin néolithique. Grotte Bianchi.
  • Oppidum du Mont-meuille, au sud (éperon barré).
  • Vestiges d’un oppidum ligure.
    1. La célèbre et redoutable tribu des Décéates occupe le site au moment de la conquête romaine.
  • Occupation romaine attestée.
    1. Vestiges d’un camp romain.
    2. Carrière de calcaire exploitée par les Romains.
    3. Construction d’un poste de guet sur les ruines de l’oppidum / castellaras détruit par les Romains.
    4. Grotte Bianchi. Nombreux vestiges de l’époque romaine mis à jour.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

 

  • Les invasions barbares suivies de celles des Sarrasins ruinent la région, comme le reste de La Provence.
  • 973Guillaume le Libérateur chasse durablement les sarrasins et il établit les bases d’un pouvoir solide et d’une paix durable.
  • 10e s. Création d’un Prieuré au Canadel.
    1. Le site est celui d’un petit monastère que les Sarrasins ont détruit en 730.
  • 1012. Création du Prieuré du Canadel relevant de l’abbaye de Lérins.
  • v. 1050. L’évêque de Vence cède le Prieuré et la chapelle Saint-Donat à l’Abbaye de Lérins.
  • Communauté médiévale et fief de Gaudelet.
  • v. 1219. Les comtes de Provence répriment durement une rébellion des habitants de La Colle qui se voient rattachés à Saint-Paul sous le nom de Bourg-de-la-Colle.
  • 1537La Colle renaît et prend ses bases actuelles dans des circonstances bien particulières :
    1. Le roi François 1er, belliciste s’il en est, fait renforcer les défenses de Saint-Paul, village frontière.
      1. Une seconde enceinte fortifiée est construite pour protéger Saint Paul porte d’entrée du Royaume de France.
      2. Pour réaliser l’enceinte, de nombreuses maisons sont démolies.
      3. Les habitants expropriés décident de s’installer sur la proche colline qui devient le nouveau village de La Colle.
  • 1538. Trêve de Nice. François 1er séjourne au château de Villeneuve.
  • 1610. Construction de Notre-Dame-du-Rosaire (disparue).
  • 1658. Achèvement de la construction de l’église paroissiale.
    1. 1673. Edification du clocher.
  • 1723. Création de l’Hôpital de La Colle.
  • Mi-16e s. La seigneurie est partagée entre la famille de Villeneuve – branche de Thorenc, puis de Tourrettes –  et l’évêque de Vence.
  • 1789 / 1790. Territoire érigé en commune.
    1. 1792. Confirmation de la transformation en commune sous l’appellation La Colle-sur-Loup.

 

 

Période contemporaine

 

  • Rapide développement démographique à proximité de la Riviera et de Sophia-Antipolis.
    1. 1946. 1 511 habitants.
    2. 1968. 2 611 habitants.
    3. 1990. 6 025 habitants.
    4. 2013. 7 815 habitants.
    5. 2016. 7 866 habitants.
  • Le tourisme, l’hôtellerie, le camping et l’artisanat ont remplacé les fleurs d’orangers et les roses dans l’activité amis elles sont bien présentes en symboles.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de La Colle-sur-Loup


 

 

© Verlinden.

 

 

  • Le village est bâti sur un plan légèrement surélevé au pied des collines de St-Paul-de-Vence.
    1. Tout en longueur, le village aligne des maisons construites en appareil irrégulier.
    2. Joli village animé.
    3. Placettes ombragées.
    4. Ruelles bordées de maisons anciennes avec de beaux porches.
  • Porte.
    1. Rue Georges Clémenceau.
    2. 17e s. Edification.
    3. Vestige de la chapelle des Pénitents-Blancs (1610) également connue comme Chapelle du Rosaire.
    4. 1776. Linteau dont la date indique une restauration.
  • Porte de l’ancien Hôtel Dieu.
    1. Rue de la Victoire.
    2. 1723. Création de l’Hôpital accordée par l’évêque de Vence.
  • Château du Canadel.
    1. 12 e s. Construction du prieuré.
    2. Des tours et des mâchicoulis sont rajoutés.
    3. 1569Jean de Villeneuve rachète le domaine qui reste la propriété de ses descendants jusqu’à la Révolution française.
    4. Les bâtiments comprennent un cloître, un pigeonnier et la belle chapelle romane Sainte-Elisabeth.
    5. Transformé en Hôtel, L’Abbaye a accueilli de nombreuses célébrités parmi lesquelles Jacques Prévert (1951) et Jean Miro (1955).
  • Pontis.
    1. Ancienne porte cochère du château du Canadel.
    2. Porte fortifiée et tours d’angle.

