Saint-Véran village et station des Alpes du Sud à visiter


© Verlinden

 

Accueil Provence 7

Saint-Véran village et station des Alpes du Sud à visiter


 

  • Saint-Véran a 2 visages.
    1. Celui qui est présenté aux visiteurs à  la fois vitrine-musée, nature, charme, bien-être.
    2. Le vécu de moins de 300 personnes qui y vivent entre les traditions et les évolutions.

 

Situation et accès à Saint-Véran


 

Maison traditionnelle © Pixabay.com

 

  • Alpes du Sud.
  • Queyras.
  • Hautes-Alpes (05).
  • Parc Naturel Régional du Queyras.
  • Code postal. 05350.
  • Population. 236 habitants.
  • Habitants.  Saint-Vérannais.
  • Altitude. 1756 m – 3175 m.
    1. L’église, au centre du village, est située à 2 042 m d’altitude ce qui qualifie Saint-Véran de plus haute commune d’Europe.
      1. La question de l’altitude de la commune est en fait assez complexe.
      2. Juf en Suisse (2 133 m) et Trepalle en Italie (2 069 m) sont des hameaux dépendant de communes dont le chef-lieu est plus bas dans la vallée.
      3. Tignes, commune de Savoie, a son église à 1 790 m, mais la mairie se trouve à 2 100 m pour une altitude communale moyenne de 2 594 m.
      4. Les communes de Saint-Gervais-les-Bains et de Chamonix en Haute-Savoie culminent à 4 810 mètres au Mont-Blanc, mais leur centre est nettement plus bas.
      5. La station de sports d’hiver de Val Thorens est située à 2 300 mètres sur la commune de Saint-Martin-de-Belleville.
    2. Une tradition relie toutefois Saint-Véran à cette devise de « Plus Haute Commune d’Europe« .
      1. Saint-Véran est le plus haut village où se mange le pain de Dieu fait avec les céréales cultivées dans les champs alentour.
        1. Inscription sur la cadran solaire de l’église : Lou plus aouto coumunoutas inte se mangeu lou pan de Diou.
        2.  Malheureusement, les inondations de 1957 ont détruit les canalisations amenant l’eau au moulin.
        3. Le moulin n’existe plus et la farine n’est donc plus produite à Saint-Véran
  • Superficie. 44,75 km2.
  • Communes limitrophes.
    1. Ceillac.
    2. Molines-en-Queyras.
  • La commune est sur la frontière italienne.
  • Cliquer sur le lien pour afficher la carte Google N 44°42’04.2″ E 6°52’00.6″

 

Accès au village

  • Depuis Château Ville-Vieille, la D5 traverse Molines-en-Queyras et se termine dans le village.
  • Pour aller en Italie, emprunter la D 205T depuis Molines-en-Queyras.

 

Nom de la commune

  • Saint Véran fait référence à deux évêques canonisés.
    1.  Véran de Vence († 449), évêque de Vence (06).
    2. Véran de Cavaillon († 589), ou Wrain latinisé en Veranus ou Uranus, évêque de Cavaillon (84), fêté le 19 octobre.
    3. Saint Véran est le protecteur des bergers et de leurs troupeaux.

 

Nature à Saint-Véran


 

  • Saint-Véran est entièrement située dans le Parc National Régional du Queyras

 

Sports d’Hiver

 

Alpes du Sud Bien-Etre © Fly up Mike –  Bettina Norgaard / Pixabay.com – Station familiale © Susanne Lutzeler/ Pixabay.com

 

 

Sports d’été

 

  • Activités d’accrobranches.
  • Randonnées.
  • Sports proposés par l’UCPA.

 

Monuments de Saint-Véran


 

Eglise paroissiale © Verlinden

 

  • Eglise paroissiale Saint-Véran.
    1. Au centre du village.
    2. Classée Monument Historique.
    3. Entrée figurant 2 lions sculptés dont l’un tient entre ses pattes un enfant.
    4. Statues en bois sculptées par les habitants du village et représentant des saints.
    5. Crèche en bois datée des années 1950.

 

Temple et Eglise Saint-Véran © Verlinden

 

  • Temple Protestant. Eglise Réformée.
    1. 1685. Destruction de l’ancien Temple suite à l’Edit de Fontainebleau.
    2. 1804. Construction du temple actuel.
    3. 1843. Edification du clocher.
  • Chapelle de Clausis.
    1. Superbement rénovée. Dans le fond de la Vallée de la Blanche.
    2. Visite en saison estivale, une fois par semaine.
  • Eglise Sainte-Agathe.
    1. A La Chalp.
    2. 1845. Reconstruction après une inondation.
  • Musée Le Soum.
    1. Musée de la vie paysanne des 19e s. et 20e s.
    2. Dans une fuste construite en 1641.

