Voitures italiennes en Provence. © oriwo. Fotolia.com

Provence 7

Voitures Italiennes en Provence

 

 

 

 

 

 

Alfa-Roméo, Fiat, Lamborghini, Lancia, Maserati

 

Toutes ces marquent arborent le rouge si italien (drapeau italien, couleurs romaines…) mais c’est sans aucun doute Ferrari qui est la plus associée à cette couleur.

 

 

  • Clin d’œil de l’histoire, lors des courses de chars disputées dans la Rome Antique, la couleur pourpre était associée à l’une des écuries les plus populaires par ses victoires et ses soutiens.
  • La Provence, notamment la Côte d’Azur et Monaco, comptent parmi les terres d’élection des voitures sportives italiennes.
  1. La proximité de l’Italie et la tradition des courses automobiles dans la région y contribuent fortement.
  2. Le climat également qui permet l’usage de cabriolets sur de belles routes variées et pittoresques.
  • Les Italiennes dans le sport automobile en Provence
  1. Le Grand Prix de Monaco avec 13 victoires (8 Ferrari, 3 Maserati et 2 Alfa-Roméo).
  2. Le Rallye Monte-Carlo avec 15 victoires (13 Lancia, 2 Fiat).

 

 

Abarth en Provence

 

 

  • Autobianchi A 112 Abarth (voir Autobianchi).

 

 

Alfa Roméo en Provence

 

 

  • 2013, Alfa Roméo vend  8047 voitures en France (source l’Automobile Magazine).
  • 2014. Alfa-Roméo fête les 60 ans de sa Giulietta Sprint.

 

 

Modèles « mythiques » en Provence

 

 

  • Alfa Romeo Giulia
  1. Elle enchante le Rallye Monte-Carlo des années 1970.
  2. Les pilotes : Bernard Béguin, Claude Ballot-Léna, Bernard Dommergues « Donguès », Jean-Claude Lagniez, Gérard Larrousse, Francis Vincent « L’Indien »…
  3. 1962. La Giulia remplace la Giulietta.
  4. 1963. Giulia GT ou Giulia Sprint.
  5. 1967. GT 1750 Veloce.
  6. 1971. GT 2000 Veloce.
  7. 1973. 19e du Rallye Monte-Carlo sur 2000 GTV, Gérard Larrousse ouvre la route…

 

  • Alfa Romeo GTV6 Groupe A
  1. Après l’Alfetta qui succède à la Giulia, la GTV6 Groupe A réenchante les rallyes.

 

 

Autobianchi en Provence

 

 

Autobianchi a disparu en silence alors qu’elle avait été très innovante et appréciée.

 

 

  • 1955. Naissance de la marque suite à un accord entre les sociétés Fiat et Pirelli et Edoardo Bianchi.
  • 1992. Le site de production historique de la marque, à Désio en Italie ferme.

 

 

Modèle « mythique » en Provence

 

 

  • L’Autobianchi A 112 Abarth est le véhicule phare de la marque en Provence.
  1. Avec le signe du Scorpion (Abarth) et la passion d’André Chardonnet, elle a enchanté le Rallye Monte-Carlo, notamment de 1976 à 1978.
  2. 1969. Présentation au Salon de Turin.
  3. Carlo Abarth lui donne rapidement un dérivé sportif développant 105 cv, rejeté par la maison mère qui la trouve trop puissante…
  4. 1971. Carlo Abarth présente l’A 112 Abarth à Turin avec un moteur de 58 ch.
  5. 1978. Création de la Coupe Autobianchi.
  6. De 1969 à 1986. L’Autobianchi A 112 est commercialisée et largement diffusée.

