© 

 

 

Accueil Provence 7

Sorgues à visiter (84)


 

 

 

 

 

 

 

 

Guide de la visite de la commune de Sorgues dans le département de Vaucluse.

 

 

  • Situation, nature, histoire, monuments, célébrités, agendas : fête, manifestations…
  • Code postal. 84700
  • Habitants. Sorguaises, Sorguais.
  • Superficie. 33,4 km2.
  • Altitude. Moyenne 30 m. Mini 14 m. Maxi 114 m.
  • Population. 18 210 habitants.
  • Coordonnées et CarteN 44°00’30.0″ E  4°52’21.6″Cliquer sur le lien pour afficher la carte de la commune de Sorgues.
  • Nom.
  • DeviseSemper valentior surgo (Toujours plus forte je jaillis).

 

 

Situation de Sorgues (84)


 

 

 

 

Communes limitrophes de Sorgues

 

 

Accès à Sorgues

 

 

Distances de Sorgues

 

 

 

La Nature à Sorgues


 

 

Reliefs, sols

 

  • Territoire constitué essentiellement par une grande plaine parfaitement irriguée.
  • Collines à l’est.
    1. La Montagne. 113 m.
    2. Sève. 90 m.
    3. Vaucroze. Façonnée par la garrigue, la colline surplombe les vignes et offre un terrain idéal pour le VTT et les randonnées pédestres.
  • Grande Ile de l’Oiselet . Oiselay  formée par un bras du Rhône.
    1. Rendez-vous des cyclistes, des randonneurs et des pêcheurs.
  • Carrières.

 

Forêts, arbres

 

  • Quelques bois et bosquets sur les hauteurs.
    1. Bois de La Garde.

 

Rivières, eau

 

 

 

Le RhôneL’Ouvèze © Fotolia.com.

 

 

  • Le Rhône.
    1. Le grand fleuve borde Sorgues à l’ouest jusqu’à son entrée en Avignon.
    2. Voir article Le Rhône.
  • L’Ouvèze.
    1. Affluent du Rhône en rive gauche. Confluence  sur le territoire de Sorgues.
    2. Traverse la ville du nord-est au sud-ouest.
    3. Voir article l’Ouvèze.
  • Certains bras aménagés de la Sorgue, à l’est de la ville avant leur confluent dans l’Ouvèze (au nord hors de la commune, à Bédarrides).
    1. Branche de Sorgues du Canal de Vaucluse.
    2. Le 3e bras principal aménagé de la Sorgue est destiné à franchir le seuil de Vedène.
      1. Il se jette dans l’Ouvèze à Sorgues au quartier de Pontillac.
  • Lac artificiel formé par un barrage.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Biscuiterie.
  • Cultures fruitières.
  • Cultures maraîchères.
  • Fromage.
  • Miel.
  • Olives et Huile.
  • Vignes et vins.
    1. AOC Châteauneuf-du-Pape.

 

Activités dans la nature

 

  • Cabanes.
    1. Les Cabanes des Grands Cépages. 2217 – 2639. Chemin des Pompes. Cabanes sur l’eau.
  • Camping.
    1. La Montagne. 944 Chemin de la Montagne. Au cœur d’une pinède. Piscine.
  • Canoë-Kayak.
  • Gites.
  • Parc Municipal.
  • Pêche.
  • Piscine.
  • Randonnées Pédestres.
    1. Circuit de l’Ile de l’Oiselet /Oiselay. 15,8 km.
    2. Sentier écologique du bras des Arméniers. 2,3 km.
  • Tennis.
  • VTT et Cyclisme.
    1. L’Ile de l’Oiselet /Oiselay.
    2. Circuit des vignobles vers Châteauneuf-du-Pape et la plaine de l’Ouvèze.

 

