Accueil Provence 7

Danses Françaises en Provence


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire des danses françaises


 

 

La tradition des danses françaises est particulièrement riche.

 

  • L’influence italienne est certainement la plus grande.
  • L’apport de la Provence, celle de danseurs et danseuses de Provence réputés, celle de chorégraphes et musiciens historiques doit être constatée.
  • Appartenant maintenant au folkore et au classique, les danses françaises connaissent un renouveau en Provence.
    1. Années 1970. Création des premiers festivals de folklore de musiques et danses provençales.
    2. 1988. L’idée du Festival de Martigues est développée notamment à l’initiative de La Capouliero, Arts et Traditions populaires de Provence.
    3. 1989. 1ère édition du Festival de Martigues.
    4. 2013. 22-30 juillet. 25ème anniversaire du Festival de Martigues.
      1. Deux couples argentins vainqueurs à Buenos Aires du Championnat du Monde dans la catégorie « Tango Salon » sont présents.
        1. Il s’agit de Facundo de la Cruz – Paola Sanz (Champions) et de Maximilliano Cristiani – Jessica Arfenoni (Vice-Champions).

 

 

Ballet


 

 

  • Danse issue du de Balleto italien sous Catherine de Médicis.

 

 

Ballet de Cour


 

 

  • Danse interprétée à l’origine par les membres de la famille royale française autour de Louis XIV, excellent danseur.
  • Sous l’influence italienne, la danse n’est plus seulement un spectacle mais une pratique.

 

 

Ballet-Pantomime


 

 

  • Début 18e s. Création du ballet-pantomime également appelé ballet d’action ou en action.

 

 

Bourrée


 

 

  • 16e s. Danse populaire en couple issue du Centre de la France.

 

 

Branle


 

 

  • 16e s. Danse collective dérivée des Rondes du Moyen-Âge.
  • Chaque province de France a sa propre version du Branle.
  • En Provence, le Branle est uniquement exécuté par des danseuses.
    1. La danse est vive et gaie avec un important jeu de robes.

 

 

Cancan


 

 

  • Danse issue du Chahut (danse solo désordonnée au cours des bals publics) et du Quadrille.
  • Créée au début des années 1800, le Cancan est popularisé et chorégraphié pour le music-hall parisien à la fin du 19e s.

 

 

Carmagnole


 

 

  • 1792. Une chanson populaire provençale est à l’origine de cette danse.
  • 1799. La Carmagnole est  interdite par Bonaparte.
  • La Carmagnole se danse en rond ou en chaîne.
    1. La danse doit son nom à la veste portée par les travailleurs de la région de Carmagnola (Italie du Nord) avant de devenir une pièce symbolique du costume révolutionnaire.

 

 

Chaconne


 

 

  • 16e s. Cette danse de théâtre à trois temps est importée d’Amérique Latine en Espagne.
  • 17e s.et 18e s. La Chaconne devient très populaire en France .

 

 

Contredanse


 

 

  • Originellement pratiquée en final d’un spectacle de bal ou théâtre.
  • La Contredanse est issue de la Country Dance anglaise et se développe au 18e s. et au début du 19e s.
  • La version française se danse en 2 colonnes alors que l’anglaise est disposée en carré.

 

 

Cotillon


 

 

  • Dérivée de la Contredanse, elle se danse d’abord à 4 ou à 8.
  • 1705. Une première forme de Cotillon est connue.est connue.
  • 1823. Une version avec un nombre illimité de danseurs est définie.
    1. Un meneur dirige des couples disposés en cercle sur une musique de Valse.
  • A partir de 1850, Le Cotillon devient une danse de clôture.

 

 

Courante


 

 

  • 16e s18e s. Danse en couple, de bal puis de théâtre.

 

 

Farandole


 

 

