Armoiries. D’azur au roc d’argent mouvant de la pointe, surmonté d’une épée renversée du même accostée de deux pommes de pin d’or  © 412

 

 

Provence 7

Roquefort-les-Pins à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

 

Situation de Roquefort-les-Pins (06)

 

 

Communes limitrophes de Roquefort-les-Pins (06)

 

 

Accès à Roquefort-les-Pins

 

 

Distances de Roquefort-les-Pins

 

 

 

La Nature à Roquefort-les-Pins

 

 

Reliefs, sols

 

  • Collines sur un un plateau relevé au nord.
    1. Point culminant 362 m.
  • Hautes falaises verticales.
    1. Dans les basses gorges du Loup.
  • Petit vallon du Mardaric.
    1. Au sud.
  • Une quarantaine de grottes de faible importance.
    1. Aven du Lapin. – 61 m.
    2. Baume Granet. 70 m de développement. A proximité du château.
    3. Grotte du Tramway. 100 m de développement – 22 m.
    4. Grotte de la Chèvre d’Or. 100 m de développement – 22 m.
    5. Avens des Terres Blanches – 22 m.
    6. Avens des Asperges – 38 m.
    7. Grotte du Lauron, au fond des Gorges du Loup. 90 m de galeries. Siphon.
  • Carrières de pierres.
  • Carrière de sable rouge dit de Roquefort.

 

Rivières, eau

 

 

Forêts, arbres

 

 

Activités agricoles, gastronomie

 

 

Activités dans la nature

 

  • Randonnées.
  • Camping -Caravaning.
  • Equitation.

 

 

Histoire de Roquefort-les-Pins

 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Dolmen.
    1. Lieu-dit Peyraoutes.
    2. Grandes dalles et murets de pièces sèches.
  • Oppidum de Camptrassier.
    1. Au nord-est.
    2. Muraille de 200 m. Cases.
  • Oppidum des Tours.
    1. Un peu plus haut que l’oppidum de Camptrassier. A proximité d’une ferme ruinée.
    2. « Tours » de pierre blanche.
    3. Enceinte de blocs énormes.
    4. Fonds de cabanes.
  • Oppidum du Castellas du Loup.
    1. Encore plus haut que l’Oppidum des Tours.
    2. Proche des ruines d’un château qui domine Le Loup.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • « Castrum » de St-Pierre-de-Ulmo détenu par une branche des seigneurs d’Antibes.
  • 11e s. Rocafort est cité.
  • 1241. Rocafort qui avait été cédé aux abbés de Lérins est cédé à la communauté de St-Paul.
    1. Le site est alors inhabité.
  • 17e s. et 18e s. La communauté de St-Paul cède des terres de Roquefort à ses créanciers (Alziari, Mougins) qui ajoutent à leur nom celui de Roquefort.
    1. Une coseigneurie de fait est ainsi créée.
  • 1790. Roquefort est érigé en commune.

 

Période contemporaine

 

  • 1800. La première école de garçons est créée sans locaux fixes.
  • 1837. La mairie et l’école des garçons sont créées au quartier des Pignatons.
  • 1851. Population de la commune 812 habitants.
    1. 115 au Plan, 71 aux Terres Blanches et 71 à San Peyre.
  • 1865. L’école des filles est créée aux Pignatons.
  • 1899. Les eaux du Foulon arrivent à Roquefort.
  • 1928. Roquefort-les-Pins connaît les débuts de son électrification.
  • 1932. Roquefort-les-Pins est désormais le nom de la commune.
  • Très forte évolution démographique.
    1. 1946. 494 habitants.
    2. 1990. 4 714 habitants.
    3. 2013. 6 404 habitants.

 

 

Monuments et Bâtiments remarquables de Roquefort-les-Pins

 

 

Habitat dispersé en hameaux dans les pinèdes

 

  • Notre-Dame.
    1. Secteur le plus ancien sur lequel se trouve l’église.
  • Le Plan.
    1. Centre moderne avec les équipements commerciaux et administratifs.
  • Le Colombier.
    1. Au sud-est.
    2. Résidentiel.
  • Château de Mougins.
    1. 17e s. – 18e s. Construction dans le style rustique provençal.
  • Ruines de l’ancien château.
    1. Dominant Le Loup, au nord.
    2. Cité au 12e s.
  • Moulin du Pont.
  • Ancien viaduc des 7 Fonts.
    1. 1913. Circuit de tramway Cagnes-Grasse.

 

 

Monuments chrétiens de Roquefort-les-Pins

 

 

  • Eglise Notre-Dame.
    1. 15, avenue des Courmettes.
    2. 19e s.
    3. Clocher porche en façade avec campanile.
    4. A l’intérieur, décoration avec des fresques modernes.
  • Chapelle du Sacré-Cœur.
    1. Au Colombier.
    2. Lieu de pèlerinage réputé.
    3. Foyer de Charité.

 

 

Célébrités liées à Roquefort-les-Pins

 

 

  • Baldaccini (César). Marseille – Paris,  . Sculpteur.
    1. L’artiste séjourne un temps à Roquefort-Les-Pins.
    2. 2010. 2 octobre. Roquefort-les-Pins baptise son collège César à titre d’hommage.
  • Chanco (Roland). Reignac-sur-Indre (Indre-et-Loire) 5 février 1914. Peintre.
    1. L’artiste vit à Roquefort-es-Pins.
  • Hutchence (Michael).   Sydney (Australie)   – mort par suicide le . Le chanteur australien du groupe INXS.
    1. Le chanteur possédait une propriété à Roquefort-les-Pins.
  • Reymond (Carlos). Paris, 16 novembre 1884Nice, 12 février 1970. Artiste-Peintre et graveur français d’ascendance espagnole.
    1. Le peintre signe Carlos-Reymond.
    2. Carlos Reymond est le gendre d’Henri Lebasque par son mariage avec la cantatrice de l’Opéra de Paris et artiste peintre Marthe Lebasque.
    3. L’artiste a longtemps vécu à Roquefort-les-Pins et à Nice Cimiez.
      1. 1941.  Carlos-Reymond et son épouse s’installent à Cimiez où ils sont les voisins de Henri Matisse.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Roquefort-les-Pins

 

 

  • Février. 5. Fête patronale.
  • Août. 2ème dimanche. Fête communale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.