© Verlinden

 

 

 

Accueil Provence 7

Marie à visiter (06)


 

 

 

 

 

 

 

  • Guide de la visite de la commune de Marie dans le département des Alpes-Maritimes (06).
  • Code postal. 06420.
  • Habitants. Mariols.
  • Superficie. 14,77 km2.
  • Altitude. 341 m – 2 089 m.
  • Population. 100 habitants.
  • Coordonnées et Carte. N  44°01’56.5″ E  7°08’06.4″Cliquer sur le lien texte pour afficher la carte de la commune de Marie.
  • Nom. Tradition sur les origines de village remontant à un ermite opérant des guérisons miraculeuses et ayant choisi le site pour y édifier une chapelle dédiée à la Vierge Marie.
    1. La commune est parfois appelée Marie-sur-Tinée en raison de son attachement postal au canton de St Sauveur sur Tinée et de sa position géographique en bordure de la Tinée.
  • ArmoiriesDe gueules à l’étoile de seize rais d’or chargée d’une tour du champ ouverte et ajourée du second.

 

 

© Verlinden

 

 

 

Situation de Marie (06)


 

 

Communes limitrophes de Marie

 

 

 

Accès à Marie

 

 

Marie domine La Tinée qui sert de limite à la commune © Verlinden

 

  • M 2205. Route le long de la Tinée vers Clans, au sud, et Saint-Sauveur-sur-Tinée, au nord.
  • M 58. Petite route sinueuse qui conduit au village.
    1. Belle route un peu acrobatique offrant de jolies vues sur la vallée de La Tinée.

 

 

Distances de Marie

 

 

 

La Nature à Marie


 

 

Balcon au-dessus de la Tinée © Verlinden

 

 

Reliefs, sols à Marie

 

  • Relief de moyenne montagne.
    1. Massif du Gélas.
    2. Voir article Massifs et Reliefs de Provence.
  • Le relief s’élève au nord.
    1. La Crête de Marie. 1 348 m.
    2. Mont Viroulet. 1 869 m.
    3. Vayre Gros. 2 087 m.
  • Petites montagnes d’environ 1 000 m au sud.
  • Le relief s’abaisse d’est en ouest vers la vallée de la Tinée qui marque la limite ouest de la commune.
  • La vallon d’Oglione.
    1. Traverse la commune horizontalement.

 

 

Forêts, arbres à Marie

 

 

  • Châtaigneraies et oliveraies ont longtemps fourni des ressources à Marie.
  • Relief boisé au nord.
  • Forêt de Lauzette.
  • Bois Noir.

 

 

Rivières, eau à Marie

 

  • La Tinée.
    1. Plus important affluent du Var.
    2. En rive gauche.
  • Vallons torrentiels d’Oglione.

 

 

Activités agricoles, gastronomie à Marie

 

 

 

Activités dans la nature à Marie

 

  • Marie est le point de départ de nombreuses randonnées et excursions.
    1. La pointe de Clamia.
    2. Le Caïre Gros.
    3. La Vacherie.
    4. Le Valdeblore.
    5. Le Mont Viroulet.
  • Passage du GR5.
  • Réserve de chasse.

 

 

Histoire de la commune et du village de Marie


 

 

Préhistoire / Antiquité

 

 

 

Du Moyen-Âge à la Révolution française

 

  • Ancienne chapelle dédiée à la Vierge Marie, élevée par un ermite réputé pour ses guérisons miraculeuses.
  • 1066. 1ère mention du Castrum Maria lorsque Balbo, seigneur du lieu, fait don à l’église de Clans des terres de Marie.
  • 12e s. Alphonse 1er, comte de Provence, fait édifier un château afin de défendre l’accès aux gorges de la Tinée.
  • Début 13e s. La paroisse relève de l’abbaye piémontaise de Saint-Dalmas-de-Pedona / Borgo San Dalmazzo.
  • v. 1330. Aldebert Rostaing est le seigneur des lieux ainsi que des fiefs de Rimplas, de Roure et de Valdeblore.
  • v. 1350. Marie et Rimplas dépendent de Pierre Balb, descendant d’Aldebert Rostaing.
  • 1384. Le comte de Provence dépossède Pierre Balb au profit de Jean Grimaldi de Beuil.
    1. Le nouveau seigneur restaure le château dans lequel il installe Raymond Grimaldi, seigneur d’Ilonse.
  • 1388. Avec le comté de Nice, Marie passe sous le contrôle de la Maison de Savoie.
  • 1427. Hameau de Clans, Marie obtient une certaine autonomie.
  • 1621. L’exécution d’Anibal Grimaldi place Marie sous l’autorité des Bacilotto ou Bachelot.
  • 1673. La séparation avec Clans, incomplète depuis 1427, devient réelle.
  • 1700. Les Ogliatti deviennent les nouveaux seigneurs de Marie avant que le pouvoir ne passe aux Lovera de Coni (Cuneo), derniers seigneurs de Marie.
    1. 1722. le fief est érigé en marquisat pour les Lovera de Coni.
  • 1793. Les troupes de la Révolution française occupent Marie.
    1. Marie, Rimplas, Roure et Saint-Sauveur font partie du canton de La Bollène – Valdeblore.

