© Christian Musat – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Le Bar-sur-Loup à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

 

 

Situation de Le Bar-sur-Loup (06)

 

 

Communes limitrophes de Le Bar-sur-Loup

 

 

Accès à Le Bar-sur-Loup

 

 

Distances de Le Bar-sur-Loup

 

 

 

La Nature à Le Bar-sur-Loup

 

 

  • Territoire étiré d’est en ouest sur les Plans avancés de Provence.

 

Reliefs, sols

 

  • Plateaux karstiques de La Malle. 1 312 m et de La Sarrée 937 m, aride et crevassée.
    1. Plateau de La Malle riche en cavités (plus de 20).
    2. Aven de Bois-de-la-Malle. – 270 m. 1 500 m de galeries, ensemble le plus important des Alpes-Maritimes.
    3. Reliefs au nord et au centre (655 m) qui s’abaisse brusquement, puis en petits plans jusqu’au vallon sud qui rejoint la vallée du Loup.

 

Rivières, eau

 

  • Loup.
    1. Fleuve côtier provençal coule en limite est de la commune.
    2. Le Loup se jette dans la mer Méditerranée près de Villeneuve-Loubet.
    3. Gorges du Loup.
      1. Etroites, profondes et sinueuses.
      2. Roches colorées.
      3. En aval du Pont-du-Loup, amorce des basses-gorges.
    4. Voir article Le Loup, fleuve en Provence.
  • Canaux.
    1. Du Foulon.
    2. De La Foux.
    3. Du Loup.

 

Forêts, arbres

 

  • Bois au centre et au sud.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Spécialité d’orangers en espaliers. Nairoli et Bergamotte.
  • Roses et jasmins de parfumerie.
  • Oliviers.
  • Vignes.
  • Maraîchage et cultures sous serre.

 

Activités dans la nature

 

  • Randonnées.
    1. Pittoresque « Chemin de Paradis« , escaladant la falaise jusqu’à Gourdon.
    2. Nombreux sites ; La Sarrée, les Gorges…
    3. Vues panoramiques.
  • Pêche.
  • Chasse.
  • Canoë – Kayak.
  • Tir.
  • Camping.

 

 

Histoire de Le Bar-sur-Loup

 

 

Préhistoire

 

  • Grotte Néolithique de la Sarrée.
    1. Dans la falaise du Pilon.

 

Antiquité

 

  • Le site du village est occupé par les Celto-Ligures.
    1. Oppidum de La Sarrée, sur le plateau.
    2. Imposante muraille de plusieurs centaines de mètres, protégeant la crête.
    3. Des cours d’exercices militaires ont endommagé le mur.
  • 2e s. Les Romains sont établis sur le Castrum Albarnum.
    1. Pierre tombale romaine avec inscription, à la base du clocher de l’église paroissiale.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 1078. Albarnum est cité.
  • 1218Révolution française. Seigneurie des Grasse-Bar.
  • 14e s. Raimbaud de Grasse (? – av. 1351) est chevalier et seigneur de Bar.
    1. Raimbaud occupe des postes dans de grandes cité provençales.
    2. 1322. Il achète une partie de Mouans à dame Bora, épouse de Raymond Cays, à Nice.
    3. 1328. Il part en Campanie pour servir Charles, fils du roi Robert, contre l’empereur Louis de Bavière.
  • 1382. 27 juillet. L’assassinat de la reine Jeanne 1ère, à Naples, sur ordre de son cousin Charles de Duras, provoque une grave crise.
    1. Le Seigneur de Bar, écuyer de la la famille de Grasse – Bar, soutient Charles de Duras contre Louis 1er d’Anjou.
    2. 1386. Après le ralliement de Grasse à la Maison d’Anjou, Le Seigneur de Bar change son engagement. Il prête alors hommage au jeune duc d’Anjou, Louis II.
  • 1577. Fief élevé en comté.

 

Période contemporaine

 

  • 1946. 1 222 habitants.
  • 2013. 2 991 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables de Le Bar-sur-Loup

 

 

  • Important bourg défensif perché dominé par la masse de son château.
    1. Plan circulaire à peu près préservé.
    2. Hautes maisons anciennes serrées.
    3. Ruelles en pente ou en escalier.
    4. Belle unité des toits.
  • Siège et usines de l’entreprise de création de parfums Mane.
  • Château des Comtes de Grasse.
    1. 13e s. Construction.
    2. Construction quadrangulaire sur des caves voûtées.
    3. 2 tours au sud et une petite tour, au nord. Terrasse intermédiaire.
    4. 1722. 13 septembre. Naissance du futur Amiral de Grasse dans le château.
    5. 1792. Le château est pillé. La bâtisse compte alors 7 étages.
    6. Un Musée est installé au 1er étage. Les personnages illustres de la commune y sont décrits.
    7. 1832. Le château est vendu aux habitants du village.
    8. Restauré, le château est divisé en appartements.
    9. L’ancien donjon du château abrite l’Office du Tourisme.
  • Statue en bronze de l’amiral François Joseph Paul comte de Grasse.
    1. Face à la mairie, contre le mur de l’église.
    2. La sculpture est l’œuvre de Cyril de la Patellière. Une statue numéro 2 se trouve dans la ville de Grasse.
    3. 1988. 10 octobre. Inauguration.
  • Porte Sarrasine.
    1. Egalement appelée Porte de l’Hôpital.
    2. Seule porte des remparts conservée.
  • Fontaine.
    1. Sur la place principale.
    2. Magnifique mascaron aux armes des Grasse-Bar.