Histoire de Sorgues


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

  • Néolithique. Vestiges mis à jour dans les stations des Ferrailles et de Saint-Martin.
    1. Traces de foyers, poteries, outils lithiques, lames, perçoirs, pointes de flèches.
  • Antiquité pré-romaine. 6 s av. J.-C. Oppidum du Mourre de Sève. Mobilier. Poterie du Hallstatt.
    1. Sur la route d’Entraigues.
    2. Premier Âge du Fer. Occupation entre le 6e s. et le 2e s. av. J.-C.
    3. Vestiges attestant des relations commerciales avec les Phocéens de Massalia : amphores massaliotes à pâte micacée, coupe attique et pièces de céramiques décorées.
    4. 121 av. J.-C. La cause de l’abandon de ce site est Bataille de Vindalium remportée par le consul Domitius Ahenobarbus sur les Arvernes de Bituit et les Allobroges de Teutomalius.
      1. Les Celtes sont vaincus et la petite cité de Vindalium est détruite.
      2. Cette date marque véritablement l’entrée majeure des Romains en Provence.
        1. Après avoir été aidés par Marseille plusieurs fois de façon décisive (voir Histoire de la Provence Romaine), les Romains viennent aider les Marseillais avant de devenir les maîtres des lieux.
  • Antiquité Gallo-Romaine.
    1. Cypresseta romaine. Découvertes au lieu-dit La Traille.
      1. Fondations de bâtiments.
      2. Poteries. Urnes. Amphores.
    2. L’Itinéraire d’Antonin note sur la Via Agrippa, entre Avignon et Orange, un relais désigné sous le vocable de Cypresseta.
      1. Le nom Cypresseta vient de Cypris « la Chypriote », surnom d’Aphrodrite (Vénus romaine).
      2. Le site est un port ionien au confluent du Rhône et de l’Ouvèze  au lieu-dit la Traille.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

 

  • 9e s. – 12e s. L’église Saint-Martin-de-Gigognan (détruite dans les années 1990) appartint à l’Abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon qui en perçoit les revenus.
  • 1063. Pons Sorgie cité.
    1. Naissance de l’agglomération près du pont sur La Sorgue.
    2. Un pont de pierre remplace un vétuste pont en bois.
  • 12e s. Consulat.
    1. Fief des Comtes de Toulouse qui y construisent un castrum pour défendre le passage.
    2. Le castrum est rasé.
  • 1125. La transaction entre Alphonse Jourdain, Comte de Toulouse et de Provence, et Raimond Bérenger Ier, fils du Comte de Barcelone et Comte de Forcalquier, pour le partage de la Provence, laisse le le castrum fdans l’indivision.
  • 12e e sRaymond V de Toulouse crée un Hôtel des Monnaies.
  • 1212. Avril. Raymond VI convient que le Consulat de Sorgues sera sous la dépendance de celui d’Avignon
    1. Le Consulat d’Avignon devra désigner trois consuls parmi les co-seigneurs et notables de la cité.
  • 1226. Louis IX donne l’ordre d’abattre les fortifications qui défendent Sorgues.
  • 1274. Sorgues passe sous le contrôle des Papes.
    1. La Papauté se réserve le droit de nommer gouverneur, capitaine et viguier.
    2. Seule la communauté de Sorgues nomme ses Consuls chaque année.
    3. Compte tenu de l’importance stratégique de Sorgues, avant-poste d’Avignon, le territoire n’a jamais été inféode.
  • 1317. Le Pape Jean XXII construit un nouveau château qui est en fait un premier Palais Pontifical sur les bases de l’ancien Castrum.
  • 1322. L’abbé de Cluny rétrocède à la Papauté ses droits sur l’église paroissiale de Sorgues.
  • 1354. L’Hôtel des Monnaies installé à l’intérieur du Palais Pontifical cesse d’émettre pour être transféré en Avignon.
  • 1364. Le Pape Urbain V fait apporter plus de commodités au Palais dont il fait sa résidence d’été.
  • 1481. 10 décembre. La Provence devient française.
  • 1562. Les troupes protestantes du Baron des Adrets saccagent Sorgues.
  • Important Couvent des Célestins à Gentilly.
  • 18e s. Site déserté.
  • 1720. L‘épidémie de Peste partie de Marseille fait plusieurs centaines de victimes.

 

 

