Voyage of the Seas. © P. Verlinden.

Provence 7

Paquebots en Provence

 

 

 

 

 

Paquebot, ce nom est un paradoxe puisqu’il vient de « packet-boat » et désigne les navires transportant du courrier…

 

  • En fait, le paquebot est bien un navire spécialisé dans le transport de passagers.
  • Au 19e s. et au début du 20e s., les progrès techniques  favorisent les paquebots : machines à vapeur, hélices, coques en métal  fer (1845), puis acier, moteurs diesel… qui ont gagné en taille, en vitesse, en confort et en fiabilité.

 

 

Marseille a été le port principal des paquebots en Provence avant que le trafic des paquebots de ligne ne s’arrête.

 

  • La décolonisation, la concurrence de l’avion et les crises pétrolières ont raison des paquebots de transport de passagers.

 

 

Depuis, le ferry s’est développé notamment entre la France continentale et l’île de Corse.

 

 

 

Histoire des Paquebots en Méditerranée

 

 

  • Les premiers paquebots font leur apparition au début du 19e s avec les forts mouvements de l’émigration européennes.
  1. Les migrations de la zone Atlantique sont massives.
  2. Les migrations de la Méditerranée s’accompagnent d’un flux régulier de voyageurs entre l’Asie, l’Afrique, le Proche-Orient et la France.
  • Très tôt la Méditerranée voit se développer un phénomène de croisières notamment en Italie, en Grèce et en direction de l’Egypte.
  • La décolonisation et l’avion mettent fin à l’âge d’or des paquebots de ligne dont le paquebot France a été le plus vibrant symbole.
  • Le renouveau est venu  avec les paquebots de Croisière puis les navires de croisière.
  1. Le phénomène a connu quelques prémices dans les années 1960 et 1970.
  2. Les croisières prennent véritablementleur ampleur dans les années 2000.
  • Marseille est redevenue, ces dernières années, un port de croisière d’importance mais d’autres ports et villes étapes en Provence comptent particulièrement pour les Croisières.
  • Monaco a toujours été une étape prestigieuse.
  1. La Principauté n’a jamais vraiment abandonné le marché des croisières, même dans les temps les plus difficiles.
  2. Elle a su attirer les croisières de luxe.
  3. Depuis la création de la digue du port de Monaco, les croisières ont pris une nouvelle dimension et Monaco a su profiter de son port en haut profonde.
  • La rade de Cannes a toujours su attirer les navires de croisières.
  • La rade de Villefranche-sur-Mer a, comme Monaco et Cannes, toujours été une étape majeure pour les croisières. Elle le doit àplusieurs facteurs.
  1. La position de la Villefranche-sur-mer saux portes de Nice, ville touristique par excellence dont le port de peut pas accueillir les grands paquebots.
  2. Aux sites de la Côte d’Azur (Menton, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Eze, Beaulieu-sur-Mer…) et à la l’arrière-pays niçois avec ses villages perchés.
  3. Villefranche-sur-Mer est probablement le site de Provence, et l’un des sites du Monde, qui a vu passer la plus grande variété de Paquebots et de navires de croisière.
  1. La rade  de Villefranche offre un mouillage sûr à l’abri des vents d’est.
  2. La rade a une profondeur moyenne de 17 m et  atteint 95 m à son entrée.
  3. La rade se prolonge au large à environ un mille par le canyon de Villefranche, un abysse de plus de 500 m au large de la baie des Anges.

 

 

Paquebots et Navires de Croisière en Provence depuis l’année 1990

 

 

Cette période correspond à la transformation des derniers paquebots de lignes ou Liners en paquebots de croisière et à la création d’une génération nouvelle de navires de croisières conçus comme tels.

 

 

Le renouveau des croisières

 

 

  • La crise pétrolière des années 1970 a sérieusement ébranlé le concept de paquebot de ligne. L’avion creusait son avantage et le paquebot avait de la peine à justifier des coûts élevés pour des traversées sans escales avec aucun autre loisir que ceux du bord.
  • Dans le même temps, l’alliance avion-bateau allait mettre en évidence un nouveau concept 100% croisières avec des destinations telles que les Caraïbes, l’Alaska, le Grand Nord
  • La Méditerranée restait en course mais la Provence était un peu à l’écart.
  1. Pour l’essentiel, quelques étapes dans la rade de Cannes et celle de Villefranche-sur-Mer.
  2. La faveur allait aux îles  (grecques, Baléares…) tandis que Marseille perdait son statut de port d’embarquement ou de débarquement.