 

 

Monuments chrétiens de Le Bar-sur-Loup

 

 

  • Eglise Saint-Jacques-le-Majeur.
    1. Style gothique. Remaniée. Inscrite sur L’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.
    2. 12 e s. et 15 e s. Construction.
    3. 15e s. Magnifique portail latéral flamboyant. Vantaux sculptés de motifs gothiques, tous différents, réalisés par le grassois Jacobin Bellot, auteur des Stalles de Vence.
    4. 1834. Haut clocher latéral récent. A sa base est scellée une pierre gravée provenant d’un tombeau romain trouvé sur la commune.
    5. Le magnifique retable de Saint Jacques, attribué à Bréa, et la peinture de la Danse Macabre, du même auteur, sont des pièces d’art remarquables.
      1. Folla Dansa développe le thème du bal maudit pendant la Carême.
        1. Selon la légende,  un comte de Bar ayant donné un bal en plein carême.
        2. La Mort est représentée sous la forme d’un archer frappant les danseurs sous les coups de ses flèches.
        3. Les âmes sortent de la bouche des cadavres sous la forme de petits personnages nus.
        4. Les défunts sont pesées dans la balance que tient saint Michel, aux pieds du Christ, avant d’être précipités dans la gueule d’un monstre qui représente l’entrée de l’enfer.
      2. Un poème en provençal accompagne les visuels.
    6. L’église abrite un rare bénitier en marbre noir.
  • Chapelle du Couvent.
    1. Place de la Chapelle.
    2. 1859. Joli pastiche néogothique avec pinacle et fleurons dans le prolongement du Couvent des Religieuses Trinitaires.
    3. Jusqu’en 1930, les Sœurs gèrent un hospice, une école de fille et un hôpital.
  • Chapelle des Pénitents de la Confrérie de Saint-Bernardin.
    1. 1890.  Démolition afin de construire l’Hôtel de Ville.
  • Chapelles rurales.
    1. Sainte Anne.
      1. Située au-dessus du village sur le chemin allant à La Crous.
      2. Précédée d’un petit auvent.
    2. Saint-Jean.
      1. Au confluent du Loup et du Riou.
      2. Nommée Saint-Jean entre deux eaux.
    3. Saint-Claude.
      1. Sur le chemin de Gordon, après le cimetière.
      2. Restaurée.
    4. Saint-Michel.
      1. Chemin Saint-Michel et Sainte-Anne.
      2. Mentionnée en 1475.
    5. Notre-Dame-de-Colonia.
      1. 1178. Chapelle mentionnée. Fondation attribuée aux Templiers.
      2. Dépendance d’un monastère.
      3. Devenue propriété privée.
  • Beau cimetière.
    1. Cimetière romantique en étages plantés de cyprès.

 

 

Célébrités liées à Le Bar-sur-Loup

 

 

  • Consolat (Maximin). Bar-sur-Loup, 4 août 1785 – 29 juillet 1858, Homme politique.
    1. Négociant de métier.
    2. 18321843. Maire de Marseille.
    3. Marseille lui doit :
      1. La création de l’avenue du Prado.
      2. L’inauguration de l’Arc de Triomphe de la Porte d’Aix.
      3. La percée du tunnel du boulevard National (ancien boulevard d’Orléans) sous la Gare saint Charles.
      4. L’éclairage au gaz des rues principales de Marseille.
  • de Grasse (François Joseph Paul).  Le Bar-sur-Loup,   –  château de Tilly dans les Yvelines  Officier de marine.
    1. Il sert l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem et la Marine royale française.
    2. Marquis de Grasse-Tilly, comte de Grasse.
    3. Il participe activement à la Guerre de l’Indépendance des Etats-Unis notamment à la victoire de Yorktown en Virginie (Le Bar-sur-Loup est jumelée avec Poquoson, en Virginie).
  • Esquirol (Cyril). Grasse, 30 juillet 1969.  Pilote d’enduro.
    1. Quadruple vainqueur de la « Gilles Lalay Classic« .
  • Freinet (Célestin).
    1. 1er janvier 1920 – 30 juillet 1928. Instituteur. Il  commence à concevoir et à mettre en œuvre ses techniques pédagogiques.
    2. 1928. Il développe ensuite ses techniques à Saint-Paul-de-Vence, où il a été muté.
    3. 1935. Il ouvre à Vence sa propre école Freinet.
  • Ponge (Francis).  Montpellier,  crivain et poète.
    1. Il fréquente le groupe surréaliste et  il adhère au parti socialiste.
    2. 1961 –  6 août 1988. Vie à Le Bar-sur-Loup.
  • Montréal d’Albarno, Frà MorialeLe Bar-sur-Loup, v. 1303Rome, 1354. Mercenaire français et condottiere actif en Italie.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Le Bar-sur-Loup

 

 

  • Juin. Dimanche le plus près du 24. Fête de la Saint-Jean.
  • Octobre. Réception annuelle des marins en l’honneur de  l’amiral de Grasse.

 

 

Liens internationaux

 

 

  • Poquoson, ville des États-Unis dans l’état de Virginie.
    1. Lien avec la bataille navale de Yorktown.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.