 

Maison traditionnelle et clocher de l’église Saint-Véran © Verlinden

 

  • Maisons traditionnelles avec leur architecture montagnarde.
    1.  Rez-de-chaussée construit en pierres de 50 – 70 cm d’épaisseur.
    2. Partie supérieure appelée fuste.
      1. Bâtie avec des troncs d’arbres empilés croisés aux angles.
    3. Toit de bardeaux en mélèze.
    4. Bâtiment principal relié à un bâtiment plus petit le caset.
    5. 4 types de pièces.
      1. La fougagno ou cuisine.
      2. La carotto ou cave.
      3. Le peil où est placé l’âtre, pièce voûtée placée contre le mur de la fougagno.
      4. L’étable /écurie, pièce commune aux hommes et aux bêtes qui profitent le leur chaleur mutuelle.
  • Cadrans solaires.
    1. Vingtaine de cadrans solaires muraux datés de la Renaissance.
    2. 1840. Cadran solaire réalisé par le peintre Zarbula.
      1. Sur une maison du quartier des Forannes.
      2. 1966. Inscription à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

 

Croix de Mission et Fontaine traditionnelle © Verlinden

 

  • 6 Croix de Mission.
    1. Dressées à chaque passage d’un missionnaire afin d’apporter la bonne parole aux paroissiens.
    2. Ces croix portent les symboles de la Passion du Christ.
  • Fontaines.
  • Observatoire astronomique.
    1. 1974. Création à 3000 m d’altitude.
    2. 1990. Mise à disposition d’amateurs.
    3. 2015. Août. Organisation de visites.
    4. Association Astroqueyras.

 

Histoire de Saint-Véran


 

  • 2e Millénaire av. J.-C. Age du Bronze. Exploitation de mines de cuivre sur le territoire de la commune actuelle.
    1. Extraction de bornite. Espèce minérale formée de sulfure de cuivre de formule Cu5FeS4 avec des traces d’argentgermanium, bismuthindium et plomb.
    2. Excavations encore visibles : la Tranchée des Anciens.
  • 6e s. Légende de saint Véran de Cavaillon.
    1. Wrain serait né dans le Gévaudan.
    2. Wrain aurait chassé un dragon, le Coulobre, qui sévissait dans la région de Cavaillon (84) et lui aurait ordonné d’aller mourir dans les Alpes.
    3. Le Coulobre blessé aurait laissé tomber des gouttes de sang dans des villages d‘Isère et du Rhône qui auraient pris le nom de Saint-Vérand.
  • Le village a un important passé protestant en accueillant  des victimes de persécutions.
    1. La présence d’un Temple et de versets bibliques inscrits au-dessus des portes témoignent de ce passé.
  • Saint-Véran a longtemps e des activités variées.
    1. Ardoiserie.
    2. Artisanat : charpentes, ébénisterie, outillage, vannerie.
    3. Agriculture (seigle) et élevage (chèvres, vaches).
  • 1841. La population atteint son maximum : 874 habitants.
  • 1925. Saint-Véran est choisi pour être reconstitué lors de l’Exposition Internationale de la Houille Blanche, à Grenoble.
  • v. 1960. Arrivée des touristes.
  • Le tourisme avec les activités de station de sports d’hiver familiale est devenu l’activité principale.
    1. Hôtellerie – Restauration – Loisirs – Commerces.
  • Saint-Veran conserve une activité agricole avec de belles références.
    1. Zone d’appellation de l’agneau de Sisteron.
    2. Plusieurs IGP viticoles notamment vins Hautes-Alpes.
  • 20002017. Saint-Véran fait partie de la Communauté de Communes du Queyras.
  • 2012. Décembre.  Ouverture d’un complexe hôtelier 4 étoiles (Hôtel Alta Peyra) 59 chambres,avec spa, prestations très haut de gamme.
  • 2017. 1er janvier. Saint-Véran fait partie de la Communauté de Communes du Guillestrois et du Queyras.

 

Célébrités de Saint-Véran


 

  • Roberjot (Claude). Curé de Saint-Véran au moment de la Révolution.
    1. 1791. 15 mai. Elu  curé constitutionnel de Saint-Pierre de Mâcon.
    2. 1795. 27 octobre. Membre du Conseil des Cinq-Cents.

 

Liens avec Saint-Véran


 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

             

 

Translate »