Clocher de l’église Saint-Pierre © Picture News – Fotolia.com

 

 

Accueil Provence 7

Entraigues-sur-La Sorgue à visiter (84)


 

 

 

Guide de la visite de la commune d’Entraigues-sur-La-Sorgue dans le département de Vaucluse.

 

 

  • Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 84320.
  • Habitants. Entraiguois, Entraiguoises.
  • Superficie. 16,57 km2.
  • Altitude. Moyenne. 29 m. Mini 20 m. Maxi. 42 m.
  • Population. 8399 habitants (2015).
  • Coordonnées et CarteN 44°00’06.6″ E  4°55’44.8″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune d’Entraigues-sur-la-Sorgue.
  • Nom.

 

 

Situation d’Entraigues-sur-La-Sorgue (84)


 

 

Communes limitrophes d’Entraigues-sur-La-Sorgue

 

 

Accès à Entraigues-sur-la-Sorgue

 

  • RD 16. Axe nord-sud, limite avec Althen-des-Paluds en direction de Le Thor, au sud, et vers Bédarrides, au nord.
  • RD 38 vers Sorgues à l’ouest.
  • RD 942 vers Le Pontet, à l’ouest, et vers Monteux à l’est.

 

Distances d’Entraigues-sur-la-Sorgue

 

 

 

La Nature à Entraigues-sur-La-Sorgue


 

 

  • Entraigues-sur-La-Sorgue occupe le bassin alluvial de la Sorgue d’Entraigues, affluent de l‘Ouvèze.

 

 

Reliefs, sols

 

  • Commune essentiellement plate dominée par le mont Ventoux.
  • Le vieux village est bâti sur  un rocher de safre coquillier.
    1. Roche datée de l’Helvétien (Miocène).
    2. La terre alluviale qui entoure ce rocher contient de nombreux coquillages.
  • La commune est entourée de reliefs :  monts de Vaucluse, Dentelles de Montmirail et mont Ventoux.
  • Sablières.

 

Rivières, eau

 

  • La Sorgue est une rivière composée de plusieurs bras.
    1. Le bras principal est La Sorgue d’Entraigues.
    2. Les plus petits sont des roubines.
    3. A l’époque gallo-romaine, l’ensemble constituait un grand marécage.
      1. Les travaux d’assainissement ont été commencés à l’époque romaine mais les plus gros travaux ont été conduits au 11e s. par les moines de la Provence libérée de l’Islam.
      2. L’eau canalisée pouvait être utilisé à des fins « industrielles ».
      3. Les sols drainés pouvaient être irrigués.
      4. Les maladies liées aux paluds étaient mieux maîtrisées.
    4. Le réseau de Sorgue prend sa source à Fontaine-de-Vaucluse. La Sorgue rejoint l’Ouvèze à Bédarrides.
    5. L’Ouvèze est un affluent gauche du Rhône.
  • La Sorgue se distingue des autres cours d’eau de l’univers méditerranéen et provençal.
    1. La Sorgue provient de la résurgence de Fontaine-de-Vaucluse, ce qui a plusieurs conséquences :
      1. Un débit constant en saison chaude comme en saison hivernale à la différence des régimes torrentiels de Provence.
      2. La température de l’eau est constante et froide avec des conséquences sur la faune et la flore.
      3. La partie amont et surtout aval de la Sorgue, au niveau de la commune d’Entraigues, est classé zone Natura 2000.
      4. Faune :
        1. castor d’Europe –  couleuvre d’Esculape – martin-pêcheur d’Europe –  triton palmé – truite…
        2. 5 poissons protégés blageon – bouvière – chabot – lamproie de Planer – toxostome
      5. Flore :  le côté atypique des ripisylves, végétation de bords de cours d’eau, avec la présence inédite en Méditerranée des espèces suivantes :
        1. aulne glutineux – chêne pédonculé – frêne oxyphylle – noisetier – noyer – ormeau – peuplier blanc – peuplier noir – saule blanc – saule cendré – saule pourpre…
  • La Sorgue d’Entraigues.
    1. Affluent de l’Ouvèze.
    2. Entrée de la rivière sur la commune à la Bastide Trévouse (35 m) et sortie à proximité de Bédarrides, à 25 m.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  •  Culture des primeurs (fruits et légumes) qui sont expédiés par les marchés gares de Carpentras et de Cavaillon.

 

Activités dans la nature

 

  • Centre équestre.
  • Pêche.
  • Location de roulottes.

