Village d’Esparron-de-Pallières ©  mariesacha-Fotolia.com

 

 

Provence 7

Esparron-de-Pallières à visiter (83)


 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le village perché d’Esparron-de-Pallières se situe au nord-ouest du département du Var (83).
  • A l’est de Rians et au nord de Saint-Maximin.
  • Code postal. 83560.
  • Habitants. Esparronnais – Esparronnaises.
  • Superficie. 30,04 km2.
  • Altitude. 327 m – 641 m.
  • Population. 344 habitants (2014).
  • Coordonnées et Carte. N  43° 35′ 32″  E  5° 50′ 57″. Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune.
  • Nom. La mention « de Pallières » désigne le plateau rocheux qui s’étend entre Saint-Martin et le puits de Rians.

 

 

Situation d’Esparron-de-Pallières (83)

 

 

Communes limitrophes d’Esparron-de-Pallières

 

 

Accès à Esparron-de-Pallières

 

 

Distances depuis Esparron-de-Pallières

 

 

 

La Nature à Esparron-de-Pallières

 

 

Reliefs, sols

 

  • Petite plaine encadrée au nord et au sud par des coteaux boisés.
  • Plateau de Pallières.
    1. De Saint-Martin au puits de Rians.
  •  Colline Saint-Jean.
  • Plaine centrale.

 

Forêts, arbres

 

  •  Magnifique patrimoine forestier qui en a fait, de tout temps, un lieu de chasse réputé.
    1. Remarquable chênaie autour de la chapelle Notre-Dame-du-Revest. Site Inscrit.
  • Exploitation forestière.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  •  Vignes.

 

Activités dans la nature

 

  •  La chasse est une activité réputée du site.
    1. La forêt y a grande réputation.
    2. Charles d’Arcussia, seigneur du lieu, est l’auteur d’un Traité sur la fauconnerie.

 

 

Histoire d’Esparron-de-Pallières

 

 

Préhistoire : Antiquité

 

  • Présence humaine dès la préhistoire dans la vallée de Vances.
  • Camps (oppida) celto-ligures autour d’Esparron
    1. Au Montmajour.
    2. A Artigues.
    3. Sur la commune de Saint-Martin.
  • Présence gallo-romaine attestée par de nombreux vestiges.
    1. Camp retranché de l’Esperoun.
    2. Proximité de la route romaine qui relie Riez à Aix-en-Provence (vallée des Vances).
    3. Inscriptions romaines.
    4. Poteries, monnaies…
    5. Villa gallo-romaine proche du site de la chapelle Notre-Dame-du-Revest.
      1. Fragments de marbre, d’enduits peints et de tessons : Pars urbana (partie réservée à l’habitat).
      2. Fragments de dolia, de cuves, de pressoirs et d’un probable silo : Pars rustica (réservée à l’exploitation agricole).
      3. Fondation probable au 1er s. av. J.-C.
      4. Occupation probable jusqu’au 5e – 6e s.
      5. Tout indique que la villa devait avoir une activité viticole.
      6. 5e s. Création d’un monastère cassianite sur le site.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Le monastère aurait été détruit par les Sarrasins et reconstruit après la Libération de la Provence de l’occupation sarrasine (fin10e s.).
  • 1124. Sparron est cité.
  • Seigneurie successives :
    1. Vicomtes de Marseille.
    2. Les Castellane.
    3. Les Pontevès.
    4. Les d’Agoult.
    5. 1367. Les Esclapon.
    6. 14661758. Les d’Arcussia.
    7. Les Lordonet jusqu’à la Révolution française.
  • 1348. Grande Peste qui emporte 30 à 50% de la population.
  • 1591. 15 avril. Célèbre bataille d’Esparron qui voit les royalistes l’emporter sur les ligueurs du duc de Savoie.

 

Période contemporaine

 

 

 

Village et Monuments d’Esparron-de-Pallières

 

 

  •  Village blotti au pied de son château sur une saillie rocheuse.
    1. Village ancien très bien conservé.
    2. Belles maisons avec linteaux.
    3. Rues typiques.
  • Château.
    1. Point de vue.
    2. 14e s. – 18e s.
    3. Construction massive sur une saillie rocheuse.
    4. Du château primitif restent :
      1. Les armoiries de la façade principale.
      2. Une belle cuisine.
      3. Meubles, livres, tableaux.
      4. Chapelle avec de belles boiseries.
  • Le Grand Adret.
    1. Ferme noble.
    2. Remarquable pigeonnier.

 

 

Monuments chrétiens d’Esparron

 

 

  • Eglise Notre-Dame-de-l’Assomption (antérieurement Saint-Antoine).
    1. 17e s. Sur l’emplacement d’une église saint-Jacques.
    2. Beau clocher massif terminé par un campanile.
    3. Tombeau des d’Arcussia.
    4. Tableaux.
  • Chapelle romane Notre-Dame-du-Revest.
    1. Au pied de la colline Saint-Jean. Sur la RD561, à l’ouest du village.
    2. Sur l’emplacement d’un monastère cassianite ayant succédé à une villa romaine, à proximité du camp retranché romain de l’Esperoun.
    3. 11e s. Architecture romane.
    4. Magnifique chapelle avec deux appareils réguliers (gros à la base et fin dans la partie supérieure).
    5. Puissants contreforts.
    6. Abside en cul-de-four.
    7. A l’extérieur, une croix est érigée sur un morceau de meule de moulin à huile.

 

 

Célébrités liées à Esparron-de-Pallières

 

 

  • Arcussia (Charles d’). Naissance au château v. 15471619.
    1. Seigneur de St-Martin-de-Pallières.
    2. Partisan du roi Henri IV (1589 – 1610) contre les Ligueurs catholiques conduits par la famille de Guise.
    3. 1596. Arcussia est nommé premier consul d’Aix et procureur du pays ainsi que député aux Etats de Provence en 1597.
    4. 1598. Auteur d’un traité de Fauconnerie.
      1. Livre divisé en trois parties dans lequel Arcussia traite de la chasse au vol et de la fauconnerie.
    5. Auteur de 2 autres livres sur la chasse.
    6. Auteur de nombreuses lettres écrites à la fin de ses jours.
  • Sclaponi (Véran). Originaire de Barjols. Noble. Coseigneur d’Esparron.
    1. 1335. Professeur de Droit.  Juge de Toulon et de Hyères.
    2. 1363. Conseiller du Roi.
    3. 1367. 5 janvier. Il épouse Catherine d’Esparron, fille de Gui, coseigneur d’Esparron et de Béatrix de Barras.
    4. 1368 ; 1388. Maître rational.
    5. Il achète plusieurs biens à Esparron au noble Rostaing de Riancio.

 


 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.