 

  • Les choses ont changé au début des années 2000 avec l’explosion des croisières en Méditerranée et le retour de Marseille sur les circuits des croisiéristes.

 

 

Les principales Compagnies de Croisière en Provence et leurs flottes actuelles

 

 

  • AIDA Cruises
  • Carnival Cruise Lines
  • Compagnie du Ponant
  1. L’Austral
  2. Le Boréal
  3. Le Ponant
  4. Le Soleal
  • Costa Croisières
  1. Costa Diadema
  2. Costa Fascinosa
  3. Costa Favolosa
  4. Costa Deliziosa
  5. Costa Pacifica
  6. Costa Luminosa
  7. Costa Serena
  8. Costa Magica
  9. Costa Fortuna
  10. Costa Mediterranea
  11. Costa Atlantica
  12. Costa Voyager
  13. Costa neoRiviera
  14. Costa Victoria
  15. Costa neoRomantica
  16. Costa Classica
  17. Costa Concordia.  2012. le 13 janvier. Naufrage sur l’ île Giglio au Sud de la Toscane.
  • Croisières de France
  • CroisiEurope
  • Cruise & Maritime Voyages
  • Cunard / Un Océan de Croisières
  • Disney Cruise Line
  • Hurtugruten
  • Ibero Cruceros
  • Louis Cruises
  • MSC Croisières
  1. MSC Divina.
  2. MSC Fantasia
  3. MSC Magnifica.
  4. MSC Orchestra.
  5. MSC Poesia.
  6. MSC Preziosa.
  7. MSC Splendida.
  • Oceania Cruises
  • P & O Cruises
  • Portuscale Cruises
  • Princess Cruises
  • Pullmantur Cruises
  • Regent Carribean Cruise Line
  • Royal Carribean Cruise Line
  • Silversea
  • Star Clippers
  1. Royal Clipper
  2. Star Clipper
  3. Star Flyer

 

 

Les paquebots qui ont fait escale en Provence

 

 

Les bâtiments les plus prestigieux font désormais davantage d’étapes en Provence, dans l’un ou dans plusieurs de ses sites croisiéristes (Cannes, Marseille, Monaco, Villefranche/Nice).

 

 

La liste qui suit n’est pas exhaustive car il n’en n’existe pas à notre connaissance de base. Elle est réalisée à partir de pointages à Cannes, Marseille, Monaco et Villefranche.

  • Les dates indiquées sont celles d’escales avérées des navires en Provence.
  • En rouge sont indiquées les dates du navire (lancement, fin d’activité).

 

 