 

 

Histoire d’Entraigues-sur-la-Sorgue


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Le territoire actuel de la commune a longtemps été un îlot émergeant en pleine zone marécageuse.
    1. Des chasseurs-cueilleurs et des pêcheurs ont traversé les lieux sans laisser de traces  archéologiques.
  • 5e s – 2e s. av. J.-C. Premier Age du Fer. la colline ou Mour(r)e de Sève, aux limites ouest de la commune de Sorgues a livré des vestiges.
    1. Amphores et céramiques de la période finale de l’hallstattien ou période dite Etrusque font apparaître l’influence des Grecs / Phocéens de Marseille.
    2. Un atelier de production de céramique a été mis à jour.
    3. Oppidum de Vindalium sur une colline.
    4. Le site est abandonné avant l’arrivée des Romains.
  • Période Gallo-Romaine.
    1. Sépultures identifiées lors des travaux le long de RD 942.
      1. Squelettes recouverts de pierres de calcaire coquiller ocre évalués au 3e s. (Bas-Empire romain).
    2. Vestiges gallo-romains mis à jour à la sortie nord d’Entraigues -sur-Sorgues en direction de Bédarrides, au quartier Vaucroze, après le Petit Gigognan.
      1. Importante construction (25 m dans l’axe nord-sud) et plus de 100 m dans l’axe est-ouest : vraisemblablement une grange liée à une Villa.
        1. Couverture de fragments de tuiles et d’enduits muraux de couleur violette avec trace d’incendie.
        2. A l’ouest, des pièces d’habitation avec sol en béton fin polychrome (silex et tuiles) recouverts en surface de tesselles de mosaïque de Basse Epoque rosâtres et allongés.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 6e s. La chute de l’Empire Romain se traduit dans le futur Comté Venaissin par la prise de pouvoir de Burgondes, Ostrogoths et Francs dans la mouvance germanique.
    1. L’insécurité est grande. La peste (fin 6e s. et début 7e s.) s’ajoute aux conflits.
  • A partir du 7e s. Les Maires du Palais tels que Charles Martel nommés pour agir pour le compte des rois sont les véritables maîtres.
  • 711. Arrivée des Sarrasins en Europe.
  • 735. Les Sarrasins s’installent en Provence et ravagent notamment Carpentras, Orange et Vaison.
  • 737 et 739. Charles Martel intervient afin de mettre de l’ordre en Provence.
    1. Son fils Pépin le Bref et son petit fils Charlemagne surtout reconstruisent l’Empire d’Occident Chrétien.
  • Charlemagne structure son territoire en nommant des comtes.
  • 843. Le Traité de Verdun partage l’Empire d’Occident entre les 3 fils de Charlemagne.
    1. Lothaire 1er est à la tête de la Francie Médiane qui comprend la Provence.
  • 879. Le comte Boson est à la tête de la Provence avant de passer à Hughes d’Arles et Rodolphe II de Bourgogne (Royaume de Bourgogne et d’Arles).
  • De nouvelles invasions sarrasines ravagent la Provence.
  • Fin 10e s. Guillaume 1et dit Le Libérateur chasse les Sarrasins avec l’aide d’Ardouin, comte de Turin.
    1. Guillaume 1er est inhumé selon ses vœux dans une chapelle de Sarrians à quelques kilomètres d‘Entraigues.
  • Les Comtes de Provence, vassaux de l’Empereur du Saint-Empire Germanique, exercent désormais le pouvoir en Provence.
  • 1005. Interaquis est cité.
  • 11e s. Les marais sont asséchés et drainés et des exploitations agricoles se développent.
    1. Des moulins hydrauliques et des moulins à Foulon pour la fabrication de draps s’installent sur la Sorgue.
  • 1050. Guillaume d’Ancézune est seigneur d’Entraigues et de Cadenet.
    1. La famille des Ancézune se serait vu octroyer ses fiefs de la rive gauche du Rhône à l’époque ottonienne.
    2. 11051118. Rambaud d’Ancézune, fils de Guillaume, est seigneur d’Entraigues.
  • 1125. Traité entre le comte de ToulouseAlphonse Jourdain et le comte de BarceloneRaimond-Bérenger III.
    1. Le Comtat Venaissin passe sous la souveraineté du comte de Toulouse dans le marquisat de Provence.
    2. Les terres situées au sud de la Durance sont rattachées au comte de Barcelone.
  • 1222. Amaury Ier de Montfort cède ses droits sur le comté de Toulouse au roi de France, Louis VIII.
  • 1229. Le Comtat est attribué au Saint-Siège qui n’en prend possession qu’en 1274 faute d’avoir reçu l’aval de l’empereur Frédéric II.
  • 1246. Barral des Baux, Sénéchal de Raymond VII en 1232, devient podestat. Il récupère les droits de plusieurs villes du Comtat, au nom du comte, dont Entraigues.