  • 1784. 1ère ascension d’une mongolfière par le Marquis de Brantes.
    1.  1782. Novembre. Joseph de Montgolfier venait de découvrir le principe de l’aérostation dans sa maison d’Avignon.
    2. Le marquis de Brantes est un émule des frères Montgolfier, il a inventé des fourneaux portatifs et un système de lampes conjuguées pour gonfler les ballons.
    3. Début 1784.  Le marquis de Brantes tente sa première ascension.
    4. Le premier ballon est fait de papier collé rouge et blanc. Il mesure 6 m 80 de haut sur 4 m de diamètre.
    5. Le ballon porte dans sa nacelle un réchaud et pour le lest une boule où est attachée une pancarte mentionnant « Parti de Pont de Sorgues dans le Comtat à 1 h 25 mn« .
    6. Poussé par le Mistral, le ballon survole Saint-Rémy avant de se poser à Orgon à 2 h 14 mn,
    7. La distance parcourue est de 24 km en 69 mn à une hauteur d’environ 2 000 m. On ne pouvait le suivre qu’avec des lunettes.
    8. Des paysans déchirent le ballon à son atterrissage.
    9. Encouragé par ce succès, Marc-Louis de Brantes prépare une ascension publique.
    10. Le marquis fait construire un grand aérostat de 13 m 64 de diamètre, constitué en papier gros raisin soutenu par un réseau de rubans de fils et doublé de papier brouillard.
    11. Le ballon est lâché le 4 avril 1784 dans l’enclos de l’actuel Château de Gentilly, avec des personnes à son bord.
  • Révolution française. Les ordres religieux de la ville, et en particulier les Célestins de Gentilly sont chassés de Sorgues.
    1. Le couvent qu’ils occupent depuis le 14e s. est vendu comme Bien National au conventionnel Stanislas Rovère dont le frère Siméon est l’évêque constitutionnel d’Avignon.
    2. .Les restes du Palais pontifical en cours de restauration, sont vendus à des entrepreneurs qui utilisent les pierres comme matériaux de construction.
  • 1793. 12 août. Création du département de Vaucluse par réunion des districts d’AvignonCarpentrasAptOrange et du canton de Sault.
  • 1793.   1 500 habitants.

 

Période contemporaine

 

  • 1840. Novembre. Importantes inondations. Les eaux montent jusqu’à 1,25 m.
  • 1856. Nouvelles inondations. Les eaux montent à 1,87 m.
  • 1896. 4 161 habitants.
  • 1926. 16 septembre. Inauguration du pont suspendu entre Sorgues à l’île de l’Oiselet / Oiselay.
  • 1936. Nouvelles inondations provoquées par la crue de l’Ouvèze.
    1. L’eau envahit l’église paroissiale et noie le maître-autel.
  • 1944. Le Débarquement de Provence se prépare.
    1. 2 août. Raids aériens alliés sur Sorgues.
    2. 18 août. Sorgues voit passer le dernier train de déportation.
    3. Des résistants aident des prisonniers à s’évader.
  • 1946.  7 307 habitants.
  • 1968.  13 624 habitants.
  • 1999. 17 539 habitants.
  • 2002. 26-27  janvier. Les 4 nageurs, Matthieu Merlin – Vivian Perez, -Nicolas Blanc – Julien Grellier, établissent un Record du Monde dans la piscine municipale située rue de la Coquille.
    1.  Les 4 champions nagent pendant 16 heures en relais de 100 m et ils parcourent 72,80 km.
  • 2010. Le 9 juin. Sorgues est ville d’arrivée d’une étape du Critérium du Dauphiné 2010.
  • 2015. 18 210 habitants.

 

 

Ville, monuments et bâtiments remarquables de Sorgues


 

 

  • Petite ville moderne de plaine.
    1. Sorgues fait assez peu parler d’elle alors qu’elle possède un remarquable patrimoine et qu’elle organise des manifestations d’envergure.
  • Vestiges du château féodal « Le Castellas ».
    1. Château reconstruit par  le Pape Jean XXII.
    2. Donjon et restes de courtines.
  • Château Saint-Hubert.
    1. 18e s. Inscrit aux Monuments Historiques.
    2. Belle façade avec pavillon central arrondi, couronnée d’une balustrade ornée de pot-à-feu.
  • Château de Brantes ou de Silvan.
    1. Au sud.
    2. Propriété privée.
    3. Enorme bâtiment classique.
    4. Vaste parc. Jardin remarquable d’inspiration florentine.
      1. Vases d’Anduze, cyprès, buis sculptés, terrasses…
      2. Clos d’un mur de galets.
      3. 3 bassins-miroirs ornées de statues alimentés par une des Sorgues voisines.
      4. 1959. Empreinte du travail du paysagiste danois Mogens Tvede.
      5. Essences anciennes et rares.
        1. Magnolia grandiflora bi-centenaire (doyen d’Europe).
      6. Verger. Potager. Futaie de platanes…
      7. Remarquable cloître.
  • Château de La Serre.
    1. Médiéval et Renaissance.
    2. 19e s. Lourdement restauré en Néo-Renaissance.
  • Château d’Oiselet / Oiselay.
    1. Sur l‘île d’Oiselet du Rhône.
    2. 13e s. – 17e s. Famille de Laurens d’Oiselay.
    3. Porte en tiers point accolée à une tour ronde.
    4. Vestiges de courtines.
    5. Logis refait au 17e s.
  • Château du Dragonnet.
    1. Sur l’île d’Oiselet du Rhône.
  • Châeau Gigognan.
    1. 1180 Chemin du Castillon.
    2. Chambres d’hôtes. Production de vins.
  • Château La Tour Vaucros.
    1. 2671 Chemin du Vaucroze.
    2. Gîtes Réceptions…
    3. 2,5 hectares de nature provençale.
  • Château Panard.
    1. Centre aéré.
  • Château Rassis.
    1. Maison des Jeunes.
  • Château Ronquet.
  • Château Guerre.
    1. 2 km au sud.
  • Maison dite de la Reine Jeanne.
    1. 87 rue de La Tour.
    2. Ensemble des bâtiments avec sa cour intérieure et sa chapelle dans lesquels réside Juan Fernandez de Heredia,
    3. Inscrits aux Monuments Historiques.
    4. 14e s. Peintures murales transportées au Louvre.
  • Mairie.
    1. 19e s.  Grand escalier. Stèle Monument aux Morts.
  • Hôtel des Monnaies.
    1. 300 rue Ducrès.
    2. 14e s.
  • Pont des Arméniers.
    1. Inscrit aux Monuments Historiques.
    2. 1925 1826.  Construction du pont suspendu au-dessus d’un bras du Rhône dit bras des Arméniers.
    3. Construit pour remplacer les bacs soumis aux caprices du Rhône.
    4. 1975. Pont interdit à la circulation.
    5. 2001. 5 novembre. Inscription aux Monuments Historiques..
  • Barrage formant un lac artificiel.
  • Belles roues à aube.
    1. Placées au pied d’un immeuble moderne qui accueille la bibliothèque.
    2. Une roue à aube est sur La Sorgue, en contrebas de la place principale de la ville.
    3. Vestiges d’un patrimoine industriel riche.
  • Monument du Train Fantôme.
    1. Hommage aux victimes du dernier train de déportation passé à Sorgues le  et aux résistants ayant aidé les évadés.

