Musique antillaise. © Imagine. Fotolia.com

 

 

Accueil Provence 7

Danses Antillaises en Provence


 

 

 

 

 

 

 

Danses et musiques antillaises en Provence


 

 

  • Les liens historiques, humains, culturels, économiques et touristiques qui relient la Provence aux Antilles expliquent la popularité des musiques et des danses antillaises dans cette région.
  • Haut lieu d’attraction touristique avec des activités de loisirs très développées, la Provence donne une large part aux soirées et fêtes sur des rythmes antillais.
  • Nombre de célébrités antillaises de la musique, du sport et de la culture ont toujours apprécié la Provence.
  • Les échanges Provence – Afrique contribuent à valoriser l’intérêt pour les musiques et les danses antillaises en Provence.
  • Antilles et Provence partagent la culture « Carnaval« .

 

 

Racines des musiques antillaises


 

 

  • 1848. L’abolition de l’esclavage voit la musique créale se développer à Saint-Pierre, en Martinique.
    1. Depuis la fin du 18e s., la ville possédait un théâtre réputé pour ses concerts, ses opéras et ses bals annuels.
    2. La musique populaire se crée dans les cercles de société et les bastringues.
    3. La biguine, la valse créole et la mazurka s’y développent.
  • 1902. 8 mai. Saint Pierre est réduite en cendres par l’éruption du volcan qui la domine.
  • En Guadeloupe se développe le quadrille à commandements et la valse pasillo, sautillante et légère venue d’Amérique Centrale.
  • Les instruments de musique les plus en vue sont : la clarinette, le trombone, les instruments à cordes (guitares, violons, violoncelles) et le célèbre chacha, cylindre de fer blanc rempli de grenaille.

 

 

Biguine


 

 

  • 19e s. Apparition de la Biguine, danse et musique antillaise.
    1. La biguine à deux temps est un dérivé syncopé de la polka.
  • 1930-1931. La Biguine gagne la France à l’occasion de l’Exposition Coloniale Internationale.
  • 1970. Essor véritable de la Biguine.
  • 1984. Le chanteur Marc Lavoine interprète Pour une biguine avec toi.

 

 

Calypso


 

 

  • Aussi appelé « Kaiso ».
  • C’est une musique de carnaval à deux temps qui serait issue de Trinidad et Tobago.
  • 1914. Les compagnies de disques Decca et Victor enregistrent les premières Calypso.
  • 1945. Les Andrew Sisters vendent plus d’un million de leur disque « Rum and Coca Cola ».
    1. Harry Bellafonte, Robert Mitchum et le jazzman Miles Davis popularisent la Calypso.
  • Années 70.  La Calypso aurait évolué vers la Soca.
  • 1984. France Gall interprète Calypso écrite et composée par Michel Berger.

 

 

Gwoka


 

 

  • Cette musique de carnaval plonge ses racines dans la musique africaine des esclaves des plantations de Guadeloupe.
  • Le Gwoka (ou Gwo Ka) se joue essentiellement avec des tambours appelés « ka« .

 

 

Zouk


 

 

Zoiuk_Fotolia_37130237

Zouk. © jennyb79. Fotolia.com

 

  • Le Zouk est considéré comme une musique un peu rapide de Carnaval.
  • Fin des années 1970. Le groupe Kassav’ est à l’origine du développement de ce courant musical antillais avec notamment  Pierre-Edouard Décimus et Jacob Devarieux.
  • Le mouvement gagne la Guyane et s’étend à l’Afrique, la Réunion… pour donner l’Afro-Zouk.
  • 1981.  1er album de Kassav intitulé Love and Ka Dance.

 

 

Livres liés à Danses Antillaises


 

 

La-Danse-aux-Antilles

2000La Danse aux Antilles : Des rythmes sacrés au Zouk. Jacqueline Rosemain. Editions L’Harmattan.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.