 

 

Ferrari en Provence

 

 

  • 8 victoires au Grand Prix de Monaco : 1952 (Marzotto). 1955 (Trintignant). 1975 et 1976 (Lauda). 1979 (Scheckter). 1981 (Villeneuve). 1997 et 1999 (Schumacher).
  • Les principaux pilotes provençaux liés à Ferrari sont :
  1. En F1. Jean Alesi, Patrick Tambay, Maurice Trintignant.
  2. En endurance. Guichet.
  • 2013. Sur 7000 Ferrari vendues dans le Monde, la France ne représente que 211 ventes dont 102 Ferrari 458 (source l’Automobile Magazine).
  1. La Provence représente une part significative ceci d’autant plus qu’il faut rajouter Monaco.

 

 

Fiat en Provence

 

 

  • 2013, Fiat vend  47065 voitures en France, dont 18425 Fiat 500 (source l’Automobile Magazine).

 

 

Lamborghini en Provence

 

 

  • Le principal pilote provençal lié à Lamborghini en Formule 1 est Eric Bernard, pilote de Lola Lamborghini en 1989 et pilote Larrousse-Lamborghini en 1990.

 

 

Une histoire de plus en plus loin de l’Italie natale…

 

 

  • 1963. Ferruccio Lamborghini  fonde la firme Automobili Lamborghini spécialisée dans la production de voitures sportives de prestige.
  • 1987. Chrysler rachète Lamborghini.
  • 1994MegaTech, l’entreprise indonésienne dirigée par l’homme d’affaires Setiawan Djody et le fils du président indonésien Suharto, Tommy Suharto, acquièrent en l’ensemble du groupe Lamborghini ( l’entreprise italienne, la filiale américaine et la division F1 )  pour 40 millions de dollars.
  • 2013, Lamborghini vend 31 voitures en France (source l’Automobile Magazine).
  • 2013. Lamborghini a 50 ans.
  1. L’usine où est fabriquée la Countach est toujours à Bologne en Italie (Emilie-Romagne).
  • 2014. Lamborghini fête les 40 ans de sa Countach qui avait remplacé la Miura.

 

 

Lancia en Provence

 

 

  1. 1954 Aurelia (Chiron). 1972 Fulvia (Munari).
  2. 1975 Stratos (Munari). 1976 Stratos (Munari). 1977 Stratos (Munari). 1979 Stratos (Munari).
  3. 1983 Rally (Röhrl). 1986 Delta (Toivonen). 1987 Delta (Biasion). 1988 Delta (Saby). 1989 Delta (Biasion). 1990 Delta (Auriol). 1992 Delta (Auriol).
  • Le principal pilote provençal associé à Lancia est Louis Chiron (Formule 1 1955) .
  • 2013. Lancia vend 4812 voitures en France, dont 4061 Lancia Ypsilon,  (source l’Automobile Magazine).
  • L’avenir de la marque Lancia hors d’Italie est devenu incertain… Chefs d’œuvre en péril !

 

 

Modèles « mythiques » en Provence

 

 

  • Lancia Aurelia
    1. Cette Lancia porte le nom magnifique de la route romaine qui traversait la Provence depuis la Turbie jusqu’à Arles.
    2. La belle italienne est aujourd’hui connue pour ses apparitions dans les BD de Tintin (L’Affaire Tournesol et Au Pays de l’Or Noir) et de Spirou et Fantasio (Quatre Aventures)
    3. 1950. Présentation de la Lancia Aurelia B10: berline à quatre portes et cinq ou six places, équipée d’un moteur six cylindres en V de 60° entièrement en aluminium – le premier V6 au monde.
    4. 1954. La victoire au Rallye Monte-Carlo d’une Lancia Aurelia pilotée par l’extraordinaire pilote monégasque Louis Chiron ouvre l’ère des Rallyes et des courses automobiles pour la marque.
    5. 1954. Lancia présente sa monoplace de Formule 1, la Lancia D50,  dérivée de la berline Aurelia, afin de contrer la domination Mercedes.

