Marie Taglioni dans Zéphire et Flore de Charles-Louis Didelot

 

 

 

Accueil Provence 7

Marie Taglioni de Marseille


 

 

 

 

 

 

 

  • Taglioni Marianne Sophie, dite Marie
    1. Stockholm 23 avril 1804Marseille 22 avril 1884.
    2. Danseuse considérée comme la première grande ballerine romantique.

 

Parcours de Marie Taglioni


 

  • Sa mère, Hedwige Sophie Krasten est suédoise.
  • Son père, Philippe Taglioni est Italien. Il est chorégraphe et danseur.
  • 1812. Marie Taglioni apprend la danse à Paris auprès de Jean-François Coulon.
    1.  Elle se perfectionne avec son père.
  • 1822. Débuts de danseuse à Vienne.
  • 1827. Entrée à l’Opéra de Paris où Marie danse dans le Sicilien.
  • 1829. Premier Sujet à l’Opéra de Paris.
  • 1829. Sa venue à Marseille constitue le temps fort de la danse dans cette ville, à la fin de la Restauration.
    1. L’enthousiasme du public et celui de la presse sont sans limite.
    2. Marie est comparée à un oiseau voltigeant de branche en branche.
    3. Avec elle, c’est le Romantisme, qui s’impose.
    4. Marie Taglioni quitte Marseille sous les louanges le 18 novembre.
      1. Le Messager de Marseille écrit « On en a fait une divinité, depuis, toutes nos danseuses taglionisent »…
      2. Ses qualités techniques et surtout sa grâce émerveillent.
      3. Sa danse tyrolienne, son pas de schall, ses poses, ses jetés séduisent le public.
  • 1834. Marie Taglioni épouse le comte Alfred Gilbert de Voisins.
  • 1836. Marie accouche d’une fille, Eugénie, future princesse Troubetzboy.
  • 1840. Marie Taglioni accouche d’un fils, Georges.
  • 1841. Son mariage se termine par une décision de Justice.
  • 1847. L’artiste se retire en Italie.
  • 1858. Marie Taglioni est nommée inspectrice de la danse et professeure à l’Opéra de Paris.
  • 1870. Marie s’installe à Londres pour dix ans.
  • 1880. En octobre, Marie Taglioni est de retour à Marseille.
    1. Son fils, Georges, y a épousé Suzanne Ralli, Comtesse Gilbert Voisins, fille du négociant grec marseillais Etienne Ralli qui possède l’une des maisons de commerce international les plus prospères du Monde.
    2. Son fils l’installe dans la villa Ralli, Château Saint-Victor, dans le quartier du Roucas-Blanc.
  • 1884. La veille de ses quatre-vingt ans, Marie meurt à Marseille.
    1. Elle est enterrée au cimetière Saint-Pierre de Marseille avant que ses restes soient transférés au Père Lachaise de Paris dans le caveau des Gilbert de Voisins.

 

Œuvres de Maria Taglioni


 

  •  1832. Marie Taglioni crée à Paris La Sylphide dont elle gardera le surnom sa vie entière.
    1. Le Marseillais Mazillier danse à ses côtés dans un ballet composé par le père de Marie Taglioni sur un livret du ténor Nourrit.

 

 

 

Zoom-Femme-en-Provence

 

 

 

Livres liés à Marie Taglioni


 

 

  • 1942. La Taglioni, la vie d’une danseuse. Albin Michel.

 

 

livre-dictionnaire-des-mars

2012. Dictionnaire des Marseillaises. Collectif. Editions Gaussen.

 

 

 

 

 

Mots Clés : , ,
.