Danse espagnole. © konradbak. Fotolia.com

 

 

 

Accueil Provence 7

Danses Espagnoles en Provence


 

 

 

 

 

 

 

  • Les liens géographiques, historiques et culturels entre l’Espagne et la Provence sont intenses.
    1. Les danses espagnoles font partie de l’histoire et du présent de la danse en Provence.
    2. La Camargue et Marseille ont particulièrement développé les danses espagnoles au point d’atteindre  les plus hauts sommets de ces disciplines.

 

 

Robe-Flamenco-Fotolia_71494

Robe de Flamenco © Mik 38 – Fotolia.com

 

 

 

Boléro


 

 

  1. 18e s. Apparition en Espagne.
  2. 1780. Danse espagnole codifiée à la Cour du roi Charles III sur l’initiative de Sebastián Lorenzo Cerezo qui lui donne ainsi ses lettres de noblesse.
  3. Danse de bal et de théâtre à trois temps.
  4. Des grands musiciens, français notamment, ont composé des Boléros : Méhul (1806), Boïeldieu (1816), Auber (1823), Chopin (1833), Berlioz (1838 et 1845), Ravel (1928)…
  5. La chanson populaire a rendu célèbre le boléro mexicain Bésame mucho, composé par Consuelo Velásquez en 1941 (Joséphine Baker, les Beatles, Plácido Domingo... et Francis Blanche (1945), Tino Rossi, Dalida, Guy Marchand…

 

Cachucha


 

 

  • 19e s. Danse espagnole qui se pratique en solo sur une musique chantée.
  • Accompagnement par des guitares et des castagnettes.

 

 

Danse basque


 

 

Fandango


 

 

  • Danse espagnole en couple, sans contact entre les danseurs, qui se pratique sur une musique de guitare et de castagnettes.

 

 

Flamenco


 

 

Danse-Flamenco-Femme-Rose-2

Flamenco © konradbak. Fotolia.com

 

  • Phénomène typiquement espagnol, associé notamment à l’Andalousie.
  • Le Flamenco est à la fois très ancien, multiple et vivant.
  • A Marseille, s’est développée une remarquable école à la fois de musique, de chant et de danse.
    1. L’Ecole Marseillaise de Flamenco  est reconnue au niveau international.
  • Il existe une cinquantaine de types de danses flamenco…
  • 2010. Le Flamenco est inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’UNESCO.
  • Musique et danse flamenco laissent une large part à l’improvisation personnelle, au moment, aux liens entre chanteur, cantaor(a) et danseur-danseuse, bailaor – bailaora.
  • Le danseur, la danseuse, restent immobiles pendant les premiers instants afin de s’imprégner de la musique et de son interprétation.
  • Les danseurs ne se quittent pas du regard et se défient constamment, voire agressivement, dans un défi passionnel, émotionnel et sensoriel.
  • Cette spontanéité n’est pas incompatible avec des traditions, des règles et des étapes parfaitement définies et un entraînement particulièrement difficile.
  • Les racines du Flamenco, musique et danse, se trouvent dans les influences grecques, romaines, indiennes, gitanes, maures, juives, chrétiennes…
  • 18e s. La danse prend une forme plus structurée.
  • Marseille, Arles et la Camargue sont des hauts-lieux du Flamenco mondial.

 

 

Jota


 

 

  • Danse traditionnelle espagnole diffusée à peu près partout en Espagne.
  • La Jota est proche du fandango. 
  • La Jota pourrait dater du 12e s. et serait l’invention du troubadour Aben Jor.
  • Les variantes régionales sont importantes.
    1. A Valence, la Jota était dansée lors des enterrements.
    2. En Catalogne, la Jota est associée à la fête de la Saint Jean.
  • Sautillée la plupart du temps, la Jota est une danse sportive qui relève parfois de la haute performance physique.
  • Les pas des danseurs ressemblent à ceux de la valse
  • Le musicien français Camille Saint-Saëns (1835-1921), a composé une jota pour orchestre.

 

 

Muiňeira (Galice)


 

 

  •  La meunière, en galicien, est une danse traditionnelle des communautés autonomes espagnoles de Galice et des Asturies.
  • La danse s’accompagne de gaita, de percussions et parfois de conchas (coquillages frottés) l’un contre l’autre.
  • Cette danse présente de nombreuses similitudes avec la gigue irlandaise.

 

 

Paso-Doble


 

 

  • Fin 19e s. Danse espagnole créée par le compositeur et chef d’orchestre Edouardo Lopez Juarranz.
  • 20e s. Le Paso-Doble devient populaire en France.
  • La musique du paso doble est martiale.
    1. Le célèbre España cañi est jouée lors des corridas pendant la faena et elle s’arrête avant l’estocade.
    2. Certains titres de paso doble, comme El Relicario ou El gato montés évoluent vers le paso musette.
    3. Des réorchestrations de morceaux tels que Don’t Cry for Me Argentina sont dansés en paso doble

 

 

Sardana


 

 

 

Sardana-Fotolia_100620368

Monument éloge à La Sardana © Andigia – Fotolia.com

 

 

  • Danse populaire catalane pratiquée en rond.

 

 

Seguidilla


 

 

  • 15e s. Danse espagnole qui se développe en danse de théâtre et de ville.

 

 

Sevillana


 

 

  • Cette danse issue de Séville se pratique à plusieurs couples.

 

 

Zapateado


 

 

  • Musique traditionnelle importée du Mexique par les Conquistadors avant de se développer en Andalousie.
  • Danse rapide à trois temps du même nom.

 

 

Livres liés à  Danses Espagnoles  en Provence


 

 

 Flamenco-Gitan

2008. Flamenco gitanCatarina Pasqualino. CNRS Editions.

 

 

Flamenco-Que-Sais-Je

1975. Le FlamencoAlain Gobin. Que Sais-Je ?

 

 

Sites experts Danses Espagnoles


 

 

  • www.whatspain.com
  • www.flamencoweb.fr

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.