 

 

Le roi de France François 1er © Fotolia.com

 

 

  • Château de Montfort.
    1. Chemin de Montfort. Propriété privée.
    2. Connu comme Pavillon de Chasse François 1er dit Le Gaudelet.
      1. 1523. Construction par René de Savoie, oncle de François 1er.
      2. René de Savoie est aussi connu comme René de Lascaris, Comte de Tende.
      3. François 1er réside 15 jours dans le château pendant la Trêve de Nice.
    3. Inscrit aux Monuments Historiques.
    4. Belle façade Renaissance avec portail classique.
    5. Salle d’honneur avec plafond à solives.
    6. Escalier à vis en très belles pierres.
    7. Cheminée monumentale aux armes du Batard de Savoie.
  • Four à Chaux.
    1. Proche d’une carrière de calcaire déjà exploitée à l’époque romaine.
    2. 1855. Construction du four.
  • Jardin public.
  • Tour avec plaque gravée Concordia et Labore (1623).
  • Cloître. Inscrit aux Monuments Historiques.
  • Moulin de Saint-Donat dit de Pagnol.
    1. Propriété privée.
    2. Des scènes du film la Belle Meunière y ont été tournées.
  • Ancien Hôpital St-Jacques-le Majeur.
    1. 17e s.
    2. Dédié à l’action sociale.
  • Ancienne Prison. Rue de la Victoire.
  • Importante urbanisation résidentielle.

 

 

Monuments chrétiens de La Colle-sur-Loup 


 

 

© 06 geo

 

 

  • Eglise Saint-Jacques-le-Majeur.
    1. 1580 – 1658. Travaux de construction.
      1. A noter sur le côté gauche, une pierre d’angle probablement issue d’un mausolée romain.
        1. Probablement un épitaphe d’une femme âgée de 42 ans avec le nom et le surnom paternels.
    2. 1673. Clocher carré tronqué à baie unique avec un petit campanile.
    3. v. 1800. Construction de l’abside.
    4. Façade Renaissance avec portail classique.
    5. Devise Concordia et Labore gravée sur le côté droit.
    6. 3 nefs.
    7. 19e s. Vitraux par Gesta de Toulouse.
    8. 1973. Orgue de grande qualité dans une église d’excellente acoustique construite par le facteur d’orgue Jean-Louis Boisseau, de Poitiers.
      1. Concert inaugural le 16 février avec le grand organiste Pierre Cochereau.
  • Ancien domaine prieural du Canadel.
    1. 541, boulevard Honoré Teisseire.
    2. Abbaye
      1. 1012. Construction du Prieuré Bénédictin Notre-Dame de la Visitation.
      2. 1055. Le Prieuré est cédé au Monastère de Lérins par l’évêque de Vence.
      3. 1569. Le Prieuré est revendu à Jean de Villeneuve, seigneur de Thorenc.
      4. Aujourd’hui, l’abbaye est devenue un hôtel restaurant de prestige.
      5. La Chapelle du Canadel est Classée aux Monuments Historiques.
    3. Chapelle Sainte-Elisabeth.
      1. 12e s. Style Roman.
      2. Voûte brisée.
      3. Cul-de-Four.
      4. Inscrite aux Monuments Historiques.
      5. 12e s. Chapelle du Prieuré.
      6. Nef unique. Arcs en plein cintre. Voûte en berceau brisé. Abside en hémicycle voûtée en cul-de-four.
    4. Le domaine est devenu un hôtel-restaurant renommé « L’Abbaye« .
  • Chapelle Saint-Donat (ancienne Saint-Pons).
    1. A l’écart de la Route de Grasse, sur le chemin de la Fuont-Santa.
    2. 17e s. Ermitage.
    3. Beau porche.
    4. Vestiges d’un pont qui permettait de franchir Le Loup sur une route entre Vence et Grasse par Saint-Paul.
  • Chapelle Saint-Roch.
    1. 1 km ouest. Sur un petit promontoire. 
      1. Construction à l’écart du village comme toutes les chapelles dédiées à un Saint thérapeute.
    2. 1842. Date du legs précédent la construction.
    3. Edifice massif.
    4. Charmante façade classique curviligne  bien restaurée.
    5. Appareil irrégulier.
  • Chapelle des Pénitents-Blancs.
    1. Dans le village. 19 rue Victoire.
    2. 1610. Création de Notre-Dame-du-Rosaire des Pénitents-Blancs.
      1. Il ne reste qu’une porte dont la clef de linteau porte la date 1776.
      2. Vendue à la Révolution et transformée en appartements.
    3. v. 1800. Une nouvelle chapelle dite du Secours est construite au 19 rue Victoire.
    4. 1807. La chapelle est donnée aux Pénitents Blancs.
    5. Rénovée récemment. Stalles. Retable. Tableaux (dont un saint Joseph), statues de saints.
  • Oratoire.

 

 

Célébrités liées à La Colle-sur-Loup


 

 

  

 

 

  • Klein (Yves). Nice, 1928Paris, 1962. Artiste.
    1. Enterré au cimetière de La Colle, auprès de sa mère Marie Raymond.
  • Miro (Jean). 1955.
  • Pagnol (Marcel).
    1. Tournage du film La Belle Meunière à La Colle-sur-Loup.
    2. 1948.  Film français réalisé par Marcel Pagnol et Max de Rieux.
      1. L’un des premiers films français en couleurs, expérimentant le procédé Rouxcolor.
      2. Jacqueline Bouvier (future Jacqueline Pagnol) y interprète la Belle Meunière.
  • Prévert (Jacques). 1951.
  • Sue (Eugène). Paris, 26 janvier 1804 – 3 août 1857. Famille de chirurgiens de La Colle-sur-Loup.
    1. Place et Buste dans le village.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de La Colle-sur-Loup


 

 

  • MaiFête des Roses.
  • Juillet6Fête de la Saint-Eloi.

 

 

Articles liés à La Colle-sur-Loup


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.