  • Adventure of the Seas (2013)
  • Aida Vita (2013 / 2002-),
  • Albatros (1998)
  • Amsterdam (2001)
  • Arkadiva (1997)
  • Arkona (1997)
  • Aramara Ouest (2013),
  • Azur (1993)
  • Baltica (1994)
  • Black Prince (2000)
  • Bolero (1999)
  • Brilliance of the Seas (2005 /2002-)
  • Calédonien. MM. (1952-1972).
  • Cambodge. MM (1953-)
  • Carnival Freedom
  • Celebrity Summit (2008)
  • Century (1999)
  • Charles Tellier. MM. (1962-)
  • Chungking. MM. (1950-1952)
  • Club Med 2 (1992-)
  • Constellation (2002)
  • Costa Allegra (1998)
  • Crown Odyssey (2001)
  • Crown Princess (2000)
  • Crystal Serenity (2005 / 2003-)
  • Crystal Symphony (1998 / 1995-).
  • Delfin (2010), Disney Magic (2007, 2010)
  • Easy Cruise One (2005)
  • Edimburgh Castle (1998)
  • The Emerald (1997)
  • Enchantment of the Seas (1997 / 1997-)
  • Europa (1998, 2013 / 1999-)
  • Fedor Dostoevsky (1995)
  • France (1967)
  • Galaxy (2004)
  • Grand Latino (2005)
  • Grandeur of The Seas (2011)
  • Island Breeze (1997)
  • Legend of the Seas (1999 / 1995-)
  • Liberty of the Seas
  • Melody (1997)
  • Millenium (2000)
  • Norway (1998). Le France transformé.
  • Norwegian Dream (1998)
  • Norwegian Gem (2008),
  • Oceanic (2001)
  • Ocean Village (2004)
  • Olivia (1998)
  • Pacific (1997), Palmira (1998)
  • Queen Elisabeth 2 (1996, 1999, 2006)
  • Queen Victoria (2008-).
  • R1 (2001), R7 (2000)
  • Rembrandt
  • Royal Odyssey (1993)
  • Royal Princess (2013)
  • Royal Viking Sun (1996)
  • Seawing (1997)
  • Serenade of the Seas (2013 / 2003-)
  • Shota Rustaveli (1997)
  • Song of Norway (1994)
  • Southern Cross (1997)
  • Splendour of the Seas (1998 / 1996-)
  • Stella Solaris (1997)
  • Sunbird (1999)
  • Sundream (1994)
  • Switzerland (1997)
  • Symphony (1996)
  • Taras Schevchenko (1993)
  • Thomson Destiny (2008)
  • Thompson Spirit (2007)
  • Topaz (1999)
  • Victoria (1998)
  • Vision of the Seas (1998)
  • Vistafjord (1997)
  • Voyager of the Seas (2008 /1999-)

 

 

Paquebots en Provence de 1945 à 1990

 

 

La décolonisation et le déclin des paquebots en Provence

 

Principaux paquebots de 1945-1999

 

Cette liste n’est pas exhaustive car il n’existe pas à notre connaissance de base. Elle est réalisée à partir de pointages à Cannes, Marseille, Monaco et Villefranche.

Les dates sont celles d’escales avérées en Provence. Les dates indiquées en rouge sont celles de la vie du navire.

 

  • Achille Lauro .
  • Andrea C.
  • Ascania.
  • Atalante /ex. Tahitien.
  • Ausonia.