 

  • Lancia Fulvia HF
  1. 19651974. Toute en finesse et en élégance, elle est une formidable animatrice des épreuves.
  2. Principaux pilotes : Amilcare Ballestrieri, Harry « Sputnik » Källström, Shekhar Mehta, Sandro Munari.
  3. 1963. La Fulvia remplace l’Appia.
  4. 1965. Fulvia Coupé présentée à Turin. Le nouveau coupé plaît surtout aux femmes.
  5. 1967. Lancia rajoute 7 chevaux pour séduite les hommes.
  6. 1969. Présentation de la HT « High Fidelity », nom d’une écurie privée. La HP 1600 aussi appelée Fanalone sort les dents (116 chevaux en série) et la Squadra Corse HF en fait une bête à gagner.
  7. 1973. Le Championnat du Monde est créé trop tard pour la consacrer.

 

  • Lancia Stratos : « l’obus est lancé »
  1. Première voiture véritablement conçue pour courir en rallye avec son V6 Ferrari en position centrale et sa ligne d’avion furtif.
  2. La Lancia Stratos domine la décennie 70 avec trois titres mondiaux en 1974, 1975 et 1976 et quatre victoires dans le Rallye Monte-Carlo en 1975, 1976, 1977 et 1979.
  3. 1970. Lancée au salon de Turin, elle se veut un essai de style de Bertone. Cesare Fiorio confie le projet à Gianpaolo Dallara, puis à Mike Parhkes qui en font un bolide.
  4. Moteur V6 Ferrari Dino. 2 418 cc. 190 cv. Acccélération 0 – 100 km/h : 6,8 secondes. Dimensions 3710 x 1750 x 1114.
  5. Principaux pilotes de la Stratos : Markku Alén, Jean-Claude Andruet, Bernard Darniche, Antonio « Tony » Fassina, Tasos Livieratos « Sirocco », Raffaele « Lele » Pinto, Francis Serpaggi, Björn Waldegârd, Per-Inge Walfridsson.

 

  •  Lancia Delta
  1. 6 fois victorieuse au Rallye Monte-Carlo : 1986 Toivonen. 1987 Biasion. 1988 Delta Saby. 1989 Biasion. 1990 Auriol. 1992 Auriol.
  2. 1979. La belle italienne fruit du dessin de Giorgetto Giugiaro est présentée.
  3. 1982. Première Lancia Delta GT équipée d’un moteur de 1 585 cm3 à double arbre à cames en tête, soupapes bi-métal, allumage électronique Marelli Digiplex.
  4. 1982. A Turin, présentation du prototype Delta 4×4.
  5. 1983. Débuts de la Delta HF turbo.
  6. 1986. Présentation de nouvelles déclinaisons notamment la Delta HF Turbo IE 1.6 de 140ch et la Delta HF 4WD de 2 litres et 165 ch

 

 

Maserati en Provence

 

 

  • Les principaux pilotes provençaux liés à Maserati sont le Monégasque Louis Chiron et le Niçois Jean Behra.
  • 2013, Maserati vend 172 voitures en France, dont 75  Fiat Ghibli  (source l’Automobile Magazine).

 

 

Modèle « mythique » en Provence

 

  • Maserati 250 F
  1. Cette voiture est tellement magnifique que l’on en regretterait les moteurs à l’avant !
  2. Sa carrière dure environ sept ans.
  3. Son palmarès de 8 victoires en Championnat du Monde ne doit pas nous tromper : le nombre de Grand Prix était alors réduit et l’opposition de la Mercedes-Benz W 196, de la Ferrari Lancia D 50 et des Vanwall n’était pas mince.
  4. Manuel Fangio et Stirling Moss lui donnent ses plus belles victoires mais les 29 voitures construites font la joie de tous ses pilotes.

 

 

Pagani en Provence

 

 

  • 1992. L’entreprise  « Pagani Automobili S.p.A. » est fondée par Horacio Pagani . Elle est implantée à San Cesario sul Panaro près de Modène, en Italie.
  1. Horacio Pagani est un argentin originaire de la région de Buenos Aires admirateur de Fangio et partenaire de Lamborghini.
  2. L’entreprise entretient des liens étroits avec le groupe Daimler AG.

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.