 

 

Période contemporaine

 

 

© Verlinden

 

 

  • 1805. le chef-lieu de Marie devient Saint-Sauveur.
  • 1816. Marie, Rimplas et Valdeblore sont rattachés à Saint-Martin-de-Lantosque.
  • 1860. Marie, Clans, Ilonse, Roubion, Roure et Valdeblore sont intégrés au canton de St-Sauveur.
  • 1864. La route carrossable de la Tinée passe à proximité du village.
    1. Avant cette route, il fallait 17 heures de marche pour se rendre de Nice à Marie.
  • 1885. La vallée est desservie par un service de diligences.
  • 1900. Ouverture de la voie de chemin de fer.
  • 1911. Le tramway atteint le village de Marie.
  • La démographie fait apparaître un certain renouveau après des décennies de déclin.
    1. 1926. 225 habitants.
    2. 1954. 72 habitants.
    3. 1975. 44 habitants.
    4. 2013. 100 habitants.

 

 

Village, monuments et bâtiments remarquables de Marie


 

 

© Verlinden

 

 

  • Village perché au nord de Nice.
    1. Le village occupe une avancée rocheuse dominant la Tinée et formant un petit plateau.
    2. Nombreux escaliers et quelques passages voûtés.
    3. Certaines maisons anciennes ont des volets cloutés et des toits de laze.
    4. Site entouré d’oliviers.
    5. Magnifique panorama.

 

 

  

© Verlinden

 

 

  • Porte construite au Moyen-Âge.
    1. Dernier vestige du village fortifié.
  • Lavoir.
    1. Le lavoir est abrité sous une voûte avec arcades en plein cintre.
    2. 1857. Lavoir en ardoise.
  • Four à pain.
    1. 18e s. Construction.
    2. 20e s. Restauration.
    3. Le four est en état de fonctionnement.
  • Moulin à huile de Vallon d’Oglione.
    1. 17681921.
    2. 1968. le moulin cesse de fonctionner.
  • Fenêtre géminée.
  • Rares ruines de l’ancien château d’Alphonse 1er comte de Provence.
    1. Au sommet du promontoire qui domine la vallée.
  • Granges de type alpin.

 

 

© Verlinden

 

 

Monuments chrétiens de Marie


 

 

 

Eglise de la Nativité © Verlinden

 

 

  • Eglise de la Nativité ou Eglise paroissiale Saint-Pons.
    1. 16891780. Construction.
    2. Nef unique de type Jésuite.
    3. Entrée précédée d’un joli porche.
    4. 1650. Huile sur toile Les Ames du Purgatoire.
    5. 1777. Retable.
    6. Belle statue en bois d’olivier de la Vierge du Rosaire.
      1. Poids supérieur à 400 kgs.
      2. Sculptée à Gênes. Portée à dos d’hommes.
      3. 1777. 13 septembre. Bénédiction solennelle.
    7. 18e s. Chasuble de saint Ignace en soie peinte, fil d’or et polychrome.
  • Chapelle Saint-Roch.
    1. Sur le chemin muletier menant à Clans. Au sud-est du village.
    2. 1637. Triptyque de saint-Roch, saint Christophe et saint Pancrace.
  • Chapelle Sainte-Anne.
    1. Dans la montagne. A 3 km  au nord-est du village.
    2. Voir article Anne en Provence.

 

 

Célébrités liées à Marie


 

 

  • Pierlas (Jean-Baptiste). Ilonse,  25 octobre 1737 – 31 janvier 1816. Religieux. Prêtre.
    1. 1770. Il est affecté comme prêtre à l’église Saint-Pons de Marie et il le reste jusqu’à son décès quarante-cinq ans plus tard.
    2. Ses actions pour Marie sot importantes:
      1. Déplacement du cimetière.
      2. Déplacement de la chapelle Saint-Roch qui remplace la chapelle Saint-Pierre.
      3. Désacralisation et abandon de la chapelle Saint-Ferréol.
      4. Changement de vocable de la Madone d’Ullion en chapelle Sainte-Anne.
      5. Commande de la statue de la Vierge.
      6. Abandon de la fête des saints patrons Saint-Abdon et Saint-Sennen au profit de celle de la Vierge Marie.

 

 

Fêtes, manifestations, marchés de Marie


 

 

  • Août. 4ème dimanche. Fête votive avec procession de la Vierge et bénédiction des maisons.

 

 

Articles liés à village de Marie à visiter


 

 

  • Cliquer sur une image-lien pour afficher l’article correspondant.

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.