  • Australis.
  • Azerbaydzhan.
  • Bretagne.
  • Caronia (1961)
  • Changchow. MM. (1950-52).
  • Commandant Quéré (1848-1967).
  • Corse (1966-81).
  • Cunard Princess.
  1. Baptisée par Son Altesse Sérénissime  La Princesse Grace de Monaco.
  • De Grasse (1973 / 1971-1980).
  • Empress of Canada (1972). Empress of  Britain, Empress of England / Mardi Gras.
  • Enrico C / ex. Provence.
  • Eugenio C.
  • Ferdinand de Lesseps. MM. (1952-68).
  • Gascogne. MM. (1952-55). Ex. G. Washington.
  • Irpinia (1964).
  • Island Princess.
  1. 1985. L’un des deux navires de la série TV Love Boat.
  • Jean Laborde. MM.  (1953-1970).
  1. En service sur l’Océan Indien (Madagascar, Réunion…).
  2. Devenu l’Oceanos (1976-1991), il sombre dans un terrible naufrage au large de l’Afrique du Sud.
  • Jean Mermoz .
  1. Opérant d’abord sur les lignes de l’Afrique de l’Ouest (1957-1970), il est transformé en navire de croisière à Gènes.
  2. Il passe huit mois par an en Europe et le reste du temps dans les Caraïbes.
  • La Bourdonnais. MM (1953-68).
  1. 1976. Le navire devenu le Knossos, est incendié.
  • La Marseillaise. MM (1949-57).
  1. 1961. Il est incendié.
  • Laennec. MM (1962-).
  • Laos. MM (1954-).
  • Louis Lumière. MM. (1962-).
  • Mélanésien. Affrété par MM. (1957-).
  • Michelangelo. (1965-1975).
  1. Magnifique paquebot italien sistership du Raffaelo.
  • Napoléon (1960-74).
  • Orcades (1971). (1948- ).
  • Orégon. MM. (1950- ).
  • Oronsay (1971). (1951- ).
  • Pacific Princess. (1971- ).
  1. 1985. L’un des deux navires de la série TV Love Boat.
  • Pacifique. MM.  (1967-1970).
  • Pasteur. MM (1966-72).
  • Pearl of Scandinavia (1967-).
  • Pierre Loti. MM. (1953-).
  • Polynésie. MM. (1955-).
  • Raffaelo. (1965-75).
  1. Magnifique paquebot italien sistership Michelangelo.
  • Renaissance. (1966- ).
  1. Conçu pour naviguer en Méditerranée à partir de Marseille avant de partir pour les Caraïbes, la Scandinavie et l’Alaska.
  2. Compagnie Paquet.
  • Tahitien. MM. (1953-).
  • Venezuela.
  1. 1962. 17 mars. L’ex De Grasse s’échoue sur des rochers devant Cannes (Iles de Lérins).
  • Vietnam. MM. (1952-).
  • Ville de Bordeaux.
  1. Il fait partie des navires transportant les Pieds Noirs hors d’Afrique vers la Métropole.
  • Ville de Marseille . 
  1. 1949. Chantiers de La Seyne
  2. 1956. Réquisitionné pour l’opération de Suez en août.
  3. 1959. 16 janvier. Il revient d’Algérie avec des libérés du contingent.
  4. 1973. Démoli à Bilbao.
  • Ville de Tunis.