  • Danse populaire particulièrement pratiquée en Provence et dans le Midi de la France où elle est devenue la « danse nationale des provençaux ».
    1. Elle se pratique en chaîne ouverte.
  • 13e s et 14 e s. Origines probables de la Farandole qui remonterait aux danses médiévales comme les caroles des 13e s. et 14e s. et les branles des 15e s. et 16e s.
  • A partir du 1878, la Farandole est parfaitement chorégraphiée.
  • En Provence, d’autres danses sont proches de la Farandole :
    1. Le Brandi, la Mauresque, les Passa cariera (passe-rues qui sont connues en Espagne comme passa calle et passacailles).
    2. Ces danses ont-elles mêmes des racines antiques, notamment grecques.
  • La Farandole se pratique spontanément dans les villages, aux jours de fêtes.
    1. Elle exprime la joie de vivre et l’exubérance.
    2. La Farandole évoque le mythe de l’éternel retour du printemps.
  • La Farandole dite classique est stylisée et chorégraphiée par le retour au pays des Maîtres de danse.
    1. Elle y perd un peu en spontanéité tout en sachant garder les figures rituelles : le balancement des bras, le serpent, la spirale, le passage sous l’arc des bras des danseurs…
    2. Farandoles célèbres :
      1. Dans l’Arlésienne de Bizet, le dernier tableau (Suite N° 2, IV).
      2. Dans La Belle Au Bois Dormant de Tchaïkovski, Scène IV de l’Acte 2.

 

 

Gaillarde


 

 

  • 1480. Danse italienne, originaire de Lombardie.
  • Cette danse vive à 2 est pratiquée en France dans les bals et au théâtre.

 

 

Galop


 

 

  • 19e s. Cette danse de bal est dérivée d’une danse allemande qui a été popularisée à Vienne, en France et en Grande-Bretagne.

 

 

Gavotte


 

 

  • 16e s. Apparition de cette danse à pas sauté au rythme binaire.
  • La Gavotte se développe comme danse de Cour.

 

 

Java


 

 

  • Danse des bals populaires et des guinguettes pratiquée sur 3 temps.
  • La Java est accentuée sur le 1er temps.
  • La Java est intimement liée à l’accordéon.

 

 

Opéra-Ballet


 

 

  • 1695. Invention de l’abbé Pic, dans les Saisons, sur une musique de Lully.
  • L’Opéra-Ballet est ensuite repris par Campra dans son Europe Galante et par Rameau dans ses Indes Galantes.

 

 

Passacaille


 

 

  • 16e s. Cette danse est dérivée de la marche instrumentale espagnole Passacale
  • La Passacaille est introduite en France dans l’opéra Persée de Lully (1ère dansée).
  • Cette danse de théâtre à 3 temps connaît un fort développement au milieu du 19e s.

 

 

Quadrille


 

 

  • 16e s. Le Grand Quadrille est très en vogue en Basse Provence. Son final rassemble les danseurs en signe d’amitié.
  • 18e s. Danse de base développée  dans plusieurs pays.
  • Les danseurs y interprètent des figures difficiles lors d’un intermède au milieu d’un bal.
    1. Pour les uns, il signifie un temps de l’autre, pour d’autres, il est l’occasion de se mettre en scène.

 

 

Rigodon ou Rigaudon


 

 

  • 17e s. Danse typiquement provençale qui pourrait être née dans le Dauphiné.
  • Le Rigaudon est pratiqué en couple lors de bals.
  • Des musiciens classiques tels que Lully, Capra et Rameau la mettent à la mode.
    1. Rigodon est un roman de Louis-Ferdinand Céline.
  • Le nom de Rigaudon vient du célèbre maître à danser provençal Rigaud qui chorégraphie le rigaudon de la Cour.

 

Sarabande


 

 

  • Cette danse de séduction connaît une grande mode à la Cour et au Théâtre du 17e s. au milieu du 18e s.

 

 

Strip-Tease


 

 

  • Le mot est anglais, la popularisation vient des USA mais le concept est français.
    1. Il apparaît en 1895 sous forme de déshabillage lent et suggestif sur fond musical lancé à Paris par Moreno de Blasac au Divan Japonais, café-concert de la rue des martyrs, à Paris.
  • 1904. Il est pratiqué en France par Colette déguisée en momie égyptienne qui est déshabillée par un pseudo-archéologue qui déroule les bandelettes.
  • 1923. Un danseur de claquettes de Cleveland (USA) Carrie Finnel réinvente le principe qui revient en France en 1935.

 

 

 

Livres liés à Danses Françaises en Provence


 

 

 

livre-mes-Mémoires-Suivi-de

2005. Mes MémoiresJane Avril. Editions Phébus.

 

 

livre-la-contredanse

2003. La Contredanse. Editions Complexe.

 

 

livre-le-folklore-et-la-dan

1963. Le Folklore et la DanseMaurice Louis.

 

 

livre-traité-de-chorégraphi

1952. Traité de Chorégraphie. Serge Lifar. Bordas.

 

 

 

 

 

Mots Clés :
.