L’or de l’huile d’olive © kuleczka – Fotolia.com

 

 

 

Accueil Provence 7

Maussane-les-Alpilles à visiter (13)


 

 

 

 

 

 

 

  • Maussane-les-Alpilles est une commune du département des Bouches-du-Rhône (13) réputée pour son huile d’olive d’une qualité exceptionnelle.
    1. Maussane partage avec sa voisine Mouriès le titre de premières communes oléïcole de France.
  • Code postal. 13520.
  • Habitants. Maussanais.
  • Superficie. 31,59 km2.
  • Altitude. 0 – 342 m.
  • Population. 2 222 habitants (2013).
  • Coordonnées et Carte. N 43° 43′ 18″ E  4° 48′ 15″. Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune.
  • Nom. Les anciens paluds sur lesquels la plaine est conquise auraient donné le nom de la commune ( « Maussane » serait issu du mot  provençal mausano qui signifie malsaine, en référence aux marais.
    1. Selon une autre hypothèse Maussane viendrait de la villa Mamuciana, ou villa Manuciana, littéralement « qui appartient à Manucius ».

 

 

 

Situation de Maussane-les-Alpilles (13)


 

 

Communes limitrophes de Maussane-les-Alpilles

 

 

Accès à Maussane-les-Alpilles

 

 

Distances de Maussane-les-Alpilles

 

 

 

La Nature à Maussane-les-Alpilles


 

 

Reliefs, sols

 

  • Dans la Vallée des Baux.
  • Au sud du massif des Alpilles.
    1. Les rochers d’Entreconque et la crête des Grands Calans marquent les limites nord de la commune.
  • Au nord de la plaine de la Crau.
    1. Le bourrelet nord de la Crau marque la limite sud de la communes.
  • Au centre, La Pène, chaîne de faible altitude, est un étroit sillon rocheux entre Fontvieille et Mouriès.
  • Calcaire blanc hérité de mer de Thétys, présente il y a plus de 90 millions d’années.

 

Rivières, eau

 

 

Maussane.-Canal-1.-PV

Canal d’irrigation © Verlinden

 

  • La commune ne compte pas de rivière. Maussane-les-Alpilles possède 2 types de circulation d’eau.
    1. Des  gaudres, « petits ruisseaux des Alpilles« , à sec en été et débit le plus souvent faible.
      1. Gaudre de Maussane et Gaudre de Paradou. Les plus importants.
      2. Gaudre du DribleGaudre de la FouxGaudre d’EntreconqueGaudre du GaucherGaudre de RequillionGaudre des GypièresGaudre de ValosteGaudre du FangasGaudre de Malaga…
    2. Des roubines et des canaux creusés afin de drainer les quantités d’eau importantes contenues dans le sol.
  •  18301880. Assèchement progressif  du « marais des Baux« , un grand lac couvrant plusieurs hectares.
    1. Avant son assèchement, le lac était associé à une importante activité de pêche locale.
    2. L’assèchement était motivé par les maladies bactériennes provoquées par le marais.
    3. Les marais ou paluds sont à l’origine du nom du site.
    4. 2003. Décembre. L’ancienne zone des marais est inondée.

 

Faune

 

  • Oiseaux.
    1. Plusieurs importants rapaces : aigle de Bonelli, vautour percnoptère, faucon crécerellette, hibou grand-duc
  • Mammifères.
    1. Sangliers (en nombre croissant), lièvres et lapins, blaireaux européens, campagnol, chauve-souris, fouine, renard
  • Reptiles..
    1. Lézard ocellé, couleuvre à échelons, couleuvre de Montpellier, couleuvres à collier, coronelles girondines… En principe, pas de vipère.

Forêts, arbres

 

  •  Les oliveraies occupent le terroir avec la vigne.
  • Amélanchiers.
  • Chênes-kermès.
  • Micocouliers.

