Station d’Isola 2000 © Hantzb – Fotolia.com

 

 

Provence 7

Isola 2000, Station de Sports d’Hiver en Provence


 

 

 

 

 

 

 

  • Dans un superbe paysage montagneux, au cœur du Parc Naturel du Mercantour.
    1. La commune d’Isola s’étend sur près de 9800 hectares entre la vallée de la Tinée (affluent du Var) et la frontière italienne.
    2. Le village d’Isola est situé  à 900 m d’altitude au confluent de la Tinée et du torrent de Chastillon, au milieu d’une magnifique châtaigneraie.
  • La station d’Isola 2000 s’est très vite imposée comme l’une des stations de sport d’hiver les plus appréciées et les plus connues en France et à l’étranger.
    1. Le nombre de navettes d’hélicoptères entre Monaco et Isola atteste de cette image.
  • L’interaction entre la société un peu futuriste et le village qui a su garder son caractère d’authentique village de montagne est précieux.
    1. D’un côté le sport, la modernité…
    2. De l’autre une histoire et un exceptionnel passé chrétien qui trouve toute sa vitalité dans un présent qui réclame des racines et de la Foi.

 

 

Situation géographique d’Isola 2000

 

 

  • Alpes -Maritimes (06).
  • Massif du Mercantour.
  • Proximité de Nice (90 km).
  • La station dépend de la communes d’Isola.
  • Accès par le village dIsola après 17 km de montée et de nombreux virages serrés.
  • Le sommet le plus élevé autour d’Isola 2000 est le Mont Malinvern qui culmine à 1 938 m.

 

 

Architecture d’Isola 2000

 

  • L’architecture porte la marque des stations de ski des années 1970, style pour lequel Isola 2000 a été précurseur.
  • L’ensemble se présente avec le concept de station intégrée qui met en scène des bâtiments mêlant des appartements et des commerces.

 

 

Isola 2000, station d’hiver

 

 

  • Nombre de pistes. 43 pour 120 km.
  • Nombre de remontées. 22.
  • Snowpark.
  • Half-Pipe.
  • Boardercross et modules.
  • Altitudes. 2000 m. Mini, Maxi 1800 – 2603 m.
  • L’ensoleillement du domaine skiable est exceptionnel avec toutefois des nuances selon les lieux.
    1. Le versant de la Lombarde jouit de l’ensoleillement maximal.
    2. Le versant du Mémé est à l’ombre l’après-midi.

 

 

Isola 2000, station toutes saisons

 

 

  • Isola 2000 possède bien des atouts en dehors de la saison d’hiver :
    1. La proximité de l’ancien village d’Isola et, tout autour, d’une myriade de villages perchés fermement ancrés dans leur sol, leurs valeurs et leur Foi.
    2. Le Parc Naturel du Mercantour propice aux marches et aux randonnées.
    3. Le  Golf (18 trous) le plus haut d’Europe.

 

 

Histoire d’Isola 2000

 

 

  • 1947. Par le Traité de Paris, l’Italie cède à la France des territoires frontaliers dont celui sur lequel la station a été édifiée.
  • 1971. Création de la Station imaginée par Michel Renaud.
    1. Le site a été choisi pour son microclimat et son exposition qui optimisent ensoleillement et enneigement.
  • 1993. 15 juillet. Le Tour de France fait étape à Isola 2000 (récit ci-dessous).
  • 2008. 23 mars. Les épreuves de slalom des championnats de France de ski se disputent à Isola 2000.
  • 2008.  22 juillet. Le Tour de France traverse Isola 2000 (récit ci-dessous).

 

 

Le Tour de France à Isola 2000

 

 

  

 

 

15 juillet 1993. Etape 11 : Serre-Chevalier – Isola 2000. 179 km.

 

  •  Parcours : Cols de l’Izoard, de Vars, de la Bonette-Restefond et Isola 2000.
  • Le récit de la dernière partie de l’étape.
    1. Au sommet de la Bonette, ils ne sont plus que 8 (Indurain, Delgado, Rominger, Unzaga, Mejia, Hampsten, Jaskula et Conti) lancés à la poursuite de l’Ecossais David Millar, passé 1’15’’ avant eux.
    2. A la faveur d’un regroupement dans la descente. Ils sont désormais 14 à chasser l’Ecossais.
    3. Au pied d’Isola 2000, David Millar ne compte  plus que 42’’ d’avance. Il est repris, distancé puis, il revient et se relance à l’attaque à 4 km de l’arrivée… 2000 m plus loin, il est définitivement battu.
    4. Dans le dernier kilomètre, le Suisse Rominger accélère. Seul l’Espagnol Indurain peut le suivre.
    5. Finalement, le Suisse l’emporte à l’issu d’un sprint « courtois » que Indurain a la classe de ne pas lui disputer.
    6. Classement de l’étape 1 Tony Rominger (Sui) en 5h41’3’’. 2 Miguel Indurain (Esp) m.t. 3 Claudio Chiappucci (Ita) à 13’’. 4 Zenon Jaskula (Pol) à 15’’. 5 Alvaro Mejia (Col) m.t.. 6 Bjarne Riis (Dan) à 31’’. 7 Robert Millar (GB) à 1’.
    7. Miguel Indurain remporta le Tour de France 1993.

 

 

22 juillet 2008. 16ème Etape Cuneo (Italie) – Jausiers 157 km.

 

  • Cette étape courte, qui emmène le peloton jusqu’à Jausiers en passant par Isola 2000, le Col de la Lombarde et le Col de la Bonnette (plus haut col d’Europe à plus de 2800 mètres d’altitude), se termine par une descente vertigineuse.
  • Cols franchis : Col de la Lombarde (Hors Catégorie – 2351 m) : Stefan Schumacher Christophe Le Mével . Suite à un contrôle positif à la CERA, Schumacher passé en tête au sommet du col de la Lombarde a été déclassé au profit de Christophe Le Mével passé en 2ème position.
    Cime de la Bonette / Restefonds (Hors Catégorie – 2802 m) : John Lee Augustyn.
  • Classement de l’étape : 1. Cyril Dessel (Fra) en 4h31’27 ». 2. Sandy Casar (Fra). 3. David Arroyo (Esp). 4. Yaroslav Popovych (Ukr) à 3″. 5. George Hincapie (Eu) à 24″. 6. Nicolas Portal (Fra). 7. Tadej Valjavec (Slo). 8. Andy Schleck (Lux) à 1’28 ». 9. Cadel Evans (Aus) . 10. Frank Schleck (Lux).
  • Le vainqueur du Tour 2008 est Carlos Sastre (Espagne).

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.