 

 

Paquebots en Provence de 1900 à 1945

 

 

Paquebots vers les Colonies

 

Principaux paquebots de 1900 à 1945

 

Cette liste n’est pas exhaustive car il n’existe pas à notre connaissance de base. Elle est constituée par l’analyse des flottes des compagnies, principalement des Messageries Maritimes (MM). Les dates indiquées en rouge sont celles de la vie du navire et de ses éventuels changements de nom.

 

  • Amazone. MM. (1903-32).
  • Amboise. MM. (1921-35).
  • Ancerville. Croisières Paquet.
  • André Lebon. MM. (1915-52).
  • Angers. MM. (1921-38).
  • Antinoüs. MM. (1923-31).
  • Aramis. MM. (1932-42).
  • Athos. MM. (1915-17).
  • Athos II. MM. (1927-59).
  • Atlantique. MM. (1900-21).
  • Aviateur Rolland Garros. MM. (1922-31).
  • Azay-le-Rideau. MM. (1922-37).
  • Bernardin De Saint Pierre. MM. (1926-42).
  • Cachar. MM. (1904-08). Précédemment CNN (1889-08).
  • Cao-Bang. MM. (1904-06). Echoué.
  • Cap Corse. Compagnie Fraissinet.
  1. 1944. Il est sabordé dans l’entrée du port de Marseille.
  2. Le peintre Antoine Veerdilhan (1881-1963), peintre officiel de la Marine a peint la scène.
  • Carthage. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). (1910-1915).
  • Caucase. MM. (1910-23).
  • Céphée. MM. (1921-35).
  • Chambord. MM.  (1922-32).
  • Champollion. MM. (1925-52).
  • Chantilly. MM. (1923-51).
  • Charles Roux.. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). Paquebot à turbines. (1907-1936).
  • Chenonceaux. MM. (1927-43).
  • Claude Chappe. MM. (1925-39).
  • Compiègne. MM. (1923-54).
  • D’Artagnan. MM. (1925-42).
  • De Grasse. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). (1924-1962).
  • Dumbéa. MM. (1903-28).
  • Dumont-d’Urville. MM. (1930-35).
  1. Réquisitionné par les Japonais et renommé Gyoyu Maru, il est torpillé en 1944.
  • El-Kantara. MM. (1905-26).
  • Eridan. MM. (1929-56).
  • Esmeralda. MM. (1906-08).
  • Espagne. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). (1910-1934).
  • Etienne de Flacourt. MM. (1926).
  1. Renommé Gouverneur Général Piquet (1926-34), puis Sargasse (1934-36), puis La Marsa (1936-42), puis Tivoli (1942-43), puis Carlotta (1948-55), puis Anna Rose (1955-58), puis Andalu (1958-59).
  • Euphrate. MM. (1905-15).
  • Explorateur Grandidier. MM. (1926-43).
  • Félix Roussel. MM. (1931-55).
  1. Il devient l’Arosa Sun (1960) puis est transformé en Hôtel Flottant jusqu’en 1974.
  • Fontainebleau. MM. (1924-26).
  1. Incendié à Djibouti.
  • Gange. MM. (1906-17).
  • Général Duchesne. MM. (1922-32).
  • Général Metzinger. MM. (1924-40).
  • Général Voyron. MM (1921-32). Ex-Prinzessin (1904-21).
  • Georges Phillipar. MM (1930-32).
  1. Il sombre lors d’un incendie. L’écrivain Albert Londres est parmi les victimes.
  • Himalaya. MM (1903-).
  • Kaï-Dinh. MM (1939-42). Il est bombardé.
  • Karnak. MM. (1913-16). Il est torpillé.
  • La Pérouse. MM (1928-).
  • La Provence. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). (1905-1915).
  • Lamartine. MM (1921-).
  • Laos. MM (1904-).
  • La Myre De Villers. MM (1919-).
  • Leconte de Lisle. MM (1926-).
  • Liban. 1903.
  1. Naufrage à Marseille devant l’Ile Maïre.
  • Lotus. MM (1913-).
  • Louqsor. MM. (1904-).
  • Lyautey. Croisières Paquet.
  • Magellan. MM (1903-).
  • Maréchal Galliéni. MM (1921-).
  • Maréchal Galliéni. MM (1927-).
  • Maréchal Joffre. MM (1933-).
  • Maréchal Pétain. MM (1944-).
  • Marriette Pacha. MM (1926-).
  • Massalia. Croisières Paquet.
  1. Il s’agit ici plutôt d’un transbordeur à garage pour voitures.
  • Mossoul. MM (1913-).
  • Moïse. Compagnie Transat.
  • Néra. MM (1903-).
  • Patria. MM (1932-).
  • Paul Lecat. MM (1912-28).
  1. Incendié à Marseille.
  • Pierre Loti. MM (1921-).
  • Porthos. MM (1915-).
  • Président Doumer. MM (1935-).
  • Providence. MM (1932-51).
  • Sagittaire. MM (1938-).
  • Sontay. MM (1908-).
  • Sphinx. MM (1914-).
  • Théophile Gautier.MM (1927-).
  • Timgad. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). (1910-).
  • Tourane. MM (1904-).
  • Ville d’Alger.  Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.).(1935-66).
  • Ville d’Amiens. MM (1925-).
  • Ville d’Oran. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.).
  • Ville de Pernambucco. MM (1905-).
  • Ville de Strasbourg. MM (1922-).
  • Ville de Verdun. MM (1922-).
  • Virginie. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). (1907-1934).

 

  • Avenir. CMN.

 

 

Premiers Paquebots en Provence

 

 

Naissance des paquebots

 

 

Deux grandes séries de phénomènes sont à l’origine des paquebots.

 

  • La révolution industrielle avec ses progrès techniques en cascades et à effets cumulatifs : moteurs (à vapeur, puis diesel), hélices remplaçant les roues à aube, coques en métal (en fer, puis en acier), économies d’échelle, techniques de navigation et de transmission, météorologie….
  • Les très importantes migrations européennes : émigrations vers les pays « neufs » et les colonies, premiers développements du tourisme de luxe.

 

Principaux paquebots en Provence avant 1900

 

Pour l’essentiel, ils sont basés à Marseille et souvent construits à La Ciotat, la Seyne, Toulon… De grandes compagnies, dirigées par des armateurs charismatiques sont à la pointe des progrès.

Les Messageries Maritimes et la Transat occupent une place particulière pour les paquebots.

 

La liste non exhaustive qui suit, principalement composée de navires des 2 grandes compagnies, donne une indication du nombre de paquebots en service avant 1900.