 

Activités agricoles, gastronomie

 

  • Olives et huile d’olive.
    1. Huile d’olive.
      1. Production de l’huile d’olive de la vallée des Baux-de-Provence qui est protégée par une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) depuis .
      2. Les variétés d’olives entrant dans cette huile sont la beruguette, la grossane, la salonenque,et la verdale des Bouches-du-Rhône
      3. 2 moulins fournissent l’huile.
        1. Le moulin du mas des Barres. A l’extérieur du village, sur la route des Calans. 1720 début d’activité.
        2. Le moulin Jean-Marie Cornille. Au centre du village. Label reçu en 1997.
    2. Olives confites.
      1. 1920. Création de l’entreprise Jean-Martin qui est spécialisée dans la confiserie d’olives.
      2. Années 1980. La production se diversifie :  taboulé,  caviar d’aubergine, soupe au pistou…
  • Raisin et vin.
    1. Le vin de pays des Alpilles est un vin de pays de zone.
  • Cultures maraîchères et fruitières.

 

Activités dans la nature

 

  •  Randonnées.

 

 

Histoire de Maussane-les-Alpilles


 

 

Préhistoire

 

  • Les abondantes ressources en bois, en argile et eau ainsi que l’excellent ensoleillement et le relatif bouclier des Alpilles face au Mistral expliquent une occupation humaine primitive.
  • Occupation attestée au néolithique.
    1. Aux rochers de la Pène.

 

Antiquité

 

  • Oppidum du Castellas.
    1. A proximité du mas de Verassy.
  • Le géographe grec Strabon décrit  les populations installées dans les Alpilles sous le nom de Salyens.
    1. Les Salyens occupent quelques sites majeurs.
    2. Ces populations sont majoritairement constituées de bergers et d’agriculteurs.
    3. Ce peuple fonde à proximité de Maussane des agglomérations :
      1. Arelate (Arles actuel).
      2. Ernaginum (actuel Saint-Gabriel / St-Etienne-du-Grès).
      3. Tericiae (actuel Mouriès).
      4. Glanum ou Glanon (actuelle St-Rémy-de-Provence).
    4. Au sud des territoires Salyens, on trouve les Nearchi d’Ernaginum et les Anatilii du nord de la Crau.
  • Maussane est sur la grande route romaine Via Auralia / Voie Aurélienne entre Aix-en-Provence et Arles.
    1. Bornes Milliaires.
    2. Sur la D17C et sa continuité, la D78C.
  • Vestiges gallo-romains.
    1. Villa.

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • 11e s. Première mention.
  • Seigneurie appartenant aux Baux et aux Manville.
  • 1754. Création de la paroisse jusqu’alors commune avec Saint-Martin-du-Castillon / Saint-Martin de Paradou.
  • 1796. La dépendance des Baux est érigée en commune.
  • Milieu 19e s. Une douzaine de moulins à huile fonctionnent.

 

Période contemporaine

 

  • 1858. Déplacement du cimetière de l’église au nord-est de la cité.
  • 1902. Construction du château Querry.
  • 1962. 1 304 habitants.
  • 1992. Regroupement des trois paroisses de Maussane, Paradou et Les Baux.
  • 2012. 5 397 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Maussane-les-Alpilles


 

 

  • Village de plaine.
    1. Ensemble ombragé et étiré le long de la route.
    2. Belles maisons voûtées.
  • Fontaines anciennes.
    1. Place de l’église.
    2. Fontaine publique des Quatre Saisons. Place Laugier-de-Monblan.1864. Très belle réalisation.

 

 

Maussane.-Lavoir-1.-PV

Lavoir permettant aux lavandières de rester debout © Verlinden

 

  • Lavoir.
    1. L’architecte Louis Astruc en signe l’exécution.
    2. Le concept de ce lavoir est novateur puisqu’il permet aux lavandières de laver leur linge en position debout.

 

 

Maussane.-Moulin-Cornille.-

Moulin Jean-Marie Cornille © Verlinden

 

  • Moulin à huile. Ancien moulin de Manville.
  • Château de Monblanc.
    1. 18e s.
  • Château Querry.
    1. 1902. Construction style 1900.
    2. Son premier propriétaire est Jacques Querry.
  • Monument au morts.
    1. Place Laugier-de-Monblan qui est aussi la place de l’église et porte le nom du mécène de la construction de l’église.
    2. Daté de 1920.
    3. Œuvre du sculpteur anglais Vernon Blake, résident des Baux-de-Provence.
  • Salle Agora.
    1. Quartier de la Terre-du-Fabre.
    2. 2007. Inauguration de la salle polyvalente de 2000 m2 conçue par l’architecte Daniel Fanzutti.
    3. 2009. Une grande carte de France est inaugurée dans le jardin de l’Agora.
      1. Réalisée en pierre de taille par les Compagnons du Devoir.
      2. Chaque département est taillé dans une pierre provenant du département concerné.

