Drones Militaires – Drones de Combat


© Tayeb Mezahdia – Pixabay.com

 

Accueil Provence 7

Drones Militaires – Drones de Combat


 

Drone Reaper au Niger © Fred Marie – Flickr.com

 

  • Les drones militaires deviennent un enjeu stratégique et tactique majeur.
  • Les drones peuvent maintenant compléter ou remplacer des aéronefs, des missiles de croisière, des satellites, des  systèmes militaires terrestres et maritimes (marins et sous-marins).
  • Les drones présentent un intérêt  majeur pour des missions dangereuses (reconnaissance à basse altitude, désignation d’objectif, suppression de la défense aérienne adverse…) ou de très longue durée. Les Anglo-Saxons parlent de « missions 3D », pour dulldirty and dangerous (missions ennuyeuses, sales et dangereuses).
  • Les « pilotes » des engins peuvent rester au sol et se relayer.
  • Les drones peuvent aussi remplacer ou compléter les satellites pour des missions de reconnaissance stratégique ou d’alerte avancée (détection de départ de missiles), lorsque les qualités de permanence sur zone et de transmission en temps réel sont des critères essentiels.
    1. Les drones peuvent assurer une surveillance permanente de zones ciblées et transmettent en temps réel leurs données, ce qui n’est pas toujours le cas des satellites.
    2. Les drones doivent respecter les traités relatifs à la légitimité de pénétration des espaces aériens nationaux, ce dont s’affranchissent les satellites.
  • On distingue différentes catégories de drones militaires, en fonction de leur taille et de leur masse, de leur rayon d’action et de la nature des charges utiles qui les équipent.
  • Le drone militaire ou drone de Combat est un type particulier de drone équipé de système d’observation, d’armements et de moyens d’assistance destinés aux armées dans les airs, sur terre, sur et sous l’eau.
    1. En anglais, il est désigné comme UCAV, Unmanned Combat Air Vehicle.
  • Le drone suicide est une forme extrême de drone de combat.
    1. Ce drone constitue lui-même la principale munition.

 

Histoire des Drones militaires


 

  • 1944.  Le STAG-1 (Special Task Air Group One) de la United States Navy utilise 42 drones Interstate TDR-1, considéré comme l’un des premiers missiles de croisière.
    1. L’engin est guidé par un avion mère Grumman TBF Avenger.
    2. Le drone est armé d’une bombe ou d’une torpille d’une tonne.
    3. 37 drones atteignent leur zones cibles et au moins 21 réussissent leur attaque
    4. 27 septembre. 1ère mission contre des navires marchands japonais à l’ancre.
      1. Octobre. 4 missions réussies mobilisant chaque fois 4 appareils contre des installations antiaériennes à Rabaul (campagne de Bougainville),
      2. Octobre. 2 missions le 9 et 15 sur Matupi sont des échecs et celle du 26 sur Rabaul est un succès.
  • 1971. Premier missile air-sol AGM-65 Maverick lancé par un aéronef téléguidé Ryan Firebee réussit à détruire une cible d’essai dans le désert de Mojave.
    1. Des versions améliorées sont testées.
    2. Le développement est stoppé en partie à cause de certains responsables de l’USAF, qui voient les drones de combat comme un concurrence » à l’avion piloté conventionnel.
    3. Les négociations sur la limitation des armements stratégiques conduisent également à cet abandon.
  • 19801988. Guerre Iran-Irak,  Vers la fin du conflit. Les forces armées iraniennes équipent Des Ghods Mohajer-1, développés à l’origine pour reconnaître les lignes adverses et guidés à vue, de 6 roquettes de RPG-7. Les drones ainsi créés sont utilisés sur le champ de bataille contre l’armée irakienne.
  • 1995. Guerre de Bosnie. Première utilisation du Predator pour des missions de reconnaissance.
  • 1999. Guerre du Kosovo. Le Predator est équipé en urgence de désignateur laser afin de guider les frappes des avions de combat de l’OTAN. La guerre se termine un lour après la première mission.
    1. La décision est alors prise de combiner les fonctions de capteur et de tireur afin d’optimiser le temps de réaction.
  • 2001. 16 février. 1er tir d’un missile antichar AGM-114 Hellfire avec succès d’un Predator.
  • 2001. 12 septembre. Le lendemain des attentats sur les Etats-Unis, 3 Predator sont embarqués dans un McDonnell Douglas C-17 Globemaster III à destination du Moyen-Orient.
  • 2002. 23 décembre. 1er combat aérien d’un drone Predator en mission de reconnaissance qui tire sans succès 2 missiles Stinger contre in Mig-25 irakien.
    1. Le Mig-25 abat le Predator avec un missile.
    2. La démonstration de la capacité d’autodéfense du Predator sera utilisée à l’avenir.
  • 2015. 7 septembre. Le Pakistan fait savoir qu’un drone de conception locale avait permis la destruction d’un camp terroriste.
  • Des drones de combat d’origine chinoise (Wing Loong et CH-4 Rainbow) sont opérationnels en Arabie Saoudite, en Égypte, au Nigeria et en Irak