 

 

Monuments chrétiens de Sorgues


 

 

  • Eglise paroissiale du Plan de la Tour.
    1. 18e s. Construite avec des pierres du château.
  • Ancienne Eglise Saint-Sixte.
    1. 11e s. – 12e s. Abside romane ornée. Inscrite aux Monuments Historiques.
    2. Encastrée entre des maisons anciennes..
  • Restes de la Chapelle des Pénitents Blancs.
    1. Façade.
  • Restes de la Chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir.
    1. Sécularisée.
  • Monastère de la Visitation.
    1. 1955.
    2. Châsse de Sainte-Maxime.
  • Imposant Oratoire Saint-Marc et Saint-Sixte.
    1. 19e s. 2 niches absides jumelées.

 

 

Célébrités liées à Sorgues


 

 

  • Braque (Georges).  Argenteuil (Seine-et-Oise, actuellement Val-d’Oise),  – Paris. Peintre, sculpteur et graveur français.
    1. 19101912. Georges Braque  travaille à Sorgues.
    2. Appelé au front de la Grande Guerre où il est blessé, Braque retourne à Sorgues en 1917 à la fin de sa convalescence.
    3. Braque a développé à Sorgues plusieurs techniques dont celle des papiers collés que Picasso adoptera à son tour.
  • de Cessac (Jean-Gérard Lacuée ). vers Agen 4 novembre 1753Paris, 14 jiuin 1841.
    1. 1796. Membre de l’Institut de France puis de l’Académie Française.
    2. Ministre sous le 1er Empire.
    3. Pair de France à la Restauration.
    4. Il acquiert le Château de Brantes.
  • Picasso (Pablo). Voir article Pablo Picasso en Provence.
    1. 1912. 25 juin. Le peintre loue la Villa des Clochettes, en face la Mairie.
    2. Picasso peint sur un mur un tableau ovale « Ma jolie » en référence à sa compagne de l’époque.
    3. Après le départ de l’artiste, le marchand d’art Daniel Henri Kahnweiler fait emporter la surface du mur où était peint ce tableau.
  • Pons (Paul). Sorgues, 23 juin 1864Agen, noyé 13 avril 1915. Lutteur.
    1. 1898. Champion du Monde devant le Russe Pitlazinski (tournoi organisé par Le Journal des Sports).
  • Reine Jeanne.
    1. La Reine séjourne quelque temps à Sorgues.
    2. Plusieurs fresques et une bâtisse aujourd’hui habitée en témoignent.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Sorgues


 

 

 

  • Tous les jours. Marché.
  • Tous les dimanches. Marché forain.
  • Février. Bourse aux Collectionneurs.
  • Mars. Convention du Polar.
  • Avril. Carnaval.
  • Juin. Festival de Jazz.
  • Août. 1er dimanche. Fête patronale.

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.