 

 

Monuments chrétiens de Maussane-les-Alpilles


 

 

  • Eglise Sainte-Croix.
    1. 1754. Consécration le jour de la création de la paroisse.
    2. Classique. L’architecte est Joseph-Abel Mottard, d’Avignon.
    3. Clocher tour de forme carrée terminé par une balustrade ajourée couronnée d’un campanile de fer forgé.
    4. Verrière représentant La Déposition de Croix qui est une imitation du tableau de Charles Le Brun (17e s.) exposé dans la chapelle du château de Versailles.
    5. 1847. Imposant maître-autel en marbre.
    6. 1997. Inscription aux Monuments historiques.
  • Chapelle de Montblanc.
    1. 16e s.
    2. 18e s. Importante restauration.
  • Oratoires. Trois oratoires dédiés chacun à un saint : saint Marc, saint Roch et saint Éloi.
    1. Oratoire Saint-Marc. 1852. Le long de la route de la transhumance, Saint Marc est le patron des bergers. Inscrit aux Monuments Historiques.
    2. Oratoire de Saint-Roch. Dans le village. Saint Roch est le protecteur contre la Peste invoqué en 17201721.
    3. Oratoire de Saint-ÉloiAu sud-est du village, au quartier de l’Escampadou, à proximité des arènes.
      1. 18e s. Il a longtemps représenté la limite sud au village.

 

 

Artisanat à Maussane-les-Alpilles


 

 

  • Antiquaires.
  • Galeries d’art.
  • Services de maçonnerie.

 

 

Célébrités liées à Maussane-les-Alpilles


 

 

  • Blanc (Jean-Baptiste ). Saint-Rémy-de-Provence, 1877Maussane-les-Alpilles, 1953. Poète et conteur provençal.
    1. 1932. Auteur de Li Passo-temps d’un bon per rèn.
  • Blanchet (Paul Marie Joseph dit Le Sauvage). Saint-Rémy-de-Provence, 1865Saint-Rémy-de-Provence, 1947. Chansonnier. Acteur. Domicilé à Maussane.
    1. 19001914. Chansonnier réputé dans les Alpilles.
    2. 1933. Film Mireille de Fernand Méric. Rôle de maître Ambroise.
  • Monblan (Joseph Laugier de). 17081775. Seigneur de Maussane.
    1. Mécène de la construction de l’église. La place de l’église porte son nom.
  • Moutonnet ( Michel-Auguste). Les Baux-de-Provence, 1764Maussane-les-Alpilles, 1838.Homme politique. Officier de santé et barbier. Musicien.
    1. 18151821. Maire de Maussane.
    2. 1821 – . Maire des Baux-de-Provence.
    3. Auteur d’une messe interprétée chaque soir de Noël, dans l’église des Baux : Dialogue de l’ange et du berger.
  • Priolet (Antonin).  Né Priaulet à Maussane. Chanteur. Acteur. Syndicaliste (1897-1971).
  • Querry (Jacques). Salon-de-Provence, 1835 Maussane, 1914.
    1. 1902. Constructeur du château qui porte son nom
    2. Fils d’un marchand d’huile de Salon, qui a fait fortune dans le traitement des huiles.
  • Teissier (Emma). Maussane-les-Alpilles, 1867Salon-de-Provence, 1944. Surnommée « Fortunette » par Frédéric Mistral.
    1. Femme, d’une grande beauté.
    2. Muse du mouvement du Félibrige.
    3. Années 1900. Chanteuse de cabaret au Brésil.
    4. Elle vécut à Maussane ses dernières années.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Maussane-les-Alpilles


 

 

  • Août. 15. Fête patronale. Course de taureau, aïoli géant, concours…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , ,
.
// Exit if accessed directly if ( !defined('ABSPATH')) exit; /** * Footer Template * * * @file footer.php */ /* * Globalize Theme options */ global $responsive_options; $responsive_options = responsive_get_options(); ?>