Guide de la visite de La Verdière : Château de La Verdière. © Verlinden.

 

 

Provence 7

La Verdière à visiter (83)


 

 

 

 

 

 

 

 

Situation de La Verdière (83)

 

 

Communes limitrophes de La Verdière

 

 

Accès à La Verdière

 

 

Distances depuis La Verdière

 

 

 

La Nature à La Verdière (83)

 

 

  • Comme son nom le suggère, La Verdière est un havre de verdure arrosé par de nombreuses sources.
  • La Verdière fait partie du Parc Naturel Régional du Verdon.

 

Reliefs, sols

 

  • Paysages de collines entourant la petite plaine  centrée sur le promontoire du village dominé par son château.
    1. Depuis le château, vue panoramique.
  • Vallée de la Varages.

 

Rivières, eau

 

  •  La Varages et un torrent affluent.

 

Forêts, arbres, jardins, parc

 

  • Bois
    1. Malassoque
    2. Queiraud
    3. Route forestière jusqu’à la Mourotte.
  • Parc du Château.
    1. Inscrit aux Monuments Historiques.
  • Jardins de l’Hubac.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

 

Activités dans la nature

 

 

 

Histoire de La Verdière

 

 

Antiquité

 

  • 2 e s. av. J.-C.  Traces d’occupation sur l’oppidum de Bousque- Boulène.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • v. 980. Construction d’une première forteresse par la famille des contes de Castellane .
  • 12e s. – 15e s. L’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possède le prieuré Notre-Dame d’Église, alors appelé Sancte Marie de Basseto.
  • 1250. Verdaria cité.
  • 1251. Montbrisonum cité.
  • Seigneuries : Vintimille, Castellane, Forbin d’Oppède.
  • 1382. La mort de la reine Jeanne Ire provoque  une crise de succession à la tête du comté de Provence.
    1. Le groupement de cités de l’Union d’Aix (13821387) soutient Charles de Duras contre Louis Ier d’Anjou.
    2. 1385. La dame de La Verdière, Philipotte de Vintimille, se rallie aux Angevins (Marie de Blois, régente) après la mort de Louis Ier.
  • 14421471. Plusieurs familles de Sausses (Alpes-de-Haute-Provence) viennent s’installer à La Verdière.

 

Epoque contemporaine

 

  • Années 1990. Le village commence une période de Renaissance.

 

Monuments et bâtiments remarquables de La Verdière

 

 

  • Village bâti sur le flanc d’un coteau.
  • Château de La Verdière.
    1. Le château surplombe le village.
    2. Inscrit aux Monuments Historiques.
    3. 980. La famille des comtes de Castellane, une des plus anciennes et illustres familles de Provence, édifie une forteresse.
      1. Le site de La Verdière est stratégique puisqu’il commande la route d’Arles à Castellane.
    4. 1262 1437. Le château  revient à la maison des Castellane .
    5. 1613. Le château entre dans le patrimoine de la famille des comtes de Forbin par le mariage  d’Aymare de Castellane avec Vincent-Anne de Forbin-Maynier.
    6. 17e s. – 18e s. Construction de l’édifice actuel.
      1. 1750. Louis-Roch de Forbin, brillant officier du roi de France Louis XV, se retire à la Verdière.
      2. Pendant dix-sept ans, de vastes travaux sont entrepris et donnent à l’édifice l’aspect qu’il possède aujourd’hui.
      3. La demeure ainsi aménagée en véritable château d’agrément comprend une terrasse de 40 m de long, six salons, une grande salle à manger, deux cuisines, une salle de bal mesurant plus de 20 m de long, une bibliothèque, une salle des archives, de nombreuses chambres de maîtres jouxtées de cabinets de dépendances, une salle de bain, des chambres de domestiques, une lingerie…
    7. Restes de courtines.
    8. Tours ronde et carrée.
    9. Salles voûtées.
    10. 18e s. Appartements.
    11. 17e s. Tapisseries d’Aubusson, de Beauvais et de Bruxelles.
    12. 18e s. Mobilier.
    13. Faïences, y compris au sol, de Moustiers et de Varages.
    14. Magnifiques terrasses.
    15. Parc.
    16. 2014. Réouverture après plus de 10 ans de restauration privée.
  • Hautes maisons anciennes.
  • Tour de Bellevue.
    1. 1 km, au sud.
  • Château Notre-Dame.
    1. 4 km, au sud-ouest.
    2. Bâtiment carré.
    3. Tour-donjon.
  • Trois Châteaux.
    1. A la Vincence.
  • Hameau de la Mourotte.
    1. 5 km au nord-est.
    2. Charmant groupement de maisons d’aspect bas-alpin.

 

 

Monuments chrétiens de La Verdière

 

 

  • Eglise paroissiale de l’Assomption.
    1. Accolée au château.
      1. Un escalier intérieur relie l’église au château.
      2. Une tribune de l’église était réservée aux châtelains.
    2. Inscrite aux Monuments Historiques.
    3. Bâtie sur l’emplacement d’une chapelle romane du 13e s.
    4. Très remaniée.
    5. Beau portail avec des têtes sculptées sur les bases des colonnes.
  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Salette.
    1. Autrefois Notre-Dame-de-Santé.
    2. 0,5 km, à l’est.
    3. 15e s. Lieu de pèlerinage.
    4. 17e s.  Réparations et agrandissement.
    5. Vierge dite « Miraculeuse », sculptée dans un bloc de pierre rapportée de Jérusalem par un religieux en 1655.
    6. Retable.
    7. Croix processionnelle en argent.
    8. Ruines de l’hôtellerie voisine, construite en 1624 pour les pèlerins.
  • Clocher de Notre-Dame.
    1. 4 km au sud-ouest.
  • Chapelle Notre-Dame-d’Eglise.
    1. 1 km au nord-est.
    2. Style classique.
    3. Mauvais état.
  • Chapelle Saint-Roch.
    1. 1 km au sud.
    2. Construction basse et trapue.
    3. Porche avancé avec triple arcature.
  • Petite église.
    1. Au hameau de la Mourotte.
  • Oratoires.

 

 

Célébrités liées à La Verdière

 

 

  • Castellane-Bézaudun (Antoine Honoré de). La Verdière, 15591594. Chef ligueur pendant les Guerres de Religion.
  • La Verdière (Jean). 18921974. Peintre. Sculpteur.
    1. Le peintre adopte ce nom d’artiste après quelques toiles appréciées de La Verdière.
    2. Amateur de chevaux, turfiste, il fréquente les hippodromes en France et en Angleterre.
    3. Influencé par l’Angleterre et le Derby d’Epsom, il se met à la sculpture dans les années 1950,
    4. Jean La Verdière  représente alors des chevaux, des joueurs de polo et plusieurs  aspects du monde hippique par des sculptures qu’il vend à des amateurs sur les champs de course.

 

 

© Pixaday.com

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.