Prière © Roman Dembitsky – Fotolia.com

Provence  7

Judaïsme en Provence

 

 

 

 

La Provence représente l’un des lieux importants pour le Judaïsme dans le Monde pour plusieurs raisons

 

 

  • L’histoire ancienne et riche de Judaïsme en Provence.
  • Le nombre important de Juifs en Provence.

 

 

Histoire du Judaïsme en Provence

 

 

  • 1er s. En 1967, est découverte à Orgon (13) une lampe à huile ornée du chandelier à sept branches datée du 1er s.
  1. La lampe pourrait attester la présence de Juifs en Provence à cette époque.
  2. Ce vestige est conservé au musée judéo-comtadin de Cavaillon (84).
  • 7e et 8e s. De nombreux juifs quittent l’Espagne wisigothique pour s’installer dans le Languedoc-Roussillon.
  1. La plus ancienne inscription en hébreu trouvée en France date de 689 à Narbonne.
  2. Des communautés sont identifiées à Auch, Narbonne, Nîmes
  • 12e s. Période faste pour le Judaïsme en Languedoc-Roussillon (Beaucaire, Lodève, Lunel, Montpellier, Narbonne, Nîmes, Saint-Gilles…) et en Provence (Arles, Avignon, Marseille).
  • 13e et 14 e s. Multiplication des spoliations et expulsions.
  1. On assiste même à des massacres (croisade des pastoureaux).
  2. Seuls le comté de Provence et les possessions du Pape accueillent encore les Juifs.
  • 1272. 7 octobre. Le pape Grégoire X  signe une bulle demandant la protection des Juifs vivant dans la chrétienté.
  • 1276. 28 février. Les rôles d’impôts permettent d’attester la présence de résidents juifs à Carpentras (83).
  • 1282. Une charte atteste la présence d’une communauté juive dans la principauté d’Orange.
  • 1306. Le roi de France Philippe le Bel expulse les Juifs du Royaume de France et il fait saisir leurs biens.
  1. Ils disposent de boucheries, de cimetières, d’écoles, d’hôpitaux, de synagogues…
  • 1353. Une charte place les Juifs sous la protection du Prince d’Orange. Ils ont le même statut que les citoyens chrétiens d’Orange.
  • 1492. Les Juifs sont expulsés d’Espagne.
  • 1498. Le roi de France Charles VIII fait expulser les Juifs du Royaume de France  qui comprend maintenant la Provence.
  • 1501. Le roi Louis XII réitère l’édit d’expulsion des Juifs.
  • 1505. Les Juifs sont expulsés de la Principauté d’Orange avec toutefois quelque tolérance sur les délais de départ et des sauf-conduits.
  • 16e s. Seul les Etats du Pape (Comtat-Venaissin et Vaucluse) restent entr’ouverts aux Juifs.
  • 1687 et 1703. Deux ordonnances de Louis XIV décident de l’expulsion des Juifs de la Principauté d’Orange, elles ne sont pas suivies.
  • 1778. Un édit royal prescrit de ne plus faire de différence entre nobles provençaux qu’ils soient juifs ou mahométants d’origine.
  • 1791. Les Juifs deviennent citoyens français.
  • 1808. Napoléon 1er crée l’administration consistoriale. Les Juifs du Midi dépendent du Consistoire de Marseille.
  • 1940-42. De nombreux Juifs du Nord de la France se réfugient dans la zone Sud.
  1. Des camps (ex. Camp des Milles à Aix-en-Provence) existent toutefois dans le Sud.
  • 1940-1943. A Nice (06), occupée par les Italiens, les Juifs  connaissent une plus grande sécurité jusqu’à l’arrivée des Allemands.
  • Années 1960. Venus d’Afrique du Nord, de nombreux Juifs s’établissent dans le Sud, notamment à Marseille et sur la Côte d’Azur.

 

 

Présence Juive en Provence

 

 

  • La population d’origine juive installée en Provence est importante.

 

  • Cette population est fortement accrue par les migrations saisonnières, notamment liées au tourisme et aux résidences secondaires.

 

 

Pratique du Judaïsme en Provence

 

 

La Provence compte de nombreuses synagogues et d’oratoires consistoriaux

 

 

 

 

Edifices particuliers

 

 

  • Synagogue de Carpentras (84). Travaux commencés en 1367. Reconstruite en 1774. Classée M.H. en 1924.
  • Synagogue de Nice. 1896.

 

 

Mots Clés : , ,
.