 

Types de drones militaires


 

Drones dans les airs
  • Les effecteurs déportés représentent une composante moderne particulièrement importante.
    1. Les effecteurs déportés, ailiers loyaux, loyal wingman sont des drones utilisés en accompagnement d’appareils de combat pilotés qu’ils aident à accomplir leurs missions.
    2. Leurs missions sont multiples :
      1. Mener des missions de reconnaissance, de leurrage ou de guerre électronique.
      2. Transporter des munitions air-sol ou air-air.
    3. L’effecteur déporté agit par effet de levier en démultipliant les moyens des avions de combat pilotés.
    4. La combinatoire d’usages est vaste.
      1. Des actions de diversions comme des actions à plusieurs en même temps sont envisageables afin de combiner les effets de masse et de persistance (présence sur le front).
      2. Des drones peuvent précéder les appareils pilotés afin de ne pas exposer ces derniers à la phase la plus dangereuse où la défense dispose du maximum de moyens.
      3. Des drones de combat lourds peuvent agir en combinaison avec des drones larguant les systèmes autopropulsés de leurrage.
      4. Des drones peuvent avoir des fonctions de contre-mesures électroniques.. ex. brouilleur GPS…
      5. Des drones peuvent être des ravitailleurs en vols : carburant, munitions…
      6. Des drones peuvent embarquer des drones.
      7. Des drones miniatures d’envergure inférieure à 50 centimètres, dont les microdrones, de dimension inférieure à 15 centimètres, et les nanodrones, de quelques centimètres.
        1. Ces véhicules, parfois de la taille d’une libellule, font appel à des technologies très ambitieuses : sources d’énergie à haut rendement, propulseurs ultralégers, microsystèmes électromécaniques, autonomie décisionnelle en environnement hostile et inconnu…
      8. Des drones furtifs, souvent légers, de type effecteurs déportés sont mis au point. Ces appareils peuvent être largués depuis la tranche arrière de transports lours ou depuis des drones lourds.
        1. MBDA, Longshot américain équipé de missiles air-air….
        2. La notion d’essaims de drones fait l’objet d’études approfondies.
      9. Des drones medians de plusieurs centaines de kilos.
        1. Modèle Airbus, LANCA (Lightweight Affordable Novel Combat Air) anglais, X-61 Gremlins américain
      10. Des drones lourds pouvant peser plusieurs tonnes.
        1. Ex. ATS  Loyal Wingman australien, SCAF, Tempest, S-70 Okhonik-BouleGrom russe
      11. Les réseaux de munitions projetées.

 

Vindicator Drone HMCS St John’s © Flickr.com

 

  • Décollages et atterrissages de drones.
    1. Des drones (les plus lourds) peuvent décoller de piste dur ou de porte-avions/porte-hélicoptères.
    2. Des drones peuvent être lancés par des fusées JATO (Jet Assisted Take-Off) et sont récupérés par parachute.
    3. Des navires de combat ou des unités terrestres peuvent lancer des drones moyens ou légers.
    4. Des drones lancés par des avions de transport peuvent être ravitaillés en vol par d’autres drones.
    5. La question d’engins terrestres porte-drones est étudiée.
  • Des drones sont envisagés comme composants des systèmes d’armes de 6ème catégorie : NGAD, SCAR, Tempest….
    1.  XQ-58 Valkyrie...
  • L’importante notion de Masse.
    1. Le prix et les coûts des avions pilotés ont fortement réduit les effets de masse de nombreuses flottes aériennes.
    2. La possibilité de voir un seul appareil piloté accompagné d’une meute de drones change les données.
  • Exemples de drones en développement.
    1. Australie. Boeing Australia ATS Loyal Wingman.
    2. Chine. LJ-1.
    3. Etats-Unis. Air Force Research Laboratory Cleaver.
    4. Etats-Unis. Darpa LongShot.
    5. Etats-Unis. General Atomics Avenger.
    6. Etats-Unis. Dynetics X-61. Gremlins.
    7. Etats-Unis. Kratos XQ-58 Valkyrie.
    8. France/Allemagne. Airbus « remote carrier ».
    9. France/Royaume-Uni. MBDA « remote carrier ».
    10. Inde. Hal Cats Warrior.
    11. Japon. Atla « remote carrier ».
    12. Royaume-Uni. Spirit Aerosystems Lanca.
    13. Russie. Kronstadt Group Grom.
    14. Russie. Sukhoi S-70 Okhonik-B.
    15. Singapour. Kelley Aerospace Arrow.