 

  • Adour. MM (1889-1913).
  • Alexandre. MM (1951).
  • Alphée. MM (1862-99).
  • Amazone. MM. (1869-98).
  • Anadyr. MM (1874-1889).
  • Annam MM (1.898-1904).
  • Aréthuse. MM (1864-98).
  • Armand Béhic. MM (1892-1925).
  • Aunis. MM (1861-92).
  • Australien. MM (1890-1918).
  • Ava. MM (1870-1900).
  • Aventin.MM (1856-).
  • Bagdad. MM (1895-1935).
  • Balkan. MM (1858-74).
  • Béarn.MM ((1860-65). Naufrage.
  • Bosphore.MM (1851-66).
  • Brésil.MM (1889-1903).
  1. Devient le Dumbea (1903-28).
  • Caire. MM (1851-66).
  • Cambodge. MM (1861-1902).
  • Capitole. MM (1854-73).
  • Carmel.MM (1855-76).
  • Céphise. MM (1857-63).
  • Charente. MM (1889-1911).
  • Cheliff. MM (1855-75).
  • Chili. MM (1895-1927).
  • Clyde. MM (1855-80).
  • Colombo. MM (1882-1904) puis CNM (1904-1910).
  • Congo. MM  (1878-1913).
  • Copernic. MM (1865-1889).
  • Cordillère. MM (1896-1925).
  • Cydnus. MM (1856-75).
  • Danube. MM (1855-).
  • Delta. MM (1865-91).
  • Djemmah. MM (1875-1918).
  • Donnaï. MM (1862-87) puis cargo (1887-88).
  • Dordogne. MM (1889-1911).
  • Dupleix. MM (1862-88).
  • Dupleix. MM (1897-1928).
  • Ebre. MM (1869-93).
  • Egyptus. MM (1851-58).
  1. Naufrage en Mer Noire.
  • Emirne. MM (1864-84).
  • Equateur. MM (1875-1922).
  • Eridan. MM (1866-1905).
  • Ernest Simmons. MM (1894-1917).
  • Erymanthe. MM (1862-95).
  • Estramadure. MM (1860-70), puis Mendoza.
  • Euphrate. MM (1854-1884).
  • Eurotas. MM (1851-54).
  1. Naufrage devant Alexandrie (Egypte).
  • Général Chanzy. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). (1892-1910).
  • La Navarre. Compagnie Générale Transatlantique (C.G.T.). (1893-1925).
  • Saïd. MM (1864-).
  • Saghalien. MM (1881-).
  • Saïgon. MM (1898-).
  • Saintonge. MM (1860-).
  • Salazie. MM (1883-).
  • Sénégal. MM (1872-).
  • Scamandre. MM (1851-).
  • Scamandre. MM (1869-).
  • Sesostris. MM ( 1851-).
  • Sidon. MM (1895-).
  • Simois. MM (1854-).
  • Sinaï. MM (1854-).
  • Sinaï. MM (1870-).
  • Sindt. MM (1870-).
  • Sully. MM (1856-).
  • Sydney. MM (1883-).
  • Tage. MM (1868-).
  • Tamise. MM (1854-).
  • Tamise. MM (1887-).
  • Tanaïs. MM (1868-).
  • Tancrède. MM (1851-).
  • Taurus. MM (1858-).
  • Télémaque. MM (1851-).
  • Thabor. MM (1853-).
  • Tibre. MM (1866-).
  • Tigre. MM (1863-).
  • Tonkin. MM (1898-).
  • Vatican. MM (1854-).
  • Ville de la Ciotat. MM  (1892-).
  • Volga. MM ((1865-).
  • Yant-Tsé. MM (1877-).
  • Yarra. MM (1884-).

 

 

Transport maritime de passagers en Provence

 

 

En dehors des compagnies de croisière internationales, plusieurs grandes compagnies de transport maritimes se sont spécialisées sur la Méditerranée, au départ de la Provence.

 

  • Compagnie Cyprien Fabre.
  • Compagnie de Navigation Mixte.
  • Compagnie des Chargeurs Réunis.
  • Compagnie des Messageries Maritimes.
  • Compagnie Fraissinet.
  • Compagnie Générale Transatlantique.
  • Compagnie Paquet.
  • Société Générale de Transports Maritimes à Vapeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots Clés : , , , ,
.