Eglise Notre-Dame-de-Nazareth ou Saint-Laurent. © Verlinden.

 

 

Provence 7

Rians à visiter (83)


 

 

 

 

 

  • Rians est un village situé au nord-ouest du département du Var (83).
  • Code postal. 83580.
  • Habitants. Riansais – Riansaises.
  • Superficie. 96,87 km2.
  • Altitude. 291 m – 659 m.
  • Population. 4.313 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 36′ 28″  E  5° 45′ 28″. Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune de Rians.

 

 

Situation de Rians (83)

 

 

 

Communes limitrophes de Rians

 

 

Accès à Rians

 

 

Distances de Rians

 

 

La Nature à Rians

 

 

Reliefs, sols

 

  • Plaine étroite entourée de vastes plateaux et de collines élevées.
  • Montagne de Vautubière (659 m).
  • Mont Major (587 m), à l’est.
  • Mont Gaugnon (567 m).
  • Colline de Saint-Pierre (549 m).
  • Belles vues sur la plaine depuis les collines.

 

Rivières, eau

 

  • Le Grand Vallat.
  • Ruisseau du Béarn. Coule d’ouest en est.
  • Aqueduc de Saint-Bachi, à l’ouest.

 

Forêts, arbres

 

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Céréales.
  • Melons.
  • Plantes aromatiques.
  • Vignes. Vins.

 

Activités dans la nature

 

  • Equitation.
  • Promenades, randonnées.

 

 

Histoire de Rians

 

 

Préhistoire

 

  • 40 000 ans av. J.-C. Traces d’occupation humaine dans le secteur avec des foyers allumés dans la grotte de Rigabe à Artigues.

 

Antiquité

 

  • Les Celto-Ligures dressent des murailles de pierre au sommet de collines pour former des oppida de défense.
    1. 200 av. J.-C. L’oppidum de Montmajor est le plus important.
  • Conquête romaine et développement de la Provence gallo-romaine.
    1. A partir du 2e s. av. J.-C. les Romains pacifient la région à la demande de leurs alliés marseillais.
    2. 1er s. av. J.-C. La Paix Romaine  fait suite aux opérations de guerre de Jules César terminées par Octave / Auguste.
    3. Les gallo-romains créent des villae dans les vallées et les plaines qu’ils assèchent et assainissent et le long des routes romaines.
    4. Les archéologues ont mis à jour au domaine de Toulons, les vestiges d’une villa. La cave viticole de cette villa romaine est l’une des plus importantes du monde romain.
  • De nombreux vestiges gallo-romains ont été trouvés :
    1. Puits romain dans le village.
    2. Autel réemployé sur une fontaine aux Parques.
    3. Vestiges à St-Martin et St-Maurice.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • A l’origine, Rians est le fief du chapitre de la cathédrale St-Sauveur d’Aix.
  • 1092. Première église mentionnée à Rians sous le vocable de Sainte-Marie à l’emplacement de l’église actuelle.
  • 11e s.  « Riannum« , « Rianz » cités.
    1. Le castrum est édifié sur un promontoire. Son donjon est l’actuelle Tour de l’Horloge et les restes d’une tour forment  le clocher de l’église.
    2. Le site est idéalement placé au confluent de trois vallées fertiles séparées par des collines boisées.
    3. Un rempart circulaire protège le site.
  • Au Moyen-Âge, Rians est un point de passage commercial très fréquenté.
    1. Rians est sur la route des personnes et des marchandises qui circulent entre Aix et les Alpes.
    2. La traversée de La Durance par Mirabeau étant aléatoire, voire  dangereuse, les bacs de Vinon ou de Quinson sur le Verdon sont souvent préférés.
  • 1348. La Reine Jeanne fait don de Rians à Raymond d’Agoult.
  • Rians est successivement seigneurie des Fabri (17e s.), des Valbelle et des Castellane.
    1. 1657. Décembre. Rians est érigé en marquisat par lettres patentes pour Claude de Fabri, Conseiller au Parlement d’Aix.
  • Rians connaît un développement démographique important. Elle le doit à plusieurs facteurs :
    1. Sa situation géographique avec notamment la proximité de la ville d’Aix.
    2. Les nombreuses libertés accordées par ses seigneurs : foires, marchés, fours…
  • 1601. Construction d’une nouvelle église.
  • Jusqu’à la Révolution, un pèlerinage est organisé aux îles de Lérins.
    1. Un cantique en provençal explique le chemin du pèlerinage. Il est consultable dans le livre « Les îles de Lérins,Cannes, et les rivages environnants« , de l‘abbé Allie.
  • A Rians, comme ailleurs en Provence, les signes annonciateurs de la Révolution française se multiplient :  pression fiscale, mauvaise récolte, hiver très rigoureux, divergences de classes lors de la préparation des Etats généraux… Une émeute se produit à Rians le 1er avril 1789.