 

Drone terrestre © Pixabay.com

 

Drones sur terre
  • Drones et Robots sont parfaitement adaptés à des tâches variées.
    1. Surveillance rapprochée et sécurisation des troupes et des positions.
    2. Déminage de zones.
    3. Repérage de soldats blessés ou perdus.
    4. Assistance à des soldats,  agents ou personnes perdues ou blessées.
      1. Apport de soins (poches de sang, compresses…), alimentation, boisson, munitions… aide au diagnostic sanitaire.
    5. Opération de désenclavement.
    6. Actions de forces spéciales et de commandos.
    7. Préparation/ Récupération/Ravitaillement de drones.
    8. Soutien lors d’opérations dans des conditions climatiques particulières.
    9. Lancement de drones aériens ou marins….

 

Drones et Robots marins © VP13.

 

Voir article Drone marins et sous-marins

 

Avantages des drones


 

  • Avantages économiques.
  • Economise des fonctions humaines.
  • Avantages de furtivité.

 

Missions des Drones


 

  • Le champ d’actions des drones est quasiment sans limites.
  • Des missions chaque année plus nombreuses sont confiées ou envisagées pour des drones.

 

Principaux modèles de drones en service ou expérimenté dans les armées


 

  • Alenia Aeronautica. Sky-X.
  • BAe Systems Taranis. Prototype franço-anglais de drone de combat furtif.
    1. Le drone doit pouvoir emporter une gamme d’armements variés et optimiser son autonomie dans ses missions.
  • Dassault Neuron.  Démonstrateur de drone français de combat furtif.
    1. Concept fondé sur l’aile volante.
    2. Maîtrise d’œuvre Dassault Aviation.
    3. Aérodynamique rappelant celle du bombardier Northrop Grumman B-2 Spirit.
  • Denel Aerospace Systems. Drones tels que le Bateleur.
  • EADS Barracuda.
    1. Drone furtif civil ou de combat européen.
    2. 2006. 1er vol.
    3. Développement arrêté depuis.
  • Elbit Systems Hermes 450.
    1. L’armée de l’air israélienne transforme des drones Hermes 450 pour les équiper de missiles pour la surveillance et la destruction des sites de lancement de missiles.
  • Indian Defence Research and Development Organisation. Drones de combat indien Nishant et Lakshya.
  • Israel Aerospace Industries Eitan (UCAV).
    1. Drone de combat à long rayon d’action appelé Eitan. développé par l’armée de l’air israélienne.
    2. Envergure de 26 m et poids au décollage de 4 tonnes.
    3. Capable de décoller et de se poser seul.
    4. Missions de reconnaissance et de destruction de lanceurs de missiles.
    5. 2010. L’escadre 210 basée à Tel Nof est la première unité  à utiliser cet appareil dans des opérations.
    6. Développé par la société nationale Israel Aircraft Industries. Ses missions sont la reconnaissance et la destruction de lanceurs de missiles.
  • Mikoyan-Gourievitch Skat Mikoyan Skat.
  • Projet Joint Unmanned Combat Air Systems (J-UCAS).
    1. Boeing X-45.
    2. Boeing X-46.
    3. Northrop-Grumman X-47 Pegasus.
  • Safran Patroller.
    1. Drone de type MALE d’observation.
    2. 2017. Tests en vue du remplacement du drone Sperwer de Sagem Défense Sécurité pour l’Armée de Terre en France.
  • TAI Anka. Anka-A.
    1. Turkish Aerospace Industries développe ce drone de combat pour l’armée de l’air turque,
    2. 2012/2013. Drone de surveillance en service. Autonomie évaluée à 24 heures.
    3. Evolution en Anka-B ou Anka-S, version armée du Anka-A.
  • USAF Hunter-Killer ou Long Range Strike / Frappe à longue distance.
    1. Programme non officiel de l‘US Air Force.
    2. Type. Drone de combat de bombardement tactique à long rayon d’action appelé Long Range Strike.
    3. Le MQ-9 Reaper de General Atomics, nouvelle version du RQ-1 Predator l’emporte sur4 concurrents. Marché estimé à 60 appareils.
  • Wing Loong. WZ-2000. Shenyang Dark Sword (Anjian), versions du Xianglong. Drones de combat chinois.
    • Transformation en drone de combat des Shenyang J-5, J-6 et J-7 inspirés des MiG soviétiques.

 

US Air Force, première force de drones


 

  • 2000/2010. La gamme Predator représente la principale flotte de drones de combat.
  • 2010. Juin. 108 drones Predator effectuent en permanence 42 patrouilles aériennes (combat air patrol, CAP) au-dessus des zones de conflit en Afghanistan et Irak.
  • 2013. Le nombre de patrouilles passe de 42 à 65 avec des rotations de 4 appareils.
    1. A drone survole à haute altitude.
    2. 1 drone est en approche.
    3. 1 drone retourne à la base.
    4. 1 drone est en réserve.
  • 2017. Février.  L’USAF dispose de 97 MQ-1 Predator qui sont retirés en 2018 et de 150 MQ-9 Reaper..

 

Articles liés à Drones Militaires – Drones de Combat


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

Translate »