  • 1247, Barral de Baux inféode Entraigues à Raymond Amorosi qui devient ainsi son vassal.
  • 1249. Mort de Raymond VII, suivie en 1271 de celle de son successeur Alphonse de  Poitiers et quelques jours après de son épouse Jeanne de Toulouse.
    1. Le Marquisat de Provence est légué à Charles d’Anjou.
    2. Le testament n’est pas respecté et Philippe III Le Hardi, neveu d’Alphonse de Poitiers et successeur de Saint-Louis, prend le pouvoir sur les Etats de Toulouse, dont le Comtat.
  • 1274. Le nouveau Pape Grégoire X fait appliquer les droits fixés par le traité de 1229. Philippe Le Hardi doit lui léguer le Comtat.
    1. Le Comtat Venaissin dont Entraigues devient une enclave dépendant de Rome et des papes.
    2. Entraigues appartient pour moitié en co-seigneurie à la Chambre Apostolique du Comtat (chargé des biens et droits temporels du Saint-Siège) et le restera jusqu’à la Révolution en co-seigneurie avec différents seigneurs.
  • 1298. Bertrand II, Seigneur des Baux achète au recteur, Nicolò de Franzesi, les terres d’Entraigues, de Loriol et de Bédoin.
  • 1299. 2 juin. Le nouveau recteur Mathieu de Chieti ou de Thèate réquisitionne le fiel à Bertrand des Baux sous prétexte d’un ordre du pape.
  • 1305. A la mort de Bertrand des Baux, Entraigues passe par héritage à ses descendants.
  • 1305. Clément V est nommé Pape
    1. Le Pape est sacré le dimanche 14 novembre à Lyon par le Roi de France Philippe le Bel.
  • 1309. Le Pape Clément V arrive dans le Comtat Venaissin.
  • 1314. Décembre. Cécile des Baux, dite Rascasse pour son caractère bien trempé, reçoit  Entraigues en dot.
    1. Le nouveau maître d’Entraigues devient Raymond Guilhem de Bedos, son époux
  • 1316. Avec Jean XXII, les Papes s’installent en Avignon.
  • 1348. Epidémie de Peste Noire.
  • 1357. Les châteaux et les villes reçoivent l’ordre de se fortifier afin de se protéger des raids des routiers qui font des ravages.
  • 1376. 7 Papes se sont succédé en Avignon avant le retour à Rome.
    1. Un vicaire est nommé afin de gérer le Comtat qui reste propriété des papes.
  • 1431. 1er moulin à papier d’Entraigues.
  • 1490. Des familles juives vivent à Entraigues à l’abri des persécutions d’Allemagne, d’Espagne et de France.
  • Début 15e s. 1568. Les coseigneurs d’Entraigues sont les Cabassole du Real et les Mayaudi.
  • 1568. Les Montmorency deviennent coseigneurs avant que le titre ne passe aux Montaigu qui le gardent jusqu’à La Révolution.
  • 16e s. Des moulins à blanchir la toile apparaissent sur le futur Quartier Moulin des Toiles.
    1. L’activité rassemble marchands, banquiers et trafiquants, majoritairement italiens.
    2. Le 1er moulin daterait de 1454 comme moulin à moudre le grain avant sa transformation en moulin à blanchir la toile en 1560.
  • Fin 16e s. Les Protestants enlèvent la cité qui est reprise peu après pat l’archevêque Grimaldi.
  • Jean-Jacques Trivulce (de son vrai nom Gian Giacomo di Trivulzio, marquis de Vigevano), grand maréchal de France obtient le droit de dériver les eaux du canal de la Faible pour y développer la culture du riz dans les paluds d’Entraigues.
    1. Il s’agit pourtant des premiers essais de cultures de riz en Provence et vraisemblablement en France.
    2. Un moulin à détriter le riz sur le site, n’a jamais utilisé comme tel.
      1. 1526. Le moulin est transformé en moulin à toiles.
      2. 1602. Le moulin à toiles est transformé en moulin à papier.
  •  1663 (juillet-août), 16881689, 17681774.  3 rattachements provisoires du Comtat à la France.
  • 1720. Epidémie de Peste.
  • 1766. La culture de la garance est mise en place sous l’impulsion du persan Jean Althen dans les « paluds » du Comtat.
  • Avant 1789. Le Comtat, déjà éprouvé par les rattachements provisoires à la France et par la Peste,  subit le fait de devenir le refuge des contrebandiers, déserteurs et Jésuites chassés de France.
    1. Les Papes se montrent intraitables.
    2. Le Roi de France veulent ruiner le Comtat par des taxes et des interdictions de cultures et d’industries.
  • 1789. Hiver particulièrement rude. Le Rhône est gelé…
  • 1791. 2 janvier. Entraigues choisit le camp de la France contre celui des Papes.
  • 1793. Création du Département de Vaucluse par la groupement des districts d’Avignon, Carpentras, Apt, Orange et du canton de Sault.
  • 1793. 900 habitants.