Epoque contemporaine

 

  • 1875. Construction de l’église actuelle.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Rians

 

 

  • Le village est à l’altitude de 385 m.
  • Le village de Rians est construit en colimaçon à partir de la Tour de l’Horloge qui le couronne.
  • Tour de l’Horloge.
    1. Ancien donjon du château médiéval.
    2. 12e s. Construction.
    3. Beau campanile.
  • Remparts et Tour carrée
    1. On pénètre dans l’espace médiéval par la Porte du Portail, qui est flanquée d’une belle tour carrée.
    2. Il est ensuite possible de suivre la trace des anciens remparts.
  • Porte Saint-Jean.
    1. La porte enjambe la rue.
  • Hôtel des Gassier.
    1. 16e s. Vestibule.
    2. Balustres, coquilles d’angle, plafond décoré.
  • Maisons intéressantes.
    1. Rue Centrale et rue Terre-Nègre.
    2. Porte à bossages et pierres à taille de diamant.
    3. Balcons en fer forgé.
    4. Linteaux sculptés.
    5. Niches avec statues.
  • Bibliothèque municipale.
    1. Place du Posteuil.
    2. Ancien grenier à blé.
  • Belles fontaines.
  • Oppida celto-ligures
  • Château de Saint-Martin.
    1. 2 km au nord-est.

 

 

Monuments chrétiens de Rians

 

 

  • Eglise Notre Dame de Nazareth ou Saint-Laurent.

    1. 1875. Construction sur l’emplacement de deux sanctuaires plus anciens (1092 et 1601).
    2. Style néogothique.
    3. Puissant édifice sur un promontoire avec deux tours lanternes.
    4. Portail avec galbe aigu.
    5. Le clocher est construit sur la base d’une tour du château médiéval.
    6. Stalles de noyer sculpté.
    7. 14e s. Statue de Notre-Dame-de-Nazareth taillée dans un bloc d’olivier.
    8. 18 vitraux (reproductions de vitraux du 13e s.) font entrer la lumière avec abondance.
  • Chapelle du Saint-Enfant ou saint-Roch.
    1. 1567. L’existence de la chapelle est attestée.
    2. Propriété des Pénitents-Blancs attribuée à une Congrégation du Saint Enfant Jésus qui devient les Pénitents Bleus.
    3. 16e s. Le Père Anthoine Yvan, né à Rians en 1576, fait retraite à proximité de la chapelle.
    4. 1739. Croix enchâssée dans le mur de la façade.
    5. Lors de la construction de l’église paroissiale, on trouve le corps vêtu de blanc d’une femme de la famille des Fabri qui est en très bon état de conservation : elle est alors vénérée comme une sainte. Son corps fut transporté à la chapelle des pénitents et il se décomposa.
  • Chapelle romane du Revest.
    1. Autel avec 2 inscriptions romaines.
  • Chapelle rurale.
    1. A Amirat.
  • 19 oratoires.
  • Hospice Saint-Jacques.
    1. 1558. Création de l’hospice.
    2. Chapelle.
    3. Statue de saint Jacques à la coquille.
    4. L’hospice est transformé en Maison de Retraite Saint-Jacques.
  • A noter.
    1. Dans le village, à l’angle du bâtiment d’une banque, se trouve la statue d’un évêque. Il s’agit vraisemblablement de saint Honorat de Lérins, très célébré par les Riansais de 1300 jusqu’à la Révolution.

 

 

Célébrités liées à Rians

 

 

  • Gaultier de la Valette (Joseph). Rians, 24 novembre 1564Aix-en-Provence, 1er décembre 1647. Mathématicien. Astronome.
    1. Sa vie est orientée par la détermination de la distance Terre-Soleil.
  • Rebuffat (Gaston).  Marseille, 7 mai 1921Paris, 1er juin 1985. Sportif. Alpiniste.
    1. « Durant mon enfance, mes parents m’emmenaient toujours à Rians, dans le Haut-Var, où mon père était né, et où mes grands-parents étaient paysans. D’eux, mon père avait hérité l’habitude et le plaisir de se lever de bonne heure.
      Nous marchions dans l’intimité de la nuit, puis nous assistions au lever du jour; ainsi nous arrivions à la « campagne » : quelques cyprès, un puits, les cultures étagées au-dessus des murs en pierres sèches… Le soleil s’élevait au-dessus de la colline... »A la rencontre du Soleil. Gaston Rebuffat.
  • Yvan (Anthoine). 16e s. Mystique. Voir livre dans la colonne droite.

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.