 

Période contemporaine

 

  • 19e s. Explosion de la culture de la garance qui fait la richesse du Comtat.
  • 1896. 1802 habitants.
  • 1942. Avant novembre. Entraigues est dans la Zone Libre.
  • 1944. Les soldats allemands stockent de très grandes quantités d’engins explosifs : bombes, torpilles, V2.
    1. Nuit du 24 au 25 août. Les soldats allemands sont prêts à y mettre le feu…
    2. Les troupes coloniales sauvent Entraigues et Saint-Saturnin-lès-Avignon de la catastrophe.
  • 1946. 2277 habitants.
  • 1975. 4900 habitants.
  • 1999. 6612 habitants.
  • 2001Entraigues est rattachée à la Communauté de Communes Les Sorgues du Comtat.
  • 2015. 8399 habitants.

 

 

Monuments et bâtiments remarquables d’Entraigues-sur-La-Sorgue


 

 

  • Entraigues est un village perché construit sur une colline, un rocher de safre (sable marneux miocène) coquillier de couleur rousse.
  • Pittoresques rues en pente (rue de la Place de la Salette).

 

 

Ordre des Templiers.

 

 

  • Tour dite « des Templiers.
    1. Tour carrée de 20 m, au centre de la commune.
    2. Vestige du Château Vieux.
      1. 11e s. ou 12e s. Construction probablement initiée par la famille d’Ancézune, alors seigneurs d’Entraigues.
      2. 13e s. et 14e s. Importants remaniements : rajout de 2 étages et de créneaux.
    3. Aucun rapport historique n’aurait été établi avec l’Ordre des Templiers.
      1.  1252. On note cependant que l’Ordre des Templiers entre en possession de l’église Saint-Pierre d’Entraigues, alors propriété du Prieuré Sainte-Marie de Lagrand.
    4. 19922006. Importants travaux de rénovation.
    5. La tour se visite. Beau panorama sur le mont Ventoux, les Dentelles de Montmirail et les monts de Vaucluse.
  • Remparts.
    1. 15e s. La construction de l’enceinte médiévale se fait dans des conditions particulières.
      1. 1348. Peste noire.
      2. Un officier pontifical, Entraigues et le Comtat sont sous l’autorité des papes, voudrait détruire une partie du village sous le prétexte que sa population n’est pas assez nombreuse.
      3. La décision de faire venir les derniers habitants de Saint-Saturnin-lès-Avignon, sauve Entraigues et les travaux pour une enceinte sont engagés à la fin du 14e s.
    2. Vestiges de remparts et courtines percées de meurtrières.
  • Bastide de Trévouze.
    1. 1997. 31 janvier. La tour d’escalier, les façades et toitures de l’aile ainsi que le portail d’entrée sont Inscrits aux Monuments Historiques.
    2. Le nom de Trévouze vient des premiers propriétaires  : les Trivulzio (nom francisé en Trivulce).

 

 

Monuments chrétiens d’Entraigues-sur-La-Sorgue


 

 

  • Eglise Saint-Pierre-aux-Liens.
    1. 1840. Construction sur les ruines de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, détruite par les Huguenots.
    2. 19982006. La bâtiment est totalement rénové.
    3. Clocher carré finissant en octogone crénelé.
  • Oratoire Saint-Roch. 18e s.

 

 

Célébrités liées à Entraigues-sur-La-Sorgue


 

 

  • Budos (Raymond Guilhem de). ? – 1363. Neveu du Pape Clément V.
    1. Seigneur de ClermontLodèveBudosBeaumes-de-VeniseBédoinCaromb, Entraigues, Loriol et Mormoiron.
    2. Gouverneur de Bénévent. Maréchal de la Cour pontificale.
    3. 13101317. Recteur du Comtat Venaissin.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés d’Entraigues-sur-La-Sorgue


 

 

  • Mercredi. Marché.

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.